Flux RSS

Genjitsushugisha no Oukokukaizouki

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 39 – L'arme secrète du Royaume ⑥


Pendant que nous parlions, nous étions arrivés au niveau le plus bas. Les portes de l’ascenseur s’ouvraient sur un large espace dégagé avec un haut plafond.

Il y avait un grand nombre de machines, d’appareils bizarres d’expérimentation et de « quelque chose » qui semblait être en construction. C’était comme la scène dont j’avais été témoin dans le laboratoire dans le donjon de Genia.

S’il y avait une différence, c’était dans le nombre de personnes présentes en ces lieux. Ici et là, il y avait des gens qui portaient des blouses blanches ce qui les faisait ressembler à des chercheurs, ainsi que des travailleurs de la construction qui se déplaçaient.

J’avais expliqué cet endroit aux trois visiteurs venus avec moi. « C’est ici que le département de recherche et développement militaire est installé. Cette pièce d’équipement utilisé pour le vol des wyvernes, le Petit Susumu Mark V Allégé, est également en cours de développement ici. »

« Les faites-vous sur une île ? Je pense que ce serait un endroit malcommode pour mettre en place un atelier..., » Castor avait présenté le problème qu’il voyait. Il avait raison, bien sûr, mais il y avait une raison à cela.

« Quand il s’agit de technologie militaire, nous devons nous inquiéter des fuites d’informations vers d’autres pays, » expliquais-je. « Dans un endroit comme celui-ci, entouré par la mer, nous sommes en mesure de limiter les entrées et les sorties. C’est pratique. Eh bien, on est devenu à l’étroit ici, donc je pense que nous allons finalement déménager dans un endroit plus grand. »

Après avoir marché un peu plus loin, une petite pièce de verre était apparue. À l’intérieur, les chercheurs procédaient à un test de fonctionnement du Petit Susumu Mark V Allégé.

Techniquement, le verre était en verre renforcé (pas sur le plan des matériaux utilisés... c’était du verre qui avait été renforcé avec de la magie), donc, si quelque chose de terrible se produisait, si l’équipement devait exploser ou si un chercheur devait être aspiré et soufflé, cela n’aurait aucun effet sur quoi que ce soit à l’extérieur de la pièce. Pourtant, cela n’allait pas prévenir les dommages et les pertes à l’intérieur de la pièce, alors j’espérais que les chercheurs feraient attention quant à leur travail.

« C’est à la fois un arsenal et un institut de recherche, » dis-je. « Cela dit, la plupart des tâches qu’ils font maintenant sont de tester les inventions de Genia Maxwell. »

La Surscientifique et l’inventrice, Genia, était un génie stéréotypé. Une fois qu’elle avait fini de construire l’une de ses créations, c’était suffisant pour la satisfaire. Apparemment, elle n’avait pas fait beaucoup de recherche sur le sujet ni ne les avait affinées après ça. Elle préférerait consacrer son temps et son énergie à faire autre chose qu’elle voulait créer.

« C’est... un terrible gâchis, » dit Excel, inclinant la tête sur le côté.

Oui, j’avais ressenti la même chose. Nous avions après tout réussi à utiliser son Petit Susumu Mark V pour créer la version allégée. Mais...

« Je pense que c’est le moyen le plus efficace pour Genia de travailler. Il est naturel que les personnes aient leurs propres forces et faiblesses, » dis-je. « Il y a le genre de génie comme Genia qui a des idées folles et qui sortent les unes après les autres, mais il y a aussi des types d’artisans comme ces chercheurs qui se concentrent sur l’étude d’une chose et obtiennent des résultats de cette façon. Je veux faire l’éloge des deux types. »

« Hehe, » riait Excel. « Je pense que c’est une façon admirable de voir les choses, Sire. »

Quand j’avais reçu un tel compliment sans réserve de la part d’une vassale importante qui, contrairement à son apparence de la vingtaine, avait soutenu ce pays pendant près de cinq cents ans, cela m’avait un peu chatouillée mon orgueil.

« Eh bien, ce n’est pas comme si nous allions voir des résultats valables de tout cela, » admis-je.

« Hmm ? Pourquoi dites-vous cela ? » demanda-t-elle.

« Eh bien... Euh, est-ce déjà fini ici en termes d’installations, peut-être ? » demandai-je.

« Pourquoi avez-vous l’air si incertain ? » demanda-t-elle.

« J’ai vu les plans pour cet endroit, mais c’est aussi la première fois que je viens ici, » dis-je. « C’était facile de voir clairement tout ce qui trouvait au niveau supérieur, alors c’était déjà complexe, mais le niveau intérieur est une sorte de désordre compliqué. »

D’après mes vagues souvenirs des plans, nous étions rapidement arrivés à destination. C’était un champ de tir entouré de murs et de filets. Il y avait des arcs appuyés contre le mur, et pour une raison inconnue, il y avait deux armures de cuir en tant que cibles. La distance était seulement d’environ dix mètres.

« Avez-vous même un champ de tir ? » demanda Castor. « Mais avec les cibles si proches, ça ne servira pas à grand-chose pour s’entraîner, » il ramassa l’un des arcs qui étaient appuyés contre le mur.

« Voyez-vous, c’est ainsi parce que ce n’est pas pour la formation, » dis-je. « S’ils veulent s’entraîner, ils peuvent le faire sur le terrain au niveau supérieur. »

« Je suppose que cela a du sens..., » dit-il.

« Au contraire, cet endroit est pour tester les arcs et les flèches, ou tester la résistance de l’armure, » expliquant cela, j’avais tendu une flèche à Castor. « Castor. Comment êtes-vous avec un arc ? »

« Ne vous moquez pas de moi, » répondit Castor. « Je n’en suis peut-être plus un, mais un général doit être familier avec toutes les compétences martiales. »

« C’est très bien alors, » dis-je. « Essayez juste de faire un tir ordinaire sur l’armure qui se trouve à votre droite. »

« Je dois juste la frapper, non ? Bien, » répondit-il.

Castor prépara son arc, tira la corde... et libéra la flèche. Avec un twang, la flèche avait volé directement vers l’armure, se plantant dans l’armure de cuir. Cependant, seule la tête de la flèche s’était plantée, et elle n’avait pas transpercé l’armure.

Castor inclina la tête sur le côté. « Cette armure de cuir... Ont-ils fait quelque chose avec ? »

« Tout à fait, » répondis-je. « Il y a une mince plaque de fer derrière. D’accord. La suite. Cette fois, tirez comme vous le feriez au combat, en insufflant la flèche avec de la magie. »

« ... D’accord, » répondit Castor.

Puis il tira à nouveau sur la cible. Il n’y avait aucune différence visuelle dans ce qu’il avait fait, mais cette fois, la flèche avait percé l’armure de cuir de part en part. C’était grâce à la magie qu’il y avait mise, sans aucun doute. Ceci avait démontré que, si elle était enchantée par un élément, une flèche pourrait passer à travers une armure avec du métal dedans.

« D’accord. La suite. Tirez sur l’armure à gauche en utilisant une autre flèche magique, » dis-je.

« Roger ! » déclara Castor.

Castor avait encore tiré une flèche. Au moment où il l’avait fait, il y avait eu un clang et la flèche avait rebondi. L’armure de cuir n’était même pas égratignée.

« C’est une protection du genre de l’armure de l’Unité des Armures Magiques de l’Empire... ou une pâle imitation, » dis-je.

« Pâle imitation ? » demanda-t-il.

« J’entends par là que nous n’avons pas la technologie pour le reproduire complètement. Mais cette armure est renforcée par de la magie défensive. Vous l’avez vu neutraliser la magie, et la flèche a été repoussée, n’est-ce pas ? Eh bien, ces flèches-là étaient l’une de nos tentatives ratées de trouver un moyen de neutraliser une armure comme celle-ci, » j’avais remis à Castor une flèche avec une tête noire.

« Quelle est cette flèche ? » demanda-t-il

« Je l’appelle une flèche anti-magie. La pointe est faite avec du minerai maudit, » expliquai-je.

« Du minerai maudit !? » Castor regarda de près la pointe de la flèche.

Le minerai maudit était un minerai qui absorbait l’énergie magique. Vous vous souvenez peut-être que Genia avait utilisé ce minerai comme source d’énergie pour son Petit Susumu Mark V. Parce que vous ne pouviez pas utiliser la magie quand il était proche (ou plutôt, l’énergie de la magie était absorbée), et que la magie était considérée comme la bénédiction des dieux ou des esprits dans ce monde, il était appelé un minerai maudit.

« Nous avons appris que le minerai maudit ne neutralise pas la magie, il ne fonctionne que pour absorber son énergie, » expliquai-je. « Dans ce cas, j’ai pensé que peut-être il pourrait absorber le pouvoir magique placé dans une pièce d’équipement en utilisant la magie d’enchantement. Donc, nous l’avons testé, et... J’avais raison. »

« C’est incroyable, n’est-ce pas ? » s’exclama un Castor excité. « Si c’est vrai, nous n’avons rien à craindre de l’Unité des Armures Magiques ! »

Mais j’avais secoué négativement la tête. « Ne vous l’ai-je pas déjà dit ? C’était une tentative échouée. Le minerai maudit absorbe plus que la magie de l’ennemi. Nous ne pouvons pas enchanter les choses avec la magie élémentaire ni renforcer nos flèches. »

« Ah ! Donc ça signifie..., » commença-t-il.

« Essayez-le et voyez, » dis-je.

« Hm, bien sûr, » Castor envoya l’une des flèches anti-magiques avec son arc.

Après l’avoir fait, la flèche anti-magie avait un peu gratté la surface de l’armure magiquement enchantée, mais la pointe de la flèche s’était brisée en petits morceaux quand elle avait frappé sa cible.

Pendant que Castor et les autres étaient encore surpris, j’avais haussé les épaules. « C’est comme si nous étions de retour à la situation où nous avions commencé, en frappant une armure ordinaire avec une flèche ordinaire. Le minerai de malédiction est plutôt cassant, donc ce n’est pas utile en tant que pointe de flèche. Et si nous le fondons et le mettons à l’intérieur d’une pointe de flèche de fer, la quantité réduite de minerai de malédiction affaiblit l’effet. Pendant ce temps, si nous augmentons le montant, la pointe de la flèche devient trop grande, et elle n’est plus fonctionnelle comme une flèche. Pour être francs, nous sommes tombés dans une impasse. »

« ... Voilà pourquoi c’est un échec, n’est-ce pas ? » demanda Castor.

« C’est bien ça, » dis-je.

Pourtant, même si nous n’y avions presque rien gagné de cette tentative, ce n’était pas un échec complet. Nous avions mis un léger coup dans cette armure enchantée. Cette armure qui était couverte de fragments de minerai de malédiction avait perdu son enchantement. Si elle était frappée avec une balle, ou quelque chose d’autre qui avait un niveau élevé de force pénétrante même sans magie, il serait possible de pénétrer cette armure.

Oui, en développant la flèche anti-magie, j’avais pensé à introduire le pistolet, qui n’avait pas été développé dans ce monde parce qu’il ne fournissait pas beaucoup d’avantages.

Quand j’avais appris l’existence de minerai maudit, j’avais pensé qu’il serait possible de tirer à travers l’Unité des Armures Magiques. Cependant, le résultat avait été comme je l’avais montré.

Une balle ordinaire serait déviée par l’enchantement. Si nous essayions d’utiliser du minerai maudit dans la balle, elle deviendrait trop fragile pour être utilisable. En outre, bien qu’il était courant de tomber sur du minerai maudit dans le royaume, il avait de nombreux usages, comme le Petit Susumu, donc nous n’avions pas un tel surplus que nous pouvions nous permettre de le gaspiller.

En outre, lorsqu’il était utilisé dans une balle, le minerai maudit pourrait causer des problèmes plus tard. Si la terre était jonchée de balles qui avaient manqué leur cible, il serait impossible d’utiliser la magie pendant un certain temps. Dans ce monde où la magie faisait partie de la vie quotidienne des gens, cela rendrait la terre invivable.

Même si ce n’était pas aussi mortel, en termes d’effet d’après-guerre, cela avait un impact négatif sur la vie des civils, le minerai maudit était aussi mauvais que les bombes à sous-munitions ou les balles d’uranium appauvri. C’est pourquoi il était nécessaire de faire preuve de prudence dans la façon dont nous allions l’utiliser, et de poursuivre la recherche.

« ... Donc, comme ça, ils passent leurs journées ici avec des succès et des échecs répétés, » concluais-je. « Et même si c’est d’une seule étape à la fois, ils nous emmènent vers une nouvelle ère. »

« ... Vous couvrez un assez large éventail de choses ici, hein, » Castor fit la remarque, l’air à moitié impressionné et à moitié exaspéré.

« Eh bien ! Même si certaines de nos recherches seront vaines, je dois prendre toutes les mesures possibles en tant que roi, » dis-je.

« En tant que roi... Oui, c’est vrai. Vous êtes vraiment devenu un roi maintenant, » murmura Castor.

« Eh oui. Maintenant, allons-nous en haut ? » demandai-je.

« Il y a encore plus de choses ? » demanda Castor.

Ayant tant vu, Castor en avait un peu marre, alors je lui avais dit. « Le prochain est l’événement principal pour aujourd’hui. »

« En haut, dites-vous ? Quoi, allons-nous devoir escalader la montagne maintenant ? » demanda-t-il.

J’avais remué un doigt face à Castor. « Encore plus loin que ça. »

En revenant à la surface, nous étions montés à bord d’une gondole à wyverne.

☆☆☆
<>
Traduit par la team : Novel de Glace