Flux RSS

Abyss Domination

Traduit par la team : WuxiaLnScantrad
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 47 – Prodige des sorts


La maîtresse se détendit un peu pendant qu’elle faisait signe à Vivian de venir. Peut-être à cause de cet incident, Viviane s’était beaucoup plus rapprochée d’elle, donc Viviane marcha avec obéissance jusqu’à l’endroit où la maîtresse était assise.

« Va rester un peu dans le salon « , dit-elle en tapotant la tête de Vivian et en disant doucement. « J’ai quelque chose à dire à ton frère. »

Vivian regarda Soran pour approbation, qu’il accorda en acquiesçant de la tête, avant de quitter la pièce.

« Soran ! »

Après avoir envoyé Vivian hors de la pièce, la maîtresse dit d’une voix grave : « Je veux tout savoir sur votre passé, en particulier les événements ou incidents notables ».

Soran la regarda, puis secoua la tête et dit : « Je m’excuse, mais il n’y a vraiment rien qui vaille la peine d’être mentionné. Nous sommes orphelins depuis des années, et tout ce que nous avons fait, c’est lutter pour survivre dans les bidonvilles. »

Orphelins ?

La maîtresse se détendit une fois de plus et poursuivit sur un ton plus calme, « Ce n’est pas possible. Quelque chose a dû arriver pour éveiller ses pouvoirs. Les sorciers ne s’éveillent à leurs pouvoirs que lorsqu’ils souffrent d’intenses fluctuations émotionnelles. »

« Quelque chose de spécial…. ? » Soran fut surpris pendant un moment lorsque quelque chose lui vint à l’esprit. « J’ai été gravement blessé par un mage au cours d’une de mes missions et j’ai été dans le coma pendant la moitié d’un mois. Peut-être que je ne suis pas encore destiné à mourir, puisque je me suis rétablie peu de temps après. »

La maîtresse lui jeta un coup d’œil et murmura : « Voilà…. Elle doit t’aimer beaucoup. Il est fort probable que c’est l’incident qui a activé ses pouvoirs.

« Vivian est trop jeune. Au fur et à mesure qu’elle grandit, ses pouvoirs se renforceront aussi. Si elle n’apprend pas à contrôler ses propres pouvoirs, elle fera du mal non seulement aux autres, mais aussi à elle-même. Tu n’es pas un lanceur de sorts toi-même, donc je suppose que tu ne comprends pas à quel point elle est un prodige. Si je devais le mettre en mots, je dirais qu’elle est encore plus talentueuse que ma mère. »

Prodige ? Soran trembla après avoir entendu le mot. Ce n’est pas possible… Vivian a la capacité de lancer des sorts spéciaux ?!!

C’était à peu près la meilleure capacité que l’on pouvait avoir en tant que lanceur de sorts. Si Soran se souvenait correctement, ceux qui avaient cette capacité recevraient un bonus de +2 à leur score de lancer de sort, ce qui augmentait à la fois les dégâts et la précision de leurs sorts. De plus, leur temps d’invocation était réduit d’une seconde, quel que soit le sort utilisé. Cela signifiait que s’ils lançaient des sorts qui avaient normalement un temps d’invocation de moins d’une seconde, ils étaient complétés et lancés immédiatement.

Maintenant que j’y pense, les temps d’invocation des sorts de niveau 0 étaient d’environ une seconde en moyenne. Mais dès que Vivian chantait, elle semblait avoir jeté le sort tout de suite, pensa Soran en se souvenant de la nuit où Vivian avait jeté un sort devant lui.

Les sorts de niveau 0 avaient des chants courts, généralement une ou deux syllabes seulement. Le temps nécessaire pour les chanter était de moins d’une seconde. Sans aucune capacité comme celle de Vivian, le lanceur de sorts devait rassembler les énergies élémentaires nécessaires avant de pouvoir compléter le sort et l’invoquer. Soran, qui ne connaissait pas très bien les mécanismes de l’incantation, ne pouvait pas dire clairement si Vivian avait invoqué le sort immédiatement, mais la maîtresse, qui était une sorcière, pouvait le dire. Si elle appelait Vivian un prodige, elle pourrait vraiment avoir la capacité Prodige des sorts. C’était une capacité spéciale qui ne pouvait pas être obtenue, peu importe la difficulté de l’entraînement.

Tous les lanceurs de sorts pouvaient augmenter leur bonus de score en attribuant des points d’attribut dans l’attribut sur lequel ils s’appuyaient principalement pendant le lancer de sorts, qui différait d’une profession à l’autre. Leur bonus de score augmenterait également d’une unité à chaque fois qu’ils atteignaient un niveau. En prenant les mages comme exemple, l’attribut principal pour eux était l’Intelligence. Pour un mage de niveau 5 qui avait 16 Intelligence, son bonus de score de lancer de sort pouvait être calculé par [Niveau de Profession 5 + (Intelligence 16 – Valeur Seuil 10) ÷ 2 = 8]. La valeur seuil était de 10, indépendamment de la profession et de l’attribut.

Le score de lancer de sorts, qui était quelque chose qui avait été légué par l’Empire arcane dans l’Antiquité, c’était une valeur numérique qui reflétait la puissance d’un sort. Chaque sort avait son propre score de lancer de sort, et le score réel d’un sort lancé pouvait être trouvé en l’ajoutant au bonus de score du lanceur. Le sort Niveau 0 Décharge électrique avait un score bas de 3 ; quand il était lancé par un mage de niveau 5, le score du sort serait de 11 (score du sort : 3 + bonus de score du sort : 8).

Le score de lancer de sort d’un sort était essentiellement les dommages infligés à une personne qui n’avait ni équipement ni profession de combat. Pour les gens ordinaires qui n’avaient que 10 PV, un sort avec un score de lancer de sort de 11 infligerait 11 points de dégâts, les tuant immédiatement. Cependant, ceux qui avaient des professions de combat recevraient moins de dommages à cause de leurs compétences, de leurs capacités et de leurs Constitutions supérieures. Le sort mentionné ci-dessus n’infligerait que 5 à 8 dégâts dans ce cas, ce qui ressemblait à un choc électrique.

Si Vivian avait en effet Prodige des sorts, alors la force de Décharge électrique aurait un score de [3+(1+2)+(21-10) ÷2=11.5], ce qui était 0.5 plus élevé que le mage de niveau 5. Cependant, le plus important était que Vivian n’était encore qu’une sorcière de niveau 1.

La différence de pouvoir entre Vivian et les lanceurs de sorts classiques deviendrait plus importante avec le temps, surtout lorsqu’il faudrait lancer des sorts qui tuait en un coup comme le Doigt de la mort. Les sorts à un seul coup, ainsi que d’autres sorts comme Toile, Charme Personne et Garde Personne, ne causaient pas de dégâts directement ; l’efficacité de ces sorts sur la cible dépendait de la différence entre le score de lancer du sort et la cote de courage de la cible. Pour Vivian, qui avait un bonus de score élevé, les chances de réussite de sa magie de mort en un coup seraient remarquablement plus élevées.

Les Sorciers Légendaires avaient généralement un bonus de score d’environ 30, dont 20 provenaient de leur niveau de profession, 8 de leur Intelligence, et un peu plus de leurs capacités respectives. L’équipement de qualité Légende accordait des bonus allant de +1 à +3.

Étant donné le talent de Vivian, elle obtiendrait certainement la capacité de lanceur de sorts entraîné dans le futur. Cela réduirait encore plus sa vitesse d’invocation d’une seconde, ce qui signifiait qu’elle pouvait lancer instantanément des sorts dont le temps d’invocation était de deux secondes ou moins.

La maîtresse et Soran restèrent silencieux pendant un court moment.

La maîtresse regarda Soran, puis poursuivit : « Avant que tu ne viennes ici, j’ai fait une cérémonie de voyance pour Vivian. Ce que j’ai vu n’était pas quelque chose d’agréable. »

Dire la Fortune ? Est-ce que c’est la branche de la magie de divination unique aux sorcières du Nord ? se demanda Soran. Elles peuvent voir des phénomènes qui reflètent à peu près l’avenir d’une personne, si je me souviens bien.

Cependant, elles ne pouvaient voir que des images floues ; même le sort de niveau Légende, Divination, ne pouvait montrer que quelques scènes de ce qui allait arriver. Les scènes étaient courtes, et à partir du moment où le sort était terminé, l’avenir était sujet à changement.

Plus l’événement prévu était loin dans l’avenir, plus les chances que les choses dévieraient et finissent différemment. C’est pourquoi la divination était utilisée au mieux pour prévoir les événements qui se produiraient dans l’immédiat afin d’éviter ou de se préparer à des événements indésirables. La maîtresse avait probablement prédit que quelque chose de dangereux était sur le point de se produire à Amber City et avait réalisé qu’il était hors de son pouvoir de le changer, alors elle quitta précipitamment la cité avec son escouade marchande.

Soran prit une grande respiration et demanda lentement, « Qu’avez-vous vu ? »

« Sang et feu », répondit la maîtresse avec une expression sérieuse.

« La cérémonie de divination ne peut me montrer que des images et des scènes. Elles ne sont peut-être pas exactement ce qui se passera, mais elles reflètent quand même l’avenir de Vivian. Le sang représente le massacre et la mort, ce qui signifie qu’il y aura des morts autour d’elle. Le feu représente la guerre et la destruction, ce qui signifie qu’elle sera confrontée à de multiples événements de destruction à l’avenir.

« Nous, sorcières du Nord, avons fait la cérémonie à maintes reprises, mais nous avons rarement vu ces deux scènes sur une seule personne. De ceux qui avaient les deux, certains sont devenus de grands empereurs qui ont créé de grands empires, certains sont devenus des tyrans qui ont piétiné leurs citoyens, et d’autres sont devenus des existences légendaires. Même s’ils ont fini différemment, il y avait une chose en commun : que ce soit le bien ou le mal, leurs vies étaient pleines de combats, de guerres, de massacres et de mort ».

Elle respira profondément avant de poursuivre :  » L’avenir de Viviane est forcément plein d’épines, et je suis désolée de le dire, mais tu ne pourras pas la protéger avec tes capacités.

« Laisse-moi être honnête avec toi. On dirait que tu as peur de quelque chose ! Je ne sais pas de quoi tu as si peur, mais je sens que tu essaies d’échapper au danger en évitant tout ce qui pourrait constituer la moindre menace pour vous deux.

« Je suis inclus dans la liste des choses dangereuses dans ton esprit. C’est peut-être pour ça que tu ne peux pas me faire confiance, même maintenant. »

Le silence imprégnait la pièce.

La peur ?

Peut-être qu’il avait vraiment peur. Il se souciait beaucoup de Vivian, donc il avait peur de la perdre.

S’échapper ?

Il essayait vraiment de s’échapper ?

Soran était beaucoup trop conscient de ce qui allait se passer pendant le temps des troubles. Les dieux et les démons déchireraient le ciel, la terre et la mer ; ils déchiquetteraient tout. Face à une crise d’une ampleur sans précédent, même ceux qui ont des professions légendaires seraient massacrés comme du bétail. Il n’était qu’un voleur de grade 2 ; n’était-ce pas bien d’échapper à tout ?

C’était une bataille entre les dieux ; avoir une profession légendaire n’était que le strict minimum requis pour participer au combat. D’innombrables saints parcouraient le monde, et les démons se trouveraient partout.

Soran était faible ; il le savait lui-même. Il n’avait même pas les qualifications nécessaires pour faire face à ces monstres, et encore moins pour les combattre. Il n’y avait qu’un seul choix, et c’était de s’enfuir. Qui s’asseyait là et attendrait quand il savait ce qui allait se passer ? Le frère et la sœur seraient morts comme des fourmis s’ils étaient restés à Amber City après tout.

La femme assise devant lui ne savait rien.

Elle ne savait rien de ce qui allait arriver, rien de ce qui allait être effrayant et terrible, et rien sur leur faiblesse face aux dieux et aux démons ! Même les sorcières légendaires du Nord ne pouvaient pas prédire le Temps des Troubles, sans parler de cette maîtresse qui n’était que la descendante d’une seule. Même des millions de joueurs avaient échoué à changer le cours des événements dans le jeu ; que pouvait-il faire maintenant qu’il était faible et seul ?

A part s’échapper de tout et devenir plus fort, que pouvait-il faire d’autre ?

« Oui. » Soran leva la tête et regarda fixement la maîtresse. « J’ai peur de quelque chose, et je fuis. Il y a des choses que nous ne pouvons tout simplement pas changer.

« Je ne te fais pas confiance. Même si tu sembles beaucoup aimer Vivian, et même si elle ressent la même chose, tu agis haut et tout-puissant tout le temps ! Le moi actuel est faible, mais je ne le resterai pas éternellement.

« Je sais ce que tu essaies de dire. Que ce soit clair. Je ne laisserai pas Vivian me quitter, parce que je la protégerai avec ma vie, mais toi, tu ne peux pas. Ce qui t’intéresse le plus, c’est son talent, pas Vivian elle-même. Si elle n’avait pas ce talent, elle ne serait qu’une petite fille ordinaire pour toi. C’est différent pour moi ! Je me fiche qu’elle ait du talent ou pas. Cela ne change rien au fait qu’elle est la personne qui m’est la plus chère et le seul parent que j’ai.

« Tu as dit que je ne te fais pas confiance, n’est-ce pas ? Je ne peux tout simplement pas ! Comment suis-je censé faire confiance à quelqu’un qui ne m’a jamais dit son nom ? À tes yeux, je ne suis probablement qu’une personne qui ne mérite pas de connaître le nom d’une sorcière du Nord. La seule raison pour laquelle tu nous gardes à tes côtés, c’est parce que tu t’intéresses au talent de Vivian.

« Ne te méprends pas. Je te suis reconnaissant de nous avoir permis de voyager avec toi de Amber City à Whiterun, et encore plus pour ton aide aujourd’hui. Je n’oublierai jamais l’aide que tu nous as apportée au cours de la semaine dernière, et je te rembourserai certainement à l’avenir. Je peux dire que tu es une sorcière gentille et bienveillante, sinon tu aurais utilisé la magie et m’aurais fait parler à la place.

« Je t’en suis extrêmement reconnaissant ! Mais ça ne veut pas dire que je peux te faire confiance. »

Après s’être profondément incliné, Soran se tourna vers la sortie.

 » Attends. »

La maîtresse se leva et regarda Soran dans les yeux. Remarquant l’esprit inflexible dans ses yeux, elle poussa un soupir ; elle était maintenant certaine qu’il protégerait Vivian quoi qu’il arrive, même si cela lui coûtait la vie. C’est peut-être ce qui avait attiré son attention dès le début ; c’est peut-être la raison pour laquelle elle observait toujours la fratrie, c’est la raison pour laquelle elle parvint à découvrir le talent de Viviane.

C’était un sentiment si sincère, et pourtant il était si étranger pour la maîtresse.

Elle se dirigea lentement vers Soran. Pour la première fois, elle sentit que l’homme faible mais déterminé était qualifié pour parler d’égal à égal avec elle. Il ne I’ avait pas gagné avec la force et le pouvoir, mais par sa détermination à protéger sa petite sœur.

« Tous les problèmes ne peuvent pas être résolus par la magie « , dit-elle en soupirant,  » et abuser de son pouvoir ne fera que nous faire perdre !

« Je suis Gloria. Peut-être pourrais-tu la laisser rester à mes côtés pendant un moment pour que je puisse lui enseigner quelques connaissances pratiques sur les sorts. Ce sera sûrement bénéfique pour elle. »

Gloria tendit sa main blanche et lisse. Pour la première fois, elle parlait d’égal à égal avec Soran.

C’était Gloria, une sorcière puissante qui pouvait tuer Soran en un clin d’œil. Grâce à une volonté inébranlable et à des sentiments sincères, il avait gagné son respect.

<>
Traduit par la team : WuxiaLnScantrad