Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 11 – Accumuler les billets pour jouer onze fois


...... Est-ce correct d’avoir une sorte d’attente ?

Mais alors que j’examinai ce que c’était exactement, je pris fermement le billet de loterie dans mes mains et je commençai à prier.

« … » (Kakeru)

Le billet de loterie s’émietta. En hâte, je regardai autour de moi, mais rien ne s’était produit à ce moment-là.

« Hein ? Comment ai-je fait ça ? Est-ce une erreur de ma part ? Est-ce seulement de la poussière ? » (Kakeru)

Si tel était le cas, alors ce serait très embarrassant... J’étais devenu encore plus embarrassé en pensant à cela, au point que je souhaiterais pouvoir simplement disparaître.

Eh bien ! Comme il n’y avait personne qui me regardait en ce moment, je pouvais dire que j’avais une certaine chance. À la fin, je quittai cet endroit en utilisant le chemin que j’avais emprunté pour venir ici et qui me ramènerait normalement jusqu’à ma chambre. Mais après avoir tourné dans le couloir, je me retrouvai dans une pièce totalement différente de celle que j’avais prévue.

Et à ce moment-là.

« ... C’est quoi cette pièce ? » (Kakeru)

Le paysage devant moi était complètement différent de ce dont je me souvenais. Cet endroit était censé être un des couloirs de mon manoir. Mais soudainement, j’avais été comme projeter dans une autre pièce.

Et à l’intérieur de la pièce, il y avait une table, et derrière la table, il y avait une personne. Et sur le dessus de la table, il y avait une machine de loterie mise bien en évidence.

« Bonjour. » (femme de la loterie)

« J’avais donc raison ! » (Kakeru)

Je laissais échapper ma voix sans m’en rendre compte. C’est la pièce d’où j’étais parti vers ce monde-là. Celle, juste avant, d’être transféré ici. La deuxième pièce où j’avais fait fonctionner la machine à loterie pour sélectionner ma capacité. Et en plus de cela, c’était la même personne présente que l’autre jour.

« Cela fait longtemps. » (femme de la loterie)

« Ceci. » Je sortis alors le billet de loterie que j’ai ramassé plus tôt et qui était mystérieusement réapparu dans ma poche. « Je peux faire tourner la machine de loterie à l’aide de ce billet, n’est-ce pas ? »

« Oui, vous pouvez. Mais avec un seul ticket, vous ne pouvez la faire tourner qu’une seule fois. Est-ce que cela vous convient quand même ? » (femme de la loterie)

« Qu’est-ce qu’il y a de mauvais avec cela ? » (Kakeru)

« Certainement rien. Il n’y a rien de mal à cela. » (femme de la loterie)

« Hein !? » (Kakeru)

Cette personne n’avait pas l’air d’avoir menti, alors je laissai faire.

Au lieu de cela, je vis la liste des prix afficher derrière elle.

  • Prix de consolation : Une Boule Magique (noire)

  • 5e prix : Une Boule Magique (jaune)

  • 4e prix : un rabais de 50 % sur les tickets de loterie.

  • 3e prix : un stockage interdimensionnel

  • 2e prix : une Plume Warp

  • 1er prix : surprise

C’était très différent de la dernière fois où je l’avais vu. Les vacances à la source chaude, le dernier modèle de téléphone intelligent, tout cela n’étaient plus là. Mais à la place, ils avaient été remplacés par des choses liées à l’autre monde.

Après que la femme ait remarqué que je regardais la liste des prix, elle me demanda.

« Avez-vous besoin d’une explication pour la liste des prix ? » (femme de la loterie)

« Je ne comprends correctement que la moitié. Qu’est-ce que c’est que ces Boules Magiques (noir) et (Jaune) ? » (Kakeru)

« La noire est pour l’offensive et la jaune est pour les soins. Lorsque vous voulez l’utiliser, tout ce que vous avez à faire est de la jeter sur la personne ciblée et elle devrait être immédiatement activée à l’impact. » (femme de la loterie)

« Hee! » (Kakeru)

« De plus, ces boules peuvent être utilisées par n’importe qui. » (femme de la loterie)

« Vraiment ? » (Kakeru)

J’en voulais absolument. Même si je gagnais le prix de consolation, je pouvais simplement le donner à Miyu, et ainsi, elle pourrait l’utilisée pour se défendre au cas où.

« Et c’est quoi cette histoire de réduction de 50 % sur les tickets ? » (Kakeru)

« Tout comme le nom l’indique. Vous pouvez obtenir un rabais de 50 % sur tout ce que vous voulez acheter en utilisant ces billets. De plus, vous pouvez utiliser cet avantage un nombre illimité de fois. » (femme de la loterie)

« N’est-ce pas trop puissant ? » (Kakeru)

« Cependant, seule la personne qui gagne ce prix peut l’utiliser. » (femme de la loterie)

« Je comprends. Et à propos de ce stockage interdimensionnel ? » (Kakeru)

« Ceci est un espace de stockage qui se situe dans une dimension différente. Et ceci fonctionne de la même manière que précédemment. Donc seule la personne qui a remporté le prix peut l’utiliser. Vous pouvez retirer l’objet que vous mettez dans cette zone interdimensionnel, peu importe d’où vous êtes. » (femme de la loterie)

« Et c’est quoi cette Plume Warp ? » (Kakeru)

« Elle vous permet une téléportation sans aucune limite. Cependant, vous êtes limité aux endroits que vous avez déjà visités. » (femme de la loterie)

J’avais ainsi reçu toutes les explications que cette personne avait à m’offrir. Tout en pensant à quel prix j’allais gagner, je réfléchissais.

Mais, il y avait quelque chose qui m’avait fait être encore plus excité.

Le premier prix inconnu. Je me souvins de quelque chose alors que je regardai le panneau.

« Le premier prix là-bas… » (Kakeru)

« Je suis désolé. Mais c’est à vous de le découvrir si vous le gagnez. » (femme de la loterie)

« Ce n’est pas cela. Je voulais juste demander si vous aviez aussi un prix spécial comme dans l’autre loterie. » (Kakeru)

« Comment savez-vous cela !? Ha oui ! Je m’en rappelle. Vous êtes celui qui a obtenu le prix spécial, la dernière fois que vous êtes venu ici. » (femme de la loterie)

« C’est bien le cas ! » Dis-je en hochant la tête.

C’était vrai. J’étais celui qui avait remporté le prix spécial après que l’autre homme ait remporté le premier prix.

La liste à cette époque était exactement comme celle qui était maintenant devant moi.

Et en tant que le gagnant du premier prix, il avait pu faire tourner une fois la machine de loterie. Et moi, qui avais remporté le prix spécial, j’avais pu la faire tourner jusqu’à ce que j’obtienne la capacité qui me plaisait.

En d’autres mots.

« J’ai obtenu un prix spécial. Le prix spécial est certainement bien meilleur que le premier prix. » (Kakeru)

« Oui, c’est exactement comme ça ! Le prix spécial est vraiment un prix incroyable, alors gagnez-le par tous les moyens. » (femme de la loterie)

« OK. » (Kakeru)

J’étais tout excité. Quel prix provenant de la loterie me donnerait cette fois-ci le plus envie ?

J’essayais de faire tourner la machine de loterie en tenant sa poignée, mais...

« Est-ce que cela vous convient quand même ? » (femme de la loterie)

Encore une fois, elle me disait la même chose.

« Vous m’avez dit avant la même chose. Mais qu’est-ce que vous voulez dire par là ? » (Kakeru)

« Vous pouvez faire tourner la machine de loterie une fois avec un ticket. Cependant, vous pouvez faire tourner la machine de loterie onze fois lorsque vous utilisez dix billets de loterie. Donc vous avez un essai de plus offert. » (femme de la loterie)

« Je n’ai jamais vu une Loterie qui a ce genre de système !? » (Kakeru)

Mais j’en avais déjà entendu parler.

« Nous avons un tel système présent ici. » (femme de la loterie)

« Je vois. » (Kakeru)

Je fus convaincu par sa réponse. Eh bien ! C’était un peu nouveau pour moi, mais même avec un tel 'système' présent ici, cela ne me semblait pas si étrange en soi.

Cela étant dit, quand elle m’avait demandé si j’étais vraiment sûr de vouloir utiliser ce billet de loterie, ce n’était pas, car il y avait quelque chose de mauvais qui en découlera, mais plus un conseil qu’elle me donnait.

Je pouvais maintenant faire tourner la machine de loterie. Mais je décidai de me retenir pour l’instant et de continuer à collectionner des tickets de loterie pour ainsi obtenir un tirage supplémentaire. Oui, c’était mieux―.

« J’ai compris. Pour le moment, je vais attendre jusqu’à avoir dix billets et après cela, je ferais tourner la machine de loterie pour ainsi profiter du tirage supplémentaire... » (Kakeru)

« D’accord. Je comprends. » (femme de la loterie)

« À ce propos. Comment est-ce que je peux collecter plus de tickets de loterie ? » (Kakeru)

« S’il vous plaît, continuez à vivre dans le monde différent d’où vous venez. Vivez comme vous souhaitez vivre, tout en faisant confiance à votre intuition. Et il y aura un moment où vous sentirez que vous pourrez en obtenir un. » (femme de la loterie)

« Hein ? Mon intuition ? » (Kakeru)

« Oui. Votre intuition. » (femme de la loterie)

« Compris. » (Kakeru)

Je commençais un peu à comprendre.

Tout comme précédemment, j’avais eu l’impression de pouvoir trouver un ticket de loterie où le fantôme avait disparu.

« Compris. On se reverra donc bientôt. » (Kakeru)

« Oui, je vous attendrai ici. » (femme de la loterie)

Je sortis alors de la salle de loterie et retournai ainsi dans ma maison. Je me retrouvais au milieu du couloir d’où j’étais parti.

J’étais à l’endroit juste après avoir tourné dans le couloir — c’était donc l’endroit d’où j’avais pu aller à la pièce de la loterie.

Cela devait être un point de transfert.

Eh bien ! De toute façon, j’y penserai quand je voudrai y aller. Tout comme précédemment, je pouvais juste le souhaiter au moment où je voudrais aller là-bas.

Je continuai donc sur le chemin en suivant la route que j’avais empruntée pour poursuivre le fantôme.

« Haa, Maître ! » (Miyu)

Miyu était venue me voir. Avec un son de * pata pata pata * provenant de ces petits pieds, je pus bientôt voir la silhouette de Miyu. En la voyant, j’eus une folle envie de faire tout de suite du *Mofu Mofu* avec elle.

Maintenant que j’y pense, au moment où j’étais revenu à la maison si je ne m’étais pas retrouvé impliqué dans l’incident avec le fantôme, j’aurais dû recevoir mon *Mofu Mofu* du retour à la maison.

À cet instant, j’avais vraiment envie de faire mon *Mofu Mofu* de rigueur, mais,

« Maître, vous avez un invité. » (Miyu)

« Un invité, pour moi ? » (Kakeru)

« Oui. Je l’ai laissé attendre à l’entrée, mais, que faut-il faire, Maître ? » (Miyu)

« À l’entrée, n’est-ce pas ? J’y vais. » (Kakeru)

J’allai ainsi jusqu’à l’entrée.

Le nombre de visiteurs possible qui me venait à l’esprit était très limité. Je me demandais qui ceci pourrait-il être.

Quand j’arrivai à la porte, celle qui se tenait devant moi, était la belle serveuse du restaurant de l’autre jour.

J’avais reconnu son visage, mais elle n’était pas vraiment quelqu’un avec qui j’avais beaucoup socialisé avant.

J’étais donc quelque peu surpris. La jeune fille fut également très surprise.

« Pourquoi êtes-vous venue ici ? » (Kakeru)

« J’ai appris de la société marchande Andrew qu’il y avait un homme qualifié dans cette ville. Mais je n’aurais jamais imaginé que cette personne soit vous. » (serveuse)

« La société marchande Andrew… qualifiée, Ahh. Cette personne est bien moi. » (Kakeru)

Puisque la société marchande Andrew était l’endroit où je vendais toutes les vaches des montagnes que je chassais. J’étais donc sûr que j’étais bien la personne en question.

« ... S’il vous plaît, aidez-moi. » (serveuse)

C’est alors que la fille me demanda de l’aide. Elle avait dans ses yeux de l’espoir et de la confiance. Je fus ainsi confronté à une telle demande...

Je vois, donc c’était ça.

Alors que je pensais inconsciemment au ticket se trouvant à l’intérieur de ma poche, les plis du ticket de loterie me semblèrent encore plus présents qu’auparavant.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace