Flux RSS

Hybrid x Heart Magias Academy Ataraxia

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 2 – La première mission ④


– Et puis, le lendemain

Kizuna volait au-dessus de la mer bleue tout en étant en pleine forme. Le temps était également magnifique, et il se sentait vraiment bien.

{Comment est votre état de santé ?} demanda Kei.

La communication avec Kei avait été affichée dans une fenêtre flottante sous forme de texte.

« Je suis actuellement en pleine forme. D’une certaine façon, c’est comme si je renaissais. »

La mer sous ses yeux avançait très rapidement. Il s’agissait d’une vitesse qu’il aurait absolument été incapable d’avoir si cela avait été plus tôt.

Il avait volontairement volé jusqu’à ce qu’il puisse presque toucher la surface de la mer. C’était assez amusant d’esquiver les vagues. Puis, il s’était un peu emporté et avait effectué une montée et une descente abruptes avant de même essayer un saut périlleux.

Aujourd’hui, Kizuna avait reçu une mission qui consistait à aller enquêter pour des ressources. Cette mission était sans rapport avec les autres étudiants du premier groupe de la deuxième année, car il s’agissait d’une mission assignée à Ataraxia. Pour Kizuna, elle était devenue sa première mission.

Le contenu de la mission elle-même était simple.

Actuellement, Ataraxia naviguait à travers la mer libre de l’Indonésie.

À proximité, il y avait une île peu peuplée qui était riche en ressources, et donc, on lui avait dit d’aller inspecter l’île.

Il avait pensé que s’il n’était pas un spécialiste, une telle enquête ne pourrait pas être exécutée, mais il semblait que tout serait correct si simplement, il activait le dispositif d’enquête en suivant le manuel. Les données recueillies seraient transmises à Ataraxia par intervalles, puis combinées avec les échantillons qui seraient rapportés. Ensuite, les spécialistes prendraient le temps d’étudier toutes ses données.

Beaucoup de parties du méga-flotteur japonais avaient été construites en utilisant des ressources océaniques et des ressources recyclées. Il s’agissait donc d’une mission simple, mais elle était néanmoins très importante.

« Hé, Kizuna. Vous êtes de bonne humeur aujourd’hui, n’est-ce pas, » demanda Yurishia qui était venue aux côtés de Kizuna.

« Ah ! Yurishia. Hier, mon équipement a été ajusté. Alors je vérifiais juste un peu ses mouvements, » répondit-il.

« Fufufu. Vous ressemblez à un enfant qui a reçu un nouveau jouet. Comme c’est mignon ♡ ! » s’exclama Yurishia.

Heu ! C’est vrai que je pourrais avoir été un peu trop surexcité ici... maintenant, c’est un peu embarrassant, pensa Kizuna.

À ce moment-là, Yurishia avait reçu une communication privée en provenance de Reiri.

« Mon commandant. Est-ce que quelque chose cloche pour que vous décidiez de m’appeler directement ? » demanda Yurishia.

{Il y a une chose sur quoi vous devriez faire attention. Yurishia, votre Compte Hybride restant est faible. À l’heure actuelle, vous n’avez plus que 20 %. Alors, veuillez éviter à tout prix tout combat.}

Yurishia regarda en direction de la mer bleue.

« ... Heu ! Ça devrait bien se passer. Car après tout, il s’agit automatiquement d’un endroit sûr... » répondit Yurishia, détournant les inquiétudes de Reiri avec un sourire. Puis elle poursuivit. « À la place de penser à moi, ne serait-il pas préférable de s’inquiéter davantage vis-à-vis de votre petit frère. Vous en pensez quoi ? Car vous savez, aujourd’hui, son moral est vraiment très haut. »

Yurishia souriait, car elle était amusée par ce fait.

... Bon, c’est correct tant qu’il ne se laisse pas emporter par sa fougue et que cela ne nous pose pas finalement des problèmes, pensa Yurishia.

{En effet, ce gamin qui se gausse ainsi est aussi l’un de mes soucis. Mais dans tous les cas, je ne pense pas que cette mission soit dangereuse. Mais cela ne fait pas mal d’être prudent. Alors, n’osez pas baisser la garde. Compris ?}

Après ça, la communication de Reiri fut coupée.

« Yurishia, qui était-ce ? » demanda Kizuna.

« Non, ce n’est rien. Eh bien, je vais y aller, » répondit Yurishia ;

Après avoir déclaré ces mots, Yurishia accéléra. Et en un instant, elle avait déjà atteint une énorme vitesse.

« Comme attendu de l’as de l’armée américaine. Pas moyen que je puisse rattraper ça... » dit Kizuna.

« Qu’est-ce que vous dites ? Quelque chose ou quelqu’un que vous pouvez rattraper n’existe nulle part dans le monde. » Himekawa s’était approchée de lui en disant une chose aussi dure sans présenter la moindre hésitation.

« Ha ha ha ! Et bien ! Maintenant que vous me dites ça, je me rends compte que c’est parfaitement vrai, » répondit Kizuna.

Himekawa poussa un profond soupir puis elle regarda Kizuna avant de déclarer, « Quoi qu’il en soit, même si c’est une mission sans danger, l’insouciance est interdite. Écoutez sincèrement ce que je dis et évitez les actes arbitraires. Et cela vous concerne surtout, Aine-san ! »

Il regarda sur son autre côté. Et sans qu’il le réalise avant ce moment-là, Aine volait à côté de lui.

« D’accord ! » répondit Aine. « Je suis parfaitement à l’écoute. Donc votre question concerne ce qui devrait être fait pour que vos seins puissent devenir plus gros, n’est-ce pas ? »

« Personne ne se pose ce genre de question ! » Après qu’elle eut crié ça avec un visage rouge, Himekawa s’envola avec une accélération étonnante comme si elle avait frappé l’air.

« Wôw ! Incroyable ! Donc, celle qui est capable d’obtenir d’importantes vitesses n’est pas seulement Yurishia, Hehe... ! » s’exclama Kizuna.

« Je suppose que c’est vrai. Ses seins sont petits, » déclara Aine. « Mais saviez-vous qu’Hayuru est quand même l’as du Japon ? Et cela même si ses seins sont si petits. »

« Non, je ne savais pas... mais je pense que ce n’est pas du tout lié à la taille de ses seins, » répondit Kizuna.

Il ne pouvait pas sentir autre chose que de la mauvaise volonté dans les paroles d’Aine.

Himekawa s’écria. {J’ai tout entendu ! Alors s’il vous plaît, arrêtez de jouer en parlant de ça... !}

La transmission en colère de Himekawa secoua leurs tympans.

Himekawa aussi était à plaindre.

Kizuna sympathisa avec Himekawa du fond de son cœur.

Honnêtement, ses seins n’étaient pas si petits que cela, bien que... si une comparaison devait être faite avec les deux autres filles présentes, alors oui, ses seins pourraient vraiment paraître petits.

Kizuna jeta un coup d’œil vers la propriétaire des plus petits seins entre ces deux autres filles.

Ses gros seins tremblaient sans interruption due à la vibration et à la pression du vent. Ils généraient une présence tellement imposante.

« Ah ! Heuuu ! Pourriez-vous me dire ce que cela signifie ? » demanda Kizuna. « Chidorigafuchi, êtes-vous dans ce cas le numéro deux du Japon ? Ou bien provenez-vous d’un autre pays ? »

Son apparence était bien celle d’une étrangère, mais son nom était dans le style japonais. Par hasard, elle était peut-être l’as d’un autre pays quelque part en Europe.

« Ne me méprisez pas en demandant ça, » répondit Aine. « Je ne suis pas un si petit humain qui peut être évalué à cette basse échelle. »

« Hein !? Vous voulez dire que... » commença Kizuna.

« Je suis l’as de la Terre, » répondit Aine.

« De la Terre !? » demanda Kizuna.

Ho ! Hé ! C’est tout simplement trop grand ! pensa Kizuna.

« C’est faux ! Tout à l’heure, j’ai fait une erreur. Car oui, je suis l’as de l’univers ! » s’exclama Aine.

« J’ai l’impression que j’ai déjà vu il y a longtemps quelque chose comme ça sur Internet ! » déclara Kizuna.

{Vous tous, laissez la plaisanterie derrière.} À ce moment-là, ils entendirent la voix de Reiri qui était emplie de colère.

C’est dangereux et elle est toujours aussi effrayante… pensa Kizuna.

Reiri continua de leur envoyer un message. {L’île qui se trouve être votre destination va bientôt entrer à portée d’observation. Lorsque vous serez arrivé là-bas, commencez immédiatement les recherches comme nous l’avons prévu.}

« Roger ! » s’exclama Kizuna.

L’île peu peuplée qui était leur destination était en fait une très petite île. Les bancs de sable de faibles profondeurs s’étendaient au large de l’île. Au centre de cette zone sous marine de sable se trouvait une terre émergée d’un rayon de moins d’un kilomètre.

Mais même sur une si petite île, des arbres et de la verdure typique d’un pays du sud se trouvaient là. Tout cela donnait l’apparence d’être dans une station balnéaire privée.

Mais dans le cas où une île serait aussi petite, alors même une Entrée de l’AU ne devrait pas pouvoir se manifester ici.

L’Entrée qui jaillissait de la collision avec l’UA existait partout dans le monde. Mais il y avait une règle fixe concernant leur lieu d’apparition possible.

Cette règle était qu’elles ne pouvaient apparaître que sur une terre émergée ayant une certaine superficie.

La raison n’avait pas été comprise, mais jusqu’à présent, il n’y avait jamais eu d’entrées découvertes au-dessous de la mer. De plus, il n’y avait pas non plus eu de confirmation d’une entrée apparue sur une île ayant une taille en dessous d’une certaine limite.

C’était pour cette raison qu’un méga-flotteur était un endroit sûr.

Lors d’événements où ils se rapprochaient d’une grande terre, une vigilance accrue était nécessaire, mais une île si petite était sans danger.

Kizuna avait été soulagé de ça. Il avait alors assemblé le dispositif utilisé afin d’enquêter sur les ressources qu’il avait apporté.

« Heu ! Je me demande si c’est bien de faire ainsi ? » se demanda Kizuna.

Comme il estimait que ce serait un obstacle pour le travail à effectuer, il avait enlevé son Heart Hybrid Gear.

{Oui. Ce qui reste à faire, c’est de pousser l’interrupteur et puis tout sera fini.} Répondit Reiri.

Le manuel que Kei avait créé était extrêmement facile à comprendre, donc le réglage avait été terminé sans poser le moindre problème.

« Alors, j’allume, » annonça Kizuna.

Le dispositif d’investigation s’était alors mis en route.

Reiri donna ensuite ses ordres. {La transmission des données est confirmée. Il faudra environ deux heures pour la collecte de l’intégralité des données nécessaires. Pendant ce temps imparti, vous devez donc effectuer la collecte des échantillons des plantes et des minéraux se trouvant sur cette île. Après l’achèvement de cette collecte, récupérez l’appareil et rentrez à la maison.}

« Roger, » répondit Kizuna.

Kizuna poussa un seul soupir et baissa ses épaules.

« Ah, le réglage est déjà fini ? » demanda Himekawa qui se trouvait un peu plus loin et qui venait de le remarquer.

« Oui, c’est fini, » répondit-il. « On m’a dit que la collecte de données prendra deux heures comme cela avait été prévu initialement. »

« Alors, nous allons donc collecter les échantillons comme prévu. Que diriez-vous de nous diviser en deux groupes ? » proposa Yurishia.

« C’est vrai. Bien qu’il s’agisse d’une petite île, il faudra plus de deux heures si nous restons tous ensemble, » déclara Himekawa.

Ils s’étaient donc séparés en deux groupes comme Yurishia l’avait proposée.

« Eh bien... désactivation du Cross, » dit Yurishia. Yurishia avait ainsi aussi retiré son Heart Hybrid Gear.

« Heu !? Yurishia-san. Comptez-vous y aller sans Cross ? » demanda Kizuna.

« Exact. Il n’y a pas d’ennemis ici, » répondit Yurishia. « Il s’agit d’une île du sud que nous n’avons que très rarement visité. Et dans tous les cas, nous devrions laisser nos cheveux à l’air libre ♪. »

Himekawa et Aine se regardèrent toutes deux avant de suivre l’exemple en enlevant leurs armures.

Après cela, en raison d’un équilibrage de leur force de combat, ils avaient décidé de diviser en deux groupes composés respectivement d’Yurishia avec Kizuna et Aine avec Himekawa.

Le groupe Yurishia-Kizuna était affecté au côté sud de l’île tandis que le groupe d’Aine-Himekawa enquêtera sur le côté opposé.

L’île était entourée de plages de sable blanc, avec des cocotiers alignés le long de la plage.

Yurishia était allée à l’avant du groupe juste au cas où quelque chose devrait arriver et donc Kizuna avait été obligé de la suivre en se plaçant dans une position d’arrière-garde.

Kizuna suivait les instructions et il marchait derrière, cependant...

« Le paysage est vraiment magnifique n’est-ce pas… ? » Demanda Yurishia.

« O-Oui, c’est vrai… ! » S’exclama Kizuna.

Le paysage était beau, mais la silhouette d’Yurishia de dos qui marchait devant lui était encore plus magnifique.

Une chevelure dorée qui oscillait à chacun de ses pas. Et plus bas, il y avait ses fesses aux belles courbes qui étaient enveloppées dans sa combinaison de pilote.

De cuisses voluptueuses s’étendaient depuis ses fesses qui semblait extrêmement volumineuses. Et selon que ses jambes se déplaçaient alternativement vers l’avant, les fesses changeaient d’orientation à gauche et à droite.

Pour le dire franchement, ses yeux étaient troublés, quel que soit l’endroit où il regardait !

« Hé, Kizuna. Cet arbre… » commença Yurishia.

Yurishia se retourna brusquement. Kizuna fut très surpris par cet acte et détourna instinctivement son visage.

« … ! »

Ses yeux se déplaçaient un peu partout dans la zone tout en se grattant la tête. Il ne présentait actuellement aucune maîtrise de soi.

Yurishia qui avait parfaitement remarqué son état avait alors fait un grand sourire en réponse.

« Ce n’est pas bon si vous n’écoutez pas correctement ce que je vous dis… » réprimanda Yurishia alors qu’elle se tourna totalement afin de faire face à Kizuna. En réaction avec ce mouvement, ses énormes seins s’étaient agités.

En voyant ça, le regard de Kizuna fut emprisonné à cet endroit.

La poitrine d’Yurishia se secoua sur le côté opposé comme si elle sautait en arrière, puis elle retourna de nouveau à sa position originelle. Tandis que ce mouvement se répétait, ce mouvement de balancier se stabilise peu à peu. Ses yeux poursuivaient naturellement ce mouvement.

« Hé, Kizuna-kun ? » dit Yurishia.

« Haha, ouiiii… ! » répondit Kizuna, encore focalisé sur le spectacle.

« Ce n’est pas bon si vous regardez fixement ceci ☆. » déclara Yurishia.

Elle leva son index et ferma l’un de ses yeux.

« Heu... O-Oui. » dit Kizuna.

Après ça, même lorsque de temps à temps Yurishia rebroussait chemin, Kizuna faisait tout ce temps face à la mer.

En regardant Kizuna qui agissait ainsi, Yurishia avait fait un petit sourire.

... Il n’a absolument aucune résistance face aux filles, n’est-ce pas ? Si cela reste ainsi, quelque chose comme l’Hybridation des Coeurs sera impossible, pensa Yurishia.

« ... Et Bien ! Cependant, tant que ceci ne devient pas un fardeau, ce n’est pas bien grave. » Yurishia laissa fuir un petit murmure.

« Hm ? Avez-vous dit quelque chose ? » demanda Kizuna après avoir entendu quelque chose.

Yurishia sourit joyeusement et se retourna avant de répondre. « Non, ce n’est rien ! C’est une chance rare, alors, rassemblons les échantillons se trouvant autour de cette zone. »

« Aah ! D-d’accord, » répondit-il.

Même après cela, Kizuna ne cessa de se laisser ébranler par la silhouette d’Yurishia dans sa combinaison de pilote.

Et puis, la collecte prit fin, et au moment où ils étaient retournés jusqu’à la plage de sable précédente, deux heures s’étaient écoulées.

En rejoignant Aine et Himekawa qui étaient elles aussi retournées ici, ils commencèrent la préparation afin de pouvoir retourner à la base.

« Alors, nous allons retourner à la base, » déclara Himekawa.

Tout en laissant derrière Kizuna qui avait besoin de plus de temps afin de récupérer le dispositif d’analyse et de le mettre en état afin d’être transporté, Aine et Himekawa, en prenant un peu d’avance, allaient transporter les échantillons recueillis jusqu’à la base.

« D’accord. Mais, je pourrais immédiatement vous rattraper toutes les deux, » déclara Yurishia qui restera donc avec Kizuna jusqu’à son départ.

« Une course ? C’est certain que la vitesse maximale d’Yurishia-san est étonnante, mais... s’il y a un tel handicap alors je ne perdrai jamais, » répliqua Himekawa.

Himekawa était tout à fait désireuse de faire une course.

« Alors, Aine-san. Nous aussi, nous allons faire une course. Celle qui peut retourner et arriver en première à Ataraxia sera la gagnante, » annonça Himekawa.

« Hayuru. Vous serez avantagée de façon écrasante dans quelque chose comme ça. Ceci ne sera même pas un match équilibré entre nous deux, » répliqua Aine à la demande de course entre les deux filles.

Les joues de Himekawa se mirent à rougir et son corps s’agita, car elle était heureuse d’être ainsi louée.

« Ce-ce n’est pas vrai du tout. Aine-san, vous aussi vous avez une merveilleuse mobilité. Ne pensez-vous pas que c’est exact ? » répondit Himekawa.

« Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je voulais vous dire que la résistance de l’air générée par nos poitrines est tout simplement trop différente, » répliqua Aine avec une réplique bien cinglante.

« J’y vais... !! » S’écria Himekawa alors qu’elle s’envolait avec un regard démoniaque.

Après cela, Aine se lança à sa poursuite.

« Maintenant, nous devrions nous aussi tout ranger et retourner immédiatement après à la base, » déclara Yurishia.

« Oui, je pense que c’est exact de procéder ainsi, » répondit Kizuna tout en déplaçant ses mains afin de ranger le dispositif.

« Par ailleurs, Kizuna, votre Heart Hybrid Gear, quelles sont ses spécifications ? » Yurishia lui posa une question tout à fait inattendue.

« Heu ? Comment... même si vous me demandez cela... » Balbutia Kizuna.

Il ne voulait pas lui répondre que son armure était faible.

« Hmm ! Je vois... alors. Combien d’ennemis avez-vous vaincus jusqu’à maintenant ? » questionna Yurishia.

« Heu... zéro, » répondit franchement Kizuna.

Yurishia haussa sa voix due à sa surprise. « Dans ce cas, n’êtes-vous pas vraiment une toute nouvelle recrue ? Et en ce qui concerne votre expérience aux combats ? » Elle continua à le presser de questions.

« Quand Ataraxia a été attaqué quand je suis arrivé, c’était ma première fois... » répondit Kizuna, mal à l’aise. « Même si je dis ça, j’ai juste réussi à empêcher la chute de Chidorigafuchi. Et après cela, je n’ai pas été capable de faire la moindre chose. Hahaha. »

« No... mais, vous avez quand même réussi à sauver Aine, » répondit Yurishia. « Alors je pense que c’est déjà très bien même si vous ne vous sentez pas fier de ce que vous avez fait. N’êtes-vous pas d’accord ? »

Quoi ? Donc, c’est vraiment un total amateur. Est-ce que cela va vraiment aller bien avec quelqu’un comme ça ? Je me le demande, pensa Yurishia.

« Jusqu’à maintenant, combien d’ennemis avez-vous vaincus ? » demanda Kizuna.

« Moi ? Approximativement, environ trois cents, » répondit Yurishia avec une certaine fierté dans ses mots.

« Trois… !? » s’écria Kizuna. Il en avait perdu ses mots. Après quelques secondes, il continua. « Je pensais déjà que vous étiez exceptionnel, mais... comme prévu de l’as de l’Amérique, vous êtes tout simplement incroyable... »

« Je ne suis pas... incroyable ou quoi que ce soit du genre, » répondit-elle. Yurishia avait un regard lointain. Comme si elle regardait quelque chose de l’autre côté de la mer.

« Est-ce que quelque chose ne va pas ? Yurishia ? » demanda Kizuna qui commençait à s’inquiéter.

Avec un « Haa! », Yurishia reprit conscience de la situation.

« ... C’est tout à fait naturel, » déclara Yurishia. « Car après tout, tout le monde m’appelle l’as de l’Amérique, ce qui signifie que je suis la plus forte dans le monde ☆ ! »

Elle lui fit un clin d’œil énergique.

Kizuna sentit comme si son sang se précipitait jusqu’à sa tête.

« D’accord, j’ai compris. Bon, je vais m’occuper de finir le rangement, » annonça Kizuna.

En mettant de côté Yurishia qui s’était tranquillement assise sur la plage de sable blanc, Kizuna avait continué avec son rangement du dispositif d’analyse.

Cinq minutes plus tard, il avait terminé son travail et se tourna dans la direction d’Yurishia.

« Ho ! J’ai fini. Yurisi... » commença Kizuna afin d’appeler Yurishia.

Kizuna douta de ce que ses yeux lui indiquaient.

Derrière Yurishia, une Arme Magique de type Tête Bleue se tenait debout elle.

Une telle chose.

Impossible.

La plage de sable blanc et les arbres des pays du sud. Le ciel bleu et un nuage blanc.

Toutes ces choses rendraient heureux n’importe qui, peu importe où l’on regardait.

Mais l’Arme Magique reflétant la lumière du soleil était tel un démon et se tenait debout derrière la jeune fille.

« E-ENNNEMI! YURISHIAAA ! » cria Kizuna.

Yurishia se retourna par réflexe en entendant le cri de Kizuna.

« Cross ! » cria Yurishia. Elle n’avait pas perdu de temps avant d’invoquer son Heart Hybrid Gear et de déployer son armement.

« Feu… ! » cria Yurishia, annonçant l’activation de ses armes.

Le canon principal d’Yurishia, le Cadre Différentiel avait alors fait feu.

Le chef de la Tête Bleue avait été touché de plein fouet. En outre, son corps avait été rempli en même temps par des trous créés par les rapides tirs du canon.

Le gros corps de la Tête Bleue s’affaissa lentement.

« Quoiii… !? » s’écria Kizuna

Le paysage derrière elle scintillait doucement. La mer bleue et les nuages blancs vacillaient. C’était comme voir le paysage à travers un verre déformant.

Tout en regardant ce spectacle, Yurishia avait crié, ne pouvant pas croire ce qu’elle voyait. « Ceci est… une Entrée de l’UA !? »

De ce paysage vacillant, une gigantesque jambe blindée apparue. Cette jambe avait projeté du sable blanc un peu partout alors qu’elle toucha le sol de la plage. Et puis, à dix mètres au-dessus du sol, la tête blindée, puis le haut du corps de cette Arme Magique apparut. Cette chose se dévoilait comme si elle traversait un mur invisible.

Une seconde Tête Bleue s’avança hors de l’Entrée.

« Merde, pourquoi cela s’est-il passé comme ça! » s’écria Yurishia.

« Eros ! » cria Kizuna afin de faire venir son armure.

Le corps de Kizuna avait émis une lumière rose alors que son corps avait été enveloppé dans son armure noire.

« Ici Kizuna ! Ataraxia, répondez-moi ! Shikina-san, Nee-chan ! » Dis Kizuna à l’aide de l’émetteur de son armure.

Cependant, rien n’apparut dans la fenêtre de communication à l’exception de nombreux parasites.

« Kizuna, que se passe-t-il ? » demanda Yurishia.

« Je ne peux pas obtenir de canal de communication ! » répondit Kizuna. « Aussi bien, Ataraxia, Himekawa et Aine ne peuvent pas être contactées ! »

« Qu’est-ce que vous venez de dire !? » répliqua Yurishia, très surprise.

Yurishia lança un regard furieux vers l’Entrée de l’UA.

« Bon ! Ceci veut dire que c’est ça la cause..., » déclara Yurishia.

Pour une raison inconnue, un dysfonctionnement dans le système de communication s’était produit alors qu’ils étaient à proximité de l’Entrée de l’UA. La raison pour laquelle ils ne pouvaient pas communiquer avec leurs pays d’origine qui étaient respectivement le Japon et l’Amérique devait également être causée par ça.

« Mais, si c’est juste une Tête Bleue, alors ce n’est pas un gros proble… » commença Yurishia.

L’Entrée qui était reliée directement à l’UA commença à osciller, annonçant une nouvelle arrivée.

Ne me dites pas que..., pensa Yurishia.

D’une manière analogue à l’apparition de la Tête Bleue, un Albatros venait de faire son apparition depuis un espace vide.

Et en aucune façon, ils n’auraient pensé qu’il n’y avait rien devant eux. Quand Kizuna regarda plus attentivement la zone, il put voir que l’air déformé se trouvait dans une zone en forme de rectangle.

Il s’agissait là clairement d’une preuve de plus qu’une Entrée de l’UA était juste devant eux.

Ils furent ainsi rapidement entourés par une dizaine d’Albatros. Avec un regard oblique, Yurishia jeta un coup d’œil vers Kizuna.

... C’est pourquoi d’avoir avec moi un tel fardeau est vraiment très gênant, pensa Yurishia.

« Kizuna, je vais les retenir ici, » annonça Yurishia. « C’est pourquoi, vous, vous devez vous dépêcher et retournez immédiatement à Ataraxia. »

« Hein !? Mais, Yurishia, que dites-vous ? » demanda Kizuna, surpris par les paroles d’Yurishia.

« Même en solo, je suis bien assez forte pour affronter ces Têtes Bleues et ces Albatros, » répondit Yurishia.

« Mais même dans ce cas ! » répliqua Kizuna. « De vous laisser en arrière... il n’y a aucune chance que je puisse accepter de faire ça ! »

Yurishia regarda sévèrement Kizuna. « Mais même avec vous à mes côtés, vous serez juste un fardeau pour moi ! »

« …Maa... » Kizuna fut incapable de répliquer à ça. Il baissa les yeux avec une expression amère.

Immédiatement après ça, Yurishia afficha un sourire alors qu’elle regardait Kizuna qui réagissait ainsi.

« Ceci ne sera pas un problème pour moi face à des ennemis de ce niveau de puissance, » déclara Yurishia. « Mais en plus, vous devriez le plus tôt possible aller faire un rapport sur la situation qui vient d’évoluer. »

Il était exact qu’Yurishia était un super As du combat qui avait déjà abattu plus de trois cents ennemis. Et en comparaison, lui n’avait aucunement l’expérience appropriée pour participer à une vraie bataille. Mais s’il existait quelque chose que même quelqu’un comme lui pouvait faire afin d’être utile, alors...

« … D’accord. J’ai compris ! Je vais immédiatement aller appeler à l’aide ! » s’exclama Kizuna.

« Maintenant, nous y voilà ! » déclara Yurishia après avoir fait face à ses adversaires.

Yurishia tira avec les fusils à particules se trouvant à sa taille. Elle avait pris une position avec ses deux mains tenant les fusils à particules comme s’ils étaient des armes de poing. Elle les dirigea vers les Albatros se trouvant dans les airs, et elle commença à leur tirer dessus.

« Kizuna... ! » dit Yurishia.

« Oui... ! » répondit Kizuna.

Kizuna s’envola en s’écrasant presque dans la surface de la mer. Il s’était précipité le plus loin avec toute sa puissance activée.

L’un des Albatros essaya de viser son dos, quand... !

« Je ne vais certainement pas vous laisser faire ça ! » déclara Yurishia après qu’elle ait vu ça.

Le Cadre Différentiel qui se trouvait dans son dos avait fait face à l’Albatros et avait tiré avec le canon principal à particules. Et, sans un moment de délais, elle dirigea ses mains vers l’avant et ses fusils tirèrent sur l’une des Têtes Bleues. L’Albatros qui tentait de poursuivre Kizuna fut abattu par le canon à particules.

Puis, confirmant que Kizuna avait pu s’éloigner sans être blessé, Yurishia avait alors utilisé son capteur afin de confirmer le nombre et la position des Armes Magiques se trouvant dans la région.

… Cinq Têtes Bleues, et huit Albatros, est-ce que le compte est bon ? Se demanda Yurishia.

Elle avait conçu un plan afin de les éliminer tous en utilisant un bombardement à pleine puissance, afin de profiter d’une occasion favorable générée par le fait qu’elle avait effectué un petit recul.

« Ainsi, je me demande bien, avez-vous tous assez de résolution afin de me faire face ? » Yurishia déclara cela à haute voix bien que ce soit quelque chose pour elle. « Je vais tous vous tirer dessus dès maintenant. »

Une lumière commença à remplir le bout du canon à particules principales se trouvant sur son Cadre Différentiel.

« Feu ! » cria Yurishia.

Toutes les armes d’Yurishia firent jaillir du feu en même temps.

En plus des fusils à particules se trouvant dans ses deux mains, des projectiles de lumière avaient été envoyés depuis son dos et sa taille.

Et c’est alors que des projectiles de lumières percèrent les corps des Albatros et les pulvérisèrent avec une seule attaque massive.

Les armes d’Yurishia avaient alors bougé, changeant leurs modèles de déploiement. C’était comme si chaque arme possédait leur propre volonté. Elles poursuivirent les mouvements effectués par ces différents adversaires.

La conclusion fut ainsi atteinte en environ cinq secondes.

Un silence s’était soudainement levé sur-le-champ de bataille.

Yurishia exhalait un « Haa! » alors qu’elle prenait une grande respiration.

Les nombreuses silhouettes d’Armes Magiques n’étaient plus du tout visibles. On ne voyait plus que des fragments de lumière qui pleuvaient sur la mer.

« D’une certaine façon... il semblerait que j’ai réussi de peu mon attaque, » déclara Yurishia.

Elle n’avait presque plus de Compte Hybride. Elle était déjà entrée dans la zone rouge. Juste un peu plus et son Heart Hybrid Gear serait automatiquement désactivé.

« La commandante... elle me dira sûrement “je vous l’avais dit” après un tel événement, » déclara-t-elle.

Elle était devenue un peu déprimée en pensant à ça, mais Yurishia commença à jouer avec ses cheveux et elle retrouva bien vite son humeur.

« Mais bon ! De toute façon, on ne peut pas y faire grand-chose ♪, » dit-elle. « Maintenant, quand je serais rentrée à la maison et je vais aller prendre un bon bain avec de l’huile aromatique et cela sera... »

Yurishia devint muette devant le spectacle se trouvant devant ses yeux.

Depuis l’Entrée qui était toujours active, la silhouette d’un objet qu’elle n’avait jamais vue auparavant était en train de se matérialiser.

Un lézard mécanisé.

Au début, c’était ce qu’elle pensait. Mais après ça, un long cou apparut. Puis bientôt un corps aux ailes s’épanouissant fit lui aussi son apparition. Et enfin, sur son dos, elle put voir qu’il y avait le corps supérieur d’un chevalier en armure qui ressemblait à celui d’une Tête Bleue ou d’un Albatros.

… un Dragre (chevalier-dragon)

Il s’agissait d’une rencontre extrêmement rare, une Arme Magique de catégorie A.

Le haut du corps du chevalier en armure n’avait pas de grande différence par rapport aux autres Armes Magiques, mais il possédait un long cou et une queue. Et puis quand il déployait ses ailes, cette position possédait une présence écrasante.

De la sueur coulait sur la joue d’Yurishia.

Si elle avait été en parfait état, ce n’était pas un ennemi qu’elle ne pouvait pas vaincre.

Cependant...

Actuellement, son corps était lourd, elle ne possédait plus aucune force en réserve.

Il semblerait que l’énergie de son Heart Hybrid Gear était presque totalement épuisée.

Le cou du dragon se tourna lentement comme s’il cherchait des proies.

À l’intérieur des cavités de ses yeux, une lumière rouge étonnamment brillante était présente. Et c’est alors que sa bouche s’ouvrit. C’était certain qu’il n’y avait pas de langue à l’intérieur. Mais, à la place, il y avait un tube semblable à une bouche de canon qui devint visible.

Et, à l’instant suivant, la vision devant ses yeux devint d’une pure blanche.

« Kyaaaaaaaa! » cria Yurishia.

Son corps volait dans les airs sans aucun contrôle. Le ciel et la mer tournaient autour d’elle.

« Ai-je été éblouie ? » se demanda Yurishia.

Elle put voir la ligne droite d’un jet de flammes propulsées dans le ciel dans son champ de vision tournoyant qui lui faisait voir l’environnement alors qu’elle tournoyait sur elle-même.

Étant totalement incapable de contrôler son mouvement, elle alla s’écraser dans la mer.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace