Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 19 – Un homme qui seul peut changer le cours d'une guerre


Je jetai un rapide coup d’œil sur-le-champ de bataille pour ainsi confirmer la situation actuelle.

Du côté des aventuriers, ils semblaient clairement dans une mauvaise situation. Ils étaient épuisés, mais malgré cela, ils continuaient à se battre et à vaincre les monstres, les uns après les autres.

Mais ceci était inutile, car après avoir abattu l’un de ces monstres, un nouveau apparaissait.

Et en face, c’était totalement l’inverse. Un ou deux aventuriers tombaient parfois au cours de la bataille, mais de ce côté-là, aucun renfort ne venait combler le vide laissé par la perte.

Et donc, en raison de cette différence, les aventuriers étaient accablés par l’ennemi.

Si c’est le cas alors — je vais d’abord réduire le nombre de ces créatures pour leur donner un répit. Me dis-je.

Je me déplaçai donc vers le champ de bataille, tenant Eleanor dans ma main.

J’arrivai ainsi à côté d’un squelette qui affrontait un aventurier, et d’un seul coup, je le tranchai en deux.

« Qui êtes-vous… ? » (aventurier A)

Quand je regardai plus attentivement l’état de l’aventurier, je pus constater qu’il était très amoché. Il me regardait avec une forte suspicion clairement visible dans son expression du visage.

Je n’avais pas le temps pour des explications, alors je me dirigeais vers les prochaines montres à proximité avant de les oblitérer les uns après les autres.

Je pourfendais chacun des monstres d’un seul coup alors que je traversais tranquillement le champ de bataille.

Après avoir réduit de manière drastique le nombre de monstres présent, plus aucun aventurier ne tomba sous les coups de leurs opposants.

Je traversai ainsi de part en part le champ de bataille, et là où je passais, un amoncellement de cadavres de ces choses immondes accompagnait mes pas.

Et ainsi, voyant que je permettais au cours de la bataille de la guerre de devenir de plus en plus favorable à notre côté, je continuais ma marche sanglante.

Les aventuriers que j’avais précédemment sauvés commencèrent quant à eux à aider les autres aventuriers qui étaient encore aux prises avec des créatures.

Et ainsi, le nombre de combattants de notre côté augmenta, et à l’aide de leurs coopérations, le nombre de nos opposants diminua considérablement.

Et comme le nombre de monstres commença à diminuer, notre rythme de progression augmenta de plus belle.

Et pour la première fois, le cours de la guerre changea vraiment en notre faveur. Les aventuriers commencèrent à repousser la marée ennemie.

Mais c’est à ce moment-là que l’un des aventuriers commença à m’attaquer.

« Sale Bâtard !!! » (aventurier B)

Il s’agissait d’un jeune aventurier. Eleanor bloqua l’attaque de son épée longue sans aucune difficulté.

« Es-tu le meneur de ces monstres ?! » (aventurier B)

« De quoi parles-tu ? » (Kakeru)

« Ne joue pas avec moi. Tu ne peux pas cacher l’aura maléfique qui émane de toi ! » Annonça l’homme comme si c’était une évidence.

Ahh —, je devinai à ce moment-là de quoi il parlait.

Peu importe comment vous le regardez, la sombre aura générée par Eleanor me cataloguait comme faisant partie des rangs des monstres.

En plus de cela, l’origine de ces monstres était bel et bien Eleanor.

On ne pouvait donc pas y faire grand-chose s’il se trompait ainsi.

Et pour le dire franchement, cet homme avait donc un peu raison.

« Attends, tu as tort à propos de cette personne ! » (aventurier A)

Un aventurier différent arriva dans le dos de mon attaquant et il bloqua l’homme. Quand je regardai plus attentivement qui c’était, je vis qu’il s’agissait du premier homme que j’avais sauvé plus tôt.

« Qu’est-ce que tu racontes ? » (aventurier B)

« C’est la vérité ! Il m’a sauvé la vie ! » (aventurier A)

L’homme arrêta son mouvement, il semblait clairement hésiter quant à l’attitude à avoir.

Comme le temps des explications n’était pas encore venu, j’étais content que cela finisse si simplement vu qu’il était sur ma route.

Les monstres continuèrent ainsi à être fauchés par ma lame, encore et encore. Après en avoir battu pendant un bon moment, je réalisai finalement quelque chose. Les nouveaux monstres qui arrivaient dans le combat semblaient comme neufs. Ils ne portaient jamais de traces qui indiqueraient qu’ils aient déjà combattu auparavant.

Cela me donnait l’impression qu’ils venaient de 'Naître'.

« On dirait qu’il semblerait que le rythme de mes morts ait dépassé le rythme de la production des monstres. » (Kakeru)

( Oui, il semblerait que cela soit le cas. ) (Eleanor)

« Alors dans ce cas, comment faisons-nous pour que la réapparition de monstres cesse complètement ? » (Kakeru)

Comme j’avais un peu le temps de faire un petit bavardage, j’essayais de trouver une solution avec Eleanor.

( Qui sait ! ) (Eleanor)

« Comment cela peut-il être possible ? Ces monstres sont bien nés grâce à ton pouvoir, n’est-ce pas ? » (Kakeru)

( Je peux facilement leur dire de s’arrêter aussi longtemps qu’ils sont sous mon contrôle. Mais actuellement, il s’agit de la première fois où je ne peux pas les contrôler. ) (Eleanor)

« ... » (Kakeru)

En entendant ces mots, j’étais comme qui dirait perdu et je fus incapable de répondre.

« Je vais sceller cela. » Une femme aventurière arriva à côté de moi. Il s’agissait d’une magicienne qui utilisait la magie du vent.

« Sceller ? » (Kakeru)

« Nous les magiciens avons ce genre de pouvoir magique. Pour ce faire, il me faut aller jusqu’au point d’apparition et vous devez vous arranger pour me protéger afin que nous puissions sceller cela. » (jeune magicienne)

« Donc c’est correct pour moi si je ne fais qu’anéantir tous les monstres présents devant nous ? » (Kakeru)

« Exact ! » La femme aventurière hocha la tête. Elle regardait directement dans mes yeux. C’était un regard empli d’une grande attente à mon égard.

« Dans ce cas, devrais-je combattre plus sérieusement ? » (Kakeru)

« Hein ? Donc cela signifie que vous n’étiez pas jusqu’à maintenant encore sérieux ? » (jeune magicienne)

« Eh bien, vous pouvez le dire ainsi. » Hochai-je la tête en répondant et la femme devint alors encore plus surprise. Après tout, j’avais grandement économisé mes forces jusqu’à présent.

Le premier homme que j’avais sauvé au départ avait eu du mal à lutter contre un monstre. Les combattants au corps à corps étaient quant à eux corrects dans ce genre de situation, mais il y avait beaucoup de types d’aventuriers comme les sorciers et les archers qui avaient besoin d’être aidés lorsqu’ils étaient attaqués au corps à corps.

Si j’utilisais ma pleine force, il y aurait eu trop de chances pour que d’autres soient eux aussi frappés par mes attaques, donc j’avais réduit de manière drastique ma force. Mais là, je voulais utiliser ma pleine puissance à partir de maintenant. C’était devenu une situation où je devais donner mon maximum.

« Nous avons un problème ! » (aventurier C)

« Uwahh! Qu’est-ce que c’est que ce truc ! » (aventurier D)

Les voix contenant de la peur pourraient être entendues d’un peu partout dans mon entourage. Tout le monde regardait dans la même direction. Moi aussi, je me tournai alors et regardai dans la même direction.

Dans la direction où je regardais, je vis alors un géant avec des cornes et des crocs qui possédait une aura maléfique autour de lui.

Il s’agissait de la première fois que je voyais ce genre de monstre.

« C’est quoi cela ? » (Kakeru)

( Il s’agit de l’Empereur des Enfers, Sandros. Comme tu peux le voir… je pourrais dire qu’il s’agissait de mon joker. ) (Eleanor)

« Enfer et damnation —, c’est vraiment un nom exagéré qu’il possède. » (Kakeru)

( Soit dit en passant, une seul de ces créatures peut renverser le cours de toute une guerre. ) (Eleanor)

« Ho ! Ho ! » Je fus un peu étonné par cette créature. J’étais après tout venu ici seulement pour trouver ce genre d’atout caché.

Alors que j’avais une conversation avec Eleanor, les aventuriers proches de moi s’étaient déjà éloignés de la zone. Ils avaient déjà fui dans la direction de Sandros.

« Je n’ai jamais entendu dire que même ce genre de monstre sortirait de cet endroit ! » (aventurier)

« Comment pouvons-nous égaler la force de ce monstre ? » (aventurier)

Les aventuriers qui avaient combattu vaillamment jusqu’à maintenant, contre un grand nombre de monstres avaient tous commencé à fuir les uns après les autres. Comme il possédait le nom de l’Empereur des Enfers, on pouvait certainement dire que cela avait un certain impact sur son apparence... et bien, on ne peut pas vraiment y faire grand-chose si la situation devenait ainsi.

En raison de la panique qui était contagieuse, la ligne de front était sur le bord de l’effondrement.

« L’endroit où cette chose se trouve actuellement n’est-il pas pile à l’endroit où apparaissent tous les monstres ? J’y ai déjà pensé avant, mais ne serait-ce pas l’endroit près de la grotte où se trouvait Mari ? » (Kakeru)

( C’est ce qui m’a semblée à moi aussi. ) (Eleanor)

« Alors dans ce cas — » (Kakeru)

Il ne restait même pas une minute avant que la situation ne change définitivement. Si cela continuait ainsi, la ligne de front s’effondrerait très rapidement.

À l’aide de la plume, je me téléportai proche de la grotte où il y a quelques jours, Mari avait été.

« Uwaa! » (Kakeru)

Je fus choqué par ce qui arriva alors. Une fraction de seconde plus tard, il y eut comme un mur qui apparut devant moi.

Voyant cela, je reculai donc un peu. Après avoir analysé la situation, je découvris qu’il s’agissait en fait de la jambe de Sandros qui était devant moi.

Plus tôt, cela m’avait semblé être un mur, car j’étais trop près de lui. Et après avoir regardé autour de moi, je pus constater qu’une dizaine d’aventuriers était couchée face à ce monstre. Je me demandai alors s’ils avaient été tués par Sandros... Mais cela ne faisait pas si longtemps depuis qu’il était apparu.

« Hein… ? » (Kakeru)

Comme s’il avait réalisé ma présence, il se tourna dans ma direction.

« Guuoooooooo ! » (Sandros)

Il rugit soudainement vers le ciel, puis fronça les sourcils en regardant dans ma direction.

« Ne semble-t-il pas qu’il vient tout à coup, de tombée enragée ? » (Kakeru)

« Guuoooooooo ! » (Sandros)

« De plus, il regarde dans ta direction. N’était-il pas ton subordonné ? Est-ce que quelque chose s’est passé entre vous deux ? » (Kakeru)

( Je me demande s’il n’est pas en colère d’avoir dû me servir gratuitement pendant plusieurs centaines d’années. ) (Eleanor)

« Peu importe comment tu regardes la situation, il semblerait que tu sois la cause principale de cette rage, n’est-ce pas ? » (Kakeru)

Bien sûr qu’il serait devenu fou de rage. Pour un monstre étant appelé l’empereur des enfers, de devoir être traité d’une telle manière, c’était sûr que cela le mettrait en colère. Sandros balançait son arme qu’il avait dans ses mains. Il s’agissait d’une longue épée qui devait bien mesurer cinq mètres.

Avec Eleanor en mains, je bloquai facilement l’attaque. Le choc causé par l’impact fut assez violent pour que tous les aventuriers dans les environs tombent inconscient. La situation risquait de devenir dramatique si je restais sur une position défensive.

Je pris donc l’initiative d’attaquer Sandros. Avant que sa deuxième attaque ne puisse être prête, je coupai la main de Sandros.

« Guoooo ! » (Sandros)

En réponse à cela, les yeux de Sandros furent injecter de sang, et il se mit à rugirent d’autant plus.

Avec le bras qui lui restait, il effectua un coup de poing dans le but de m’écraser. J’évitai facilement le coup de poing qui arriva, et par la même occasion, trancha sa dernière main. Puis, je courus jusqu’à son épaule et je sautai directement sur la face avant de sa tête.

« Guuoooooo ! » (Sandros)

Il se mit à nouveau à crier. L’air trembla assez fort pour que même mes habits en soient affectés. Je saisissais alors Eleanor et me plaçais en position.

« Je n’ai aucune rancune contre toi, mais — disparais à jamais de cet endroit. » (Kakeru)

Puis, tenant Eleanor des deux mains, je frappai le géant au niveau de sa tête. Sandros, tombant vers le sol, me regarda jusqu’au bout avec des yeux injectés de sang.

« Ce mec va-t-il aussi être ressuscité après une certaine période de temps ? » (Kakeru)

( Oui, si on lui laisse le temps. ) (Eleanor)

« La prochaine fois, il semblerait que la cible de son ressentiment sera sûrement moi. » Je murmurai cela tout en pensant que ce serait inévitable. Après tout, j’étais celui qui avait vaincu ce monstre.

La conclusion de la bataille progressa alors rapidement. Les aventuriers qui avaient été chargés de sceller le point magique avaient réussi à aller jusqu’au point d’apparition, — la grotte de Mari, et était en train de la sceller à l’aide de la magie.

Puis, une fois fini, un cri de triomphe résonna dans toute la zone, principalement focalisée sur ma personne.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace