Flux RSS

Abyss Domination

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 31 – Ankhegs


Les Ankhegs étaient des monstres insectoïdes qui vivaient dans les régions méridionales. Leur corps mesurait environ cinq pieds de large et leur longueur pouvait atteindre jusqu’à trente pieds. Ces créatures avaient le sens trémor et pouvaient détecter la moindre vibration dans un rayon de soixante pieds. Avec d’énormes mandibules qui pouvaient même déchirer des arbres, ils attaquaient leurs proies avec des morsures et les écrasaient avec leurs puissantes mandibules. Leur corps produisait également de l’acide puissant comme alternative d’attaque. Il s’agissait essentiellement d’insectes énormes avec six à douze pattes, chacun armé d’une pince pointue.

Ces insectes gigantesques pourraient également effectuer une attaque mortelle par pulvérisation d’acide une fois par jour, tuant leur cible sur place, à moins qu’ils n’aient une forte immunité aux acides. Une caractéristique encore plus mortelle des Ankhegs était qu’ils vivaient la plupart du temps en groupes de deux à cinq et qu’ils avaient un appétit pour la viande fraîche et pourrie.

Il s’agissait normalement de créatures non agressives qui attaquaient rarement, mais les choses étaient différentes lorsqu’elles chassaient pour se nourrir. Ils n’arrêtaient pas d’attaquer tant qu’ils n’avaient pas attrapé leur proie et rempli leur ventre.

Comme les ankhegs vivaient en petits groupes, ils apparaissaient rarement en grand nombre. À moins qu’il ne se passait quelque chose d’anormal, ils quittaient rarement l’environnement spécial dans lequel ils vivaient. Ces insectoïdes préférant un climat chaud avec un sol mou, les régions septentrionales ne leur convenaient pas. Par conséquent, les gardes des marchands qui venaient du Nord ne savaient rien d’eux.

« Quittons cet endroit pour l’instant ! » Soran observa les environs et continua :  » Ces monstres se cachent sous terre. Il n’y a aucun moyen de les trouver.

« Restez ensemble ! Les Ankhegs peuvent détecter notre présence à partir de nos pas, et ils ont tendance à attaquer les individus isolés. »

Alors qu’ils étaient sur le point de se retirer, un message apparu devant Soran :

 » Amas de Ankheg (Grade 3)

Cote de défi : Niveau 8 (niveau de monstre : 10), a la capacité de projeter de l’acide fort.

Attributs les plus élevés et les plus bas : 20 et 10 (Total des points d’attribut : 80-90)

Spécialité : Projection d’acide, dommages par corrosion, attaques de morsure

Difficulté : B »

La cote de défi de l’amas d’ankheg était encore plus élevée que celle du démon serpent qu’il avait rencontré auparavant, la raison étant qu’ils allaient et venaient comme des ombres en se cachant sous terre et apparaissant en groupes.

C’était autrefois le némésis des aventuriers, ayant la capacité de tuer plusieurs membres d’une petite escouade d’aventuriers juste avec leur attaque de projection d’acide.

Pour s’attaquer efficacement à ces monstres, il fallait avoir de grandes capacités de détection et d’écoute. Si ce n’était pas le cas, la compétence Survie en milieu sauvage serait nécessaire pour découvrir leur emplacement et éviter leurs frappes préventives.

Voyant Soran se retirer avec prudence, les autres semblaient se rendre compte de la gravité de la situation et commencèrent à se retirer en sortant leurs armes.

« Normalement, les ankhegs apparaissent rarement…. » Soran continua d’observer son environnement tout en concentrant ses sens pour détecter les changements sous terre.

« Ce n’est pas possible que le carnage des ankhegs ait déjà commencé ?!! Merde !

« Bien que j’aie tué ces insectes, je n’ai jamais prêté attention au moment où les ravages commençaient. Je ne me souviens même pas qui avait émis la quête…. »

Dans la même période, divers incidents majeurs avaient eu lieu dans le monde entier. Ces incidents comprenaient les incidents d’écorchage, le tumulte des Descendants de Dieu, les migrations de l’ancien dragon rouge et des géants, et bien d’autres incidents, et c’est pourquoi Soran n’avait pas beaucoup prêté attention aux quêtes maigres comme le saccage des ankheg.

Si l’on devait évaluer ces incidents, les incidents d’écorchage seraient de rang B tandis que le tumulte des Descendants de Dieu serait de rang A. L’ancien incident du dragon rouge était un événement spécial de rang A, alors que des choses insignifiantes comme le déchaînement des ankhegs ne pouvaient même pas être classées au rang E. C’est pourquoi la plupart des joueurs ne s’occupaient même pas de ces événements, sauf s’ils se trouvaient dans la région au moment où l’un d’entre eux avait lieu.

Néanmoins, les ankhegs étaient des monstres rares qui étaient mortels mais précieux. Les coquilles Ankheg étaient légères et résistantes ; l’équipement de ankheg forgé par des forgerons hautement qualifiés avec plus de 300 en travail de forge étaient un tiers du poids d’une armure complète mais offraient une protection équivalente.

Dans la plupart des endroits, un ensemble complet d’armure de ankheg pourrait être vendu pour plus de 3000 Derahls d’or, tandis que les matières premières pourraient encore aller chercher un prix allant de 600 à 800 Derahls d’or. Il était intéressant de noter cependant que seuls les forgerons hautement qualifiés achèteraient les matières premières car d’autres ne pouvaient pas transformer les carapaces résistantes.

Les carapaces de Ankheg ne pouvaient être forgées en armure qu’à l’aide de techniques d’enchantement spéciales, ce qui expliquait que ces équipements étaient pour la plupart faits sur commande pour les clients qui les commandaient. Si l’on ne pouvait pas trouver un forgeron compétent qui avait besoin de carapaces après avoir tué un ankheg, ils devraient se contenter de la grosse carapace sur sa tête et l’utiliser simplement comme bouclier. Il s’agissait d’un bouclier naturel qui n’avait pas besoin d’être traité et qui avait un pouvoir défensif décent, ainsi que des attributs de résistance aux acides et à la corrosion. Tuer un ankheg était plus rentable que tuer un démon serpent.

SSSSSsssss !

Le sol trembla soudainement, et un sifflement bizarre se fit entendre. Après que Soran et les gardes des marchands se soient retirés sur la route, le bord de la route devint plus haut et révéla un monstre insectoïde féroce et gigantesque. L’ankheg s’élança vers l’un de leurs chevaux et lui arracha la tête avec une puissante morsure. Le sang jaillissait de la moelle, et tout ce qui restait sur le sol était un cheval mort dont le corps et la tête étaient séparés.

Ils avaient vraiment de puissantes mandibules ! pensa Soran en se cachant rapidement derrière un grand arbre.

L’attaque de jet d’acide que les ankhegs pouvaient utiliser une fois par jour était une attaque fatale pour les professions de bas niveau ; sa puissance était équivalente à celle du sort Flèche d’acide.

Les gardes se mirent instantanément à l’abri tout en tirant leurs arbalètes.

 » Couvrez-moi ! »

Le chef des gardes cria en dégainant la longue épée sur son dos. Son corps semblait avoir grossi, et les veines de ses bras commencèrent à sortir et à se tortiller comme des vers. A cause de la surconsommation de sang, sa peau rougit pendant qu’il continuait son combat. Au même moment, l’un des gardes roula vers l’avant, une main tenant un bouclier pour défendre son torse pendant que l’autre insérait une flèche spéciale dans son arbalète.

« Rage ?! » Soran fixa le chef des gardes et murmura : « Un barbare du Nord ? »!

La flèche spéciale heurta le ankheg et provoqua une petite explosion, et le ankheg tourna immédiatement la tête vers le garde qui avait tiré la flèche. Hormis la flèche explosive, la plupart des autres flèches rebondissaient sur le ankheg, une petite partie seulement frappait les parties du corps non couvertes par la carapace. Comme mentionné précédemment, la carapace d’un ankheg ressemblait à une armure complète, donc les flèches normales de l’arbalète étaient inefficaces à moins qu’elles ne touchent des parties critiques du monstre.

L’ankheg projeta son acide puissant, envoyant un jet d’acide vert et gluant sur le garde exposé. Le garde roula de peur, mais fut quand même touché par un peu d’acide. L’acide se fraya facilement son chemin à travers le bouclier et la couche d’armure de cuir, créant de la fumée verte qui corrodait le bras du garde. Il grogna de douleur, mais réussit quand même à couper le morceau de chair corrodée de son bras tout en serrant les dents.

« -Frappe lourde ! »

Le chef des gardes avec des yeux injectés de sang chargea avec son épée tenue haute, ses os craquant à cause de la pression. Il combla l’espace de cinq mètres d’un seul saut dans les airs, et frappa à la tête du ankheg.

Clang ! Le bruit du métal et des projectiles frappant l’un l’autre éclata en même temps que les cris de douleur du ankheg.

Il secoua la tête en essayant de frapper le chef des gardes, mais il se retourna et évita les mandibules qui arrivaient. Avec une frappe, le chef des gardes contre attaqua le ankheg et lui poignarda le dos. La mince couche de peau nouvellement exposée fut facilement déchirée et un liquide vert foncé suintait de la plaie béante.

Un barbare du Nord de grade 3 ; Soran ne pouvait pas croire que le chef des gardes, qui ne semblait pas très talentueux, était en fait au niveau 10 de sa profession.

Soran saisit son épée incurvée et chargea de derrière l’arbre, longeant le ankheg pour rester en dehors de sa vision. Maintenant que l’attaque de jet d’acide avait été utilisée, c’était beaucoup plus sûr pour Soran d’engager le monstre. Tant qu’il évitait ses mandibules, il pouvait prendre quelques coups de ses pinces sans souffrir de blessures graves.

Comment pouvait-il se croiser les bras et laisser l’EXP d’abattage lui glisser entre les doigts ?

« Passez-moi une arbalète ! » cria Soran d’une voix basse.

Le garde des marchands à proximité réagit rapidement et lança l’arbalète qu’il tenait à Soran. En chargeant l’arbalète avec une vitesse divine qui produisait des images résiduelles, Soran tira sur la mandibule du ankheg.

« Attaquez sa mandibule ! »

Il jeta l’arbalète sur le côté après avoir tiré un coup et se précipita sur le ankheg avec son épée courbée. En passant près du ankheg, Soran fléchit abruptement ses genoux et glissa sur le sol, ouvrant une blessure de deux pieds de long sur l’estomac du ankheg avec un seul coup.

Le ankheg était toujours concentré sur le chef des gardes, frappant de ses pinces le barbare enragé. Il parvint à frapper la poitrine du chef des gardes, mais le dangereux coup ne laissa qu’une égratignure ensanglantée car l’armure de cuir arrêta une grande partie de sa force.

« HAHHHH ! »

Le chef des gardes émit un rugissement barbare en frappant le ankheg avec sa longue épée, coupant les pattes sur l’un de ses flancs.

Soran se releva avec une main d’un mouvement rapide et souple après avoir dépassé le ankheg. L’ankheg mesurait presque cinq mètres de haut malgré le fait qu’il avait la moitié de son corps sous terre ; c’était presque aussi haut qu’un étage d’un bâtiment. Utilisant le dos du ankheg comme point d’appui, il sauta dans les airs tandis que ses jambes produisaient la puissance explosive pour le lancer. Saisissant la poignée de l’épée courbée avec les deux mains et pointant la pointe vers le bas, il poignarda directement la tête de l’ankheg.

« Crève ! »

Du liquide vert foncé jaillit de la plaie. Certains éclaboussèrent le bras de Soran, et il pouvait sentir une sensation de brûlure.

Le gigantesque ankheg se débattait pendant qu’il secouait son corps, envoyant de la terre et de la boue partout, mais Soran ne montra aucune pitié et s’agrippa simplement à sa tête avec ses jambes pour maintenir son équilibre. Avec une expression brutale, Soran sortit l’épée et poignarda une fois de plus sa tête, projetant encore plus de sang sur lui. Ses vêtements avaient des trous ici et là, car l’acide corrodait sa chemise.

Le ankheg tomba avec un bruit sourd. Il se débattit, mais en vain, car il finit par se taire sur le sol.

Soran lâcha l’épée de ses mains et la posa sur le sol. Il haleta tout en supportant la douleur de ses bras ; son épaule était légèrement corrodée par l’acide et présentait des taches de sang.

« C’est enfin mort. »

Soran prit une grande respiration et se leva. Et il se rendit compte que les pointes des flèches sur la carapace lui avaient griffé la cuisse lorsqu’il était monté sur la tête du ankheg, créant une blessure d’un demi-pied avec du sang suintant.

La bataille fut courte ; c’était une mauvaise décision de laisser traîner la bataille, car la durée d’une bataille pouvait faire la différence entre la vie et la mort.

Un garde vint et donna une main à Soran, puis appliqua une pommade médicinale sur ses blessures en lui demandant : « Ça va ? Enlève ta chemise pour l’instant !

« C’était de l’acide fort, donc nous demanderons à la Maîtresse de te soigner plus tard ! »

La bataille se termina avec trois blessés, un grave et deux légers.

Soran calma sa respiration puis arracha une partie propre de sa chemise et l’utilisa comme bandage pour attacher sa cuisse blessée.

Il cria alors : « Partez tout de suite !

« Les Ankhegs vivent en groupe ! La bataille de tout à l’heure a dû les alerter ! »

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad