Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 24 – L'épée seule ne le fera pas


Je regardai vers Orikuto, et y vis dès lors un grand rocher. C’est alors que je me suis dit qu’Orikuto ressemblait à un gros rocher de lave, Orikuto commença à se déplacer sur le côté. Bien que le corps d’Orikuto ressemble à de la lave, je ne ressentais aucune chaleur venant de lui.

Orikuto était un slime qui possédait une texture étrange quand on le touchait. C’était l’impression que j’avais eue alors que je le regardais. Je me précipitai vers lui et frappai avec Eleanor.

« Quoi ? Il est solide. » (Kakeru)

La toute première attaque que j’avais effectuée avec mon épée n’avait pu s’enfoncer que de quelques millimètres dans son corps. Il était extrêmement solide.

( Il arrive vers toi ! )

« Argg !!! » (Kakeru)

Après qu’Eleanor m’ait prévenu, je sautai sur le corps d’Orikuto et avant de monter jusqu’au sommet tout en tenant fermement l’épée Eleanor tandis que le corps d’Orikuto devenait de plus en plus gros comme s’il essayait de m’avaler

*GA BA* un son pouvait être entendu.

« Si nous devons être bloqués par Orikuto avec ce genre de solidité, il n’y aura plus d’échappatoire possible. » (Kakeru)

( Qui sait, peut-être que l’intérieur de ce monstre pourrait être plus fragile à percer ? )

« C’est classique. » Même si nous l’avions dit en plaisantant, nous n’avions aucune intention de le tester.

Orikuto tenta de s’étendre encore plus, m’attaquant encore plus férocement qu’avant. Après, ce qui me semblait être un croc apparu. On dirait qu’il avait clairement l’intention de m’avaler. J’esquivais cela en allant sur le côté. Depuis sa zone sans défense, je frappai à plusieurs repris en tenant à l’envers Eleanor. Mes mains devenaient progressivement engourdies, comme si Eleanor frappait quelque chose de vraiment trop dur.

Je frappais avec Eleanor aussi fort que possible. C’était assez fort pour sentir le sol trembler cependant, je n’avais même pas réussi à couper la partie du corps du slime qui se trouvait devant moi.

« Merddddddde!!! » Me mis-je à crier. Concentrant toute l’énergie que j’avais en moi, j’enfonçai Eleanor dans son corps.

« Uooooooooaahhhhhhhh! » (Orikuto)

Les sons de la lame d’Eleanor et du corps d’Orikuto s’affrontèrent pendant un moment, puis le corps d’Orikuto fut divisé en deux.

« Fantastique... » J’entendis la voix de Io qui se trouvait un peu plus loin derrière moi. C’était ce que je voulais entendre. Cependant, je n’étais pas dans une situation où je pouvais me baigner dans ses éloges.

« Quoi — –. » Dis-je, choqué. La partie du corps que j’avais coupé était en train de se recoller en une fraction de seconde. Son corps était revenu comme il était à l’origine.

Il s’agit là d’une caractéristique spéciale tout comme les slimes normaux avaient.

( Je vois, donc celui-ci est vraiment dangereux. ) J’entendis la voix d’Eleanor qui se réverbérait dans ma tête. Elle parlait avec un calme absolu, admirablement calme pourrions-nous dire.

« … C’est correct pour moi. » (Kakeru)

Je pris une profonde respiration avant de me remettre en position avec Eleanor en mains et de recommencer l’assaut contre Orikuto.

*Frappe* *Frappe* *frappe* *Haaaaaaaa*

Je découpai des morceaux entiers du corps d’Orikuto. En tout cas, j’utilisais Eleanor afin de frapper son corps. Les étincelles volèrent autour autour de moi tandis que les fragments de pierres volaient eux aussi les uns après les autres.

Puis, je plaçai encore plus d’énergie dans ma prochaine attaque.

« Haa… Haa… » (Kakeru)

Orikuto fut littéralement coupé en morceau, mais j’étais dès lors complètement à bout de souffle.

« Maintenant que j’ai réussi à autant le couper... » (Kakeru)

( Pas assez !)

« – ? » (Kakeru)

J’étais vraiment étonné. Les fragments d’Orikuto étaient lentement en train de se réunir, devenant rapidement de nouveau la masse de départ. Les attaques physiques n’arrivaient à le trancher définitivement. Et pour couronner le tout, en raison de mes précédentes actions contre Orikuto, mes mains étaient engourdies au point que je me demandais si je pouvais toujours faire la même chose que je faisais avant d’avoir agi ainsi.

« Monsieur Kakeru, j’ai fini mon incantation ! » (Io)

«––! Tirez-lui dessus ! » (Kakeru)

Criais-je en positionnant Eleanor dans une position défensive et en sautant en arrière. Après cela, Orikuto fut frappé directement par la magie de l’éclair d’Io. Orikuto cessa totalement de bouger. Il se recroquevilla, semblant assez confus.

Io arriva à mes côtés et commença à parler. « Vous êtes vraiment fantastique, Monsieur Kakeru. C’est la première fois que j’ai vois quelqu’un réussir à découpé Orikuto tout seul et en autant de morceaux. Mais plus probablement, je pense que ce genre de chose n’avait jamais été réalisée jusqu’à maintenant. »

Io m’avait alors regardé avec des yeux admiratifs — non, même sa voix semblait être pleine d’admiration, et pour être franc, cela m’avait alors donné un sentiment complexe. Si possible, j’aimerais m’occuper seul d’Orikuto.

« Je suis désolée d’être si bruyante. Récupérons rapidement les minerais avant de quitter aussi vite que possible cet endroit. » (Io)

« Quitter cet endroit aussi vite que possible ? » (Kakeru)

« Oui. Les mouvements d’Orikuto sont pour l’instant très restreints, mais cela ne prendra pas beaucoup de temps avant qu’il ne puisse à nouveau se déplacer. » (Io)

« Orikuto peut donc se guérit assez rapidement suite à cette attaque ? Que se passerait-il si vous le frappez encore une fois avec votre magie ? » (Kakeru)

« Je peux continuer à attaquer Orikuto étant donné le temps où il est incapable de bouger, mais, avec moi seule, ce serait... » Déclara Io avant de dire. « Je suis désolée. » En affichant sur son visage un air désolé.

« Le nombre minimal de magiciens nécessaire pour miner Orikudite est de 5 individus. Mais pour être avec le maximum de sécurité, il est recommandé d’en avoir au moins 7. » (Io)

« Donc si nous n’avons pas au moins ce nombre de personnes avec nous, alors... on ne pourra pas. C’est ce que vous essayez de me dire ? » (Kakeru)

« Oui. Si vous dites que si je peux le faire seul, je peux certainement le faire. Je peux frapper Orikuto une fois, puis prendre le maximum de morceaux d’Orikudite que je peux ramasser et puis fuir aussi vite que possible. Cependant, c’est très dangereux d’agir ainsi. Cependant, la durée pendant laquelle ses mouvements sont figés varie énormément entre chaque attaque, donc il existe le danger d’être attaqué par Orikuto alors qu’on mine et ramasse l’Orikudite. » (Io)

« Je vois. J’ai parfaitement compris le problème. Pendant ce temps-là, nous prenons tout ce que nous pouvons miner. » (Kakeru)

Si tel était le cas, alors on ne pouvait pas vraiment faire autrement, alors nous allions saisir tout ce que nous pouvons, après cela, nous nous téléporterons en utilisant ma plume de Warp juste à la dernière minute. Tout en réfléchissant à nos actions, nous avions tous deux commencé à miner l’Orikudite... mais,

« Mo... Monsieur Kakeru. Il commence à bouger ! » Io déclara cette phrase à haute voix. À notre grande surprise, Orikuto commença à bouger de plus en plus vite. Je plaçai Eleanor dans une position offensive avant de m’avancer afin de couvrir Io.

« Le temps où il est resté assommé, semble être raccourci. Est-ce qu’il ne diminuerait pas à chaque fois ? » (Kakeru)

« Il y a des moments où l’effet devient ainsi... il est alors considérablement réduit en durée. » (Io)

« Io, où en est votre sort ? »(Kakeru)

« Le prochain prendrait encore un certain temps avant d’être prêt. » Déclara Io avec une voix similaire à un cri. Merde, on pourra jamais miner de l’Orikudite si la situation continue ainsi.

Pour le moment, je pense de nous devrions nous retirer en utilisant la plume, puis revenir une autre fois.

Helena était silencieuse tout ce temps. Elle avait été silencieuse depuis le moment où nous avions rencontré Orikuto. Ses yeux continuaient à regarder vers nous avec une expression immuable.

Je me demandai alors — une pensée que j’avais apparut alors en un éclair. Tel un courant électrique qui clignotait dans mon esprit. Je me mis donc à crier. « Hélèna — ! Lancez une des balles magiques sur le monstre ! »

« D’accord ! » (Helena)

Tout comme ce que je lui avais demandé, Hélèna sortit une balle magique (noire) puis la jeta directement sur Orikuto. La balle vola tout comme une pierre avant de frapper le corps d’Orikuto. L’effet de la balle magique (noir) était qu’il frappait la cible touchée avec la magie où il est le plus vulnérable. Dans le cas d’Orikuto, la magie qui devrait être utilisée serait sûrement la foudre.

En un instant, la balle explosa, produisant des éclairs et du tonnerre.

Quant à moi — je sautai directement sur Orikuto. Je m’accrochai sur Orikuto tout en encaissant aussi la magie de la foudre en même temps que lui.

« Monsieur Kakeru ? » Une voix emplie de surprise put être entendue en provenance d’Io alors qu’elle se posait des questions sur la situation. C’était tout à fait une réaction normale. Cependant, tout allait bien. Jusqu’à maintenant, tout se déroulait selon le plan que j’avais conçu.

« Monsieur Kakeru, allez-vous bien ? » Io regarda vers moi, très inquiète, puis elle regarda dans la direction d’Hélèna afin de voir comment elle réagissait.

« Je vais bien. Je n’ai pas reçu tant de dommage. » Je déplaçai mon corps afin de lui prouver que j’allais bien. Je ne jouais pas du tout la comédie, car j’avais encaissé des dommages qui étaient si faibles qu’il ne valait même pas la peine de le mentionner. Si vraiment je devais dire ce que ce sort m’avait fait, alors je dirais que j’avais été légèrement engourdi au niveau du coude.

« À la place de pensée à moi, il vous faudrait mieux commencer à miner. Je vais désormais tout faire afin de bloquer les mouvements d’Orikuto. » (Kakeru)

« Hein ? Mais... » (Io)

« Je pense que d’agir ainsi est mieux... » Je décidai donc de montrer une preuve que j’allais très bien à Io qui avait toujours l’air tellement inquiète.

J’agissais alors comme je l’avais fait précédemment. Avec la même sensation que j’avais ressentie avec le feu et la glace, je commençai à utiliser la magie de la foudre. Une attaque de foudre frappa Orikuto qui n’avait pas encore pu se déplacer.

« Un éclair ! Je compris. Vous est désormais capable d’utiliser une magie de foudre comme vous avez été frappé par elle juste avant. » (Io)

« Oui, j’ai fait ce qu’il fallait afin de survivre à une attaque de fondre. Et aussi longtemps que j’ai une affinité avec lui, je suis donc capable d’utiliser la magie, n’est-ce pas ? » (Kakeru)

« Oui ! » (Io)

« Pour le dire simplement, mon plan fonctionne à merveille — et maintenant... » (Kakeru)

J’avais alors imaginé à nouveau le sentiment que j’avais ressenti, ce qui me permit d’effectuer une autre Attaque Magique. Avec deux attaques de foudre consécutif, le corps d’Orikuto s’écroula lourdement au sol.

« Il semblerait que je sois capable de faire des attaques de magie à la chaîne. » Dis-je comme s’il s’agissait d’un fait tout à fait normal. J’avais une bonne affinité avec la foudre et j’avais une Puissance Magique requise pour ce genre de chose.

Eh bien, je parie que je suis capable de faire ces actions parce que j’ai mon pouvoir de triche qui multiple tout 777 fois.

« Laissez-moi-le neutraliser pendant que vous deux, vous allez vous occuper de collecter l’Orikudite. » (Kakeru)

« D’accord. » (Helena)

« Compris. » (Io)

« Ha oui ! Vous n’avez pas à vous soucier de la quantité que vous ramassez, car une fois tout réuni, j’utiliserais ma plume de téléportation afin de tout transporter jusqu’à notre point de retour. » Dis-je aux deux avant de tourner mon regard dans la direction d’Orikuto.

Dès lors, je me concentrai sur Orikuto afin de lui lancer une magie d’éclair à chaque fois qu’il recommençait à se déplacer, même d’un simple frémissement. Assez étrangement, l’évolution de la situation était très différente de ce que j’avais imaginé jusqu’à maintenant.

« Je me demande bien quel genre de personne est monsieur Kakeru. C’est la première fois que… je vois une personne être aussi bonne avec une épée qu’avec la magie. » (Io)

« Si vous regardez un peu en avant dans l’histoire, vous comprendriez mieux qui il est. » (Helena)

« Histoire ? Qu’est-ce qu’il y a à avoir avec l’histoire ? » (Io)

« Tout au long de l’histoire, il existe des histoires concernant des Héros quand ils étaient jeunes. Et Monsieur Kakeru leur ressemble énormément. » (Helena)

« Je vois. » (Io)

J’entendais la conversation entre Hélèna et Io, alors que pendant ce temps-là, je me calmai en entendant leurs propos.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace