Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 116 – Pari au jeu de dés


Paktos, une ville marchande dans le territoire de Mercure, qui était très diversifiée avec beaucoup de gens et d’argent amassé. C’était là-bas qu’Iris et moi étions allés.

Iris portait des vêtements d’aventuriers, cachant le fait qu’elle était une princesse.

Je m’étais vêtu d’un manteau avec les deux épées démoniaques pendantes sur mes côtés.

« C’est de là que viennent les fausses monnaies. »

« Oui, selon Delphina »

« Cependant, cette femme avait seulement découvert que cela venait de Paktos, mais comment allons-nous le chercher ? »

« J’ai quelque chose en tête »

« Vraiment ? »

Iris s’était concentrée.

Dans ce genre de situations, je sortais mon schéma favori.

Pour faire du blanchiment d’argent des faux billets, il fallait un endroit où les gens qui n’avaient pas d’argent en avaient soudainement des tonnes...

C’était...

J’avais graissé la main du guetteur avec quelques pièces de monnaie comme pot de vin et j’entrais dans le bâtiment.

Une fois que nous étions entrés dans le souterrain, nous avions traversé un passage souterrain sinueux, puis nous étions montés. Finalement, nous arrivâmes dans une pièce différente.

C’était assez large, mais il y avait tellement de gens que l’air dans la pièce était irrespirable.

L’air était beaucoup plus enfumé que celui d’un salon de mah-jong, tout en étant bien plus sombre, c’était ce genre d’endroit.

« C’est un tripot, Hmm, », demanda Iris tout en se couvrant le nez et la bouche.

En tant que princesse, elle n’avait probablement jamais connu un si mauvais environnement.

« On dirait bien. »

Il y avait plusieurs attroupements à l’intérieur de la pièce et chacun d’entre eux faisait son propre jeu.

Ils faisaient la même chose dans tous les groupes, ils jouaient aux dés.

« Ce genre de choses surpasse les mondes et ils sont communs, hein »

« Avez-vous dit quelque chose ? »

« Non, ce n’est rien. »

Je me sentais juste un peu impressionné.

« Mais maintenant, y a-t-il un indice ici ? »

« Oui. Les paris sont le meilleur moyen de faire circuler l’argent sans passer par la forme de marchandises. Dans ce genre d’endroit, des tonnes d’argent changent de main et même ainsi, il serait difficile de suivre. Le jeu lui-même n’est-il pas régulé par Mercury ? »

« Oui, nous avons émis douze interdictions au cours des trois dernières années. »

« Et le résultat ? »

« ... il n’y avait pas beaucoup de changement » dit Iris avec frustration.

Oui bien sûr. Une situation où ils avaient besoin si souvent de libérer les interdictions, cela montrait juste à quel point c’était inefficace, et c’était d’autant plus frustrant pour la princesse Iris des Fleurs Jumelles, qui était engagée dans les affaires intérieures.

« Ne te décourage pas pour si peu. Je m’en occuperai aussi dans le futur. Concentrons-nous en premier sur notre cas actuel. Un lieu où l’influence du Royaume est difficile à atteindre. N’est-ce pas un endroit qui est parfait pour échanger de l’argent provenant de sources inconnues ? »

« Je vois, c’est vrai »

Iris acquiesça de compréhension.

« Eh bien, attendons que l’indice vienne en jouant. »

« N’est-ce pas plus rapide de simplement le leur demander ? »

« Ils seront sur leur garde si nous faisons cela. »

J’avais dit cela tout en rejoignant l’un des groupes.

J’avais forcé mon chemin vers la ligne de front.

Il y avait un croupier au milieu et deux mecs qui semblaient être des gardes du corps.

Le croupier jeta un coup d’œil vers moi.

« Veux-tu y participer ? »

« Oui, quelle est la règle ? »

« Tu peux la connaître juste en regardant. »

Après que le croupier eut dit cela, il ramassa habilement les deux dés avec un pot tissé avec de l’écorce de bois, et le secoua en l’air.

Et « Don ! », il claquait le pot au moment où il l’avait renversé sur la terre, et les dés avaient retenti « GaraGara » encore jusque là, cela s’était finalement arrêté.

Après cela, les joueurs avaient commencé à parier bizarrement en posant de l’argent sur la table.

Ce qu’ils utilisaient, c’étaient les nouvelles monnaies de Mercury.

Le pot avait été ouvert.

« Un Trois, Pair »

La moitié des clients avaient gagné, tandis que l’autre moitié avaient été frustrés.

« C’est comme ça. »

« J’ai à peu près compris les règles. »

« Veux-tu jouer ? »

Iris me l’avait demandé avec un murmure.

« Ouais »

J’avais sorti des papiers-monnaies de Mercury et j’avais commencé à jouer en me mêlant aux joueurs.

Je pouvais entendre la voix mignonne et excitée d’Hikari dans ma tête.

Hikari appréciait tout cela depuis l’intérieur de ma tête.

{Pair ! Suivant est pair.}

{Le prochain est... impair !}

{Le prochain tirage est impair !}

J’avais placé mon pari dans le jeu de dés suivant la voix de Hikari.

J’avais décemment gagné, mais finalement, j’avais quand même perdu sur la totalité.

{Hmm, ceci, c’est difficile.}

{Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de méthode de gain automatique.}

{Est-ce vrai, Maman !?}

{Euh, je veux dire, si ce gars voulait, il gagnerait à coup sûr}

{Est-ce vrai, Papa ?}

Je pouvais sentir l’émotion émue de Hikari et sa voix excitée.

Eh bien ! Oui, si on me demandait si je pourrais gagner ou non, je répondrais que je le pourrais.

{Oh~, comme prévu de Papa. Mais comment vas-tu le faire ?}

« Laisse-moi voir, regarde. »

Le pot était secoué, les dés s’arrêtaient.

Impair.

Je l’avais prédit dans ma tête, je pariais de même.

Le pot avait été retiré, c’était impair.

{Oh~}

Le pot était à nouveau secoué, les dés s’arrêtaient. Cette fois, ce sera pair.

Je pariais aussi sur ce coup-ci.

Le pot avait été retiré, c’était pair.

{Waa~ ! Incroyable. Papa, comment l’as-tu fait ?}

Je m’étais juste concentré et j’avais écouté le son des dés. Tous les dés avaient un nombre différent de trous de chaque côté. L’un d’eux frapperait le sol à coup sûr, cela signifiait que vous pouviez dire à peu près ce qui venait rien qu’en écoutant.

Si vous écoutiez vraiment, vous remarqueriez que ce n’est pas un grand bruit, mais comme mon ouïe était multipliée 777 fois, c’était possible.

Bien que j’avais prédit correctement 100 % des tirages, j’avais continué de gagner et perdre dans le pari réel, j’essayais de perdre de temps en temps puis je me reprenais un peu.

Je n’avais pas oublié de faire croire que je perdis au total. De toute façon, j’avais poursuivi mon objectif qui était de ne pas se démarquer.

Un homme était assis à mes côtés. Le croupier avait fait un visage étonné.

« Tu es encore venu ? »

« Tais-toi, cette fois je vais à coup sûr gagner. »

« C’est bon, mais as-tu vraiment de l’argent ? Nous acceptons seulement les espèces, frangin. »

« Regarde »

L’homme avait jeté des papiers-monnaies pliés comme pour le prouver.

« Cela pose-t-il le moindre problème ? »

« Pas du tout. »

Le croupier avait habilement ramassé les dés et les avait claqués sur le sol retourné alors qu’ils continuaient à bouger.

{He !}

Je le savais, je l’avais déjà vu même si Éléanore ne me l’avait pas dit.

Le papier-monnaie de Mercury que l’homme avait sorti. C’étaient un faux, un de ceux qui n’avaient pas les lettres de {Kakeru Yuuki}.

Indice, je t’ai finalement trouvé.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace