Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+
Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 26 – Je le ferais


« J’ai entendu dire par Son Altesse Royale que vous aviez besoin d’un partenaire commercial pour faire des affaires. » (Delphina)

« Oui. » (Kakeru)

« Si c’est le cas alors, d’abord... » (Delphina)

Delphina leva un de ses doigts. À ce moment-là, deux hommes (probablement ses subordonnés) entrèrent dans la pièce, posant une boîte rectangulaire sur le dessus du bureau, puis, après s’être excusés, sortirent de la pièce.

« Qu’est-ce que c’est ? » (Kakeru)

« 2500 pièces d’argent. Il s’agit là d’un paiement en avance. » (Delphina)

« Un paiement en avance… ? » (Kakeru)

« S’il vous plaît, utilisez-le comme fonds immédiatement disponible. » (Delphina)

« Donc, c’est correct si je vous livre les marchandises plus tard ? » (Kakeru)

« Certainement. Vous pouvez nous apporter toute sorte de marchandises, car nous les traiterons de notre côté. » (Delphina)

« Je comprends. » (Kakeru)

2 500 pièces d’argent. Je serais ravi de pouvoir utiliser ma réduction de 50 %. Mais si je ne pouvais pas le faire, je n’obtiendrais que 8 billets de loterie. Mais bon, c’était après tout ma propre situation.

« Merci, je vais en faire pleinement usage. Comment dois-je livrer les marchandises ? » (Kakeru)

« Je vais demander à mes hommes de venir demain, alors donnez les marchandises aux hommes que je vous aurais envoyés. » (Delphina)

« Compris. » (Kakeru)

Pendant ce temps, il fut établi que je voudrais aller à la mine de l’Orikudite. Je verrai bien combien d’Orikudite ils seront en mesure d’acheter.

« Au fait. » Delphina changea totalement de sujet. « Ce que vous avez avec vous, est-ce bien “Eleanor” ? »

« Hein !? Oui, avez-vous aussi entendu parler de celle-ci par Hélèna ? » (Kakeru)

« Il s’agit là d’une épée très bien réalisée. » Ses sourcils se haussèrent.

« Que voulez-vous dire ? » (Kakeru)

« Exactement ce que je viens de dire. » (Delphina)

« Essayiez-vous d’insinuer qu’il s’agit d’un faux ? » (Kakeru)

« Vous-même ne l’avez pas réalisé jusqu’à maintenant ? » (Delphina)

« ? » (Kakeru)

« Il n’existe pas d’humain qu’Eleanor ne puisse pas consommer son cœur et le posséder entièrement. Il n’y en a même pas un seul dans toute l’histoire. L’empereur de l’enfer, Rodotos et le chimera aussi, ne faisaient pas exception. Cela dit, vous êtes capable de rester calme même si vous détenez cette épée, ceci le prouver bien mieux que toute autre chose. » (Delphina)

Je comprends.

J’avais entendu quelque chose de similaire à ça avant ce jour, comme quoi il n’y avait personne qu’Eleanor ne pouvait pas posséder, mais je n’avais jamais pensé que c’était dans une telle mesure.

Et bien, dans ce cas, on ne pouvait pas faire grand-chose.

« L’Altesse Royale Helena est encore jeune, c’est pourquoi elle ne sait pas. » (Delphina)

* Kachin * quelque chose explosa en moi.

On ne pouvait rien y faire, car Eleanor étant incapable de consommer le cœur d’une personne est un jugement sans fondement. Cependant, tout à l’heure, quelque chose avait comme explosé en moi.

En d’autres termes, car Helena est si jeune, elle ignorait les choses du monde, et donc, est-ce ainsi qu’elle avait pu être trompée par moi ?

Et donc, le fait qu’Hélèna avait placé sa foi en moi était quelques choses liées au fait de ne pas connaître les choses du monde ?

* Kachin * quelque chose éclata encore plus en moi.

Maintenant… Quelqu’un devait être puni.

Je dégainai Eleanor.

« Voulez-vous le tenir dans vos mains ? » (Kakeru)

« Mon dieu, êtes-vous vraiment sûr ? » (Delphina)

C’était un regard provocateur. Ses yeux disaient : « Vous serez exposé si je le fais vraiment. »

« Bien sûr. » (Kakeru)

Delphina s’approcha d’Eleanor, la regardant attentivement.

« Maintenant que je l’ai regardé d’une distance encore plus proche, elle a vraiment bien été réalisée. Il ne manque aucun détail... » (Delphina)

Puis, après avoir pris l’arme, les yeux de Delphine s’étaient ouverts en grand. Son corps entier tremblait, qui devint plus tard un spasme continu. Et une sombre aura commença à sortir de son corps.

Elle était dans un état similaire à celui que Mari avait eu avant.

« C’était rapide avant qu’elle ne soit possédée. » (Kakeru)

J’étais calme, aussi calme après qu’elle ait laissé entendre de telles choses. Je ne m’attendais pas à ce que cela se fasse dans cette mesure, mais ainsi, c’était arrivé dans cet état.

Delphina commença à frapper avec Eleanor puis Tania apparut d’un coup. Elle avait la même apparence qu’elle avait eue quand je l’avais vue pour la première fois au manoir. La Tania qu’Eleanor avait invoquée portait encore la même tenue de femme de chambre, mais elle s’était transformée en un esprit de vengeance.

« Je vois, même Tania devient comme ça. Plus tard, je vais devoir m’excuser auprès d’elle. » (Kakeru)

Parce que je l’ai aussi impliqué dans l’affaire.

« Uuooooooooo!!! » Delphina haussa sa voix jusqu’à ce qu’elle devienne un cri. C’était tout comme le cri d’une bête. Même ses yeux injectés de sang ressemblaient à ceux d’une bête.

« Alors qu’est-ce que vous en pensez ? Vous êtes-vous assurée qu’il s’agissait bien de la vraie ? » Demandai-je, mais aucune réponse ne me fut donnée.

Je ne pouvais entendre qu’un faible gémissement qui venait du plus profond de sa gorge.

« Est-elle dans un état encore plus possédé par rapport à ce qu’avait subit Mari ? » (Kakeru)

Je m’étais alors rappelé qu’à l’époque, lorsque Mari était possédée par Eleanor, Mari m’avait demandé d’être sauvé. Pour être exact, même si son corps avait été contrôlé, sa conscience était toujours là. Je parie qu’elle était dans ce genre de condition à ce moment-là, je demanderai plus tard à Eleanor.

En même temps, Tania lança des sorts à l’aide de sa magie de glace. Je ne m’attendais pas à ce qu’elles agissent dans une formation d’arrière-garde et d’avant-garde. J’avais réussi jusqu’à maintenant à éviter ses attaques, mais les flèches de glace détruisaient la pièce où nous étions.

« Maître, allez-vous bien ? » (Miyu)

La voix inquiète de Miyu put être entendue en provenance de l’extérieur de la pièce.

« Je vais bien. Je vais sortir pendant un moment, alors, s’il vous plaît, nettoyer la pièce. » Dis-je cela à Miyu.

« Hein !? D’accord. »  (Miyu)

Puis, je m’avançais vers la zone des seins de Delphina que je la touchai légèrement avant d’utiliser ma plume de téléportation. J’étais alors téléporté vers la plaine herbeuse où je chasse habituellement les vaches des montagnes.

De nuit, la plaine herbeuse avait l’air excessivement spacieuse sans autre chose pouvant être vue.

« Si nous sommes ici, alors je n’ai pas à me soucier des dégâts qui seront occasionnés. » (Kakeru)

Je m’étais alors demandé si elle n’était pas complètement possédée, car elle n’avait pas été le moins du monde surprise après que j’eus utilisé la plume afin de me téléporter vers cet endroit. Au lieu de ça, elle était restée identique à avant et continuait à m’agresser en utilisant Eleanor.

Trois minutes passèrent. Delphina était alors tombée inconsciente sur le sol. Ses vêtements étaient totalement en désordre. Elle semblait vraiment être dans un état comme si elle avait été agressée sexuellement juste avant ça. Voilà ce qu’on aurait pensé en la regardant. Mais je ne lui avais rien fait.

Comme elle s’était battue en utilisant une main pour effectuer des Attaques Magiques, elle s’était mise elle-même dans cet état. C’était aussi simple que ça.

« Eh bien, je pense que cette fois-ci, elle aura appris la leçon. » (Kakeru)

(Tu es vraiment un homme très méchant. M’avoir utilisée ainsi pour me faire faire ce que tu voulais...)

« Ne l’as-tu pas pris trop à cœur ? » (Kakeru)

(Non, car c’était amusant. La prochaine fois, laisse-moi encore posséder quelqu’un d’autre.)

« Je vais réfléchir à cette possibilité. » (Kakeru)

Cependant, je n’avais pas dit que je le ferais.

« Tania, vas-tu bien ? » Demandai-je à la femme de chambre fantôme qui flottait en plein air.

« D’une manière ou d’une autre, je me sens très fatiguée... Est-ce que c’est d’accord si je vais me reposer pendant un moment ? » (Delphina)

« Ouais, je suis désolé de t’avoir entraîné là dedans. » (Kakeru)

« Unn. À plus tard. » Tania avait dit ça avec une voix endormie avant de disparaître d’un coup.

« Oh. Allez-vous bien ? Oh... » (Kakeru)

*Pachi* *Pachi* *Pachi*

« Vous savez, j’ai retenu beaucoup de ma force... » (Kakeru)

*Pachi* *Pachi* *Pachi*

« Je vais vous faire une farce si vous ne vous réveillez pas. » (Kakeru)

« Hm... mmmm. » Elle se réveilla lentement.

Elle avait les yeux écarquillés quand elle regardait la zone environnante, puis elle me regarda ainsi qu’elle-même. Son état était vraiment déplorable, mais en même temps très érotique. Elle avait alors utilisé ses habits afin de couvrir les parties de son corps qui avait été exposé puis elle commença à reculer en produisant un *zasazasazasa* dû à son contact avec le sol.

Son visage était entièrement rouge. Elle semblait être très embarrassée.

.... C’est très excitant ce que je vois là.

« Quoi ? Qu’avez-vous fait ? » (Delphina)

« Vous ne vous souvenez de rien ? » (Kakeru)

« Se rappeler de… ? Nous avons eu une conversation à l’intérieur du manoir, et après ça. Je tenais Eleanor... » (Delphina)

Il semblerait qu’elle commençait à se souvenir.

« C’est vrai. Je vous ai laissé prendre Eleanor. Avez-vous des souvenirs concernant ce qui s’est passé après cela ? Et bien, ce n’est rien de bien grave. Vous étiez possédé par Eleanor, et donc, vous avez perdu le contrôle jusqu’à ce que vous retrouviez votre conscience, c’est tout. » (Kakeru)

« C’est donc la raison de pourquoi je suis actuellement dans un tel état. » (Delphina)

« C’est bien ça. » (Kakeru)

« Donc cette épée, c’est vraiment l’Épée Maudite Eleanor ? » (Delphina)

« Voulez-vous la tenir encore une fois afin de vérifier ? » Je dégainai Eleanor, et c’est alors que les douces mains de Delphina se mirent à trembler.

« Non, je suis désolée. Cette noirceur qui restait dans ma tête... Je ne veux plus jamais devoir subir cette expérience. » (Delphina)

« La noirceur... » Je vais devoir demander si c’est 'quelque chose' qu’Eleanor avait laissé dans sa tête.

« Ce genre de chose... c’est... » Murmura Delphina.

L’incident s’était terminé avec un meilleur résultat que ce que j’avais prévu.

Eh bien ! Maintenant que j’ai prouvé à Delphine que l’épée que j’avais avec moi était bien Eleanor, je vais donc revenir au manoir — pendant que j’avais cette pensée, je regardai Delphina, mais son état était très étrange.

Tout en saisissant l’ourlet de sa propre jupe, elle se mordait les lèvres comme si elle endurait quelque chose. Son visage devient plus rouge, encore plus rouge qu’auparavant. Maintenant que je la regardais plus attentivement, elle semblait très agitée, voire impatiente.

« Delphina ? » (Kakeru)

« — Hein ? » Sa réponse fut lente.

(Donc cette femme se dirige vers ce côté-là. Hehe)

Ce côté-là ?

(Ceux qui utilisent mon pouvoir subiront un effet secondaire. Il y a différents effets secondaires, mais cet effet dépend de la personne elle-même.)

Tu veux dire que c’est comme une compensation pour avoir utilisé ton pouvoir ?

(Oui, cependant, c’est limité à seulement ceux qui m’ont utilisé.)

Je pouvais entendre un gloussement se réverbérer dans ma tête.

Et donc, quel est l’effet secondaire que Delphina subit ?

(Une excitation sexuelle.)

Hein !?

(Une excitation sexuelle.)

Par excitation sexuelle, veux-tu parler de 'cette' excitation sexuelle ?

(Quelle autre signification faut-il associer à l’excitation sexuelle autre que ça ? Je n’ai pas vraiment fait le compte exact, mais plus de la moitié des femmes devienne ainsi en raison de l’effet secondaire.)

Excitée. Je regardai alors Delphine.

Quand Eleanor m’avait annoncé ça, je ne pus pas m’empêcher de la regarder alors que mon imagination était devenue totalement débridée.

Ses regards étaient langoureux et sa respiration montrait son excitation. Ses yeux étaient tranchants, mais néanmoins assez tendus.

Certes, Eleanor avait déclaré qu’il s’agissait de l’excitation sexuelle, et Delphina semblait vraiment être sous cet effet.

(Il vaudrait mieux que tu lui offres ta virilité le plus tôt possible, car si tu la laisses ainsi sans que tu ne lui fasses rien, dans cet état, ses vaisseaux sanguins vont se briser et elle va en mourir.)

« Quoi...? » Je regardai alors Delphine.

Cette femme va vraiment mourir ?

Je ne voulais vraiment pas faire ça. Je voulais juste la punir un peu, mais je n’avais jamais voulu la tuer. Et plus encore. Ce serait bien de le faire ! J’avais vraiment envie de le faire.

Est-il normal pour n’importe quel homme de le faire dans une telle situation ?

(S’ils font l’acte jusqu’à la toute fin.)

J’ai compris.

Je m’étais alors rapproché de Delphina, et poussai délicatement la jeune fille extrêmement excitée sur le sol.

Ses habits qui avaient déjà été déchiquetés furent arrachés en une fraction de seconde.

*

J’étais ainsi devenu un véritable homme.

Étonnamment, Delphina qui n’était pas encore une adulte de ce côté-là — devint, à ce moment-là, unie avec moi.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace