Flux RSS

Abyss Domination

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 44 – Dragon rouge antique


La taverne était bondée de gens.

Soran venait d’apprendre de mauvaises nouvelles de la foule ; les monstres à proximité se comportaient étrangement, comme s’ils étaient tous devenus fous. Les monstres commençaient à migrer de leurs habitats d’origine vers des endroits proches de la ville, bloquant toutes les routes au nord-est de la ville. Des monstres des plaines et des collines se déplaçaient vers des endroits proches de Whiterun, ce qui amena la cité à élever son niveau de sécurité et à envoyer l’armée locale pour patrouiller dans les régions voisines. Même la guilde des aventuriers publia une requête d’enquête de rang B, allouant 12 000 Derahls d’or de leurs fonds pour embaucher des aventuriers pour chercher la raison du comportement anormal des monstres.

La guilde n’avait même pas besoin des aventuriers pour résoudre le problème ; tout ce qu’ils voulaient savoir, c’était la raison derrière tout cela. Même si cela semblait simple, les résultats ne correspondaient pas à ce qu’ils avaient espéré. Parmi les premiers groupes d’aventuriers à enquêter, un seul était revenu, et ils n’avaient même pas atteint le marais noir avant de se faire renvoyer avec des blessures par des groupes d’ogres qui venaient de déménager.

Les aventuriers qui entreprenaient des missions de grade B étaient forts ; tous les membres de ces escouades avaient des professions avancées et étaient au moins de grade 3. Malgré cela, ils furent forcés de battre en retraite à cause de graves pertes. Les ogres avaient généralement une cote de défi plutôt moyenne, mais il y avait un mage ogre à deux têtes parmi eux.

Il avait la capacité Multi lancer. Les mages du groupe d’aventuriers furent rapidement submergés et tués, après quoi le commandant des ogres ordonna à ses sous-fifres d’encercler les aventuriers. Ils ne réussirent à battre en retraite qu’en utilisant presque tous les outils dont ils disposaient. En retournant à Whiterun en lambeaux, ils découvrirent de grandes empreintes de pas qui appartenaient probablement à des géants des montagnes du sud-ouest. Ils soupçonnaient que les géants de la montagne avaient été chassés par quelque chose, et il y avait de grandes chances que les autres groupes d’aventuriers aient été annihilés.

Plus d’une centaine d’escouades marchandes étaient bloquées à Whiterun. Certaines des escouades qui avaient de meilleurs gardes essayèrent de se frayer un chemin à travers les routes du sud-ouest mais se retrouvèrent avec environ trois cents gnolls ; seul un dixième d’entre eux survécurent. La majorité des routes avaient déjà été fermées pour empêcher un plus grand nombre de personnes de se précipiter vers des groupes de monstres. En dehors de la route d’où venait Soran, toutes les routes, y compris celles vers Autumnfall et la mer, étaient également occupées par des monstres.

Des gobelins, des kobolds, des gnolls, des ogres, des hommes-lézards et bien d’autres encore ; comme si quelque chose d’horrible était apparu, presque toutes les créatures résidant près des Montagnes Maure furent chassées de leurs habitats. La rumeur disait qu’un dragon était apparu, mais malheureusement personne ne pouvait vérifier la rumeur.

Soran portait Vivian dans ses bras en marchant sur la route boueuse et sale. Comme beaucoup de commerçants étaient coincés à Whiterun, toutes les tavernes et auberges de la ville étaient pleines à craquer. De plus en plus de marchands arrivaient à la ville, pour constater qu’il n’était pas possible d’atteindre les destinations prévues. Les seules options disponibles étaient d’attendre ou de retourner d’où ils venaient. Même s’ils offraient le double du prix, il était toujours difficile de trouver un logement décent ; c’était d’autant plus vrai à ce moment où les gens avaient tendance à rejeter les étrangers. Sans grand choix, Soran paya l’un des marchands au marché aux chevaux et laissa son cheval sous sa garde, puis se dirigea vers le vieux quartier de la vieille ville et les bidonvilles.

C’était une terrible nouvelle pour Soran. Il avait prévu de se diriger vers Autumnfall, mais cette route était également bloquée par l’afflux de monstres. Les choses seraient plus faciles s’il voyageait seul, mais il voyageait maintenant avec Vivian. Il ne pouvait pas assurer sa sécurité pendant la bataille.

Le dragon rouge antique – c’était la première pensée qui lui vint à l’esprit.

En dehors des dragons adultes, il n’y avait rien que Soran ne pouvait imaginer qui puisse provoquer une migration d’une telle ampleur. À en juger par les schémas de dispersion des monstres, il en conclut que l’endroit d’où ils avaient fui était proche de l’endroit où le dragon rouge antique était apparu dans le jeu.

Les communications étaient lentes en raison du manque de technologie. Compte tenu du temps nécessaire pour confirmer l’existence du dragon rouge, le timing de cet événement était presque identique à celui du jeu. Le dragon se déguisa en dragon normal, et beaucoup moururent de ses mains. Après avoir collecté et analysé les données, les joueurs réalisèrent qu’il s’agissait en fait d’un dragon rouge antique avec une cote de défi de 25. Si le dragon ne s’était pas énervé contre un saint, une divinité descendue, et avait fini par être tué, toute la région sud aurait pu être entièrement détruite.

Dragon rouge antique (Grade 7)

Cote de défi : Niveau 25 (Monstres niveau : 34), peut utiliser des attaques de souffle.

Estimations des attributs : Force 42, Dextérité 10, Constitution 35, Intelligence 25, Sagesse 24, Charisme 24.

Spécialité : Dragon antique, magie légendaire, créature gigantesque, puissant souffle de dragon, ??? (Inconnu)

Difficulté : S

Le classement et la difficulté du dragon rouge antique étaient comparables à ceux des divinités inférieures. La seule différence entre eux était que le dragon n’avait pas de divinité, mais plutôt des buffs exclusifs aux dragons antiques. Dans le jeu, quelqu’un avait tenté de le submerger avec le nombre, mais les résultats étaient catastrophiques, comme prévu. Rien qu’en battant des ailes, des douzaines de personnes avaient été tuées ; une autre centaine ou deux avaient été décimées par une seule attaque de souffle. Après cela, personne n’avait essayé de le vaincre à nouveau de cette façon.

Même si c’était dangereux, beaucoup voulaient se faufiler dans l’ancien repaire du dragon pour ses trésors. Plus de 5 000 000 de Derahls d’or, des tonnes d’objets Rares et Epic, et une douzaine d’objets Légendaire, il suffisait de risquer sa vie pour tenter d’en obtenir même une petite partie. Il était même possible de trouver des objets de qualité Divine dans le repaire. On se demandait s’il y en avait ou non, puisque ceux-ci étaient habituellement conservés dans des sanctuaires. A moins que le dieu qui les avait produits ne soit tombé, normalement ces objets ne pouvaient pas être obtenus, même s’il s’agissait d’un puissant dragon antique. Une chose était certaine cependant : quelqu’un avait réussi à voler quelques objets de qualité Légendaire du dragon antique. Ces objets devinrent même les clés pour tuer les dieux dans le futur.

Cependant, Soran n’était qu’un voleur de niveau 5. Il ne pouvait même pas se tenir devant le dragon rouge à cause de son aura terrorisante, et encore moins le combattre. Naturellement, il ne pensait même pas à s’attaquer au dragon. Il était plus préoccupé par les monstres qui obstruaient les routes, car il ne pouvait pas amener Vivian à Autumnfall si ce problème persistait. D’après ce dont il se souvenait, ce dragon demeurait dans les environs pendant une longue période, ce qui signifiait que les routes seraient fermées pendant des semaines ou même des mois à venir. A moins que quelqu’un n’élimine tous les monstres, Soran n’aurait pas d’autre choix que de traverser les plaines de Whiterun tous les deux.

Soran tenait Vivian dans ses bras en entrant dans la taverne bondée et bruyante. Il y avait des aventuriers armés partout, ainsi que quelques petites escouades marchandes.

« Ces foutus gnolls ! »

Un homme musclé claqua une tasse sur la table et dit d’une voix basse : « Juste comme ça, ils ont mangé Meyer. Quand j’ai trouvé son cadavre, je n’ai même pas pu reconstituer ses parties. »

Tout le monde se plaignait et grognait sur la situation soudaine. L’exode massif des monstres avait surgi de nulle part, et tout le monde n’était manifestement pas préparé. Même les hommes-lézards vivant dans le marais sombre avaient commencé à attaquer les colonies et les villages sur le périmètre du marais, forçant les gens à s’éloigner.

Ce que les gens savaient avec certitude, c’est qu’une créature ou un monstre avait forcé les hommes-lézards à quitter leur maison. Sans leurs maisons, ils devaient attaquer les humains des environs, car ils avaient besoin d’un nouveau territoire.

Tout à coup, un homme apparemment ivre tomba sur Soran.

« Désolé ! » dit l’homme.

Au moment où il tombait sur Soran, ses mains s’approchaient de son portefeuille, mais Soran ne le permettrait pas. Avec un blocage d’épaule, Soran attrapa le bras du voleur et marcha sur son genou, l’épinglant sur le sol.

Toute la taverne se tut. On pouvait entendre les gémissements douloureux du voleur ; Soran luxa impitoyablement l’épaule de l’homme.

« Faites attention à qui vous vous frottez. »

Soran posa Vivian et détacha l’épée courbée sur sa taille. Il frappa légèrement l’épaule du voleur avec la pointe de son épée. Quelques hommes qui pourraient être les membres de la bande du voleur croisèrent les bras en s’approchant de Soran.

 » Assez « , un homme qui était assis au comptoir du bar se leva et dit en regardant Soran. Il désigna alors le voleur, qui était encore cloué au sol.  » Cassez-lui le bras et jetez-le dehors. Sache où tu es ! Comment oses-tu essayer de voler des choses dans ma taverne ! »

Des hommes apparurent des coins de la taverne. Ils hochèrent la tête vers Soran, lui faisant signe de les laisser s’occuper du reste. Les hommes brisèrent le bras du voleur d’une torsion brutale ; il cria et pleura de douleur, mais les hommes ne s’en souciaient pas et le jetèrent simplement dans le caniveau à l’extérieur de la taverne.

C’étaient des hommes de main engagés par la taverne ; cet endroit avait probablement de sales affaires dans les coulisses. C’était raisonnable pour Soran car il était presque impossible de trouver un magasin convenable avec un arrière fond clair dans les bidonvilles.

« Jeune homme, c’était de bonnes compétences. Veux-tu rester ici pour la nuit ? lui demanda le costaud devant le comptoir du bar. « C’est 2 Derahls d’argent pour une nuit. Si tu n’aimes pas ça, va dormir ailleurs. »

Soran jeta un coup d’œil à son entourage avant de lancer deux pièces d’argent sur le comptoir, puis il prit Vivian dans ses bras à nouveau. L’homme hocha la tête en recevant les pièces de monnaie.

Aussitôt, une servante qui portait du maquillage lourd conduisit le frère et la sœur à leur chambre au deuxième étage. Les domestiques étaient pour la plupart des employés à temps partiel, servant de commis de taverne et de femme de chambre, mais ce n’était pas tout. À ceux qui en avaient les moyens, elles offraient des services spéciaux de nuit.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad