Flux RSS

Heavenly Jewel Change

Traduit par la team : SikGirl
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 7 Chapitre 62 – Cinq puissantes terres saintes ①


‘’Le Boss est ici pour prendre la pression!’’ dès qu’il dit cela, il rit joyeusement en face de tous. Mais, il fut rapidement obligé de s’arrêter car, il découvrit embarrasser que personne n’en avait fait de même. Par contre, ils le regardaient tous avec un regard brûlant.

Avec une petite toux, il continua : ‘’Bon, vous tous, ne me regardez pas comme cela, je me sens gêné. Bon aller, il est temps de commencer la classe, asseyez-vous tous.’’ Disant cela, il se dirigea vers son propre bureau.

‘’Weiqing, va au bureau du Principal, elle te cherche.’’ Dit la voix de Ming Hua.

Zhou Weiqing fut momentanément surprit, puis se retourna pour regarder Ming Hua. Tous les étudiants firent de même, et l’atmosphère de la classe devint nerveuse.

Ming Hua fronça des sourcils et dit : ‘’Ne vous inquiétez pas. Je peux vous garantir que rien ne va arriver à votre représentant de classe. Et même si cet incident est un peu problématique, notre Principal reste la Princesse de notre Empire, et n’est pas quelqu’un que les nobles peuvent s’opposer contre.’’

‘’Boss, nous venons avec toi.’’ Dit Kou Rui, tout excité.

Zhou Weiqing se retourna pour faire face à la classe, et avec un regard paisible, il leur dit calmement : ‘’Très bien, j’ai vraiment le sentiment que nous sommes maintenant une équipe, une famille. Et pour ce qu’il est de venir avec moi, ce n’est pas nécessaire. Après tout, le professeur Ming Hua vient de promettre que rien ne m’arrivera non? Je serais de retour sous peu, alors étudiez bien, vous êtes en cours après tout. Bon arrêter de vous lever et rasseyez-vous tous, aller!’’ disant cette dernière phrase, il leur lança un regard méchant, et ils finirent par tous s’asseoir.

Ming Hua soupira pour elle-même alors qu’elle s’installait derrière le podium, pensante. Peut-être que cette classe allait devenir la meilleure classe que l’Académie n’ait jamais éduquée. Ce Zhou Weiqing était vraiment quelque chose, réussissant à créer une vraie unité. Et pour qu’une classe s’unisse autant, elle avait besoin d’un point de regroupement, d’un cœur, d’un chef, et apparemment ce chef n’était pas elle-même, le professeur, mais Zhou Weiqing. Bien sûr, pour réussir à devenir ce cœur, il avait fait beaucoup de chose, tant que même Ming Hua en était envieuse, et l’émotion qu’elle ressentait le plus était l’admiration. Et alors qu’elle calmait ses nombreuses émotions, elle put analyser toute la situation et voir pourquoi son père et son frère le voyait d’un bon œil.

Alors que Zhou Weiqing quitta la classe seul, il se calma et s’avança lentement vers le bureau du principal. En même temps, il se demanda qu’elles étaient les possibles raisons pour cet entretien.

Il était peu probable que Ming Hua lui mente à propos de la situation, après tout, elle avait dit qu’il allait être correct devant toute la classe.

Ce qui voulait dire… que la belle dame Principale le protégerait. Mais, en même temps, comme Ming Hua et Ye Paopao l’avaient dit, il ne serait pas aisé de faire face à la pression d’autant de noble. Il semblerait qu’il doive donner recevoir quelque chose comme une plus grande punition. C’était probablement la raison pour laquelle la Principale Cai Cai voulait le voir.

Il pouvait prendre une plus grande punition sans problème, après tout, cela n’affectait en rien son plan final. Zhou Weiqing sourit. Depuis qu’il avait Yun LI et Lin TianAo comme partisan, et qu’il avait vu l’unité de sa classe, son humeur était au beau fixe. Donc la future punition ne le troublait pas le moins du monde.

Quand Zhou Weiqing arriva au 4e étage où se tenait le bureau de la principale, il vit un groupe d’étudiant noble, habillé de leur splendide uniforme noble descendre les escaliers, leur visage sombre et insatisfait. Sans aucun doute, ils étaient les nobles ayant essayé de porter plainte contre lui. Et voyant leur expression, Zhou Weiqing était certain de sa conjecture, certain que la Principale ne se soumettrait pas à eux.

Frappant deux fois sur la porte, il plaça son uniforme sans se presser et fit apparaître son honnête et traditionnel sourire sur son visage. Que les autres le croient ou non, il continuerait toujours à maintenir sa façade.

‘’Entre.’’ La voix sérieuse de Cai Cai se fit entendre de l’intérieur.

Zhou Weiqing poussa la porte et entra.

Cai Cai n’était pas seule dans le bureau, le Doyen Xiao Shi était lui aussi présent, semblant en grande discussion avec elle.

Dès que Zhou Weiqing entra, l’expression de Cai Cai devint sombre et elle se retourna vers Xiao Shi pour lui dire : ‘’Doyen Xiao, continuons cela plus tard. Et effectivement, les règles de notre académie doivent être plus stricte. S’il y a d’autre bataille, peu importe le statut des deux côtés, nous devrions simplement tous les expulser.’’

Xiao Shi s’Inclina respectueusement pour signifier son accord avant de se retourner pour s’en aller. Et alors qu’il passait devant Zhou Weiqing il lui fit un sourire impuissant. Cet incident lui avait aussi mis de la pression sur les épaules. Après tout, il était le Directeur étudiant, et le disciple de l’école faisait partie de ses fonctions. Et puisque la plupart des nobles de pouvaient rien faire contre la Princesse, ils tournaient leurs yeux vers lui pour lui mettre la pression. Si ce n’était du support de Cai Cai, il serait probablement dans des eaux encore plus troubles.

Alors que Xiao Shi s’en allait, Zhou Weiqing s’avança de quelques pas, un grand sourire sur le visage. Avec une courte révérence, il dit : ‘’Bon matin, Principale.’’

Cai Cai lui répondit d’un froid humph et dit : ‘’Espèce de fauteur de trouble, sais-tu le nombre de problème que tu as amené à l’académie à cause de tes actions?’’

Zhou Weiqing dit honnêtement : ‘’Si c’est de ma faute alors je m’excuse à la Principale et à l’académie pour tous les problèmes. Il s’y a besoin d’une plus grande punition alors que je sois le seul puni. C’est moi qui ne pouvait plus supporter ce qu’il se passait et qui ait instigué mes camarades de classe à agir. Je veux seulement supplier et demander à continuer d’apprendre dans l’académie, alors ne me renvoyer pas je vous prie. J’ai encore beaucoup à apprendre ici.’’

Le Zhou Weiqing en face d’elle semblait si sincère et honnête, avec une expression qui affichait une touche de dépression provenant du fait d’avoir été lésé. Cette apparence était à des milles de différence de son visage de suffisance qu’il avait la lui passer après avoir scellé ses deux partisans.

Originalement, Cai Cai avait appelé Zhou Weiqing pour lui faire un grand sermon avant d’arriver à la vraie raison de sa présence. Mais, maintenant qu’il avait admis ses fautes, s’était excusé et qu’il était prêt à prendre le blâme et une plus grande punition, elle ne pouvait s’empêcher de voir son cœur se radoucir.

Mettant tout le reste sur le côté, juste le fait que Zhou Weiqing était prêt à prendre la punition pour sa classe était extrêmement admirable, et cette volonté à prendre les responsabilités et admettre ses fautes était quelque chose qu’elle appréciait.

Cela étant, l’expression de la Principale Cai Cai se détendit un peu, alors qu’elle disait d’un ton neutre : ‘’J’ai entendu dire que tu étais le responsable de la classe une commune?’’

Zhou Weiqing acquiesça, ses yeux rougissants alors qu’il disait : ‘’Oui, mes camarades mon donné cet honneur. Principal, ne vous inquiétez pas, je ne rendrais pas les choses difficiles pour vous. Quand je retournerais en classe, je vais résigner de mon poste, j’espère seulement que vous ne m’expulserait pas.’’ Même s’il disait cela, notre cher Petit Gros Zhou avait un grand sourire victorieux dans son cœur. Il avait beaucoup d’expérience concernant le fait de prendre une raclée grâce à son père, et sans même utiliser ses yeux pour voir, il pouvait dire, juste à sa voix, que Cai Cai avait déjà commencé à s’adoucir vis-à-vis de lui. Et cela ne pouvait qu’augurer que du bon pour lui.

‘’Baliverne, comme si tu pouvais rendre les choses difficiles pour moi.’’ Dit une Cai Cai fâchée : ‘’Hier, j’ai déjà pris ma décision sur la chose, et je ne la changerais pas. Pense-t-il vraiment qu’ils peuvent me mettre la pression avec le peu d’entre eux? Nous sommes dans l’Académie Militaire Fei Li, et non pas dans la cour des nobles!’’

Zhou Weiqing garda la bouche fermer à ce moment. Les choses semblaient après tout aller pour le mieux, et peu importe ce qu’il pouvait dire à ce moment, cela aurait probablement l’effet inverse.

Cai Cai se leva de derrière son bureau, s’avançant lentement. Et même si Zhou Weiqing avait la tête inclinée, il était quand même capable de voir sa belle et gracieuse silhouette s’avancer. Est-elle vraiment une femme de 35 ans? Même une femme de 25 serait incapable de compétitionner contre elle! Il ne put s’empêcher de penser. Ce vaurien n’avait aucune contre-mesure contre les beautés de ce monde, et il ne put s’empêcher de ravaler sa salive. S’il comparait Difuya et Cai Cai, les deux étant des Princesses, leur aura et la façon dont elles se conduisaient étaient comme le jour et la nuit.

Cai Cai arriva en face de Zhou Weiqing et dit : ‘’J’ai déjà pris en charge ce problème et les nobles n’oseront jamais entrer dans l’enceinte de l’école pour causer des problèmes. Mais, je suis incapable de les empêcher de faire quoi que ce soit dans l’ombre. Après tout, je ne peux quand même pas envoyer quelques-uns de mes gardes pour te protéger 24h sur 24. Cette fois, tu es une cible beaucoup trop visible. Et comme tu l’as mentionné, tu es celui qui a commencé cela. Ne pense pas pouvoir m’avoir avec tes belles paroles, j’ai déjà compris toute la situation. Mais, puisque tu sembles sincère dans tes excuses et que tu admets tes erreurs, la chose est donc résolue, et je ne te punirais pas plus. Par contre, si je veux assurer ta protection, je vais devoir te demander de quitter l’académie pendant quelque temps.’’

‘’Ahh? Non!’’ Zhou Weiqing fut étonné, ne s’atendant pas à ce que Cai Cai lui demande de partir. À ce moment, ils étaient à a peine deux mètres de distances, et ce vaurien s’élança vers Cai Cai, serrant ses jambes en pleurant et disant : ‘’Principale, ne m’expulser pas! Je sais que j’ai eu tort… s’Il-vous-plait, laissez-moi rester…’’

Cai Cai n’avait jamais pensée que Zhou Weiqing lui sauterait dessus comme cela, et fut actuellement trop surprise pour pouvoir réagir à temps. Dans c’est plus de trente ans d’existence, c’était la première fois qu’elle était aussi prêt d’un homme et à ce moment, cela la figea sur place.

En vérité, Zhou Weiqing ne s’attendait pas à pouvoir serrer Cai Cai dans ses bras. Après tout, il lui avait quand même sauté dessus, et il savait qu’elle était assez puissante pour réussir à l’éviter. Et ayant ses jambes dans ses bras, sa déjà faible volonté concernant les belles femmes tomba à l’eau, puisque Cai Cai ne portait qu’une légère robe de professeur, et sentant les douces et minces jambes sous ses bras, cela lui fit saigner du nez… et ce sur les robes.

Wow c’est merveilleux! La douce odeur féminine de Cai Cai fit en sorte qu’il mette son visage entre ses jambes alors même qu’il continuait de pleurer pour ne pas être exclus de l’académie. Après tout, il ne fallait pas oublier que son Maître était… un homme ayant comme surnom la Fripouille à l’œil Divin!

Mu En lui avait dit qu’en fasse de ceux plus faible que lui, il devait prendre le control, mais en face de ceux plus fort que lui, il devait être sans honte. Spécialement envers les femmes. Et naturellement, notre cher étudiant Zhou suivait les instructions de son Maître à la lettre, en profitant même un peu trop au passage.

‘’Mais lâche-moi!’’ Cria Cai Cai. Après un moment de stupeur, ou elle ne fit rien, son beau visage vira complètement rouge, et oubliant totalement qu’elle avait des pouvoirs, elle ne fit que pousser la tête de Zhou Weiqing avec ses mains pour essayer de se dégager.

<>
Traduit par la team : SikGirl