Flux RSS

Kimi to Boku no Saigo no Senjo, Aruiha Sekai ga Hajimaru Seisen

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 6 – Le successeur de l'acier noir iska et la sorcière de la glace de la calamité alice ②


Une terre désolée totalement carbonisée.

Avec la Cité Neutre d’Ayin sous une pluie d’étincelles en toile de fond, il avait couru sur une colline alors que des flammes et des nuages ​​de sable volaient autour de lui.

« Soldat impérial… »

La Fondatrice Nébulis flottait encore à dix mètres dans les airs. Ses yeux étaient étroitement fermés, et elle était pratiquement sans expression. Et cette fille à la peau foncée complètement sans émotion avait déplacé ses minces mains comme si elle dirigeait un orchestre.

« Chien de compagnie de l’Empire. À quel point avez-vous tyrannisé les Mages des Étoiles ? »

Les ailes présentes sur le dos de la fille brillaient d’une vive lumière. La lumière de ces ailes de jais noires était cramoisie.

« Disparaissez ! »

Le son de l’air soudainement brûlant avait pu être entendu. Au moment où Iska avait senti de la chaleur sur son dos, il avait fait un coup de pied dans la terre et avait sauté dans les airs.

« … Donc vous l’avez évité ainsi, » déclara la Grande Sorcière.

« Je ne l’évite pas, » murmura Iska

La Grande Sorcière fronça les sourcils en voyant ses flammes détectées lors de l’activation de son attaque. Cependant, Iska avait immédiatement nié ses marmonnements.

« C’est pour que je puisse vous atteindre, » continua-t-il.

L’onde de choc des flammes explosa dans le dos d’Iska. En utilisant la force de ses propres jambes en plus de la puissance explosive du courant d’air né des flammes, il avait été propulsé dans le ciel. C’était beaucoup plus proche du vol que d’un saut.

« Utiliser la force des flammes pour sauter, c’est d’une absurdité fort habile. »

Dans le ciel où attendait la Fondatrice Nébulis...

Des ailes d’un noir de jais.

En ce moment, quand la puissance de l’Esprit des Étoiles s’est activée, ces ailes ont brillé.

Ces ailes étaient de la même couleur que son Épée de l’Étoile Noire. Ils détenaient le secret du pouvoir de Nébulis. S’appuyant sur son instinct, Iska leva son épée avec l’intention de couper les ailes présentes sur le dos de la Grande Sorcière.

« Si vous pensez que votre épée va m’atteindre, alors gèle avec ton éphémère espérance, » rugit la Grande Sorcière.

Il pouvait entendre le bruit de quelque chose qui craquait. C’était le bruit de l’humidité dans l’air entre Iska et Nébulis qui gelait en raison de puissance de l’Esprit des Étoiles.

« De la glace, impossible !? » s’exclama Iska.

Le nombre d’Esprit des Étoiles qu’un humain pouvait contenir dans son corps était limité à un. Il y a un instant, n’avait-elle pas lâché les flammes de l’enfer ?

Elle ne manipule pas le feu ?

C’est étrange. Un Esprit des Étoiles ne devrait pouvoir interférer qu’avec un seul phénomène.

Quel était le type d’Esprit des Étoiles présent dans la Grande Sorcière ? Alors que le mur de glace se refermait sur Iska et qu’il commençait à tomber comme un bloc de glace dans le but d’écraser Iska pendant qu’il était en l’air, Iska ne put s’empêcher de voir l’étrange phénomène qui se présentait face à lui.

« Iska ! » Un cri avait soufflé au loin ses pensées oisives. Celle qui avait déclenché cette réaction, n’était autre que Alice qui le regardait depuis le sol.

« Ha ! » Tenant à l’envers son Épée de l’Étoile Noire dans sa main, Iska planta son épée dans le mur de glace.

En utilisant cela comme un axe, il avait posé ses pieds contre le mur. Et en utilisant la moindre dépression sur sa surface, Iska avait frappé le mur afin d’éviter d’être enfoncé dans le sol par le mur tombant. Le mur de glace s’était fracturé avant de se briser en d’innombrables fragments. Cependant, Nébulis n’observait pas les fragments brisés de glace, mais l’épéiste impérial qui avait réussi à éviter l’écrasement.

« Alors vous avez une seconde fois esquivé mon attaque, » déclara-t-elle.

« Cela interfère avec la mémoire des étoiles... »

« Connexion avec la “volonté” en utilisant le troisième niveau. Appel de la surface de l’étoile. »

La Grande Sorcière claqua ses doigts, et l’air devant elle s’était séparé verticalement. Puis, comme si un tentacule s’en échappait, du sable ocre s’était étiré hors de la fissure.

La dernière fois, les flammes s’étaient échappées de la faille.

Cela ne pouvait-il pas être également le cas cette fois-ci encore ?

En se baissant, Iska croisa ses deux épées devant lui et prit position. Est-ce que ce serait le feu qui allait exploser et qui allait encore une fois incendier les terres désolées ? Ou serait-ce un bloc de glace ultra-lourd ? Ou peut-être les deux ? En anticipant l’attaque imminente, Iska avait commencé à concevoir des contre-mesures dans son esprit.

Cependant, le pouvoir de la plus vieille Mage des Étoiles avait facilement surpassé ses hypothèses.

Un rugissement se fit entendre… et la terre s’était fendue en deux.

Et s’extirpant hors de la terre, un lion constitué avec assez de terre pour former une colline était apparu devant lui.

« Un golem, même un Esprit des Étoiles de la terre est là ! » cria Iska.

« Malheureusement, je n’ai pas le temps de m’occuper d’une compagnie de marionnettes, » s’agenouillant au sol, Alice avait touché la terre endommagée avec son doigt.

« Vol ! » Sans attendre de réponses, Alice murmura un seul mot.

La Grande Calamité de Glace.

Il s’agissait du sortilège qu’elle avait utilisé afin de geler la forêt de Nelka. Telle une vague d’eau qui coulait sur la surface d’un lac tranquille, l’air froid était venu de la Mage des Étoiles crainte comme étant la Sorcière de la Glace de la Calamité. Cela avait gelé les terres désolées brûlantes en un bleu uniforme. Le sol était à perte de vue gelé dans de la glace.

« Comme prévu, » murmura Alice.

Dérapant sur une pente de glace, le golem ayant la forme d’un lion laissa échapper un rugissement alors que sa silhouette devint une partie figée du paysage.

« Alice, quel genre d’Esprit des Étoiles est dans la Fondatrice ? » demanda Iska.

« ... Même moi, je me pose cette question, » répondit Alice.

Même après avoir submergé le golem, la voix de la Sorcière de la Glace de la Calamité était rauque alors qu’elle regardait la Grande Sorcière qui les regardait calmement.

« Même ma mère la Reine ne connaissait pas la véritable identité de l’Esprit des Étoiles de la Fondatrice, » continua Alice. « Je pensais que je le comprendrais en le voyant par moi-même, mais... »

La princesse de Nébulis était incapable d’arriver à une conclusion à tout ce qui était arrivé à Iska. Et même pour lui, c’était différent de n’importe quel Mage des Étoiles qu’il avait combattu auparavant. Les Sortilèges d’Étoile que l’on pouvait utiliser étaient supposés être limités au phénomène lié à l’Esprit des Étoiles qui l’habitait.

« Quelle est la possibilité qu’elle ait plusieurs Esprits des Étoiles en elle ? » demanda Iska.

« C’est à peu près impensable, », mais Alice déclina cette possibilité. « Une marque de naissance apparaît sur les humains qui se sont liés à un Esprit des Étoiles, vous devez bien le savoir ? »

« Le Symbole d’Étoile, n’est-ce pas ? » demanda Iska.

C’était l’une des raisons pour lesquelles les Mages des Étoiles étaient persécutés. Selon l’Esprit des Étoiles dans leur corps, la forme de la marque de naissance serait différente, et plus l’Esprit des Étoiles était puissant, plus la marque de naissance était grande. C’était comme si quelqu’un était possédé par le mal — les premiers à voir ces Symboles d’Étoile les craignaient et enfermèrent les Mages des Étoiles.

« Quand elle est apparue dans le ciel, je l’ai vue sur son dos, » déclara Alice. « Ses ailes ont transpercé et ont déchiré ses vêtements, et j’ai vu un grand Symbole d’Étoile noir sur elle. Il s’agit de la marque qu’un Esprit des Étoiles est présent dans son corps. Toutefois… »

Plissant les yeux, la Sorcière de la Glace de la Calamité avait fusillé du regard la Fondatrice.

« Quand je l’ai vue dans le palais royal, elle n’avait pas ces ailes, » continua-t-elle. « Si elles se manifestent lorsque l’Esprit des Étoiles de l’espace et du temps déclenche ses défenses automatiques, alors ce ne sont pas de vraies ailes, mais peuvent en fait être l’Esprit des Étoiles en lui-même. »

« Tant que nous savons cela, c’est plus que suffisant, » répondit Iska.

Si ces ailes noires de jais étaient l’incarnation du pouvoir de la Grande Sorcière Nébulis, alors s’il coupait ces ailes, il était possible qu’il puisse temporairement séparer l’Esprit des Étoiles de Nébulis.

« Si nous rompons celles-ci, » déclara Iska.

« Penses-tu hahahaha… pouvoir… hahahaha... le faire ? »

« Hein !? » s’exclama Iska.

« Haha… Penses-tu pouvoir le faire ? » La Grande Sorcière riait. C’était trop soudain. Les paupières de la fille à la peau foncée s’étaient lentement ouvert.

« ... Je me souviens... de cet endroit. Les terres désolées de Vuishada n’est-ce pas ? » déclara Nébulis.

« Nébulis !? » s’exclama Iska.

« Ça ne peut pas être le cas, Mage des Étoiles, m’avez-vous réveillée pour faire face à un simple soldat impérial ? » demanda Nébulis. « Même si c’est un réveil encore incomplet, je ne pense pas qu’il y avait une raison de se presser. »

Son regard était rempli de la lumière de son ego, et ses yeux semblaient afficher une couleur forte donnant un aperçu de sa conscience en cours de réveil.

« ... Cependant, je vois... Tu as là entre tes mains des épées qui me rendent nostalgique, » déclara Nébulis.

La Fondatrice regarda les Épées d’Étoile se trouvant dans les mains d’Iska.

« Connaissez-vous ces épées ? » demanda Iska.

« … » Un silence lui répondit.

Ce n’était pas qu’elle gardait délibérément des informations pour elle, mais la Grande Sorcière Nébulis avait simplement oublié ses mots alors qu’elle observait silencieusement les Épées d’Étoile et Iska.

« Eh bien. Je ne sais pas comment vous avez fini par obtenir les Épées d’Étoile, mais il n’y a pas d’homme autre que Crosswell qui puisse les utiliser, » déclara Nébulis.

« Crosswell !? » s’exclama Iska, surpris d’entendre le nom de son maître.

« Qui est-ce ? » demanda Alice.

« … Le nom que vous avez prononcé tout à l’heure est le nom de mon maître, » répondit Iska.

L’épéiste le plus fort de tous les temps dans l’Empire. Il était le maître d’Iska, et l’ancien propriétaire des Épées d’Étoile.

Mais pourquoi ?

Pourquoi la Grande Sorcière d’il y a cent ans connaît-elle le Maître ?

« Un bâtard comme toi est avec cet homme ? » s’exclama Nébulis.

Avec un regard perplexe, la Grande Sorcière écarquilla seulement l’un de ses yeux. Cependant, immédiatement après cela, sa petite bouche avait formé un sinistre sourire.

« Ahh. Je souffre à essayer de comprendre cet homme. Avoir confié les Épées d’Étoile à du menu fretin totalement inconnu, » déclara Nébulis.

« Vous ne saurez pas une telle chose sans m’avoir combattu, » déclara Iska.

« C’est une évidence pour moi. Il n’existe aucun avenir dans lequel tu arrives à me vaincre, » déclara Nébulis.

Brisant le sol qu’Alice avait gelé, une éclaboussure cramoisie bouillante s’était projetée vers le haut. Elle était composée de lave. C’était l’une des énergies les plus puissantes de cette planète. Formé dans le noyau de la planète, il s’agissait d’une roche fondue extrêmement chaude. Sa température devait dépasser le millier de degrés. Que ce soit les murs de la ville ou les maisons, tous fondraient et brûleraient à son contact.

« Pouvez-vous traverser une mer flamboyante ? » demanda Nébulis.

« Je me le demande, » répondit Iska.

Comme si cela le menaçait, un jet de lave attaqua Iska. Bien que la chaleur intense et la vapeur s’approchaient de lui, Iska se jeta sans hésitation vers le jet de roches incandescent. Gardant son regard sur la masse de lave qui tombait, il anticipait sa trajectoire.

Il ne reculait nullement, mais avançait vers la menace. Puis, en faisant un pas de plus, il se baissa et, telle une toupie, il pivota et évita la pluie incessante de rochers de la largeur d’un cheveu. De plus, les rochers qu’il ne pouvait pas éviter étaient tous coupés en utilisant seulement son épée.

« Malgré une telle chaleur, tu n’as pas peur et tu fais face à ça ? » La fille à la peau sombre exhalait avec un « Hooo » silencieux. « Cependant, ce choix était une erreur. »

La lave dans l’air s’était rétrécie et elle se transforma en un serpent entièrement fait de lave. Le golem de la flamme qui était assez grand pour devoir lever la tête pour pouvoir le voir se mit à bouger d’une manière étrange. Les flancs gauche et droit d’Iska étaient scellés par des murs de lave et, devant lui, le serpent de feu se dressait sur son passage. De plus, une masse de lave était tombée derrière lui. Et il était maintenant complètement encerclé par la lave des quatre côtés.

« Tu as été pris au piège, soldat impérial ! » déclara la Grande Sorcière.

« N’est-il pas temps que vous arrêtiez de m’ignorer ? » La lave bouillante avait gelé à la suite de ses mots. « Peu importe la puissance des flammes que vous manipulez, elles sont faibles face à ma glace. » La jeune femme aux cheveux blonds avait un froid d’un bleu intense qui l’entourait.

Iska avait ouvert la voie et Alice avait percé au travers.

Ils ne s’étaient jamais parlé de ça, mais ils avaient tout naturellement choisi d’adopter un tel plan sans même se concerter.

« ... Un froid raffiné. Tu portes un bon Esprit des Étoiles, et tu le contrôles bien, » déclara Nébulis.

« Je suis honorée par vos éloges, » déclara Alice.

La terre gelée avait rapidement progressé, et cela avait continué à enfermer en entier le golem fait de flammes et de lave dans un carcan de glace. Voyant cette scène en dessous d’elle, la Grande Sorcière fit claquer sa langue en réalisant la compétence d’Alice.

« Enfant. Ton tour a déjà été décidé après en avoir fini avec soldat impérial, » déclara Nébulis.

« Oh moi ? Êtes-vous gentille avec une Mage des Étoiles ? » demanda Alice.

« C’est l’opposé, » déclara Nébulis.

La Fondatrice avait regardé sa camarade. Son regard contenait une cruauté indescriptible en elle.

« Une Mage des Étoiles qui fornique avec l’Empire... Sache qu’une telle offense ne sera pas pardonnée même si tu supplies et pleures, » déclara Nébulis.

« C’est à peu près ce que j’allais vous dire… Je ne peux pas non plus vous pardonner, » répliqua Alice.

La princesse de Nébulis retourna le regard glacial de la Fondatrice.

« En dépit d’être une Mage des Étoiles, vous avez délibérément fait du mal à l’une de vos camarades. Même Rin est d’accord avec moi, » déclara Alice. « Vous n’êtes plus un héros ou quoi que ce soit d’autre dans la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis ! »

« Un héros ? Un si joli mot ne peut pas sauver ce monde, » répondit la Fondatrice.

Les épaules de la jeune fille à la peau foncée avaient commencé à trembler. Et elle avait fait un sourire plein de pitié, comme si elle leur disait qu’elle trouvait ça trop humoristique.

« Je sais cela depuis cent ans, » continua-t-elle. « Il n’y a pas de héros ou de sauveurs dans ce monde plein de douleur. Voilà pourquoi je suis devenue une sorcière afin d’anéantir l’Empire. C’est tout ce qu’on peut en dire me concernant. »

Un ricanement creux se fit entendre avec un désespoir sans fond à l’intérieur.

Une confession contenant un deuil indéniable venait d’être déclarée devant les deux combattants.

« Je suis une sorcière et vous êtes mes ennemis. Rien de plus ne compte, » déclara Nébulis.

Un coup de vent se fit sentir après ça.

Un tourbillon s’était formé entre Iska et Alice avec assez de force pour envoyer un humain dans les airs. En outre, même la terre gelée à leurs pieds avait commencé à être arrachée lorsque le coup de vent avait atteint sa force maximale. C’était comme si le sol s’épluchait telle une orange.

« Mon Esprit des Étoiles est le plus ancien esprit né au sein de cette étoile. Il se souvient de tous les phénomènes de l’étoile, et l’appelle de l’au-delà de l’horizon de l’espace et du temps. ─ Vous êtes tous deux des déchets, et vous disparaissez à la fin des temps. »

« Ah…, » alors qu’un violent coup de vent la frappait, Alice laissa échapper un petit cri.

« Alice ! » cria Iska.

Une tempête qui pourrait considérer un humain comme un simple bout de papier se fit sentir.

Alors que le corps d’Alice était sur le point d’être emporté par les vents qui faisait rage, Iska lui attrapa la main. Et avec sa main gauche, il planta son épée dans le sol telle une ancre. Creusant profondément dans la terre afin que son épée soit stable, il avait tiré le corps d’Alice vers lui afin de la protéger tout en étant lui-même exposé face à la tempête.

Des gouttelettes rouge vif furent rapidement visibles alors qu’elles étaient projetées un peu partout.

S’écoulant depuis le bras droit d’Iska qui tenait la main d’Alice, du sang frais l’éclaboussa à ce moment-là.

« Ahhh !? » s’écria Iska.

« Iska ! » dit Alice.

« … Elle semble aimer utiliser des lames de vent, » déclara Iska.

Ce phénomène était connu sous le nom de lame de vent. La vérité derrière cette attaque était l’utilisation de petits cailloux accélérés par le terrifiant vent au point où ils pouvaient nuire au corps humain. C’était bien entendu un phénomène surnaturel.

« Lâchez ma main ! » Bien que poussé elle aussi par le vent, la Sorcière de la Glace de la Calamité avait crié. Le bras d’Iska avait été lacéré par les lames du vent, et la blessure s’était agrandie en se prolongeant jusqu’à l’épaule. « Qu’est-ce que vous faites ? Lâchez maintenant ma main sinon votre bras sera arraché ! »

La Mage des Étoiles avait essayé de libérer sa main de cette prise.

Cependant, le jeune homme n’avait pas permis que cela se réalise. « … Je ne peux rien entendre ! »

« Quoi !? » s’exclama Alice.

« À cause de tout ce vent, je dis que je ne peux pas entendre ce que vous dites, Alice ! » déclara Iska. « Je ne peux rien entendre du fait que vous voulez que je vous lâche ! »

« Hein !? » Le visage de la jeune femme s’était déformé en comprenant ce que cela sous-entendait. « … Pourquoi ? »

Ses yeux brillaient comme si des gemmes les recouvraient.

« … Je suis une sorcière. Je ne suis pas quelqu’un pour qui vous devriez tendre la main au point où cela vous blesse ainsi, » tout en mordant ses lèvres, Alice avait prononcé des mots d’autodépréciation. Même si elle s’appelait elle-même « Mage des Étoiles », elle était appelée sorcière par des personnes qu’elle ne connaissait pas, et elle était crainte et évitée... Elle ne pouvait donc pas éviter que tout cela soit douloureux pour elle. Il s’agissait des véritables sentiments d’Alice, celle qu’on appelait la Sorcière de la Glace de la Calamité. Et en regardant dans ses yeux...

« Alice. » Le jeune épéiste impérial avait alors parlé d’une manière décontractée. « Ne pensez-vous pas que nous nous entendons plutôt bien ? »

« … Hein !? » s’exclama Alice.

« Vous vous êtes mise en colère contre cette personne. Rin a été blessée en vous protégeant, Alice. Et même moi, en voyant la tyrannie d’une telle Mage des Étoiles, je ne peux même pas penser à des pourparlers de paix, » déclara Iska.

« Alors qu’en est-il !? » demanda Alice.

« Où nous nous trouvons maintenant n’est ni l’Empire, ni la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis. Il s’agit de la Cité Neutre. Nos objectifs sont les mêmes, et c’est tout ce qui compte, » déclara Iska.

Et ce fut l’interrupteur qui avait tout déclenché… le fait d’aller voir l’opéra dans la Cité Neutre d’Ayin. Il y avait aussi le fait d’avoir commandé le même repas dans le même restaurant. Il y avait également eu le fait de s’être excité à parler de leurs passe-temps lors de l’exposition d’un artiste.

« Je pense la même chose que vous. Je ne veux pas perdre contre elle. C’est pourquoi je ne lâcherai pas cette main, » annonça Iska.

« … » Alice ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose. Mais alors qu’elle changea d’avis, elle détourna le regard… puis, embarrassée, elle se mordit plusieurs fois les lèvres.

« … Puis-je vous croire ? Vous, quelqu’un de l’Empire ? » La Sorcière de la Glace de la Calamité parlait d’une voix inquiète alors que ses yeux oscillaient partout, mais jamais directement dans la direction du jeune épéiste. Au milieu de la tempête, quelque chose s’accumulait dans la main d’Aliceliese Lou Nébulis IX. « Calamité Glacielle, les Lumières infinies de Glace ! »

Des cristaux de glace avaient commencé à briller. Une lumière s’étala aux pieds d’Alice, et toutes les terres désolées se transformèrent en une scène de neige et de glace. La Véritable Infinité ─ en d’autres termes, « un nombre incalculable et impossible à comprendre » de cristaux de glace les entourait après avoir été créé par puissance de l’Esprit des Étoiles de la Glace de la Calamité.

« Esprit des Étoiles de Glace, abattez-la ! »

Un éclair bleu fut à ce moment-là visible. Au moment où les cristaux de glace s’étaient élevés depuis le sol, ils avaient étincelé dans l’air et avaient laissé derrière eux une image rémanente comme s’ils avaient jailli telles des lumières alors qu’ils s’envolaient dans le ciel. Les météores de glace avaient tracé une trajectoire dans l’air, et avaient réussi à traverser le vent afin d’attendre Nébulis.

« Des Lumières de Glace ? De m’imaginer qu’elles peuvent traverser cette tempête... Enfant, est-ce ton art maudit secret ? » demanda Nébulis.

La voix de la Fondatrice était devenue excitée. Alors qu’elle avait bougé ses bras, l’atmosphère dans l’air s’était condensée et était devenue un bouclier. La barrière qui s’enorgueillissait d’une force incomparable dépassant celle d’un mur d’acier tout en étant souple avait rencontré les éclairs de lumière s’élevant vers le ciel.

« Uu! » Elle s’était mise à reculer. La petite fille crainte comme étant la Grande Sorcière avait jeté sa défense et avait effectué une action d’évasion. Il y a cent ans, il s’agissait d’une scène que les soldats impériaux n’avaient jamais vue une seule fois.

« De toutes les choses... »

Une gouttelette rouge s’était alors écoulée le long de sa joue sombre. L’un des météores de glace qui avaient traversé le bouclier d’air de Nébulis avait à peine effleuré sa joue.

« Imaginer qu’il a même franchi le rempart de l’air, » déclara la Grande Sorcière.

« Ce n’est pas encore fini, parce que ces Lumières de Glace continueront jusqu’à ce que toute la glace cristallisée dans l’air ait disparu ! » déclara Alice.

« ... »

La fille à la peau foncée avait pivoté dans les airs. Tout comme si elle semblait voler plus haut, elle se tourna sur place. Après une autre rotation, elle était descendue vers la terre, et s’était brusquement arrêtée. Tout en utilisant une trajectoire de vol compliqué, elle évita les Lumières de Glace d’Alice.

Cependant, ce n’était que quelques centaines au plus qui avaient été ainsi évités. Acculé par le déluge qui s’approchait avec un nombre infini de projectiles, Nébulis arrêta de nouveau ses mouvements en plein air. Et comme pour répondre à cela, le coup de vent qui avait assailli Iska et Alice s’était calmé comme si cela n’avait été qu’un mensonge.

« Je vous ai coincé, Fondatrice ! » Elle avait gagné. Alice était confiante quant à ça, et elle l’annonçait.

« Tombez-en…, » commença-t-elle.

« Viens à moi, Bâton Céleste ! » cria Nébulis

« Cela interfère avec la mémoire des étoiles... »

« Se connecte avec son moi. Appelez-le au-delà de l’espace et du temps. »

La Grande Sorcière avait regardé dans les cieux. Et au-dessus d’elle, il faisait noir comme si le ciel était nuageux. Un tourbillon noir inquiétant avait bloqué la lumière du soleil.

« ... Mon Sortilège d’Étoile !? » cria Alice.

Le tourbillon noir s’était déplacé avant de fonctionner comme un bouclier devant Nébulis. Les Lumières de Glace d’Alice se précipitèrent dedans — mais, la glace qui avait réussi à percer le rempart d’air, en rentrant dans ce tourbillon noir, ne laissa derrière elle qu’un faible éclat bleu.

« Quoi !? Qu’est-ce que c’est ? Quel est ce tourbillon noir !? » demanda Alice.

Alice avait hurlé d’une voix rauque alors qu’elle regardait dans le ciel. Le tourbillon noir s’était rétréci et avait formé un long poteau dans la main de la plus vieille Mage des Étoiles avant de se réduire pour être quelque chose d’approprié pour elle.

« Hmm… Il a fallu du temps pour le former. Moi-même et mon Mage des Étoiles devrions encore nous éveiller pleinement afin d’avoir notre pleine puissance, » déclara Nébulis pour elle-même.

Un bâton noir et sinueux se trouvait désormais dans sa main.

La Grande Sorcière — elle l’avait brandi exactement comme une sorcière brandirait un bâton magique.

« Venez afin de connaître la mort, » déclara Nébulis.

Elle avait alors frappé de loin avec son bâton. Et en témoigne de cela, Iska avait soudainement été agressé par d’intenses vertiges.

C’est comme si l’espace lui-même se torsadait !?

... C’est... C’est quoi ce bâton si effrayant !?

Le Bâton Céleste.

Alors que cela s’approchait de la terre, Iska pouvait sentir avec sa peau que c’était quelque chose de terriblement dangereux.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace