Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 4 Chapitre 103 – Le général aux dix mille hommes, Tanashi


« UOOOOOOOO!! »

Le sang coulait à flots au cœur du champ de bataille, là où les deux armées s’affrontaient.

Le sang et certains morceaux de ce qui était autrefois appelé un corps humain étaient éparpillés autour de moi.

Vêtu de l’aura sombre, je frappais avec mes deux Épées Démoniaques.

« C-c’est le démon de l’Épée Démoniaque »

« Hiiiiiiii !!!! »

La pression du début avait disparu sans laisser de trace,

La plupart des soldats ennemis en face de moi s’étaient enfuis, quasiment effondrés.

« Tania, Peggy »

{Je suis ici~}

{Oui}

Depuis que j’avais fait de la place autour de moi, j’avais appelé la paire de fantômes brillante et timide.

« Quelle est la situation ? »

Les deux volèrent au-dessus et regardèrent au loin alors qu’elles posaient une main sur leur front.

{L’ennemi se replie sur le flanc gauche ~}

« Comme attendu de Nana, hein »

{Ils ont un léger avantage sur le flanc droit. Ah ! Rica-sama et Io-san ont commencé à incanter.}

« Si c’est le cas, ce n’est qu’une question de temps. »

Tout en tenant les Épées Démoniaques, j’avais analysé la situation.

Il s’agissait d’un endroit nommé Yalcon près de Chigris.

La raison pour laquelle cet endroit, qui ressemblait à une terre maudite depuis le ciel, avait ce nom, c’était parce que c’était un ancien champ de bataille où de grandes batailles avaient souvent eu lieu.

À cet endroit, nous avions affronté de front l’armée barbare.

La force militaire de notre camp était de 4700 soldats, 4500 étaient des renforts des 3 royaumes, le reste étant mes 200 soldats esclaves. À ce propos, j’avais laissé aux gardes royaux le soin de protéger Fiona et Marie.

L’armée barbare en avait 5000, nous étions presque égaux en nombre de soldats.

{Cependant, quand tu as annoncé cette formation, je pensais que tu devenais fou.}

« À propos de la formation Kakuyoku (formation en V) ? »

{Je ne connais pas ce nom, mais, quelle que soit la façon dont tu le regardes, c’est une formation qui les places en de petites unités.}

{Après tout, nous avons presque le même nombre de soldats qu’eux.}

Hikari avait également participé à la conversation.

{Je pensais que tu es devenu fou.}

« Ne le dis pas deux fois... était-ce la bonne décision ? »

{Ce n’est cependant pas quelque chose que quelqu’un d’autre que toi pouvait faire.}

Lorsque nous avions mis en place notre stratégie pour le combat, nous avions divisé les soldats de cette manière. Sur le flanc gauche, les soldats de la coalition du Royaume : 2000 soldats dirigés par Nana Kanou. Sur le flanc droit, les 2500 soldats de la coalition du Royaume menés par les 3 princesses. Au milieu, moi et les 200 soldats esclaves.

Nous avions mis la majeure partie de notre force sur les flancs, et comme je me déchaînais au centre, la formation de Kakuyoku avait montré des résultats.

En fait, j’avais fait face à l’armée principale ennemie qui était dix fois plus nombreuse que nous, les forçant à partir en retraite, et les flancs avaient commencé à entourer progressivement l’armée ennemie.

{J’ai déjà cessé d’être surpris par chacune de tes actions, mais je me demande ce que diront les historiens à l’avenir ?}

« Que veux-tu dire par là ? »

{L’histoire est faite par les gagnants.}

« Ce sont des paroles entendues fréquemment. »

{Avec toi qui en fais trop, ils auraient sûrement décrit tes victoires avec beaucoup d’exagérations.}

« Ahh, c’est ce que tu voulais dire en me parlant de ça. »

{La plupart des livres d’histoire exagèrent beaucoup les choses, mais dans ton cas, l’exagération peut devenir mythique.}

Cela semblait aussi bon en soi.

« Votre Excellence »

J’avais été appelé par-derrière.

Il s’agissait de la première capitaine de peloton, Nikki.

« Qu’est-il arrivé ? »

« Nous avons fini de préparer une attaque de poursuite. »

« Attaque poursuite, Hmm »

J’avais regardé les soldats devant nous.

Leur formation s’était effondrée et leur armée était en déroute.

Cela sera terminé facilement si nous lançons une poursuite maintenant.

« Laisse-moi voir. Quelles sont les pertes ? »

« Pour chaque peloton, le taux d’utilisation des balles magiques dépasse 50 %. »

« 50 %. De la totalité, hein »

« Exact, » répondit Nikki après avoir chancelé un instant.

Elle s’était probablement souvenue quand je m’étais mis en colère parce qu’elles étaient les seules à avoir eu trop de dégâts auparavant.

Même ainsi, 50 % hein.

Devrions-nous arrêter de les poursuivre ?

C’est à ce moment-là que j’avais pensé à ça.

« Votre Excellence ! » cria Nikki. Ses yeux s’élargirent et regardèrent devant elle.

J’avais suivi son regard... une vision semblable à une danse de sang qui giclait de partout.

Quelque chose se produisait à l’arrière des soldats ennemis qui s’enfuyaient.

Il se dirigeait ici tout en sabrant les soldats.

« Recule... tu es sur mon passage »

« Ha ! »

Nikki obéit et recula.

J’avais compris que les soldats esclaves prenaient de la distance vis-à-vis de cette présence venant de l’arrière.

Et, ce gars était apparu. C’était un homme mince qui marchait avec désinvolture dans le jardin de sang frais qu’il avait fait avec force. C’était un homme mince qui semblait avoir une constitution fragile, ou peut-être était-il victime d’une quelconque malédiction ?

Est-ce que son arme était une sorte d’Épée Magique ? Sa lame était mince et chatoyante de lumière. Il balançait cela et coupa les soldats ennemis en deux.

« Ohh, vraiment. Quels déchets inutiles »

L’homme parlait avec le ton d’un gay et il avait marché avec désinvolture vers moi.

« Vous êtes le porteur de l’Épée Démoniaque ? »

« Et tu es ? »

« Je suis le Banko Shōgun, Tanashi Ariadone. Ravi de vous rencontrer~ »

« Banko? »

« Cela signifie que je suis un général commandant une armée de dix mille hommes. C’est incroyable, vous savez. Après tout, il n’y en a que deux dans notre pays. »

{Cela signifie qu’il est un poids lourd, hein.}

J’avais fait un petit signe de tête aux paroles d’Éléanore.

« Et pourquoi un général de dix mille hommes exécute-t-il ses propres soldats ? »

« Après tout, ces déchets, vous n’en avez pas besoin ? Ces faibles qui s’enfuient devant un ennemi. Les soldats doivent se battre comme des soldats. »

« ... »

« Ils se sont enfuis en présence d’un ennemi, alors je les ai exécutés. C’est logique non ? »

« ... qui sait »

Je ne savais vraiment pas.

Je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire, mais il était agaçant.

« Sur ce point, vous êtes plutôt bon. Vos soldats sont aussi bons ~ Ne~, ces filles, donne-les-moi ~. »

J’avais senti que mes soldates esclaves derrière moi étaient dérangées par cette présence.

« Je refuse. Elles sont miennes. »

« Alors, je vais vous vaincre et obtenir ces filles »

Tanashi avait préparé son Épée Magique. Il marchait vers moi avec désinvolture.

J’avais réagi et tenais Éléanore et Hikari...

« Vous êtes sur mon chemin. »

Devant Tanashi, un soldat blessé très légèrement s’était levé et avait essayé de lever sa lance.

Tanashi l’avait coupé. Il l’avait tranché en deux.

« ... »

« Allons-y~ »

Il avait crié d’une voix aiguë et chargeait.

De par ses mouvements, je compris que ce ne serait pas un combat facile.

En vue des nuages ​​de sang qu’il avait fait quand il avait coupé ces soldats, on pouvait dire qu’il était l’adversaire le plus fort que j’aurais combattu jusqu’à maintenant.

{Il est de force égale à Nana, voire peut-être même plus fort.}

Éléanore analysait la situation avec sang-froid.

C’était à peu près comme ça. Mais, sa personnalité était si sale qu'il ne pouvait pas lui être comparée.

« Nikki »

« Ha ! Votre Excellence »

Appelée, Nikki s’avança.

« Je t’emprunterai ta force. »

« S’il vous plaît, faîtes »

« Prêt de la vitesse à Nikki »

[La vitesse sera prêtée à Nikki Cephalis. Temps restant : 29 secondes]

« Activation de la Copie Plus, copier la vitesse de Nikki »

[La vitesse va être copiée à partir de Nikki Cephalis.]

Mes lots obtenus dans la loterie, la combinaison du prêt et de la copie plus.

Au moment où cela avait fonctionné, je sentais que le pouvoir augmentait sur tout mon corps.

Je m’étais vêtu de l’aura sombre et je balançais les deux Épées Démoniaques.

* ZaZaZaZa *

Zangeki Shiren (quatre attaques tranchantes)

Je coupais les membres de Tanashi qui avait chargé.

« Araa~ ? »

Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et avait reculé d’un ton plat.

* Dosa ! *

J’avais entendu le bruit de ces membres qui tombaient par terre.

« Q-Qu’est-ce que c’est, quooooooooi~~»

J’avais entendu un cri, le cri aigu de Tanashi qui était horrible à entendre.

{S’il ne pouvait pas le supporter, pourquoi ne pas mettre un terme à tout ça ?}

« Non. »

Je refusais.

J’avais jeté un coup d’œil en arrière.

« Nikki »

« Ha ! »

« Protège cette chose jusqu’à sa mort »

« J’ai compris ! »

Nikki avait salué. Les 200 soldats esclaves entouraient Tanashi qui était par terre.

Nikki qui avait compris mon ordre « correctement » et avait regardé la fin de Tanashi correctement.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace