Flux RSS

Genjitsushugisha no Oukokukaizouki

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 4 Chapitre 30 – Se préparer à l'innovation ③


« J’ai entendu dire que vous utilisiez le Joyau de Diffusion de la Voix, » Genia avait fait un sourire significatif, puis elle avait demandé. « Comprenez-vous ce genre de chose ? »

« Si je m’en souviens bien... il s’agit d’un artefact provenant des donjons, rempli de la magie des sylphes et des ondines. Le joyau est un outil pour envoyer des images et des sons qu’il capte... N’est-ce pas ainsi ? »

« Tout à fait, » répondit Genia. « Je suis sûre qu’il s’agit là de la réponse de 99 % des personnes qui connaissent le Joyau de Diffusion de la Voix. Mais il y a deux erreurs dans cette compréhension. »

« Erreurs ? » demandai-je.

Genia acquiesça solennellement. « Ils se trouvent bien dans les donjons. Cette partie est correcte. L’erreur numéro un est la partie “remplie de la magie des sylphes et des ondines”. Vous l’avez dit comme s’il s’agissait d’un fait, mais avez-vous déjà vu vous-même une sylphide ou une ondine ? »

« Eh bien, non, je n’ai pas fait, mais… Je ne suis pas de ce monde, mais n’étaient-ils pas censés exister ici ? » demandai-je.

« OK, alors, demandons à la princesse à côté de vous. Princesse, avez-vous déjà vu un esprit ? »

Liscia secoua négativement la tête. « Je-je n’en ai jamais vu. Je veux dire par là que les esprits sont quelque chose présents dans les légendes. Mais la magie, et le magicium, la substance de base utilisée pour la produire, est dit être un cadeau des esprits. Ils doivent donc être là quelque part, non ? »

« Cela ne suffit pas à prouver leur existence, » Genia haussa les épaules, l’air consterné. « Voyiez-vous maintenant, Votre Majesté ? Peut-être que vous, en tant que quelqu’un qui n’est pas originaire de ce monde, pourriez être plus capable de le comprendre ? Parce qu’il y a cette puissance mystérieuse appelée magie dans ce monde, il est plus difficile pour les personnes de voir la vérité. La neige tombe et la glace se forme dans les rivières en hiver, puis elle fond quand il fait plus chaud au printemps. Ce genre de chose évidente leur est simplement caché par la magie. »

C’était... quelque chose que je ressentais moi-même. Je pensais plutôt que, « Parce que la magie peut faire n’importe quoi, peut-être que les personnes de ce monde n’ont pas beaucoup d’émerveillement. »

« Tout ce qui est mystérieux ou miraculeux est agité par tous comme le pouvoir de la magie ou des petits esprits que nous ne pouvons pas voir, » déclara Genia. « Jusqu’à ce que nous résolvions cette chose appelée magie, le plus grand mystère de tous les temps, nous ne pouvons pas complètement nier leurs théories absurdes. C’est pénible. »

Le froncement de sourcils sur le visage de Genia après qu’elle eut dit cela n’était probablement pas seulement causé par la gorgée de café qu’elle avait prise.

« C’est la vérité, » continua-t-elle. « Pendant que nous étudiions le joyau découvert dans le donjon, nous avons eu la chance de découvrir que si nous utilisions de la magie élémentaire de l’eau et du vent, il prendrait le paysage autour et le projetterait à travers les récepteurs qui avaient également été découverts. L’histoire sur les sylphes et les ondines était juste une explication que quelqu’un a trouvée plus tard, pensant que c’était possible grâce aux bénédictions des esprits. »

« Alors, n’y a-t-il pas de sylphes ou d’ondines ? » demandai-je.

« Eh bien, je ne peux pas aller aussi loin que de les rejeter. Ils peuvent être là-bas, quelque part. Je veux dire par là que nous avons après tout un pays manifestement appelé le Royaume des Esprits de Garlan. Mais, à l’heure actuelle, je n’ai pas de preuve définitive de leur existence. »

Eh bien ! après tout, il était impossible de prouver la non-existence d’une chose. Mais c’était énorme comme information.

J’avais supposé qu’il s’agissait d’un monde d’épée et de sorcellerie, comme le genre que vous verriez dans un JDR. Non, eh bien, ils avaient eu à la fois des épées et de la sorcellerie. Voilà pourquoi je supposais aussi que ce ne serait pas étrange pour les esprits d’exister. Était-ce juste quelque chose dont je m’étais tout simplement convaincu ?

« Eh bien, qu’en est-il de la Bête Divine qui protège la forêt des elfes sombres ? » demandai-je.

« Oh ! Cela, ça va, » répondit Genia. « Les Bêtes Divines existent assurément, ou ont existé à un moment donné. Mais je ne pourrais pas vous dire s’il y en a encore une dans leur forêt ou non. »

« Celui-là existe ? » demandai-je,

« Je veux dire par là qu’il y a bien la plus grande Bête Divine de tous, la Matriarche Dragon. Et elle existe vraiment dans la Chaîne de Montagnes du Dragon Étoilé. D’accord. Je peux comprendre pourquoi vous êtes confus. La différence entre les choses qui existent et les choses qui ne le sont pas est vague dans ce monde. Il s’agit là d’un autre facteur qui fait qu’il est difficile de voir la vérité. »

« Ma tête commence à me faire mal, » me plaignis-je.

« Allez-vous bien ? » Liscia posa une main inquiète sur mon épaule.

Je posai ma propre main sur la sienne et répondis, « Je vais bien, » mais… au fond de moi, je n’allais pas bien du tout. Au cours de ces quelques minutes, j’avais totalement perdu ma compréhension de ce monde.

Il y avait de la magie, mais je ne savais pas s’il y avait des esprits ou pas, mais ces choses appelées des Bêtes Divines existaient. Plus rien n’avait de sens pour moi. Je devrais rassembler une liste de plus de choses qui existaient et qui n’existaient pas, puis comparer les deux avant que je puisse même avoir un vague sentiment de ce que ce monde était. Voilà ce que je commençais à ressentir.

« Revenons sur le sujet, voici la deuxième erreur, » déclara Genia. « Eh bien, je vous l’ai déjà dit, mais c’est la partie sur “le joyau est un outil pour envoyer des images et des sons qu’il capte”. Comme je vous l’ai déjà dit, la fonction de diffusion du joyau est quelque chose que nous avons découvert par accident lorsque nous avons essayé d’utiliser de la magie de l’eau et du vent. En d’autres termes, nous avons seulement utilisé le joyau pour la diffusion. »

« Quoi !? » m’exclamai-je.

Alors, voulait-elle dire... que le joyau n’était pas seulement un outil pour diffuser des images et du son ?

« Par exemple, l’humanité utilise la roue à eau dans une grande variété d’applications, » déclara Genia. « Ils ne sont pas seulement utiles pour l’irrigation, nous les utilisons aussi pour battre et pulvériser le blé, et pour filer du tissu également. Mais, si quelqu’un qui n’avait jamais vu de roue avant avait vu un rouet, ne pensez-vous pas qu’il penserait que les roues étaient quelque chose pour filer du fil ? »

« Ça a du sens…, » dis-je lentement.

Cependant, si elle avait utilisé un exemple avec plus d’applications, il aurait été plus facile de le comprendre. Par exemple, imaginez si quelqu’un dans ce monde avait découvert un téléphone cellulaire, puis il avait accidentellement découvert qu’il prenait des photos pendant qu’il s’amusait avec. Les personnes dans ce monde penseraient que les téléphones portables étaient des appareils photo. De la même manière que nous avions pensé au Joyau de Diffusion de la Voix comme caméra de télévision...

« Eh bien... que sont ces joyaux, dans ce cas ? » demandai-je.

« Alors... nous savons ce qu’ils sont…, » Genia avait donné à ma question hésitante une réponse claire et confiante. « Ils sont ce qu’on appelle communément un Cœur du donjon. »

Cœur du donjon

Ils avaient été considérés comme la partie la plus importante d’un donjon. Il maintenait l’écologie unique du labyrinthe depuis le niveau le plus profond du donjon.

Je disais qu’ils étaient censés être, parce que c’était juste la déduction de quelqu’un.

Si ces Cœurs de donjon étaient détruits ou arrêtés, l’environnement à l’intérieur du donjon (la température, l’humidité, et plus...) et son écologie s’effondreraient, le transformant en un donjon en ruine. Alors que les créatures sauvages pouvaient venir de l’extérieur pour vivre dans un donjon en ruine, plus aucun monstre n’apparaissait après ce moment-là, donc on supposait que ces cœurs étaient au centre de la fonction d’un donjon.

Incidemment, les aventuriers de ce monde vivaient en explorant des donjons, mais leur but ultime était de vider les donjons en arrêtant ces cœurs.

Comme je venais de l’entendre, les cœurs des donjons étaient utilisés comme Joyau de Diffusion de la Voix. S’ils les ramenaient, ils pourraient les vendre à l’État pour la gloire et une immense fortune. Cependant, il semble que plus ils se rapprochaient du point le plus bas du donjon, plus les monstres apparaissant étaient puissants.

Sur l’ensemble du continent, il fallait quelques années ou mêmes décennies pour qu’un unique donjon soit nettoyé.

C’est pourquoi les aventuriers ordinaires comme Dece et Juno gagnaient leur vie en protégeant les marchands et les caravanes des bandits et des bêtes sauvages, ou en tuant des monstres qui sortaient des donjons ou du Domaine du Seigneur-Démon. Même si les aventuriers allaient de temps en temps dans un donjon, la plupart le faisaient pour vendre du matériel des monstres qu’ils avaient vaincus, ou pour vendre les artefacts qu’ils pourraient, en de rares occasions, trouver. (Il n’y avait rien de pratique, comme des coffres au trésor.)

Revenons au sujet des Cœurs de donjon.

Jusqu’à ce qu’un Cœur de donjon soit arrêté, il continuerait à donner naissance à des monstres féroces depuis quelque part d’inconnu. À ce stade, personne n’avait jamais ramené un Cœur sans l’arrêter. C’était parce que personne ne voulait voir la surface se retrouver pleine de monstres à la suite d’avoir ramené un Cœur en fonction contre tout bon sens.

En d’autres termes, les cœurs des donjons n’avaient été étudiés que dans un état brisé.

Dans mon exemple précédent du téléphone portable, ce serait comme si la personne qui jouait avec elle avait réussi à réparer la fonction de la caméra et l’utilisait pour cela. Dans ce cas, vous pourriez penser que ce serait une bonne idée de les rechercher et de chercher d’autres fonctions qu’ils pourraient avoir, mais… voici quelque chose à considérer.

Les téléphones portables ne crachaient pas de monstres.

Si vous saviez que le téléphone portable avait une fonction d’autodestruction qui ferait tout sauter autour de lui, voudriez-vous rechercher d’autres fonctionnalités qu’il avait ?

Ce fut l’une des raisons pour lesquelles la recherche sur les Cœurs de donjon n’avait pas avancé.

« Cependant, avec le niveau de technologie dans ce monde, redémarrer un noyau de donjon une fois qu’il est arrêté est impossible, » déclara Genia. « Je veux dire par là que nous ne savons même pas comment cela a fonctionné en premier lieu. » Genia haussa les épaules, regardant dans sa tasse. « Je suppose que je peux comprendre pourquoi les personnes voudraient l’expliquer avec de la magie. C’est la peur de l’inconnu. Il est effrayant d’avoir quelque chose d’existant que vous ne pouvez pas voir ou expliquer, alors les personnes essaient de forcer une explication pour les saisir et comprendre cela… Non, peut-être juste pour sentir qu’ils le comprennent ? »

« C’est pourquoi ils en font l’œuvre de la magie ou des miracles, » dis-je.

« Précisément ! Oh, je suis contente que notre roi ait ce genre de compréhension, » déclara Genia. « Si cela avait été l’État Papal Orthodoxe de Lunaria, j’aurais pu être jeté en prison ou, pire, brûlé sur le bûcher pour avoir parlé comme ça. »

« Brûlé sur le bûcher…, » je pensais qu’elle devait exagérer, mais Genia avait l’air absolument sérieuse.

« Il y a une tendance dans ce monde à penser à la magie comme la grâce des dieux ou des esprits, » dit-elle. « Cette tendance devient plus forte avec la force de la foi en la religion d’une personne. Ce pays est une théocratie. Les dieux ou les esprits sont la source même de leur autorité. Ils ne peuvent pas reconnaître l’existence de toute recherche... ou un chercheur s’il levait le rideau sur ce mystère divin. »

« … Vous pourriez avoir raison, » dis-je.

Dans les pays avec trop de ferveur religieuse, ceux qui tentaient de découvrir les lois de la nature devenaient parfois réprimés. Ceux qui donnaient des explications contre les enseignements de la foi pourraient être traités comme des hérétiques et dans le pire des cas... tués. Même Galilée avait été forcé de rétracter sa théorie.

... Tellement stupide.

« Ce pays ne finira pas comme ça, » dis-je. « Je ne le permettrai pas. »

« Je suis très contente d’entendre ça, » Genia frappa ses mains sur ses genoux et sourit largement. « Donc, voici la chose nous concernant, nous, les membres de la Maison des Maxwell. Nous avons pensé qu’il pourrait y avoir un autre principe dans ce monde en dehors de la magie, et nous l’avons étudié. Il est vrai que certaines fonctions du cœur du donjon ont été ramenées à la vie avec de la magie, mais quand nous imaginons comment le cœur du donjon a été créé, nous pensons qu’il doit être un produit de l’ingénierie, ou des mathématiques. Ce n’est pas la puissance des miracles, et si nous l’étudions à fond, nous croyions qu’il y a une vérité fonctionnelle à trouver. Pour des raisons de commodité, nous appelons ce principe séparé de “surscience”. »

« Surscience..., » murmurai-je.

« C’est Su-Sci pour faire court, » dit-elle.

« “Oh, soupire”... Ne le raccourcissez pas comme ça, » dis-je.

« Et ainsi, notre clan, en tant que peuple qui étudie la surscience, se qualifie de surscientifique, » Genia avait gonflé sa poitrine avec une véritable fierté.

« Cependant, n’ai-je pas entendu de Ludwin que vous étiez un scientifique fou ? » demandai-je.

« Je préfère ne pas avoir un nom boiteux comme ça, » répondit-elle.

« Je ne vois pas la différence ! » criai-je.

« Sur » était cool, mais « fou » n’était pas ? … pensai-je.

Je ne comprenais pas tout à fait sa logique.

Genia avait alors dit. « Maintenant…, » puis elle s’était levée. « J’aimerais que ce roi, qui a l’air de devenir l’un de mes sympathisants, vienne voir mes inventions. »

« Oui, c’est pour ça que nous sommes venus ici, » dis-je. « Pourriez-vous s’il vous plaît me le montrer. »

« Je suis d’accord avec ça, » dit-elle, tout heureuse. « Je pense que j’ai quelque chose pour vous. Pourriez-vous venir dehors avec moi ? »

Genia se leva de son siège et quitta la maison. Apparemment, l’invention qu’elle voulait me montrer était à l’extérieur. Si c’était le cas, il se pouvait que ce soit derrière le diviseur que j’avais vu au niveau inférieur.

Ludwin avait marmonné « Franchement..., » pour lui-même et avait suivi après Genia, donc il ne restait plus que moi et Liscia qui étions laissés dans la maison.

« S’il y a une chose à dire à son sujet, alors c’est qu’elle est différente, » déclara Liscia avec un sourire ironique.

Elle devait parler de Genia. J’étais largement d’accord avec cette opinion, mais je commençais à avoir certaines attentes pleines d’espoir pour elle.

« Pourtant, elle peut être justement le genre de personne talentueux que nous recherchions, » j’avais gardé mes bras croisés pendant que j’exprimais mes pensées. « Quand j’ai vu l’imposante vue de l’Armée Impériale à Van, j’ai réalisé que nous ne pouvions pas laisser les choses comme elles sont. J’ai fait avec des choses qui existaient déjà jusqu’à maintenant, mais à l’avenir, nous devrons être en mesure d’innover et de créer des choses que personne n’a jamais vues auparavant. Créer de nouvelles technologies révolutionnaires, les adopter et faire avancer l’époque. Si nous ne le faisons pas, ce pays ne pourra jamais se tenir aux côtés de l’Empire. »

« … Vous avez raison, » répondit Liscia.

« Donc, j’ai finalement trouvé une méthode pour avancer vers une nouvelle ère, » dis-je.

« Une méthode ? » Liscia avait fait écho de manière interrogative.

J’avais fermement hoché la tête en réponse. « Dans l’histoire de l’humanité, il y a eu ceux qui étaient en avance sur leur temps. Ils avaient un don de prévoyance, décomposant les notions établies, et un seul d’entre eux peut suffire à changer l’histoire. Bien que dans de nombreux cas, ils sont perdus dans le flux des temps, ou éliminés par la sélection naturelle. »

Par exemple, prenez le « génie universel », Léonard De Vinci.

De Vinci était célèbre pour sa peinture, la Joconde, mais il avait laissé des schémas pour un nombre surprenant d’inventions. On disait qu’il y avait même des schémas conceptuels pour un char, une combinaison de plongée et un hélicoptère. Mis à part leur faisabilité, si ces inventions avaient fait l’objet de recherches appropriées, l’histoire de l’Europe aurait pu radicalement changer.

En plus de ses inventions scandaleuses, il avait également produit des dessins anatomiques précis du corps humain. À une époque où l’Église chrétienne avait eu une grande influence, il avait acheté des cadavres et les avait découpés d’une manière qui aurait pu être considérée comme blasphématoire par l’église, tout cela afin de connaître la structure du corps humain. Si ces dessins anatomiques s’étaient répandus, ils auraient sans doute conduit à de grands progrès en médecine. Cependant, il les avait cachés pendant longtemps, craignant le pouvoir de l’église, et il avait donc été incapable de contribuer à la science médicale.

« Les générations suivantes disent que ces sortes de personnes sont “nées avant leur temps”, » dis-je. « Cependant, que se passerait-il si le dirigeant de l’époque voyait une telle personne pour ce qu’elle était vraiment, la protégeait et lui donnait une position importante ? Et si, pas seulement la personne au pouvoir, mais également le peuple dans son ensemble, pourrait être amené à les reconnaître pour ce qu’ils étaient ? Ne pensez-vous pas que cela pourrait conduire à une avancée majeure ? »

« Voulez-vous dire que cela ferait en sorte que le temps s’ajuste à la personne qui les devance ? » demanda Liscia.

« Précisément ! » dis-je. « Bien que je ne m’attendais pas à ce que vous le compreniez au premier essai. »

« Vous savez, je n’ai pas traîné avec vous pendant une demi-année pour rien, » Liscia avait dit ça avec un rire, mais avait ensuite rapidement pris un air pensif. « Mais, par ce raisonnement, ne devriez-vous pas être celui qui dirige tout ça, Souma ? Le niveau technologique de votre monde était loin devant celui-ci, n’est-ce pas ? »

« Eh bien, je peux comprendre pourquoi vous dites ça, mais… eh bien, non, je ne peux pas, » dis-je.

« Pourquoi, non ? » demanda-t-elle.

« C’est parce que mon monde est bien trop loin du chemin que celui-ci finira par suivre, » dis-je.

Mon Ancien Monde n’avait pas de magie.

J’avais senti auparavant que la technologie de ce monde était omniprésente en raison de l’existence de la magie, mais c’était une façon pour ce monde de progresser. Certaines pièces de technologie, comme les Joyaux de Diffusion de la Voix, étaient déjà supérieures à la technologie de l’autre monde. Ce monde allait probablement continuer sur un chemin différent de mon propre monde.

« Si je faisais certaines choses quand je ne devrais pas faire, il y a un risque que je finisse par retarder le développement, » dis-je. « C’est pourquoi je pense qu’il est préférable que le progrès de ce monde soit principalement motivé par les habitants de ce monde. »

« Je comprends ce que vous pensez, » c’était ce qu’elle avait dit, mais le visage de Liscia ne semblait pas du tout satisfait de mon explication. Si je devais dire quelque chose, elle avait l’air à la fois en colère et triste.

Pendant que je me demandais ce qui se passait, Liscia avait pris ma main et l’avait serrée avec force.

« Je comprends ce que vous pensez, Souma. Pourtant, il y a des parties de ce que vous dites que je ne peux en aucun cas accepter, » dit-elle.

« ... Tel que ? » demandai-je.

« La partie sur “les habitants de ce monde !” Vous appartenez maintenant aussi à ce monde, Souma ! » Liscia avait tiré ma main et l’avait placée contre sa joue. « Mon père était celui qui vous arrachait à votre ancien monde, alors moi, en tant que sa fille, je ne suis peut-être pas la plus apte à vous le dire, mais… Ce que vous avez dit tout à l’heure, cela m’a fait me sentir incroyablement triste... »

« Oh, Hmm... désolé, » dis-je.

« S’il vous plaît, ne vous séparez plus jamais de nous, » en ayant des larmes pour moi dans les yeux de Liscia, elle me parut insupportablement adorable.

« D’accord… Je ne le dirai plus, » j’avais utilisé la main qu’elle ne tenait pas et je l’avais posée sur son autre joue.

« Hééééééééé, Votre Majestéééééééééééé, » Genia nous avait appelés depuis l’extérieur. « Dépêchezzzzzz-voussssssssssss. »

☆☆☆
<>
Traduit par la team : Novel de Glace