Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 14 – Compétence de triche X objet de triche


Comme je ne pouvais pas être dérangé par la jeune fille (l’Épée Maudite) plus qu’elle ne l’avais déjà fait, je me retournai et je regardai la femme de la loterie et je sortis alors les 10 billets de loterie que j’avais économisés.

« S’il vous plaît, je voudrais jouer onze fois avec la machine de loterie. » (Kakeru)

Bien que je lui ai annoncé cela, la femme continua à regarder derrière mon dos avec une expression troublée. Maintenant que j’y réfléchissais à cela, la femme m’avait dit que ce ne serait pas bien si j’avais quelqu’un qui n’avait rien à voir avec les billets de loterie avec moi.

« Um… je suis désolé. » Pendant ce temps, je m’excusai. « Est-ce vraiment mauvais ? » (Kakeru)

« Um… Si elle peut garder cette affaire pour elle, et ne jamais révéler cette information aux autres, alors cela devrait être correct. » (femme de la loterie)

« Ah ! Si c’est le juste cela, alors ça devrait être correct. » (Kakeru)

Je m’étais souvenu de ce qui s’était passé plus tôt. Au moment où sa voix résonnait dans mon esprit, il ne semblait pas que Fiona puisse entendre sa voix. Aussi, quand il possédait Mari plus tôt, je n’avais entendu aucune voix. Probablement, le seul qui puisse entendre sa voix serait une personne qu’elle possédait.

Il y avait aussi l’accord avec Mari, alors jusqu’à ce que je puisse faire quelque chose à ce sujet, je garderai cette épée. Ainsi, il n’y aura aucun moyen pour elle de laisser fuir une information à propos des billets de loterie.

« Je ferai quelque chose à l’avance afin qu’elle ne puisse pas s’en révéler cela à d’autres personnes. » (Kakeru)

« Je comprends. Eh bien, je vais maintenant prendre vos billets de loterie. » Après avoir dit cela, la femme prit les billets et commença à les compter. « D’accord, exactement 10 billets. Maintenant, vous pouvez jouer à la loterie 11 fois. »

« Allons-y. » (Kakeru)

Avec impatience, j’actionnai la machine de loterie.

*gara gara gara potsu*

Ce qui sortit fut une boule noire.

« Hai, prix de consolation. Ah, vous pouvez garder la balle tel qu’elle. » (femme de la loterie)

« Juste comme ça, vous dites — alors, c’est ainsi ? » Je regardai alors la liste des prix. « Hein !? La Boule Magique (noire) est donc du genre 'dans l’état actuel des choses'. »

*gara gara gara potsu*

Boule Magique (noire).

J’avais donc continué à obtenir le prix de consolation.

Je n’arrivais pas à en obtenir une intéressante.

« Je suis désolé, mais nous ne pouvons rien y faire à propos d'une aussi énorme quantité de boules noires... » (femme de la loterie)

Le personnel sourit amèrement, bien, que cela va pas trop m’aider.

*gara gara gara potsu*

Cinquième prix, cette fois, une balle blanche sortit.

*garan garan garan*

Le son de la cloche put être entendu.

« Félicitations, vous avez gagné le cinquième prix. » (femme de la loterie)

« Hein !? La Boule Magique blanche ? » (Kakeru)

« Oui, c’est la même chose que celle de couleur noire que vous avez gagnée avant. Vous devez la jeter sur la personne sur laquelle vous souhaitez l’utiliser. Mais la blanche est de type de guérison. Vous ne pouvez l’utiliser qu’une seule fois. La portée de l’efficacité est 'tant que cette personne n’est pas morte, elle peut être guérie'. » (femme de la loterie)

C’était un peu semblable à un élixir. Je vais essayer d’être radin et faire attention à éviter le temps où j’aurais besoin d’utiliser cette balle blanche.

Je fis tourner quelques fois de plus la machine à loterie.

*gara gara gara potsu*

*gara gara gara potsu*

*gara gara garan*

6 des 10 billets que j’avais joués étaient des balles noires.

« Euh, je me demande si ma chance est mauvaise. » (Kakeru)

Un dernier tirage, avec la poignée toujours dans ma main, je pris une profonde inspiration.

Eiyaa !

Alors que je criais pour augmenter ma motivation et que j’étais sur le point de faire tourner la machine à loterie,

« Naa, depuis tout à l’heure, qu’est-ce que tu fais ? » (Épée Maudite)

La jeune fille (Épée Maudite) était venue à côté de moi et me regardait.

« Je joue à la loterie. » (Kakeru)

« Loterie ? » (Épée Maudite)

« Ouais, si vous tournez cela, quelque chose en sortira. » (Kakeru)

« Est-ce une boule ? » (Épée Maudite)

« Normalement, ce serait une balle, mais si nous sommes chanceux, ceci pourrait être quelque chose d’encore plus étonnant. » (Kakeru)

« Ceci me semble amusant, permets-moi d’aussi le faire. » (Épée Maudite)

« Tu veux essayer ? » (Kakeru)

C’était correct de lui donner le dernier tour, mais est-ce que cela allait bien se passer ?

Avec cela à l’esprit, je regardai la femme du personnel.

« Ceci devrait être correct, et vous pouvez simplement décider de la propriété de l’objet après avoir obtenu le prix. » (femme de la loterie)

« OK, alors allons-y. » (Kakeru)

Comme ce dernier tirage au sort serait probablement un prix de consolation, je ne pensais donc pas qu’il soit nécessaire de décider de la propriété du dernier billet.

« Eh bien, tu dois tirer ceci. » Dis-je à la jeune fille (Épée Maudite), mais elle me regarda intensément. « Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Je ne peux pas l’atteindre. » (Épée Maudite)

« Hein ? » (Kakeru)

« Ma main ne peut pas atteindre la poignée ! Tu devrais déjà le savoir juste en me regardant attentivement ? » (Épée Maudite)

La jeune fille leva la main, elle ne put pas atteindre la poignée qui était bien au-dessus d’elle.

« On ne peut pas faire autrement donc dans ce cas. » (Kakeru)

Je plaçai mes deux mains entre les aisselles de la jeune fille et la levai.

« Toi... » (Épée Maudite)

D’une manière ou d’une autre, la jeune fille se mit à rougir. Bien que tout ce que j’avais fait était de la porter dans mes bras. Comme c’était gênant, je me dépêchai de finir avec cela.

« Dépêche-toi. Comme tu es si lourde, alors, faites-le vite ! » (Kakeru)

« Ne dis pas une chose aussi stupide ! Je ne devrais pas être si lourde comme je suis maintenant ! » (Épée Maudite)

« D’accord ! D’accord ! » répondis-je avec désintéressement.

La jeune fille tira sur le levier la machine de loterie pendant qu’elle grognait.

*gara gara gara potsu*

Et ce qui était alors sorti, c’était une balle de couleur rouge !

« Félicitations ! Vous avez gagné le deuxième prix ! » (femme de la loterie)

« Vraiment ? » (Kakeru)

Je fus très surpris, car je n’avais jamais pensé qu’elle aurait gagné un grand prix en un seul coup. Je me rappelai alors soudainement d’un jeu social que j’avais joué avant. En utilisant une très petite quantité de gemmes, j’avais pu gagner un chat.

La femme de la loterie m’apporta le cadeau tout en me parlant de lui.

« Hai, c’est le deuxième prix que vous avez gagné. La Plume de Warp. Dès le moment où vous l’avez déjà visité, vous pouvez vous téléporter instantanément vers cet endroit en utilisant cet objet. Vous pouvez même amener un petit nombre de personnes avec vous lors de la téléportation. D’autre part, celui-ci n’est pas un objet consommable et donc, vous pouvez l’utiliser autant que vous le souhaitez. Mais le seul qui peut utiliser cet objet doit être celui qui va recevoir cet objet dès maintenant. Gardez donc cela bien à l’esprit. » (femme de la loterie)

Au moment où je revins dans la forêt, il faisait déjà nuit. Dans ma main gauche se trouvait la plume, et ma droite tenait l’Épée Maudite qui était redevenue une épée.

J’avais pris pour moi la plume Warp.

Si je ne fais pas erreur, je pouvais maintenant me déplacer à n’importe quel endroit tant que j’étais déjà allé une fois là-bas.

Je pris la plume et me remémorai de la vue de la demeure, et ainsi le paysage devant moi changea en produisant un son de *wapa*.

Ceci ressemblait comme quand l’on changeait de chaîne de télévision. Le paysage devant moi avait changé en une fraction de seconde. Le paysage de la forêt était devenu celui de mon manoir.

« FANTASTIQUE !!!!!!!!! » (Kakeru)

J’avais déjà compris avant cela la signification du mot Warp, mais après l’avoir expérimenté moi-même, c’était en effet quelque chose qui était bien au-dessus de mes attentes.

J’essayai de me téléporter à la Firme Saramas.

J’essayai après de me téléporter après à la porte de la Cité de Roizen.

Aller encore un peu plus loin. Je partis ensuite jusqu’à la montagne aux vaches.

Les paysages devant moi changèrent les uns après les autres, j’arrivais correctement à me téléporter à l’endroit où je voulais juste en y pensant fortement.

C’est incroyable ! C’est tout simplement incroyable ! Franchement, c’est mieux que le pouvoir de [multiplication par 777 de toutes vos capacités] que j’avais eu au cours de la loterie de départ. Je ne disais pas que le pouvoir de [multiplication par 777 de toutes vos capacités] était faible, mais que celui-ci est encore mieux.

Avec celui-ci, je pouvais faire encore plus de choses.

Le fait que je pouvais me téléporter me donnait bien des possibilités, si l’on y réfléchit bien.

Par exemple, je peux être un marchand. Et une fois que je serais allé dans une ville différente, je pouvais toujours gagner de l’argent en transportant des marchandises entre les deux villes.

Je regardai ensuite dans mes environs, dans un endroit qui était un peu loin tel un rocher. J’activai alors la plume Warp. Et je pus ainsi me téléporter à l’arrière du rocher en ayant déjà vu l’arrière de ce rocher.

Tout comme je venais d’expérimenter, je pouvais donc faire une téléportation instantanée face à mon ennemi.

*

Le jour suivant.

En raison de l’utilisation de la plume Warp lors de ma chasse aux vaches des montagnes, je pus facilement en récupérer dix en une seule matinée.

Par rapport à tout ce que j’avais fait jusqu’ici, j’avais largement réussi à augmenter de beaucoup, la quantité de vache de montagne que j’avais chassée. Le marchand de la Firme Andrew fut grandement surpris.

« ... En fait, je commande actuellement un grand groupe de mercenaires. » fut l’excuse que je lui avais donnée même si ce n’était pas du tout vrai. Il fallait bien 100 personnes pour accomplir ce que je venais de faire.

Comme je l’avais déjà annoncé, le lendemain, je continuai à utiliser la plume Warp 'Qui est si fantastique'. Puis, l’après-midi, je compris finalement que j’avais eu tort.

Certes, la plume Warp était géniale, mais néanmoins, il y avait encore un autre grand prix qui était toujours dans la machine de loterie et que je n’avais pas pu acquérir.

Je devais donc récupérer un maximum de tickets de loterie. Encore bien plus.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace