Flux RSS

Chaotic Sword God

Traduit par la team : Blastaf
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 11 Chapitre 108 – Combien coûte-t-elle ?


« C’est… » Voyant l’expression sur le visage de Jian Chen, le propriétaire de l’étal sembla hésiter. Même s’il savait pertinemment que cette pierre blanche n’était pas un objet ordinaire, il n’en connaissait pas l’utilité. Afin de comprendre l’histoire de cette pierre, il s’était plongé dans de nombreux livres sur les trésors anciens, mais en vain. Il avait même demandé l’aide de plusieurs de ses amis, mais à nouveau sans succès. Ainsi, après avoir longuement réfléchi, il avait enfin placé un prix concret sur la pierre blanche.

Malheureusement, sur ce Continent Tian Yuan, peu de personnes connaissaient cette étrange pierre blanche, et peu s’y intéressaient. Mais lorsqu’une personne était assez curieuse pour s’y intéresser, le prix freinait immédiatement leurs ardeurs. Depuis longtemps, le propriétaire de l’étal savait que cette pierre n’était pas ordinaire, et même s’il n’en connaissait pas l’utilité, il souhaitait en tirer une somme décente. Chaque fois que quelqu’un apprenait le prix de cette pierre, celle-ci était donc reposée et rapidement oubliée.

Lorsque Jian Chen demanda à son tour le prix, le propriétaire hésita. Il avait vraiment besoin d’argent, et cette pierre blanche était actuellement son seul moyen d’en gagner. S’il plaçait le prix trop haut, alors il craignait que Jian Chen ne repose la pierre et parte comme tous les autres clients. Mais s’il plaçait le prix trop bas, il savait qu’il risquait de le regretter. Le prix ainsi remit en question, son cœur et son esprit étaient en contradiction et il ne savait plus quel prix donner.

Après une longue hésitation, le propriétaire de l’étal ouvrit enfin la bouche, « Cher client, si vous êtes vraiment intéressé par cette pierre blanche, alors donnez-moi votre prix. »

En entendant cela, Jian Chen regarda l’homme avec un sourire amusé, « Il s’agit évidemment de votre article, il est donc logique que vous soyez celui qui en décide le prix. Pourquoi me demander mon avis ? »

Le propriétaire de l’étal parut embarrassé en écoutant Jian Chen, puis laissa échapper un rire gêné, « Cher client, ce n’est pas que je refuse de dire le prix, mais plutôt que je crains de vous faire fuir en vous le donnant. De nombreuses personnes se sont intéressées à cette pierre blanche, mais après avoir entendu le prix, toutes sont parties. »

« Oh, dans ce cas, quelle est d’après vous la valeur de cette pierre ? » Demanda Jian Chen, intéressé. Il était déterminé à acheter cette pierre blanche, quelqu’en soit le prix ou l’utilité. Si cette dernière pouvait provoquer une telle réaction chez les lueurs violette et cyan dans son dantian, alors il s’agissait d’un objet tout sauf ordinaire. Il n’en était pas certain, mais cette pierre blanche pouvait possiblement résoudre le mystère concernant les problèmes dans son dantian.

Rien que pour cette raison, Jian Chen était déterminé à obtenir cette pierre blanche.

Le propriétaire de l’étal mordit sa lèvre inférieure en regardant Jian Chen, « Cher client, si vous êtes vraiment décidé à acheter cette pierre blanche, alors je vais vous en donner le prix. Que pensez-vous de ça ? » Ceci dit, l’homme montra cinq de ses doigts à Jian Chen.

Voyant cela, Jian Chen ne put s’empêcher de laisser transparaître une expression moqueuse sur son visage et s’exclama, hésitant, « Vous vendez cette pierre pour 50 Pièces d’Or ? »

Mais tout à coup, le visage de l’homme devint rouge, comme si la somme offerte par Jian Chen était largement différente de la sienne.

Le propriétaire de l’étal soupira, puis répondit, « Cher client, je vais être tout à fait direct et clair avec vous. Je souhaite vendre cette pierre blanche pour 500 Pièces Pourpres. La voulez-vous toujours ? » Tout en parlant, l’homme regarda Jian Chen droit dans les yeux.

« Quoi !? 500 Pièce Pourpres !? C’est une blague ? » S’écria Jian Chen, abasourdi. Lorsqu’il avait entendu les mots “Pièces Pourpres, ses yeux s’étaient écarquillés. 500 Pièces Pourpres étaient équivalentes à 50 000 Pièces d’Or.

Le visage du propriétaire de l’étal ne fit que rougir davantage, comprenant la réaction de Jian Chen. Il savait que 500 Pièces Pourpres était une somme que peu d’acheteurs pouvaient se permettre de dépenser.

« C-C’est… cher client, si vous m’en offrez un prix qui me convient, alors nous pourrons conclure notre affaire. » S’exclama finalement à contrecœur l’homme.

Jian Chen avala une large bouffée d’air tout en examinant d’un air incertain la pierre dans sa main.

Après avoir réfléchi un instant, Jian Chen se décida enfin. « Je ne peux pas vous en offrir plus de 100 Pièces Pourpres, la décision finale dépend de vous. » Puis, Jian Chen observa d’un regard lourd de sens le propriétaire de l’étal, même s’il était lui-même extrêmement nerveux. Jian Chen était déterminé à acheter cette pierre blanche, et si cela pouvait se faire facilement alors tant mieux. Pour un propriétaire d’étal, 100 Pièces Pourpres n’était pas une petite somme.

Jian Chen s’était rendu compte de la personnalité de cet homme d’une trentaine d’années. Ce dernier était très malin, alors Jian Chen ne pouvait pas laisser transparaître l’intérêt qu’il portait à cette pierre blanche. Sinon, le propriétaire de cet étal risquait d’en profiter pour augmenter le prix.

De plus, Jian Chen ne souhaitait pas dévoiler tout l’argent qu’il possédait. Sinon, des personnes aux sombres intentions risquaient de lui causer des problèmes. Même si avec sa force actuelle il n’avait pas peur des ennemis au niveau de Maître Saint, il préférait éviter tout potentiel problème.

Lorsque le propriétaire de l’étal entendit la proposition de 100 Pièces Pourpres de Jian Chen, il sembla fou de joie, puis tout de suite embarrassé. « Cher client, pourriez-vous augmenter légèrement cette somme ? »

Jian Chen se mit à rire puis secoua la tête. Remarquant la lueur de joie dans les yeux de l’homme, Jian Chen comprit tout de suite ses intentions.

Voyant que Jian Chen ne comptait pas faire grimper le prix davantage, l’homme sembla légèrement déçu. Mais après avoir réfléchi tout en mordant sa lèvre inférieure, il finit par acquiescer, « D’accord, marché conclu à 100 Pièces Pourpres ! »

Après avoir sorti 100 Pièces Pourpres de sa Ceinture Spatiale, Jian Chen compta celles-ci devant le propriétaire de l’étal puis prit la pierre blanche qu’il rangea dans sa Ceinture Spatiale avant de partir.

Jian Chen souhaitait vraiment étudier cette étrange pierre blanche afin d’en découvrir l’utilité, mais cette rue constamment parcourue par une marée humaine incessante n’était pas l’endroit idéal pour.

Mais lorsque Jian Chen quitta la zone, deux personnes le suivirent du regard. Ces deux individus semblaient avoir une vingtaine d’années et possédaient tous deux une faible stature.

« Xiao San, on dirait que nous avons trouvé une cible facile. » Le mince jeune homme sur la gauche regarda Jian Chen partir tout en parlant d’une voix excitée.

L’homme du nom de Xiao San hocha la tête, « Tout à fait, il n’a pas l’air très vieux, alors sa force devrait être assez faible. Et puisqu’il est seul, il s’agit d’une occasion parfaite. Étant donné qu’il vient de dépenser en un instant autant de Pièces Pourpres, je suis prêt à parier qu’il en possède davantage. Huang Hou Er, suis-le pendant que je vais prévenir les autres. » Puis, Xiao San disparut dans la foule tandis que Huang Hou Er se mit à suivre Jian Chen.

<>
Traduit par la team : Blastaf