Flux RSS

Genjitsushugisha no Oukokukaizouki

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 39 – L'arme secrète du Royaume ⑧


Au moins en partie parce que c’était une ville côtière, nous avions eu un repas qui avait fait largement usage de fruits de mer. Après ça, Juna, Excel, Castor et moi-même avions bavardé en buvant du thé dans le salon.

Au milieu de cette atmosphère détendue, Excel posa soudainement sa tasse de thé et demanda. « Maintenant que j’y pense, Sire, vous n’avez aucun plan après cela, n’est-ce pas ? »

C’était si soudain, Juna pencha la tête sur le côté et la regarda d’un air interrogateur. « Grand-mère ? »

J’étais aussi perplexe. Que pourrait-elle vouloir, tout d’un coup ?

« Tout à fait..., » répondis-je. « Quand je serai de retour au château, je suis sûr qu’il y aura du travail pour moi, mais je n’ai rien apporté. »

« Je vois. Vous avez alors du temps après ça ? » Au moment où elle avait dit cela, il y avait une lueur inquiétante dans les yeux d’Excel.

J’avais frémi, sentant une sueur froide couler le long de ma colonne vertébrale. J’avais la chair de poule, mon instinct me prévenait d’un danger imminent. Pourquoi ce danger ? J’avais presque sauté hors du canapé malgré moi, quand...

*Boom !*

« Juna ?! » m’écriai-je.

Juna, qui était assise à côté de moi, était tombée sur le côté. Elle était affalée sur l’accoudoir du canapé, déjà endormie.

Même endormie, elle est vraiment charmante... Attends, je n’ai pas eu le temps de penser ça ! J’avais regardé Excel, qui souriait, avec une petite bouteille à la main.

« Pas besoin de s’inquiéter. Je lui ai fait faire une petite sieste, » déclara Excel.

« Une drogue pour l’endormir !? Avez-vous drogué votre propre petite-fille ? » demandai-je.

« Effectivement, car après tout, il semblait qu’elle se mettrait en travers de mon chemin si elle était réveillée, » Excel posa une main sur sa propre joue et laissa échapper un soupir.

Non, non, non, non ! Elle me sort ça avec une apparence qui semblait indiquer « Oh, mon dieu, elle est tellement difficile à gérer ». Mais ce qu’elle venait de faire à Juna était plutôt désagréable !

« Je ne pouvais pas faire autrement, » répondit Excel. « J’ai reçu une demande du chambellan pour vous donner quelques leçons. »

« De la part de Marx !? Vous ne voulez quand même pas parler de..., » commençai-je.

« Exact ! C’est ce que vous pourriez appeler de “l’éducation sexuelle”, » répondit-elle avec le sourire. « En tant que femme plus âgée, il voulait que je vous apprenne des choses, Sire. »

« Vous êtes plus que juste un peu plus “vieille” ! » m’exclamai-je.

« Oh, mon Dieu ! Comme c’est rude ce que vous dites ! Mon corps est encore plein de jeunesse, vous savez, » répondit Excel.

« Cependant, pas votre cœur ! » avais-je crié.

Excel se leva de son siège, se rapprochant lentement de moi. « Créer un héritier est une affaire sérieuse pour le pays. Surtout compte tenu de la pénurie de membres de la famille royale. Même si vos fiançailles sont essentiellement déjà considérées comme un mariage, et même si ceux qui vous entourent vous encouragent à vous dépêcher et à produire un héritier, vous n’avez encore rien fait avec la princesse, ou Juna, ou Aisha. Il n’est pas étonnant que le chambellan soit si inquiet. »

« N-Non... J’espérais attendre jusqu’à ce que je sois un peu plus prêt... vous savez, » dis-je.

« Cela nous fait nous inquiéter, » déclara Excel. « Cela pourrait être pardonné comme une imprudence juvénile maintenant, mais une fois que vous êtes formellement homme et femme, si vous êtes maladroit et inepte quand vous vous mettez à faire la “chose”, alors cela pourrait avoir un effet sur votre relation. Ce genre de discorde dans un couple royal peut mener à de futures querelles au sein de la maison. »

Excel s’était assise à l’arrière du canapé, enroulant son bras autour de mon cou. Qu’est-ce que c’était ? J’étais comme un cerf pris dans les phares, incapable de bouger !

« Voilà pourquoi le chambellan a demandé à une femme expérimentée comme moi de vous donner une leçon. Maintenant, Sire, passons à la chambre à coucher. Jusqu’à l’aube, je vais vous donner des leçons complètes sur la façon de gérer une femme. Tout d’abord, commençons par quelques lectures. »

Lectures ?! J’allais suivre des cours de santé et d’éducation physique à mon âge ? J’étais déjà diplômé du lycée. Attendez, je suppose qu’ils n’étaient pas allés dans beaucoup de détails dans les cours de santé et d’éducation physique.

« Attendez ! N’avez-vous pas dit “Pour commencer”, n’est-ce pas ? » criai-je.

« Hehe ! Dans n’importe quel domaine d’étude, mieux vaut apprendre par l’expérience, n’est-ce pas ? » déclara-t-elle. « Si vous voulez, ça ne me dérangerait pas de garder ce secret vis-à-vis de Juna et des autres, vous savez ? Nous pouvons considérer cela comme une infidélité d’une nuit, et je vais vous donner une formation pratique. »

Je ne le veux pas, d’accord !? criai-je dans ma tête.

Excel sourit, mettant ses mains sur mes épaules et se penchant pour regarder mon visage. Oui, elle s’amusait vraiment à voir ma réaction.

Je m’étais tourné vers Castor, qui était assis là à boire du thé comme si rien ne se passait, afin d’obtenir son aide. « Castor ! Vous m’avez reconnu comme votre seigneur, n’est-ce pas ? Votre seigneur est dans une situation difficile ! Aidez-moi, voulez-vous bien ! »

« ... En effet, je vous ai juré de ma loyauté, Monseigneur, » Castor posa son thé et déclara avec un air trop sérieux présent sur son visage. « Cependant, je ne voudrais rien de plus que de voir le seigneur envers qui je me suis dévoué pouvoir laisser derrière lui des descendants qui prospéreront. Je ne peux pas le faire à la manière de la Duchesse Excel. Je ne peux que retenir mes larmes alors que je dois ignorer la demande d’aide de mon seigneur. »

« Vous dites cela, mais vous ne voulez pas vous laisser prendre à ça ! » criai-je.

Il avait joliment détourné ses yeux.

J’ai frappé dans le mile, n’est-ce pas ?

« Maintenant, Sire, allons-nous commencer ? » Excel me prit fermement la nuque, puis commença à me traîner vers la porte du salon.

Je me préparais à courir, mais je ne pouvais même pas offrir la moindre résistance. Même en tenant compte de ma propre faiblesse, sa force était incroyable. Où ce corps mince avait-il ce genre de force ?

« Non, attends, s’il vous plaît, Excel, allez, » suppliai-je.

« Oui, oui. Vous pouvez juste laisser tout à cette grande fille ici. Je vais vous apprendre à être vraiment bien, » déclara Excel.

« Non je veux dire... Bon, d’accord. Je vais suivre vos leçons ! Mais cela ne sera qu’une seule fois. Mais rien de pratique dans ce cas, d’accord ? » avais-je crié.

« ... Mon Dieu, je suppose qu’on ne peut pas y faire grand-chose. Mais si vous voulez poursuivre physiquement avec moi, alors dites-le, d’accord ? » demanda Excel.

« Comme si je le ferais ! » m’exclamai-je.

À la fin, j’avais été soumis à de longues conférences de la part d’Excel.

Devoir suivre des cours de santé et d’éducation physique avec Excel, qui ressemblait tellement à Juna, était si embarrassant que je pensais pouvoir mourir.

☆☆☆
<>
Traduit par la team : Novel de Glace