Flux RSS

Charging Magic With a Smile - Infinite Magic Power After Being Reincarnated Into a Different World

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+
Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 51 – L'esclave Lilia


« D’accord, dans un premier temps, nous devons vous faire votre collier, une robe ainsi que votre carte d’esclave. » Annonçai-je tout en regardant Lilia. Nous nous trouvions actuellement dans mon bureau se situant dans le Manoir.

« Une robe, desu ? » (Lilia)

« Oui, la même robe verte que Risha et les autres portent. Je les ai faites moi-même. » (Akito)

« Haaa, Onii-chan est donc bon en couture ? » (Lilia)

« Non ! Ce n’est pas ça, mais plutôt cela ! » Dis-je avant de sortir mon DORECA. Je créai ensuite un cercle magique.

J’y plaçai alors le papier que j’avais dans ma main, créant ainsi une tasse en papier.

« Je peux faire ce genre de chose en utilisant la magie. » (Akito)

« C’est vraiment fantastique. Et à part cela, que pouvez-vous créer, desu ? » (Lilia)

« Des maisons... » (Akito)

« Des maisons, desu !? Alors Onii-chan a aussi créé le manoir où nous nous trouvons, desu ? » (Lilia)

« C’est exact. » (Akito)

« Haaa… vraiment fantastique, desu. » (Lilia)

Lilia semblait très excitée.

« Allons-y. Vous avez besoin d’un collier, d’une robe et d’une carte d’esclave pour être fin prête. Oui, de ces trois choses. » (Akito)

J’utilisais alors mon DORECA afin de créer les trois cercles magiques pour ce qu’il me fallait.

Les flèches pointèrent toutes dans différentes directions.

J’emmenai Lilia afin d’aller chercher ces matériaux.

***

Je me trouvais actuellement dans les terres désolées, et je venais de couper en deux un scorpion.

« Fantastique, desu. Je me rappelle bien comment ces sorptions sont très fort, et vous pouvez les vaincre si facilement, desu. » (Lilia)

« La première fois, le combat contre l’un d’eux fut bien plus serré. » (Akito)

Je ramassai alors le cadavre du scorpion avant de le regarder avec sérieux.

La première fois que j’en avais combattu un, j’avais dû utiliser des dizaines de panacées avant de finalement pouvoir le vaincre, mais maintenant je pourrais le faire en une seule frappe.

Je pouvais sentir comment j’avais progressé depuis ce temps.

« Qu’allons-nous faire maintenant, desu ? » (Lilia)

« Ouverture du menu. » (Akito)

Je fis ainsi un nouveau cercle magique.

Je créai ainsi un nouveau cercle pour le même objet que j’utilisais déjà comme radar. Je voulais trouver les matériaux et faire les objets aussi vite que possible, et donc je fis simplement un nouveau cercle.

Je plaçai alors les matériaux dans ce cercle, créant ainsi la robe.

Il était identique à celles que les autres avaient. Il s’agissait d’une robe verte de type elfique.

Je la donnai alors à Lilia.

« Tenez. » (Akito)

« Merci beaucoup pour cela, desu ! » (Lilia)

Lilia se changea et elle revêtit ainsi la robe.

« Tadaaaaa. Comment est-ce sur moi, desu ? Alors, comment me va-t-elle ? » (Lilia)

Lilia me demanda cela alors qu’elle tournait sur elle-même devant moi pour ainsi se montrer dans sa robe.

« Elle vous va à ravir. » (Akito)

« Merci beaucoup, desu... Mais… » (Lilia)

« Mais ? » (Akito)

L’hyperactivité de Lilia avait brusquement cessé. Je me demandai alors ce qui n’allait pas ?

« Cette robe est vraiment incroyable, desu. C’est comme si j’étais née pour la porter, desu. » (Lilia)

Alors vous l’aimez autant ?

« Mais mon cou se sent si seul. » (Lilia)

Lilia me disait cela tout en touchant son cou.

« Il est tout triste d’être ainsi en solitaire, desu ~ alors Onii-chan, laissez-moi avoir un collier, desu ~ » (Lilia)

Elle se mit alors à quémander.

C’était un vent nouveau d’entendre cela.

Risha, Mira, Yuria…

Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais reçu de demandes directes ou de telle mendicité de leurs parts.

La plus impulsive et franche d’entre elles, Mira, était quand même beaucoup plus réservée que la nouvelle.

Mais Lilia était différente, il semblait qu’elle poussait toujours vers l’avant.

Une esclave qui demandait ce qu’elle souhaitait sans se retenir.

C’était vraiment rafraîchissant.

Et ce genre de chose ne me donnait néanmoins pas de mauvais sentiments.

« Dépêchons-nous de ramasser ce qu’il faut, desu~ je veux être pleinement reconnu par tous comme étant à Onii-chan, desu » (Lilia)

« D’accord, allons-y jusqu’au prochain objet. » (Akito)

« OK, desu~ » (Lilia)

Je partis donc avec Lilia dans la direction du prochain matériau nécessaire.

***

Nous étions actuellement retournés à Ribek.

Les matériaux suivants se trouvaient soit dans Ribek ou de l’autre côté d’où nous étions avant cela.

Après que nous fûmes entrés en ville, mes trois autres esclaves coururent alors immédiatement jusqu’à moi.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » (Akito)

« Maître, quelqu’un a cassé un nitoka se trouvant à la bordure de la ville. » (Risha)

« Maître, les citoyens de Pelmi veulent travailler ! » (Mira)

« Maître, Gerashim nous a annoncé que certaines personnes souhaitaient se déplacer jusqu’à Ribek. » (Yuria)

Risha, Mira, et Yuria me firent leur rapport l’une après l’autre.

Je les écoutai toutes avant de donner mes ordres.

« Réparer le nitoka. Ceci est la plus haute des priorités. La population de la ville veut actuellement planter des arbres et ainsi créer un parc, alors les personnes de Pelmi qui le souhaite pourraient s’occuper de l’agencement de tout cela. Alors pour le dernier point, allez découvrir pourquoi ces personnes veulent se déplacer jusqu’à Ribek, puis revenez ici me faire un rapport. » (Akito)

Les trois hochèrent la tête après avoir entendu mes ordres, avant de se mettre à courir.

Lilia les regardait alors qu’elles agissaient ainsi.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » (Akito)

« Qu’est-ce que c’est que tout cela, desu ? » (Lilia)

« Il s’agit du travail. Il y a beaucoup de choses à faire, alors nous sommes très occupés, et donc, je leur ai donné du travail à effectuer dès maintenant. » (Akito)

« Du travail, desu !? » (Lilia)

Lilia se mit à crier, faisant un tapage monstre.

« Je suis jalouse, desu~ donnez aussi du travail à Lilia, desu !~ » (Lilia)

« Hehe, on dirait que vous voulez travailler ? » (Akito)

« Oui desu. Donnez à l’Esclave de Quatrième Génération Lilia un peu de travail, desu ! » (Lilia)

Lilia insista en serrant ses poings.

« Mais pourquoi vous appelez-vous, vous-même en tant que La Quatrième Génération ? » (Akito)

« Hein ? Onii-chan a bien déjà d’autres esclaves avant moi, desu ? Et donc Lilia le sait déjà, et n’est-elle donc actuellement que La Cinquième Génération d’esclave, desu ? » (Lilia)

« Non... vous êtes la Quatrième… Mais pourquoi le dites-vous comme ça ? » (Akito)

La façon dont elle disait cela, cela donnait vraiment l’impression qu’elle était ma quatrième disciple.

La Première Génération, Risha.

La Deuxième Génération, Mira.

La Troisième Génération, Yuria.

La Quatrième Génération, Lilia

... Oui, cela donnait vraiment l’impression qu’elles étaient mes disciples.

« Y a-t-il un travail que Lilia peut faire, desu ? » (Lilia)

« Non, car avant cela, vous avez simplement besoin d’un collier ainsi que d’une carte d’esc — . » (Akito)

« Monseigneur. » (homme d’âge moyen)

Un citoyen s’approcha alors de moi. Il s’agissait d’un homme d’âge moyen.

Son visage était, semble-t-il, comme quelque peu égratigné.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » (Akito)

« Honnêtement… ma maison a été dévastée Je, hum.. Je me suis encore battu avec ma femme et j’avais espoir que Monseigneur puisse réparé, une fois de plus, tout cela. » (homme d’âge moyen)

« Compris. Risha pourrait s’en — . » (Akito)

« Lilia pourrait aussi le faire, desu ! » (Lilia)

Lilia se porta volontaire.

« Vous êtes… une Esclave Éternelle. Êtes-vous la nouvelle esclave de Monseigneur ? » (homme d’âge moyen)

« C’est bien cela, desu ! Je suis la Quatrième Génération, Lilia, desu ! » (Lilia)

« Compris, je vais vous laisser vous en occuper. » (Akito)

« Oui, laissez-le-moi. Allons-y, desu ! » (Lilia)

Elle attrapa alors le bras de l’homme avant de se mettre à le traîner pour le faire avancer,

Puis, elle s’arrêta, regarda en arrière avant de crier.

« Je vais travailler durement pour Onii-chan, desu~ ! Alors, regardez-moi~ ! » (Lilia)

Puis elle recommença à avancer.

Je ne pus rien faire d’autre que rire.

Elle était sans aucun doute possible, la plus active des quatre. Mais si l’on regardait bien, leurs intentions étaient les mêmes.

Elles voulaient toutes travailler pour mon bien.

« Quelle belle petite chose que j’ai là ! » (Akito)

Murmurai-je alors que j’attendais là.

Au bout de quelques instants, je vis alors Lilia revenir me voir, en colère.

« Bon retour. Alors, que s’est-il passé ? » (Akito)

« ... Je ne sais pas comment réparer cela, desu... » (Lilia)

En voyant son apparence déprimer, je ne pus retenir mon rire.

« Haha. Je vais vous l’apprendre, alors suivez-moi. » (Akito)

« OK, desu~ ! » (Lilia)

Je partis donc avec mon esclave de Quatrième Génération heureuse et chargé d’énergie pour aller finir de trouver les matériaux pour le collier ainsi que pour la carte d’esclave.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace