Flux RSS

Divine Protection of Many Gods

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 32


Je regardais en ce moment le flux de personnes se promenant dans la rue, tout en me sentant légèrement somnolent. J’étais en train d’attendre que ma compagne arrive pour notre rendez-vous amoureux.

Hier, lors du rendez-vous précédent, j’avais fait la même chose à attendre ainsi l’autre personne (Aria). Par conséquent, j’avais quitté la boutique de Thill plus tôt que d’habitude.

Bien qu’il y ait beaucoup de gens dans la rue principale, par rapport à avant, c’était assez calme.

« Hibiki ! Désolée de vous avoir fait attendre. » (Emily)

À notre point de rencontre, la personne que j’avais attendue était arrivée environ cinq minutes plus tard.

« Bonjour Emily ! je viens juste d’arriver. » (Hibiki)

« Vraiment ? Je pensais m’être trompée vis-à-vis de l’heure prévue ? » (Emily)

Chanceux, j’étais arrivé au lieu de notre rendez-vous avec de l’avance. Il semblerait qu’Emily avait prévu d’arriver avant moi ici, et ainsi, pensait-elle avoir confondu l’heure prévue.

« Désolé Emily ! Mais je ne pouvais pas vous faire attendre lors de notre rendez-vous. » (Hibiki)

« Je suis heureuse de l’entendre. Et je me sentais mal si je vous avais fait attendre trop longtemps. » (Emily)

« Attendre fait aussi “partie” d’un rendez-vous dans mon pays. » (Hibiki)

« Hein !? Que voulez-vous dire par là ? » (Emily)

Emily avait compris ce qu’était le sentiment d’avoir un rendez-vous très attendu, mais elle ne comprenait toujours pas le plaisir d’attendre que le rendez-vous commence. Je lui donnai donc une explication facile à comprendre.

« J’étais impatient d’avoir mon rendez-vous avec vous. Par exemple, j’ai pensé : où irons-nous ? Que ferons-nous ? Et de quels sujets allons-nous parler ? En pensant à toutes les possibilités qui m’étaient offertes, je fus emplie de joie. Je suis vraiment impatient de commencer notre rendez-vous. » (Hibiki)

Emily fit alors un petit signe de la tête.

« Eh bien ! Commençons par regarder un peu les magasins se trouvant dans la rue principale. » (Hibiki)

Emily avait immédiatement compris mon intention, car quand je lui présentai ma main droite, elle l’avait prise sans hésitation.

Au début, je me sentais un peu déçu par sa réaction. Mais quand je vis le visage rouge d’Emily, je ne pus m’empêcher de penser qu’elle était vraiment mignonne.

« Allons-nous dans la rue principale ? Dans quels types de magasins allons-nous ? » (Emily)

Pour l’instant, je lui proposai de regarder tout ce qui se trouvait dans la rue principale. Emily sembla alors avoir mal compris mes intentions. Elle semblait être mal à l’aise de faire du lèche-vitrine.

« Bien que je me sente mal pour les commerçants, mais je pense que discuter des articles à acheter devrait être amusants. » (Hibiki)

« Visiterons-nous également les magasins vendant des objets dont nous n’avons pas besoin ? » (Emily)

« C’est pareil à ce que j’ai déjà mentionné. Ceci ressemble au plaisir de l’attente. C’est simplement que cela sera amusant de regarder tout ça avec vous, Emily. Mais s’il y a quelque chose que vous voulez, alors je vais l’acheter pour vous. » (Hibiki)

« Je vois, c’est bien plus que le rendez-vous que je m’imaginais. » (Emily)

« Il n’y a rien de tel. Car après tout, tant que les deux personnes l’apprécient, on appelle cela un rendez-vous. » (Hibiki)

Nous marchions vers la rue principale tout en parlant joyeusement.

Le long de la rue principale, je vis des rangées d’accessoires et des magasins qui vendaient des produits divers. Maintenant que je pensais à cela. Mais pourquoi appeler cela du lèche-vitrine ? Il n’y avait même pas de vitrines.

« Cette boutique possède beaucoup de produits, il y a même de la vaisselle en argent. » (Hibiki)

« Autant de si fantastiques objets. Désolée de ne pouvoir les fabriquer. » (Emily)

Emily murmura cela en examinant la vaisselle en argent.

Les assiettes semblaient être le travail d’un alchimiste. La vaisselle en argent normal pourrait être fabriquée en transformant du métal, mais comme la décoration était complexe, il valait mieux laisser cela à un alchimiste compétent.

« Créer cela ? Emily, ne pouvez-vous pas faire cela ? » (Hibiki)

Emily était capable de fabriquer tout ce qu’un alchimiste normal pouvait faire.

« Je peux créer des articles encore plus pratiques, tout en ayant des fonctions similaires, mais je ne suis pas bonne pour fabriquer des articles avec beaucoup de décorations. » (Emily)

« Vraiment !? » (Hibiki)

Certes, jusqu’à maintenant, Emily n’avait fabriqué que des articles, sans décorations complexes, comme des potions et l’équipement.

« Emily, voulez-vous essayer de créer cela ? » (Hibiki)

« Oui, un jour, je voudrais essayer d’en confectionner un. » (Emily)

Après avoir entendu cela, je décidai d’amener Emily jusqu’à cet endroit. Il y a quelque temps, j’avais préparé quelque chose pour elle qui se trouvait maintenant dans l’atelier.

« D’accord ! Alors voulez-vous essayer d’en faire un ? » (Hibiki)

« Hein !? Où allons-nous ? » (Emily)

« Conservez votre excitation jusqu’à ce que nous soyons arrivés. » (Hibiki)

Je menai Emily jusqu’à cet endroit tout en lui tenant la main.

« Bienvenue ! Oh ! Mais c’est Hibiki. Bonjour Emily. Que faites-vous donc tous les deux de si bonne heure ? » (Toto)

Hier soir, Thill m’avait aidé pour ce projet.

« He bien ! Je suis en plein rendez-vous. Est-ce que Thill est ici ? Je voudrais lui emprunter son atelier. » (Hibiki)

« Mon Père dort encore. Il semblerait qu’il ait parlé avec vous jusqu’à très tard au cours de la nuit dernière. » (Toto)

Hier soir, nous avions parlé des types d’armements utilisés dans mon pays. Eh bien, c’était ce que je me rappelais, du moins vaguement.

« Et bien, dans ce cas, puis-je emprunter l’atelier ? » (Hibiki)

« Bien sûr que vous le pouvez. Je suis sûr que papa ne refusera pas si la demande vient de vous. » (Toto)

« Je ne veux pas être déraisonnable, et donc je vais emprunter l’atelier que pendant un temps relativement court. » (Hibiki)

Quand j’arrivais dans la salle de l’atelier, je sortis alors une boîte puis je la plaçai à côté du mur. J’appelai Emily afin qu’elle vienne à côté de moi, puis je plaçai quelque chose juste en face d’elle.

« Maintenant Emily, essayez de faire une assiette. » (Hibiki)

« Hein ? Qu’est-ce que c’est ? Ce n’est ni du bois ni de l’argent ? Est-ce que je suis supposée utiliser cela pour faire une assiette ? » (Emily)

Ce que j’avais placé devant Emily était de l’'argile blanche'.

Depuis le dîner que nous avions eu dans l’église, un détail m’avait dérangé. Dans ce monde, il ne semblait y avoir que de la vaisselle en bois ou en argent, et rien d’autre.

La faïence (poterie) n’existait pas du tout dans ce monde. J’avais alors eu une idée d’essayer de fabriquer des poteries en utilisant l’alchimie.

Si je ne me trompais pas, dans les pays occidentaux, la chimie était en quelque sorte liée à la création de la porcelaine blanche.

Pour cela, l’argile était nécessaire en tant que matériel, alors j’avais demandé à Ruby d’utiliser 'Selection' pour la créer. J’avais aussi essayé de le faire avec mon pouvoir 'Imitation' que j’avais dans mon statut.

Nous avions ainsi essayé diverses choses, comme de malaxer l’argile avec des cendres et de l’eau. Ou de mélanger de la poudre fabriquée à partir de Pierre Magique. Eh bien ! De toute façon, ceci ne serait pas grave si nous échouons avec cette expérience.

« Et maintenant Emily, essayez de confectionner une vaisselle avec ça. » (Hibiki)

« Que puis-je faire avec ce truc-là ? »  (Emily)

« Bien, voyez-vous ! Dans mon pays, avec ce truc-là, les maîtres-artisans peuvent fabriquer de la vaisselle qui peut être jugée plus précieuse que les bijoux. » (Hibiki)

« Je ne pourrai jamais faire de telles choses. » (Emily)

« Tout va bien ! Je crois vraiment que vous n’abandonnerez pas si facilement. » (Hibiki)

Prenant timidement de l’argile blanche dans ses mains, Emily commença à utiliser sa 'Création d’Objets'. 

« D’accord ! Maintenant, attendons que le liquide s’écoule. » (Hibiki)

Et ainsi, pour ma part, je laissai sécher mon 'Imitation'.

Emily se concentra puis utilisa sa 'Création d’Objets', l’argile brilla vivement, puis la lumière se dissipa.

Lorsque la lumière se calma totalement, une masse d’argile blanche sèche et lisse se trouvait devant nous.

« Comme je l’avais déjà prévue, il n’y a aucune chance que je puisse faire une extraordinaire assiette. » (Emily)

J’examinai alors la masse d’argile. Si l’on pouvait dire, le processus de vitrification semblait s’être bien effectué. Bien que la forme du morceau d’argile ne soit pas modifiée par la 'Création d’Objets'.

« Emily, faites maintenant un nouvel essai. Mais concentrons-nous sur les parties lisses, comme celle là-bas. Nous allons faire la 1re étape cette fois-ci. Et après cela, vous essayez de créer l’assiette en utilisant la 'Création d’Objets'. » (Hibiki)

« Compris, je vais travailler encore plus durement. » (Emily)

Je continuai ainsi à discuter avec Emily tout en travaillant sur l’assiette. Bien que mon travail soit très beau, il était encore un peu déformé. Et celle créée par Emily avait été magnifiquement réalisée grâce à sa très grande dextérité.

« D’une certaine manière, ça commença vraiment à devenir amusant. » (Emily)

« Vraiment ? Je suis content d’entendre ça. » (Hibiki)

En conversant avec Emily, je dessinai une image sur le dessus de mon assiette.

« Qu’est-ce que vous faites ? » (Emily)

« Ceci ? Quand elle sera vitrifiée, le dessin restera sur l’assiette. » (Hibiki)

« C’est vraiment de la triche !! Moi aussi, je veux le faire. » (Emily)

Par la suite, des motifs furent confectionnés à l’aide d’une fine cordelette. Emily avait alors déclaré que j’étais rusé, parce que j’avais fait des décorations dans l’argile en utilisant une telle technique.

Je fus alors traité de tricheur par Emily, et tout cela, car j’avais utilisé une cordelette mince pour dessiner des motifs sur l’argile.

« C’est de la triche, car seul Hibiki le connaissait déjà ! » (Emily)

Finalement, je ne pus compter le nombre de fois où Emily me traita de tricheur. À chaque fois qu’elle me disait cela, son expression était vraiment mignonne. Mais je voulais aussi lui dire qu’elle trichait.

« Et bien, il s’agit là d’excellents souvenirs, Emily » (Hibiki)

« … oui !! » (Emily)

Avec vigueur, la compétence de Création d’Objets fut utilisée pour remodeler les assiettes. Les matériaux en argile furent ainsi magnifiquement transformés en une porcelaine blanche.

« Emily, vous l’avez vraiment réalisée ! » (Hibiki)

« Est-ce que je suis vraiment celle qui a fait ça ? » (Emily)

Emily toucha minutieusement les courbes de l’assiette. Elle confirma la sensation en utilisant la pointe du doigt, puis, lentement, leva l’assiette avec les deux mains.

L’assiette qu’elle tenait dans ses mains était bien celle qu’elle avait créée. Elle fit pivoter l’assiette tout en examinant le dessin gravé dessus.

« Maître, merci beaucoup. Je ne peux pas croire que je puisse faire une si magnifique assiette comme celle-ci. » (Emily)

Emily se sentait tellement excitée, qu’elle venait de m’appeler Maître.

« Pas de problème. Tout est correct. Oh ouais ! Voulez-vous aller faire évaluer cette assiette à la Guilde des Alchimistes ? » (Hibiki)

La Guilde des Alchimistes avait toujours encouragé ses membres à créer de nouvelles choses. Par conséquent, il existait une section destinée à l’évaluation des nouveaux objets conçus par les alchimistes. Cette section pouvait donc estimer la valeur des nouvelles conceptions qui avait été créée par n’importe qui.

Si la valeur était estimée par la Guilde des Alchimistes, alors son prix serait reconnu comme correct par les autres Guildes et les marchands.

« Est-ce vraiment d’accord ? Car nous devons dans tous les cas soumettre un échantillon afin d’enregistrer le produit. » (Emily)

« Pourquoi pas ? Même si quelqu’un remarquait à propos de l’'Argile blanche', ils ne pourront pas le reproduire. » (Hibiki)

Pour évaluer un nouveau produit au sein de la Guilde des Alchimistes, nous devions d’abord soumettre un échantillon. Et donc, il y a une possibilité que cet échantillon puisse être analysé et reproduit par d’autres.

Dans ce monde, les brevets n’existaient pas. Et donc, il était naturel qu’un produit soit recopié.

Cependant, un nouveau produit pouvait monopoliser les ventes jusqu’à ce que les copies soient diffusées. Après tout, les nouveaux produits qui étaient enregistrés au sein de la Guilde arrivaient sans arrêt.

Le 'Tissu de Jade' de Crest était un exemple parfait d’une monopolisation réussie des ventes. Et ceci après avoir été évalué et obtenu une haute valeur par la Guilde des Alchimistes.

« Certes, c’est impossible, parce que l’argile sera automatiquement trop visqueuse. » (Emily)

« Et à première vue, ceci pourrait sembler être plus proche du minerai qu’autre chose. » (Hibiki)

Un peu plus tard, quand Thill viendra dans l’atelier, alors nous pourrons lui parler de l’évaluation de la Guilde.

*

« Oh ! Vous êtes donc venue. Hehe ! » (Thill)

« Bon matin, Thill. » (Hibiki)

« Bon matin. » (Emily)

Emily et moi avions répondu avec une salutation, et pourtant, il ne nous retourna qu’un simple 'Ouais'.

« Qu’est-ce que c’est que cette assiette ? Elle possède une couleur intéressante ! » (Thill)

Thill avait remarqué l’assiette posée sur la table de travail.

« Ouais ! C’est la nouvelle assiette qu’Emily a créée. » (Hibiki)

« Hé ! La jeune fille semble être une alchimiste possédant une haute compétence. » (Thill)

« Ho ! U-Un tel éloge. » (Emily)

« Vous n’avez pas besoin d’être si modeste. Je n’ai jamais vu ce genre d’assiette. C’est vraiment génial. » (Thill)

« Nous prévoyons de le soumettre à l’évaluation de la Guilde des Alchimistes. » (Hibiki)

« Ouais ! Elle me semble posséder une grande valeur ! » (Thill)

« Le pensez-vous vraiment ? » (Hibiki)

« C’est vraiment très beau. Les Nobles vont à coup sûr les adorer. » (Thill)

Nous avions donc obtenu l’approbation de Thill, même si cela ne semblait pas être très fiable.

À la fin, nous avions passé toute la matinée à créer des assiettes.

Pour les remercier de nous avoir prêté l’atelier, j’avais alors donné plusieurs assiettes à Toto. Toto avait l’air très troublée tout en les acceptant.

« Ces assiettes semblent très précieuses, c’est un peu effrayant de les utiliser... » (Toto)

Je lui avais alors expliqué qu’elle n’avait pas besoin de s’inquiéter, puis nous avions alors quitté le magasin.

Après nous fûmes sortis de la maison de Thill, nous avions prévu d’aller déjeuner avant de nous diriger vers la Guilde des Alchimistes.

Nous avions alors mangé notre repas en prenant notre temps, car le restaurant était encore vide, puisqu’il était encore tôt.

La Guilde des Alchimistes ressemblait plus à un magasin par rapport à la Guilde des Aventuriers.

Dans un coin de la Guilde, ils vendaient des articles pour chaque Classe. Des objets pour les membres de la Guilde des Magiciens ainsi que ceux de la Guilde des Dompteurs de Monstres pourraient être vus dans les lieux.

Cependant, le principal point central de la Guilde des Alchimistes était la vente des matériaux, de sorte qu’il avait également une fonction de dépôt d’argent comme pour les autres Guildes.

« Y a-t-il quelque chose que vous voulez ? » (Hibiki)

« Voyons, je voudrais des matériaux pour confectionner des médicaments magiques. » (Emily)

« Vraiment ? Mais gardons un montant raisonnable pour d’autres usages. Aujourd’hui, nous sommes ici pour voir différentes choses. Mais la prochaine fois, nous allons venir tous ensemble ici. » (Hibiki)

Comme Ruby n’est pas là, je devrai tout porter moi-même. Pour ceux qui n’avaient pas de Sacs d’Aventuriers, ils devaient sérieusement réfléchir à ce qu’il allait transporter avec eux.

« Je comprends. » (Emily)

Emily et moi étions alors face à une étagère qui contenait une grande quantité de matériaux différents.

Bien qu’il y avait un Alchimiste en face de l’étagère, nous ne fûmes pas dérangés par lui et nous avions alors simplement parlé de la nature des matériaux que nous comptions acheter.

« La sève d’un Auraune peut être utilisée pour confectionner une potion qui permet de récupérer sa Puissance Magique. » (Emily)

« Vraiment ? Alors, ceci sera vraiment nécessaire, car je vais utiliser de plus en plus ma magie dans un avenir proche. » (Hibiki)

« Oui, mais par rapport à la potion de récupération d’endurance et à la potion de guérison, les matériaux sont assez coûteux. » (Emily)

« Les matériaux coûtent cher ? La potion de récupération magique est-elle encore plus coûteuse ? » (Hibiki)

« Elle est extrêmement coûteuse, et donc, les magiciens ne l’utilisent que comme dernier recours. » (Emily)

Pendant que nous nous parlions, un alchimiste se trouvant à côté de nous nous regardait.

Non, pas nous. Il regardait Emily.

« Avez-vous besoin de quelque chose ? » (Hibiki)

Je réagis à l’homme en lui demandant cela, alors que je l’observais.

« Toi, tu es bien Emily, n’est-ce pas ? Pourquoi es-tu ici ? » (alchimiste inconnu)

L’homme commença alors à parler à Emily, tout en m’ignorant totalement.

Emily fut alors très surprise quand elle vit le visage de l’homme. Il semblerait qu’il soit une connaissance.

« Fred, pourquoi es-tu dans cette ville ? » (Emily)

« Je suis venu ici pour remettre des objets à la Guilde de cette ville. Et je suis désormais obligé de rester ici parce que je ne peux pas trouver un aventurier pour m’escorter pour mon voyage de retour. Par conséquent, j’ai dû prendre à contrecœur un tel travail ici. Pourquoi moi, le fils de Bull, dois-je faire ce genre de travail de paysan ? » (Fred)

Fred semblait être un noble. Et c’était sûrement à cause des secours qui avaient été envoyés à Bureto, qu’il n’avait pas pu trouver d’escortes.

« En parlant de ça, pourquoi es-tu ici ? Tu t’étais endettée d’une manière excessive et tu aurais donc dû être envoyée dans un site d’excavation. » (Fred)

L’homme, ou plutôt Fred, qui semblait être agacé quand il se remémorait sa situation à Buero, se mit alors à rire de nous avec hystérie.

« C’est exact. Mais le maître m’a tout simplement achetée. » (Emily)

Après qu’elle déclara cela, Fred me regarda finalement. Et après, il commença à sourire après qu’il avait remarqué la marque d’esclave se trouvant à l’arrière de la main d’Emily.

« Hehe ! Tu as eu beaucoup de chance d’avoir eu une personne qui accepte d’acheter quelqu’un comme toi. » (Fred)

« Oui ! Je ne peux pas exprimer à quel point je suis reconnaissante envers lui. » (Emily)

Emily semblait ne pas remarquer le rire désagréable de Fred. Emily, qui était vulnérable envers les individus malveillants, avait alors commencé à expliquer en détail sa situation après être devenue une esclave.

Par chance, j’avais remarqué la méchanceté de cet homme qui ne semblait pas apprécier la situation actuelle d’Emily. Il était fort probable que cet homme ait participé à l’incident d’Emily, et par rapport à son attitude affichée en ce moment, la probabilité était vraiment très élevée.

« Donc, il doit être aveugle, car aucun homme décent n’achèterait quelqu’un comme toi. » (Fred)

« Restons en là, d’accord ? » (Hibiki)

Je fis alors irruption dans leur conversation. Emily avait l’air de vouloir dire quelque chose, mais comme je lui avais dit d’arrêter de parler, elle resta silencieuse.

« Q-Qui es-tu ? Je parlais uniquement avec Emily. Alors, cesse de nous déranger ! » (Fred)

Fred essaya de m’intimider.

« Vous vous moquez de ce qui me concerne, alors il n’y a aucune chance que je reste silencieux. Emily est une excellente Alchimiste, donc elle est probablement devenue une horreur pour des personnes telles que vous. » (Hibiki)

« Q-Quoi ?! Il n’y a aucune preuve à ce sujet ! Il n’y a plus rien qui peut prouver que j’étais impliqué ! » (Fred)

L’appât venait d’être mangé. Que c’était intéressant !

« Hein ? Mais de quoi parlez-vous ? Preuve ? Je disais simplement qu’Emily est une excellente Alchimiste. » (Hibiki)

« Argggg » (Fred)

L’homme se tut quand il se rendit compte de son erreur, puis partit en toute hâte.

« Bon sang, tous les enfants de nobles sont-ils stupides dès le départ ? » (Hibik)

« Maître, je suis désolée. » (Emily)

« Emily, pourquoi vous excusez-vous ? » (Hibiki)

« On a parlé en mal du Maître à cause de moi. » (Emily)

Ah, il semblerait qu’elle parle de ce que cet homme avait dit plus tôt.

« Ne vous inquiétez pas. Vous avez vraiment été excellente, je l’avais déjà compris à l’aide de mes deux yeux. » (Hibiki)

« Mais — » (Emily)

« Ah~ Allons maintenant prouvé comme vous êtes une excellente alchimiste. » (Hibiki)

Je pris la main d’Emily alors que nous allions jusqu’à la section d’évaluation de la Guilde.

« Désolé de faire irruption, mais je voudrais obtenir une évaluation. » (Hibiki)

« D’accord ! Montrez-moi l’objet qui doit être évalué. » (employé A)

L’assiette fut alors montrée alors qu’avant, elle se trouvait à l’intérieur de plusieurs vêtements enroulés puis placés dans un sac en cuir.

« Veuillez attendre un peu et faites attention, car c’est fragile. » (Hibiki)

« Heuu ! Mais c’est quoi ça !? » (employé A)

« Il s’agit d’une assiette. » (Hibiki)

« Oui, cela je peux le voir. Mais quelle est la matière qui a été utilisée pour la faire ? » (employé A)

« Ceci est un secret. » (Hibiki)

« J-Je comprend. Est-ce que cela vous dérange de devoir attendre un petit peu ? » (employé A)

« Bien sûr que cela ne me dérange nullement. » (Hibiki)

L’assiette fut alors confiée au personnel d’estimation puis nous partîmes attendre dans une salle se trouvant à côté et qui servait de la salle d’attente. Après environ 10 minutes, un homme qui devait être âgé d’une quarantaine d’années entra en pleine panique dans la salle d’attente.

« Qui sont ceux qui nous ont remis une assiette pour la faire évaluer ? »  (employé B)

Parce qu’il y avait d’autres personnes qui attendaient leur résultat d’évaluation, la personne ne pouvait pas savoir qui était le créateur de cet objet.

« C’est nous. » (Hibiki)

Je levai la main tout en répondant à l’homme.

« Je vois, alors s’il vous plaît, venez avec moi. » (employé B)

Nous fûmes guidés vers une salle de réception se trouvant à l’intérieur de la Guilde, jusqu’à arriver à un vieil homme qui semblait être le chef de la branche de cette Guilde. Son nom était Frank. Il semblerait que son intérêt ait été piqué à vif par l’assiette, que nous avions donc été amenés par l’alchimiste qui était actuellement en service.

« Comment avez-vous pu fabriquer cette mystérieuse assiette ? » (Frank)

« Elle a été fabriquée par une Alchimiste. Et la façon de la créer est un secret. » (Hibiki)

« Je veux absolument rencontrer cette personne ! » (Frank)

« Elle est juste devant vous. » Dis-je en pointant du doigt Emily. Le vieil homme me dirigea alors un regard vide.

« Cette fille l’a-t-elle vraiment créée ? » (Frank)

« Oui. » (Hibiki)

« C’est vraiment fantastique ! Les jeunes alchimistes qui débordent de talent sont toujours les bienvenus ! » (Frank)

Frank prit la main d’Emily et la secoua de haut en bas. Puis je retirai la main de Frank. Tous contacts corporels étaient désormais interdits.

« Oups ! Désolé pour mon impolitesse. Il n’est guère approprié pour une personne de mon âge d’être aussi excitée. Jeune demoiselle, allez-vous bien ? » (Frank)

« O-Oui, je vais bien. » (Emily)

« Ravi d’entendre cela. En passant, combien pouvez-vous créer d’assiettes en plus ? » (Frank)

Il n’était pas nécessaire de répondre honnêtement à tout cela. Lorsque vous appliquiez de la rareté à un produit, son prix allait automatiquement grimper en flèche.

« Voyons voir. Pour être honnêtes, nous avons besoin de collecter un certain nombre de matériels... Alors de combien avez-vous besoin ? » (Hibiki)

« Hmm… À mon avis, les nobles se rassembleront immédiatement pour acheter cette assiette. Il y a aussi une connaissance qui collectionne ce genre d’objets de tables. En ce qui concerne le nombre nécessaire, il s’agirait de 20 assiettes pour faire un ensemble et il me faudrait environ cinq ensembles d’assiettes. J’aimerais pouvoir montrer dans une semaine un ensemble d’assiettes à mes clients en tant que démonstration. Et les quatre ensembles restants devront être livrés dans un délai d’un mois. » (Frank)

Et ainsi, Frank nous demandait de lui préparer 20 assiettes pour former un ensemble, car elles seraient vendues presque immédiatement.

« En ce qui concerne le prix, est-ce que dix pièces d’or vous semblent un prix convenable pour un ensemble d’assiettes ? » (Frank)

Bien que je fus assez surpris du prix, quand je réfléchis un peu plus tard à la rareté d’un tel ustensile utile, alors cela pourrait avoir du sens puisque cela pourrait être la première porcelaine blanche créée dans ce monde.

Bien que ce soit des calculs déguisés, le prix d’Aria était de deux pièces d’or, tandis que celui d’Emily avait été de 11 pièces d’or. Et donc, ces assiettes pourraient être si chères en raison de la forte demande des aristocrates et des riches collectionneurs.

« Bien sûr, je suis d’accord avec ce prix. » (Hibiki)

« D’accord. Oh ! S’il vous plaît, vous pouvez demander quoi que ce soit sans aucune réservation. Bien que cela ne soit pas gratuit, ceci pourra quand même vous aider un peu. » (Frank)

« Ahh, oui, cette proposition va beaucoup m’aider. » (Hibiki)

Oh ! Même s’il avait l’intention de pouvoir connaître les matériaux nécessaires pour ainsi comprendre comment elles étaient fabriquées ce qui lui permettait de briser un monopole. Mais, malgré tout, il s’agissait là de quelque chose qui serait utile. Pourtant, ce n’était pas comme s’il y avait une grande demande sur les matériaux nécessaires pour créer les assiettes, alors j’en fus assez soulagé.

« En passant, comment doit-on appeler cette assiette ? » (Frank)

« Nous l’avons appelé de la porcelaine blanche. » (Hibiki)

« Oh, je vois. Alors, permettez-moi de l’appeler ainsi. » (Frank)

Ce marché inattendu avait ainsi abouti à une conclusion. Comme le rendez-vous avec Emily avait été interrompu, j’avais alors exprimé ma gratitude et mes excuses à Emily.

« Ce n’est rien ! Ce n’est rien. Car après tout, je suis vraiment heureuse. » (Emily)

Emily semble très heureuse que la porcelaine blanche soit considérée comme un 'chef-d’oeuvre'.

« Vraiment ? Alors c’est bien. » (Hibiki)

Notre conversation concernant le marché avec la guilde ayant pris beaucoup de temps, le ciel s’était déjà assombri.

Sur le chemin du retour vers la Coupe d’Argent, avec à mes côtés Emily, je me souvins alors de mon cadeau. Je pris un peu de retard sur elle pour ainsi pouvoir l’enlacer par-derrière. Puis, je lui présentai la petite boîte qui contenait la Gemme magique.

« Vous m’en donnez également un... ? » (Emily)

Emily semblait avoir remarqué qu’Aria avait déjà reçu une Gemme magique de ma part. Même si j’avais dit à Aria de garder cela secret comme je comptais aussi en donner une à Emily.

« Quand elle est revenue, elle a continuellement regardé la boîte qu’elle avait reçue tout en souriant d’une manière fort désagréable. Même si je ne voulais pas, j’ai bien été forcé de le remarquer. » (Emily)

Emily m’avait répondu cela en riant. J’éclaircis alors ma gorge puis je remerciai Emily pour aujourd’hui.

« Emily, merci pour tout. Sans les objets créés par vous, Emily, il sera difficile de vivre jour après jour. » (Hibiki)

« Non, je ne peux revenir d’aussi loin que grâce à Hibiki. » (Emily)

Ceci démontrait la confiance qu’Emily avait envers moi.

« Même si c’est vrai, je suis vraiment heureux que vous soyez avec moi. En tant que votre Maître, je ne suis peut-être pas assez fiable, mais je ferais de mon mieux pour obtenir un meilleur futur ! » (Hibiki)

« ... Oui, si vous êtes bien avec quelqu’un comme moi, alors je vous suivrai volontiers n’importe où. » (Emily)

Emily tenait fermement ma main. En retour, je la serrai fortement contre moi.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace