Flux RSS

Abyss Domination

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 13 – Deck de beaucoup de choses


Soran prit plus d’une demi-heure pour avancer de dix mètres. Le problème avec les pièges n’était pas de les désarmer, mais de trouver où ils étaient cachés. Surtout avec des pièges mortels comme le piège à acide, on pouvait accidentellement le déclencher en essayant de découvrir son emplacement. A cause des dangers, la plupart des gens avec des professions avancées préféreraient des emplois stables et sûrs plutôt que de risquer leur vie dans des grottes et des ruines inexplorées.

« Je l’ai trouvé ! »

Avec 15 de Sagesse et ses expériences passées, Soran était tout à fait conscient du danger. Il enleva soigneusement une pierre anormale sur le mur, révélant un dispositif compliqué. Il devrait également y avoir un dispositif de déclenchement à proximité, qui déclencherait le piège lorsqu’une personne marchait dessus, tirant plusieurs flèches d’arbalète sur l’intrus.

« C’est un, deux, trois, quatre, cinq, six…. ! »

Soran essuyait la sueur de son front ; c’était un piège d’arbalète à tirs multiples, qui pouvait le transformer en hérisson en un rien de temps. Heureusement, il jouait la sécurité tout le temps, mais le puissant piège le surprit un peu. Ce type de flèches d’arbalète pourrait causer environ 12 points de dommage chacun, et Soran n’aurait aucune chance même si les flèches frappaient des zones non vitales. Les personnes portant une armure lourde pouvaient probablement résister aux tirs, mais un joueur voleur n’avait aucune raison de porter un tel équipement de protection, car la profession mettait l’accent sur l’agilité.

Clic ! Soran tenait la détente en place avec son doigt, puis se coucha sur le sol et cogna le levier avec son poignard. Les pièges étaient fabriqués avec un type d’acier spécial qui avait été enchanté par une simple magie au cours du processus de production et qui ne commencerait à rouiller qu’après plusieurs décennies. Certaines ruines souterraines avaient des pièges qui étaient complètement enchantés par la magie avancée, et ceux-ci pouvaient fonctionner jusqu’à un siècle ou deux.

Thud, thud, thud ! Six flèches d’arbalète furent projetées simultanément du piège et se logèrent dans le mur opposé. Sans se soucier de son visage plein de poussière, Soran enleva le dispositif de tir du mur et enleva les autres composants du piège.

Un dispositif de détente et un dispositif de tir, ainsi qu’une arbalète modifiée.

 » Très bien, bonnes choses ! »

Soran sourit en démontant les dispositifs. Peu importe à quel niveau d’habileté il était un voleur, même s’il ne pouvait pas fabriquer des pièges si les matériaux et les composants n’étaient pas disponibles. Les matériaux pour fabriquer un si puissant piège d’arbalète coûterait au moins 40 Derahls d’or s’ils étaient achetés au marché noir – c’était un dispositif qui pouvait tuer instantanément un guerrier qui était de niveau 4 ou moins après tout.

Des séries de données familières apparurent devant Soran :

 » Un piège désarmé avec succès ! »

« Vos compétences de voleur se sont améliorées, gagnant 210 EXP de Profession. »

Comme les exigences pour désarmer un piège avancé étaient élevées, il donnait aussi beaucoup de points d’expérience lorsqu’il était désarmé avec succès.

Il fit un sac de fortune avec les vêtements des aventuriers morts, puis rangea toutes les pièces à l’exception des composants de l’arbalète modifiée. Soran remonta l’arbalète en forme de boîte. Il retira les flèches du mur et rechargea l’arme. Il disposait maintenant d’une arbalète à six coups. L’inconvénient de ce dispositif était qu’il ne pouvait tirer que lorsqu’il était chargé des six flèches, et qu’il ne pouvait tirer que les six coups à la fois.

Elle ne pouvait pas faire grand-chose ; il s’agissait à l’origine d’un piège et non d’une arme à main.

Après avoir enlevé le piège, Soran poursuivit son exploration. Il semblait que le seul autre piège présent était le piège d’acide, mais ce n’était plus une menace, car quelqu’un l’avait déjà déclenché auparavant. A titre de comparaison, les pièges d’acide coûtaient une centaine de Derahls d’or, car ils pouvaient utiliser des déclencheurs magiques.

Le tunnel était rugueux et tordu ici et là, mais Soran se sentait soulagé car il était très difficile de poser des pièges sur un tel terrain, et les essaims de souris qui y résidaient pouvaient accidentellement déclencher les pièges. Compte tenu de cela, la possibilité que des pièges soient posés dans le tunnel était faible, mais il n’en restait pas moins vigilant.

Il continua soigneusement son chemin jusqu’à ce qu’une porte en pierre discrète soit visible.

Creak !

Après avoir confirmé qu’il n’y avait pas de pièges, Soran poussa lentement la porte en pierre.

« Whoooo….oooo…oooo »

Une brise étrange souffla sur Soran lorsqu’il sentit soudainement un froid rampant sur son dos. Sans hésiter, il se retourna vers l’ennemi, mais tout ce qui était présent était un brouillard ombragé flottant dans les airs. Le fantôme arborait un sourire effrayant et hurla en disparaissant dans l’air.

« Un fantôme ?! »

Soran s’appuya contre le mur et sortit rapidement une bouteille d’eau bénite. Les fantômes étaient des êtres spirituels sans corps physique, donc les armes non-enchantées ne pouvaient pas leur infliger de dommages. Peu importe combien de fois Soran pouvait les frapper avec son poignard, il ne pourrait pas leur faire de mal. C’est pour cette raison qu’il avait apporté des bouteilles d’eau bénite dans la grotte au trésor.

« KEKEKEKEKEKE! »

Avec son rire glacial, le fantôme réapparut. Les hurlements stridents étaient les effets de l’une de ses compétences innées, la compétence de bas niveau Hurlement de la mort, qui était similaire au sort Peur. Les gens qui manquaient de courage étaient étourdis et ne pouvaient que frissonner de peur, mais Soran n’en faisait évidemment pas partie – ses tympans lui faisaient un peu mal, mais c’était tout.

Soran jeta la bouteille d’eau bénite sur le fantôme flottant, et c’était extrêmement efficace. La bouteille se brisa, et l’eau bénite éclaboussa le fantôme. En poussant ses derniers cris, le corps du fantôme se transforma en brume sombre et disparut une dernière fois.

« Heureusement, j’étais prêt. »

Soran se mit à ramasser le petit morceau de tesson d’esprit noir sur le sol tout en essuyant la sueur froide. Des éclats d’esprit peuvent se former lorsque des êtres spirituels perdaient la vie et se dispersaient dans l’oubli, et ces éclats étaient des sources de pouvoir populaires pour les nécromanciens. En raison de leur forte demande, même un petit tesson pourrait être vendu pour 15 Derahls d’or.

Le fantôme était évalué au niveau 5, mais cela n’avait pas vraiment d’importance si les adversaires ne possédaient pas d’eau bénite ou d’épées enchantées, car les fantômes étaient immunisés contre les dommages physiques. Cependant, cette caractéristique était une épée à double tranchant ; tous ceux qui avaient de l’eau bénite pouvaient facilement vaincre les fantômes. Dans un sens, les fantômes étaient à la fois faciles et difficiles à vaincre.

« Le fantôme a été touché avec succès avec l’eau bénite, infligeant 60 dégâts. »

« Cible tuée ! »

« Extraction de l’énergie de l’âme de la cible…. vous avez reçu 120 points d’expérience d’abattage. »

Soran avait assez de points d’expérience pour améliorer sa profession de voleur, mais il choisit de ne pas le faire pour l’instant parce que l’EXP d’abattage était difficile à obtenir. A cause de sa rareté, ce type de point d’expérience était surtout utilisé pour monter les niveaux avancés et les sous-professions. Il n’était pas nécessaire de l’utiliser pour améliorer sa profession de voleur, puisqu’il l’améliorerait après avoir désarmé un ou deux pièges de toute façon, et il serait peut-être mieux d’économiser quelques points d’expérience pour ses sous-professions futures.

Creak…. Soran ouvrit de nouveau une porte en pierre, révélant la chambre derrière elle, et posa son sac de fortune en regardant autour de lui.

Diverses choses étaient éparpillées et couvertes de poussière, avec des toiles d’araignées suspendues partout. Les coins de la pièce avaient tous des trous qui semblaient être des repaires de souris. Sur les étagères, on pouvait voir des livres complètement endommagés.

Il était évident que l’endroit avait été déserté depuis longtemps déjà. Il y avait un bureau en pierre dans la partie avant de la salle, sur lequel se trouvaient des objets divers, comme des crânes inconnus, des os de doigts fissurés et un corps séché de chauve-souris, ainsi qu’une boîte en bois noir.

« Pas d’armes rares, pas d’objets magiques…. »

Soran ne pouvait s’empêcher d’être légèrement déçu. À l’exception de la boîte en bois, tout le reste semblait sans valeur. Il donna un léger coup sur la boîte et, après avoir confirmé qu’il n’y avait pas de pièges, il la ramassa soigneusement.

« C’est fait de…. Hophornbeam japonais ? »

Soran regarda autour de lui pour s’assurer qu’il était seul dans la salle, puis il tint la boîte aussi loin que possible et ouvrit le couvercle avec son poignard. Une grotte au trésor de bas niveau comme celle-ci n’aurait pas autant de pièges, mais cela ne faisait pas de mal d’être plus vigilant de toute façon.

Clank ! Soran ouvrit la boîte, révélant trois cartes à l’intérieur.

Contrairement à l’environnement, les trois cartes avaient l’air fragiles et avaient des motifs exquis. Il y avait des dentelles de mithril sur les côtés, ainsi que de minuscules morceaux de diamant incrustés dans la carte, et il y avait un motif magique au centre qui ressemblait à un tourbillon, attirant l’attention de tous ceux qui posaient leurs yeux sur la carte. Les cartes étaient quelque chose qui ne pouvait pas être produit par les gens de cette époque, même si les badges divins des sanctuaires manquaient de détails par rapport aux cartes.

Soran manifesta à la fois de la surprise et de l’anxiété sur son visage, car il se sentait plutôt déconcerté en ce moment. Il reconnaissait les cartes dans ses mains ; des outils magiques de qualité légendaire, des cartes du Deck de Beaucoup de Choses.

Le jeu de cartes était quelque chose de l’époque de l’Empire Arcane. Selon les rumeurs et les légendes, c’était quelque chose créé par un grand sorcier sur un caprice. Il y avait un total de 108 cartes, chacune contenant une magie spéciale qui pouvait soit vous accorder de bonnes choses inimaginables, soit provoquer un désastre catastrophique.

Autrefois, il y avait un homme qui faillit se noyer parmi 10 000 pièces d’or arcanes apparues de nulle part, tandis qu’il y avait aussi ceux qui étaient frappés par un éclair et qui moururent immédiatement après l’activation de la carte.

Bref, personne ne savait ce qui allait se passer.

« Évaluation de l’objet ! » Soran tenta quelque chose qu’il n’avait pas tenté depuis un certain temps, mais cela semblait avoir fonctionné, car des mots flottants apparurent dans sa vision peu de temps après.

« Carte du Deck de Beaucoup de Choses [objet légendaire] x3 : Un jouet de l’époque de l’Empire arcane, mais c’est aussi un produit fabriqué avec les compétences d’alchimie les plus avancées de l’époque précédente. Lorsqu’il est activé, quelque chose d’inimaginable va se produire. (On dit que les cartes As peuvent donner une puissance inégalée.) » »

« Dois-je activer les cartes…. ? »

Après avoir réfléchi pendant un certain temps, Soran serra les dents et prit une carte, puis se piqua le doigt pour activer la carte avec une goutte de sang.

Les cartes étaient identiques des deux faces et ne pouvaient être activées qu’avec du sang frais. Avant que les cartes soient activées, même un magicien légendaire ne pouvait pas prévoir quels seraient les effets.

Une faible lueur de lumière rayonnait de la carte après avoir absorbé le sang de Soran. Telle une ondulation à la surface de l’eau, le motif se dilata et commença à montrer une image animée au centre. Un coffre au trésor rempli d’innombrables pièces d’or, de bijoux et d’équipement apparut, ce qui rendit Soran très excité puisqu’il aurait pu ne pas activer la carte au trésor.

Cependant.

Une ombre sournoise tenant un sac apparut devant la salle des coffres et s’occupait à remplir le sac avec le trésor à l’intérieur de la salle des coffres.

« NOOOON ! »

Le visage de Soran pâlit en sachant enfin ce qu’il avait eu – le Vol de Dieu.

La carte activée émit un éclat de lumière alors que l’ombre sournoise se retournait pour révéler un sourire gourmand. Le voleur animé frappa ses mains l’une contre l’autre, et d’anciennes runes d’alchimie s’envolèrent de ses mains. En un clin d’œil, tout sur Soran fut arraché. À l’exception des trois cartes dans ses mains, il ne restait plus rien, pas même ses vêtements. (kyaaaaa le pauvre)

Une brise glaciale souffla de nulle part.

Soran trembla en tenant en main les trois cartes tout en étant complètement nu.

Les armes, les vêtements, l’argent, l’eau bénite, les outils, tout – tout ce qu’il avait sur lui avait disparu. La boîte noire contenant les trois cartes avait également disparu. Soran était maintenant coincé dans la grotte au trésor ne contenant rien d’autre que trois cartes du Deck de Beaucoup de Choses.

Une autre brise souffla dans la salle.

Ses fesses étaient gelées.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad