Flux RSS

Abyss Domination

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 3 – Le cimetière


La route était visqueuse et boueuse après la pluie.

Les routes à travers les bidonvilles étaient toujours en mauvais état car personne ne pouvait se donner la peine de les entretenir. La saleté et la boue éclaboussaient de partout en marchant. Une odeur piquante enveloppait les bidonvilles, car les excréments dans les ruelles étaient parfois déversés dans les rues principales par la pluie. A l’intérieur des maisons en bois, beaucoup de gens aux expressions rigides étaient occupés à réparer leurs maisons avant de se précipiter sur les quais pour trouver du travail. Beaucoup de maisons souffraient de fuites pendant les saisons des pluies, et il y avait des tragédies où les maisons s’effondraient de temps en temps.

Soran tenait le chien décédé dans ses bras en marchant dans les rues puantes. Vivian tenait son bras et le suivait tranquillement.

Heath était mort.

Le chien qui l’accompagnait depuis sa naissance avait finalement atteint la fin de sa vie et quitté ce monde cruel.

La fratrie allait l’enterrer correctement comme on enterrerait leurs parents bien-aimés.

La raison en était simple : Heath était, dans leur esprit, leur parent.

« Soran…. »

« Oi, c’est Soran ! Il s’est enfin réveillé ! »

« Hoh, quelque chose de bien va arriver bientôt. »

Les habitants des bidonvilles murmuraient entre eux en regardant Soran avec respect et peur dans leurs yeux. Soran avait été un voleur de bonne réputation avant d’être vaincu par un sorcier. Il pouvait facilement abattre trois à cinq adultes, et on disait qu’il était si doué pour utiliser des poignards qu’il pouvait clouer une mouche sur le mur avec un simple lancer de poignard.

Blaze et Cannibal étaient deux bandits actifs qui contrôlaient les rues avoisinantes. Ils ciblaient Vivian dès qu’ils apprirent que Soran était inconscient, et la rumeur disait que Sofia leur avait déjà donné un acompte considérable pour l’affaire. Les deux hommes avertissaient également les habitants des environs qu’elle était leur proie et leur disaient de rester à l’écart.

Les bidonvilles étaient un endroit maléfique.

Personne n’était prêt à défendre la petite fille. Ils avaient peur, sans parler du fait qu’ils n’avaient pas la capacité de le faire.

« Grand frère, où allons-nous ? »

Vivian portait une chemise en lambeaux tissée avec du linge bon marché. Seuls les habitants des bidonvilles portaient ce type de vêtements, car ils étaient mal faits et le matériel était inconfortable. Même si Soran était un voleur hors pair, il n’était qu’un subordonné d’un voleur encore plus puissant au sein de la bande. Il devait remettre une grande partie de son butin au chef de gang, ne lui laissant que le strict minimum pour que la fratrie puisse mener une vie simple.

C’était la règle établie par les gangs et les factions. Un voleur débutant, bien que talentueux, ne pouvait pas s’opposer à une telle règle.

« Au cimetière. Heath mérite une place là-dedans. »

Soran regarda autour de lui en marchant, comparant inconsciemment les scènes de sa mémoire à son environnement réel. Il était familier avec le nom Amber City car il en avait entendu parler dans le jeu, mais c’était à l’époque où la quête principale Epic avait déjà commencé. Une terrible fissure dans l’espace-temps dépouilla les dieux de leurs pouvoirs divins, et ils furent forcés de descendre dans le monde mortel en tant que saints. De temps en temps, certains dieux remontaient vers le royaume céleste, tandis que d’autres étaient tués par les mortels. Pour être honnête, les joueurs n’étaient qu’une partie de l’histoire – une partie insignifiante.

Les joueurs n’avaient que trois vies dans .

Chaque fois qu’un joueur mourrait, il renaîtrait avec une pénalité de -3 dans Constitution. La peine était permanente et ne pouvait pas être supprimée. Après trois morts avec un seul avatar, l’avatar serait supprimé du jeu, et le joueur devrait recommencer à zéro.

Dans cette période chaotique, de nombreux joueurs atteignirent de grands sommets, pour ensuite tomber dans le vide profond.

C’était un stade qui était ouvert à tous.

La quête principale Epic se termina lorsque les dieux retournèrent finalement dans leur propre royaume, mais pas avant qu’un tiers d’entre eux aient déjà trouvé la mort.

Même de puissantes divinités comme la Déesse de la Magie, le Maître de l’Ordre, la Baronne de la Nuit, le Monarque de l’Ombre et le Seigneur des Horreurs sont tombés pendant la crise.

Ce n’était pas la fin; un événement encore plus choquant se produisit par la suite.

Les trônes des dieux et déesses tombèrent du royaume céleste et s’écrasèrent dans le royaume des mortels, créant des royaumes spéciaux que les joueurs pouvaient explorer.

Ensemble, ils furent nommés le Royaume des Dieux.

Seuls les joueurs qui avaient enduré des épreuves et survécu à la crise étaient qualifiés pour explorer ces royaumes spéciaux.

Quant aux joueurs ayant perdu la vie pendant la période de turbulence, ils devaient recommencer à zéro. Ils ne pouvaient se classer que dans le royaume le plus faible du Roi Kobold Gaknulak, même après avoir élevé leur profession à un niveau avancé.

Un torrent de souvenirs confus apparut soudainement dans son esprit.

Les scènes dont seul Soran avait connaissance indiquaient à quel point le monde était anarchique et désordonné.

Les saints qui étaient à l’origine des divinités fendirent le continent et changèrent complètement la nature de plus d’une douzaine de plateaux continentaux, dont trois d’entre eux finirent même comme un enfer de flammes éternelles, un continent glacé gelé jusqu’à l’éternité, et une terre de morts-vivants. Les démons surgirent des profondeurs de l’enfer et amenèrent les gens à se massacrer les uns les autres en implantant la suspicion et la peur dans leur cœur. De nombreux PNJ furent affectés par les démons, et un nombre considérable de joueurs succombèrent également aux tentations des démons. Les démons de l’abîme déchirèrent les cieux, enveloppant le monde d’un dôme de sang. Plus de douze forteresses avec plus de cent mille soldats et citoyens furent piétinés et anéantis le premier jour du réveil de l’abîme.

Les joueurs appelaient cette période L’Aube.

C’était l’aube des dieux, l’aube des joueurs et, finalement, l’aube du monde entier.

Dans cette crise qui affectait tout l’univers, tout le monde mourut au moins une fois. Même Soran fut totalement vaincu et dut se réincarner.

Personne ne pouvait échapper à la colère de la crise.

Certains des joueurs avec le mode Héros, que l’on pensait être le meilleur contre les démons, ont été écrasés comme des fourmis.

C’était l’âge des saints.

Plus important encore, le grand final pour les titans célestes !

Quand tout fut enfin terminé, l’âge des mortels commença. D’innombrables royaumes spéciaux les attendaient, et les coffres aux trésors à l’intérieur de ces royaumes dangereux mais gratifiants contenaient des équipements qu’aucun d’entre eux ne pouvait imaginer.

Le pouvoir, la richesse, voire l’immortalité ; les gens pouvaient les obtenir dans les ruines des royaumes déchus.

Le cimetière n’était pas dans les bidonvilles. Il n’y avait qu’une fosse de masse pour les défunts. Les cadavres seraient jetés dans la fosse et mangés par des chiens sauvages. Certains des cadavres disparaissaient également dans la nature ; ils étaient évidemment emportés par des nécromanciens ou des lanceurs de sorts maléfiques. Personne ne savait ce que les cadavres allaient devenir, et personne ne s’en souciait non plus.

Heath ne sera pas jeté dans la fosse funéraire.

Soran pouvait déjà sentir l’avidité des gens affamés. Tout ce qu’ils pouvaient voir, c’était un bon ragoût de chien. Même s’il enterrait Heath profondément, les gens le déterreraient la nuit et feraient cuire une grande marmite de ragoût avec son cadavre.

C’était les bidonvilles, un endroit où tout le monde était toujours au bord de la famine.

Ils avaient soif de viande !

Ils mangeraient même les cadavres d’humains morts si le cannibalisme n’était pas la punition de la torture sans fin en enfer après la mort.

Soran, comme beaucoup d’autres joueurs, ne pouvait pas croire à quel point la situation de début de jeu était désastreuse lorsqu’il se connecta pour la première fois au jeu.

Il n’y avait pas d’équipement scintillant, pas de paysage merveilleux, et pas d’arènes PvP occasionnelles permettant aux joueurs de perfectionner leurs compétences dans un bidonville sale où la vie et la mort étaient décidées lors d’une simple bagarre. Un endroit rempli de terre et d’excréments, un endroit où la lumière ne pouvait pas pénétrer, un endroit de mal absolu. Beaucoup de joueurs devaient risquer leur vie juste pour quelque chose à manger ou pour de l’équipement médiocre.

Une poignée de joueurs furent complètement dégoûtés par la terrible situation dans le monde du jeu et décidèrent d’être des paladins. Ils jurèrent de changer le monde en un endroit meilleur, bien qu’il fût virtuel.

En fin de compte, ceux qui furent changés étaient les paladins eux-mêmes.

Ils n’avaient pas le pouvoir de contester les règles du monde. On ne pouvait pas simplement changer la façon dont les choses fonctionnaient dans un monde entier facilement après tout.

Dans une période plus sombre que l’âge des ténèbres, tous les joueurs devaient être témoins de choses qui remettaient en question leurs normes morales et devaient prendre des décisions bouleversantes.

Certains seraient cruels pour le bien du mal ; d’autres seraient généreux pour leurs propres croyances.

Dans ce monde virtuel, chacun devait choisir sa propre voie, volontairement ou non.

Pour cette raison, <> était presque un monde alternatif pour la plupart des joueurs.

Le cimetière.

C’était un endroit silencieux et paisible.

C’était un endroit où les âmes des défunts pouvaient reposer en paix, car le sanctuaire de la princesse des enfers y était situé. Les prêtres et les gardiens du sanctuaire protégeaient l’endroit des intrus et empêchaient les âmes d’être dérangées. Tout le monde n’avait pas le droit d’entrer dans le cimetière ; les gens devaient payer une taxe pour jouir de la paix éternelle.

La déesse de la richesse dit un jour : « Tout dans le monde peut être échangé avec de l’argent, à condition d’en avoir assez ».

C’était une époque sombre où les gens subissaient un lavage de cerveau avec des désirs et se donnaient beaucoup de mal pour obtenir ce qu’ils voulaient.

Soran tenait le corps de Heath et se tenait silencieusement devant le sanctuaire. Il baissa la tête pour faire preuve d’humilité et de respect lorsqu’un vieux prêtre sortit pour le saluer. Bien qu’au début, Soran n’était toujours pas sûr s’il contrôlait seulement son avatar, après avoir été témoin des mouvements et de l’intelligence des gens, il savait qu’il n’était plus dans un monde virtuel. Tout était réel.

Après avoir parlé à Vivian de certaines choses, Soran fut informé qu’il n’existait pas d’attributs.

La capsule de jeu qu’il utilisait lui traversa l’esprit pour une raison quelconque.

Il y avait une formation magique sous la capsule de jeu, mais la plupart des gens trouvaient la décoration flippante et vendaient leur appareil peu de temps après.

Soran n’était pas trop préoccupé par la décoration, alors il conserva la sienne, mais même l’éditeur du jeu accepta les commentaires négatifs des joueurs et enleva la décoration de tous les produits suivants.

« Tu es sûr de vouloir l’enterrer dans le cimetière ? »

Le vieux prêtre avait rencontré beaucoup de nobles qui enterraient leurs animaux morts de vieillesse dans le cimetière, mais c’était la première fois qu’il rencontrait un pauvre voleur des bidonvilles qui voulait faire de même.

Avec leurs vêtements en lambeaux et leurs chaussures boueuses, tout le monde pouvait dire que Soran et Vivian venaient des bidonvilles.

Soran s’inclina légèrement et dit : « Oui.

« Veuillez accepter cette offrande pour l’enterrer. »

Soran prit un Derahl d’argent de sa poche et le remit humblement au prêtre. En tant que voleur talentueux, il avait déjà trouvé sa première proie et réussit à le faire pendant leur marche vers le cimetière.

C’était bien tant que personne ne savait ce qu’il avait fait !

Le Derahl d’argent scintillant était une monnaie créée et fabriquée par les disciples de la Déesse de la Richesse. Il était si répandu qu’il pouvait même être utilisé en enfer.

Le vieux prêtre regarda profondément dans les yeux de Soran, puis hocha la tête et indiqua la boîte d’offrandes à proximité. « C’était peut-être un chien loyal, sinon vous n’iriez pas si loin.

« Les enfants, suivez-moi. Il lui sera accordé un endroit où il pourra reposer en paix. »

Soran plaça la pièce dans la boîte à côté de l’entrée du sanctuaire et suivit le prêtre dans le cimetière avec le corps de Heath dans ses mains.

Dans un coin obscur du cimetière.

Après que les deux frères et sœurs eurent fini de creuser une fosse pour l’enterrement de Heath, Vivian, qui était silencieuse depuis le début, ne pouvait plus retenir ses larmes.

« Heath…. ! »

La petite fille murmura quelque chose devant la petite tombe, puis se leva avec un regard sérieux sur son visage en tenant les mains de son frère.

Heath était simplement un vieux chien mort de vieillesse.

Il n’était pas qualifié pour une pierre tombale, donc il n’avait qu’une petite tombe.

Une petite tombe dans un coin obscur du cimetière.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad