Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 12 – L'épée maudite et les billets de loterie


Le Livre de l'Épée Démon Éléanore

Alors que la jeune serveuse m’attendait à l’extérieur, je regardai Miyu qui était dans la direction opposée.

« Bien alors, Miyu, je vous laisse la maison. » (Kakeru)

« Oui, faites attention, Maître. » (Miyu)

« D’accord. » (Kakeru)

Je me retournai pour essayer de sortir, quand...

« Haa... » (Miyu)

« Hum… ? » Entendis-je la voix de Miyu avant de me retourner pour lui demander. « Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Euuh, ummm… c’est... » (Miyu)

« Hein ? » (Kakeru)

« Heuu... » (Miyu)

« Qu’est-ce qu’il y a ? » (Kakeru)

« ... Bon voyage ! » (Miyu)

« Ahh… Je reviendrais bientôt. » Je quittai donc par la porte que Miyu avait ouverte pour moi. Mais après avoir parcouru une partie du chemin jusqu’au portique extérieur de la villa, je m’arrêtai alors que je me souvins de quelque chose. Je rentrai donc rapidement à l’intérieur du manoir avant de dire. « Miyu !!! »

« Hiiyaiii!! » (Miyu)

J’appelai Miyu au moment où je fus rentré dans ma maison, et la voix de Miyu qui sortit fut une voix haute perchée.

« Qu-qu’est-ce qui se passe, Maître ? » (Miyu)

« Mofu Mofu. Pour mon voyage *mofu mofu*. » (Kakeru)

« Ah… » (Miyu)

Les yeux de Miyu brillèrent à la suite de mes mots, mais il semblerait qu’elle soit juste un petit peu timide. J’utilisai alors une de mes mains pour l’enlacer. Tandis que l’autre...

*Mofu Mofu Mofu Mofu*

Alors que je faisais le *Mofu Mofu* pour les deux moments de la journée qui était 'Bon voyage' et 'Bienvenu à la maison, Maître', je vis que la queue de Miyu semblait fébrile. C’était trop mignon.

Eh bien ! Cette fois, j’en étais sûr.

« Oui ! Je vais faire un bon voyage ! » (Kakeru)

De la jolie jeune fille qui servait dans le restaurant, j’appris après cela qu’elle s’appelait Fiona. Nous marchâmes, proches l’un de l’autre, pour aller à l’endroit où elle voulait m’emmener.

Elle marchait en tête, et je la suivais alors qu’elle marchait dans une rue principale de la ville.

« Eh bien, pourquoi avez-vous besoin de mon aide ? » (Kakeru)

« J’aimerais que vous aidiez ma jeune sœur. » (Fiona)

« Votre jeune sœur, hein ? Vu l’endroit où vous avez entendu mon nom, cela signifie que c’est quelque chose qui peut être résolu à l’aide de la force, hein ? » (Kakeru)

« Probablement... » (Fiona)

« Probablement… ? » (Kakeru)

Fiona ne semblait pas claire dans ces propos. Il semblait y avoir plus dans son histoire. La Fiona que j’avais vue au restaurant était complètement différente par rapport à la Fiona que je regardais maintenant. Elle avait l’air extrêmement pressée. Elle marchait très vite, et si j’étais un peu plus lent, j’aurais certainement été laissé derrière.

C’est pourquoi je ne lui demandai plus rien et je continuai à la suivre.

« Ma petite sœur a été comme kidnappée. » (Fiona)

Après avoir marché un bon moment, en partant de la route principale, nous entrâmes dans un chemin qui ne ressemblait à rien d’autre qu’une piste d’animaux. Et au fond de la forêt, nous pouvions apercevoir une petite grotte.

Au moment où je la vis, je constatai qu’il y avait comme de l’air stagnante qui émanait de l’intérieur de la grotte.

« Qu’est-ce que c’est que cette fumée ? » (Kakeru)

« Fumée ? Où ? » (Fiona)

« Là-bas. » (Kakeru)

Pendant un certain temps, en regardant elle aussi dans la direction de la grotte, Fiona regarda où je lui montrais, puis elle me regarda avec un air encore plus inquiet.

« Je ne vois aucune fumée. » (Fiona)

« Hein ? C’est donc cela... » (Kakeru)

J’étais sur le point de dire quelque chose, mais je fus surpris. L’air stagnant venait vers nous en flottant dans les airs, et au moment où j’y touchai, je pus sentir un important froid.

C’était la même sensation de quand j’avais combattu contre le fantôme dans ma maison.

« On dirait... comme une aura démoniaque. » (Kakeru)

« Vous êtes vraiment capable de voir ce genre de chose ? » dit Fiona à haute voix.

« Si je ne me trompe pas, il y a quelque chose à l’intérieur de la grotte qui dégage cette aura démoniaque. » (Kakeru)

« Oui... » (Fiona)

Fiona hocha la tête, puis se dirigea vers la grotte. Je suivis ses pas. Après avoir marché sur quelques mètres, je pus voir complètement l’intérieur de la grotte. Eh bien, même si j’avais dit 'grotte', quand je la voyais de plus près, il n’y avait en vérité qu’une cavité de deux à trois mètres de profond.

Mais comme il y avait cette aura démoniaque qui dérivait dans l’air, cela m’avait rendu incapable de voir l’intérieur de la grotte avant d’être plus proche, et cela faisait penser depuis l’extérieur que la grotte, qu’elle était bien plus profonde.

À l’intérieur de la grotte, contre la paroi, il y avait une femme assise. Elle avait l’air un peu plus âgée que Miyu, et avait l’air un peu plus petite par rapport à Fiona. Ses traits du visage étaient bien ordonnés et ressemblaient vraiment à ceux de Fiona.

« Cette fille est-elle la sœur... » (Kakeru)

« Oui, c’est bien ma sœur, Mari. » (Fiona)

J’avais déjà deviné avant même de demander. Ces deux filles étaient vraiment semblables, et tout le monde pouvait bien voir qu’elles étaient des sœurs.

« Onee-chan ? » (Mari)

Mari parla vers sa sœur d’une voix très proche d’être un cri quand elle réalisa notre présence. Sa voix s’effaça progressivement et elle resta immobile, sans jamais esquisser le moindre mouvement.

On pouvait voir combien elle avait été triste avant cela, car on pouvait clairement voir des larmes séchées sur son visage. Mais tout ce qu’elle avait fait maintenant, était d’appeler Fiona, et rien d’autre.

Certes, c’était étrange tout cela. Alors, encore une fois, je regardai vers Mari pour trouver ce qui clochait. Comme je l’avais prévu, je vis alors que Mari tenait quelque chose dans ses bras.

« Un bâton… ? Non. Celui-ci possède une poignée, ainsi qu’un fourreau... est-ce que c’est une épée ? » (Kakeru)

« Oui. Mari a été possédée par cette chose. » (Fiona)

« Possédé… Une Épée Maudite ? » (Kakeru)

« Oui. » (Fiona)

« Comment cela se fait-il qu’elle soit en possession d’une telle chose ? » (Kakeru)

« Je ne le sais pas. Mari joue très souvent dans cette forêt. Mais au cours de la soirée d’avant-hier, tout est devenu sombre. Et comme elle n’était pas revenue, je l’ai donc cherchée... Et quand je l’ai enfin retrouvée, elle était déjà devenue comme ça. Cette grotte aussi, avant cela, elle n’existait pas. » (Fiona)

« Avant hier… Donc cela fait quand même un moment que c’est arrivé. » (Kakeru)

Sa voix tremblait et elle hocha la tête.

« Et donc, elle ne peut pas bouger ? » (Kakeru)

« Oui... » Fiona répond avec une expression fragile bien visible.

« Elle avait des yeux écarquillés, était-ce dû au manque de sommeil ? Non, je ne pense pas que cela soit le cas présentement. » (Kakeru)

Ce qu’elle tenait, c’était donc une Épée Maudite, et avec ses regards hagards, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer que quelque chose de mal allait se produire sous peu.

Quoi qu’il en soit, je connaissais l’essentiel de ce qui s’était passé ici.

« Alors, que devrions-nous faire ? » (Kakeru)

« Après que les choses soient devenues comme ça. Je suis allé demander de l’aide à la guilde marchande Andrew qui s’occupait souvent de nous deux. Ils m’ont dit que tant que nous garderons l’épée loin de Mari, elle sera correcte. Je devais donc trouver quelqu’un dans cette ville qui pouvait vaincre ma sœur qui se trouve dans cet état, puis aller récupérer l’épée. Mais il n’y avait personne que je connaissais qui puisse récupérer l’épée sans devoir blesser Mari. » (Fiona)

« Je vois. Et après avoir fait votre demande, ils vous ont dit qu’il y avait peut-être quelqu’un qui serait capable de faire correctement le sauvetage ? » (Kakeru)

Fiona regarda Mari. Fiona était sur le point de pleurer en voyant Mari dans un tel état. Cette jeune fille avait été possédée par une Épée Maudite. Je devais faire quelque chose à propos, et cela rapidement.

« Fiona, vous pouvez aller plus loin... » (Kakeru)

« Hein... c’est. » (Fiona)

« C’est correct si je prends l’épée à Mari sans la blesser, n’est-ce pas ? » (Kakeru)

« Euhh. » (Fiona)

Je ferai donc quelque chose pour l’aider.

Comme je l’avais annoncé avec une forte conviction dans ma voix, Fiona acquiesça timidement et sortit de la petite grotte. Il ne resta bientôt que Mari et moi, face à face. Mari ne venait pas m’attaquer. Elle était juste assise contre le mur avec l’Épée Maudite dans ses bras.

Un pas en avant. Puis je me propulsai d’un coup vers l’avant.

Avec une vitesse inimaginable pour une jeune femme, Mari dégaina rapidement et attaqua juste devant elle. Mais en réponse, j’esquivai aisément cette attaque. Cependant, les attaques suivantes de Mari devinrent de plus en plus féroces.

La frappe rapide de son épée venait directement à moi, en provenance de toutes les directions. J’observais chaque attaque qui arrivait et l’esquivais. Cependant, je ne pus éviter l’aura démoniaque émanant de l’Épée Maudite, et c’est pourquoi, je pouvais sentir une sensation de * piri piri * perçant à travers ma peau.

Il faut que je fasse une contre-attaque. Alors que je pensais cela.

« Ça fait mal, mes mains, ça fait mal... » (Mari)

« Mari ! » (Fiona)

Mari gémissait à la suite de la douleur qu’elle ressentait. Quant à Fiona qui était à l’extérieur de la grotte, quand elle entendit cela, elle se mit à crier.

« Elle est manipulée par l’Épée Maudite. Son corps a atteint sa limite. Tch.... » (Kakeru)

Ce combat ne pouvait pas être prolongé plus longtemps. Plus cela durait, et plus cela sera grave pour Mari. Si c’était bien le cas, alors je devrais la frapper avant même qu’elle puisse faire le moindre mouvement. Donc, pour faire cela, je pris une certaine distance d’avec elle. Puis, en utilisant mon pied dominant, je mis toutes mes forces dans mes jambes, et me propulsai d’un coup vers elle.

Je vais tout donner cette fois-ci.

Depuis le premier jour où j’étais arrivée dans ce monde, c’était la première fois que j’utilisais ma pleine puissance. Je pus instantanément ressentir comme une faille dans l’aura démoniaque. L’Épée Maudite n’eut pas le temps de réagir. Avec moi qui comblai la distance en une fraction de seconde, je frappai ensuite l’Épée avant qu’elle ne puisse contre-attaquer.

J’arrachai l’Épée Maudite des mains de Mari.

« Réussi !!! » (Kakeru)

Et mon attaque fut couronnée de succès quand je vis que j’avais réussi à le lui prendre des mains.

J’entendis alors une voix. C’était une voix qui résonnait directement dans ma tête. C’était la voix d’une femme. Je regardai alors l’Épée Maudite. Je pouvais sentir une sensation de * dokun dokun * d’où je tenais l’Épée Maudite. C’était comme si cela émettait une pulsation.

Peut-être que c’était la voix de l’Épée Maudite.

Que devais-je faire ? Je devais rapidement y réfléchir. Si je gardais en main une telle Épée Maudite, ceci pourrait devenir très dangereux. Alors que je pensais à cela, j’entendis de nouveau la même voix.

{ J’ai juste à te posséder et tout ira bien. }

« Attendez une sec... » (Kakeru)

Je pensais abandonner mon idée, quand un grand rire résonna dans mon esprit. J’avais l’impression que l’Épée Maudite m’avait fait quelque chose, et je ne savais pas comment l’arrêter. Cependant, rien ne s’était produit.

{ Qu... Quoi !? Pourquoi je ne peux pas te posséder !}

La voix de l’Épée résonnait comme si elle était très confuse.

Ensuite, elle l’essaya plusieurs fois, mais rien ne se produisit. Sur moi, il n’y avait pas d’effet magique qui semblerait m’affecter. La voix de l’Épée Maudite devint encore plus confuse qu’auparavant. Je ne connaissais pas la raison, mais il me semblerait qu’elle ne pouvait pas me faire ce qu’elle avait fait à Mari.

« Bon ! J’ai juste besoin de t’ignorer. » Décidai-je alors. Puis je regardai Fiona tout en tenant l’Épée Maudite dans ma main.

Fiona entra dans la grotte. Elle étreignit Mari qui s’était évanouie après que je lui ai retiré l’Épée Maudite.

« Comment va-t-elle ? Est-ce qu’elle va bien ? » (Kakeru)

« Oui, je pense qu’elle va probablement bien. » (Fiona)

Je regardai alors le teint de la peau de Mari. Mari semblait être très fatiguée pour avoir ainsi perdu connaissance. Mais comme elle respirait normalement, elle était peut-être comme Fiona l’avait dit.

« Juste pour être sûr, après notre retour en ville, emmenez là chez un médecin. » (Kakeru)

« D’accord. » (Fiona)

Fiona aida Mari alors que je les regardai toutes les deux. Encore une fois, elle eut l’air d’être sur le point de pleurer. Mais cette fois-ci, j’étais sûr qu’elle était tout simplement heureuse de ce qui s’était passé.

« Vraiment. Merci beaucoup. Merci pour votre aide, Monsieur Kakeru. Mari, Mari est... » (Fiona)

« C’est correct. C’est correct. Nous allons laisser cela pour plus tard, car maintenant, vous devez amener Mari voir un médecin. » (Kakeru)

« Hein ? Et à propos de cela, monsieur Kakeru ? » (Fiona)

« Je vais vous suivre après m’être occupé de cette chose... » Dis-je en montrant l’Épée Maudite à Fiona.

Après avoir dit qu’elle avait compris, elle me remercia encore plusieurs fois de plus. Puis, elle partit avec Mari hors de la grotte.

Alors que moi, qui tenais l’Épée Maudite, je continuais à marcher à l’intérieur de la grotte tout en pensant à ce que je devais faire avec elle.

Je pensais que la meilleure solution serait de briser cette épée en morceaux. Alors je le pensais à ça, je vis quelque chose qui brillait là où Mari avait été assise auparavant.

Quand je regardai de plus près, je vis alors un billet de loterie tombé devant moi.

Je le ramassai donc. Avec celui-ci, j’avais maintenant deux billets de loterie.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace