Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 28 – Tirage spécial


Je tenais dans mes mains dix billets de loterie au moment où je quittais la Firme de Commerce Saramas.

J’avais acheté les terres se trouvant autour de mon manoir, ce qui m’avait coûté environ 3 000 pièces d’argent, et j’avais laissé toutes les choses gênantes concernant cette transaction à Saramas afin qu’il s’en occupe. En utilisant le coupon de réduction de 50 %, j’avais réussi à ramener à la fin le prix de mes achats à seulement 1500 pièces, j’avais donc acheté du terrain supplémentaire pour 1500 pièces d’argent. Après avoir fait ça, ce qui était apparu, c’était précisément ces billets de loterie qui étaient actuellement en ma possession.

Même si j’avais utilisé la réduction de 50 pour cent, les objets que j’achetais étaient toujours considérés comme ayant le même prix en ce qui concernait le nombre de billets de loterie.

Je m’étais alors dit que cet avantage était vraiment l’un des meilleurs que j’avais. Jusqu’à maintenant, il me fallait environ 300 pièces d’argent pour acquérir un ticket de loterie, mais avec ce coupon de réduction, j’avais pu avoir un ticket de loterie en utilisant seulement 150 pièces d’argent. Avec ce rythme, je pouvais jouer beaucoup plus souvent avec la machine à loterie. Je devais donc continuer à mettre de côté les billets pour ainsi pouvoir jouer un grand nombre de fois d’un seul coup.

Mais à la place, allons jouer un peu à la loterie !

Tenant mes dix billets de loterie fermement, je pensai fortement à cette salle de loterie. D’un seul coup, le paysage devant moi changea, j’étais arrivé dans la salle de loterie.

« Ohh, d’une certaine manière, cet endroit semble un peu différent d’avant. » Eleanor qui s’était transformée en une loli et elle s’était assise sur mon épaule.

Tout comme Eleanor avait dit, cette salle de loterie avait l’air un peu différente.

Qu’il s’agisse de la décoration intérieure, ou du personnel avec qui j’étais familiarisé, mais pour une raison quelconque, ils avaient tous cette ambiance de type 'Félicitations' de présent.

« Bienvenue cher client. » (employée)

« Qu’est-ce qui se passe avec tout ça ? » (Kakeru)

« À partir de maintenant, un tirage spécial a commencé. » (employée)

« Un tirage spécial ? » (Kakeru)

« Oui, à partir de maintenant et pendant une durée d’une semaine. Les prix de la loterie de cette fois-ci seront des objets spéciaux. Ces prix ne peuvent être obtenus qu’au cours de cette semaine de tirage spécial, alors, veuillez jouer à la loterie autant que vous le voulez. » (employée)

« Un tirage spécial, pourquoi y a-t-il une telle chose ? » (Kakeru)

« Cher client, êtes-vous au courant à propos du Royaume de Mercury ? » (employée)

« Ha ! » (Kakeru)

Comment ne pas le savoir qu’il s’agissait là du pays de la Princesse Hélèna et de la Princesse Iris ?

« Vous voyez. À l’heure actuelle, dans le Royaume de Mercury, ils émettent des billets de papier remplaçant les pièces de monnaie. Comme il s’agit là d’un grand événement, nous aimerions essayer de faire comme eux en organisant un événement avec des tirages spéciaux. » (employée)

« C’est donc la raison de tout ça. Mais y a-t-il un lien entre les deux ? » (Kakeru)

« Lorsque le vent souffle, le marché en profite. » (employée)

« Alors, c’est comme si le magasin de ramen qui font des événements spéciaux après la Saint-Valentin ? » (Kakeru)

C’était ce que je pensais. Bien qu’il n’y ait pas de lien entre les deux, ils le célébraient quand même. C’était une attitude très marchande.

En dehors de ça, je regardai alors la liste des prix pour ce tirage spécial.

Prix ​​de consolation — Prêt d’un pouvoir (50 %, jusqu’à épuisement)

Troisième prix — Prêt d’un pouvoir (30 secondes)

Deuxième prix — Prêt d’un pouvoir (3 minutes)

Premier prix — Prêt d’un pouvoir (1 heure)

Tous les prix étaient les mêmes. Ceci avait dû être fait dans l’urgence, c’était pourquoi les cadeaux semblaient si peu inspirés.

« Je vais vous expliquer les prix. Cher client, les pouvoirs mentionnés ici sont le pouvoir que vous possédez. Il s’agit donc d’un cadeau qui vous permet de prêter votre pouvoir à la personne que vous voulez. Par exemple, la personne qui était ici avec vous la dernière fois. S’il utilisait cette compétence, il pourrait prêter le pouvoir de tentacule qu’il possède et le fournir aux autres personnes. » (employée)

Je comprends.

« Mais pour vous, très cher client, ce serait un peu différent. Pour une personne avec toutes ces capacités augmentées de plusieurs fois, vous pouvez prêter le multiplicateur d’amplification de capacités pour une capacité bien spécifique à la personne de votre choix. » (employée)

« Donc, vous vouliez dire, je peux prêter le multiplicateur d’amplification de puissance que j’ai ? » (Kakeru)

« C’est exactement cela. » (employée)

Je vois, cela a vraiment l’air fantastique.

Par exemple, si je prêtais à Io mon pouvoir d’amplification de la magie d’éclair, elle pourrait garder occupé Orikuto pendant une plus longue période de temps. Et encore mieux, comme mon pouvoir était comme fragmentaire, ceci ne réduisait pas tant que ça ma propre puissance.

Comme pour le moment où je me suis battu contre Eleanor, je n’avais utilisé que ma multiplication de force pour la dominer. Je pouvais donc prêter ce genre de capacités… Hmm, si je pouvais prêter ma puissance à ma femme se serait vraiment géniale.

Je regardai à nouveau la liste des prix. Bien que les charges elles-mêmes soient omises, je me demandais si cela fonctionnerait correctement.

« Au-dessus du troisième prix, je peux utiliser cette compétence un nombre de fois illimité, c’est bien ça ? » (Kakeru)

« Oui, tout à fait. Mais en échange, l’effet est plus court. » (employée)

« Le premier prix est vraiment le premier prix. Le temps donné est exceptionnel et vous pouvez l’utiliser autant qu’on le souhaite, la compétence spéciale ne sera pas épuisée. » (Kakeru)

« En passant, si par hasard, vous deviez obtenir le troisième prix deux fois. Vous pourrez alors prêter votre pouvoir deux fois à la même personne, ou le prêter simultanément à deux personnes différentes. » (employée)

« Donc, il vaut mieux que je donne le pouvoir lorsque la durée est presque terminée, n’est-ce pas ? » (Kakeru)

Le premier prix serait évidemment une grande victoire si je pouvais l’obtenir, si je devais gagner le troisième prix dix fois. Ce serait aussi très intéressant.

Feu, glace et éclair...

« J’apprendrai plusieurs types de magie à partir de maintenant, mais cela impliquerait que je pourrais le diviser en 10 et que je devrais avoir divers sorts magiques à la fois activés sur moi. » (Kakeru)

Je devrais dès lors me concentrer sur l’apprentissage de nouvelle magie.

Hum… Vraiment délicieux.

« Quelle est la date d’expiration pour “l’utiliser jusqu’à épuisement” ? » (Kakeru)

Pour ce type de chose. Dans les jeux, il y a beaucoup d’articles qui s’utilisaient pendant un temps limité. Pour confirmation, j’avais demandé à ce sujet.

« Il n’y en a pas. » (employée)

« Alors il est devenu un prix encore plus délicieux. » (Kakeru)

« Après tout, c’est un prix pour le tirage spécial. ». (employée)

Même si s’agissait une liste de prix qui avait été conçu à la va-vite.

.... Non, peut-être qu’il n’avait pas été fait sans y avoir bien réfléchi avant.

Eh bien, avec tout ça, je n’avais toujours pas joué à la loterie.

« Bon, pour cette fois, j’aimerais jouer en utilisant ces dix billets. » (Kakeru)

« Oui, certainement. J’ai bien reçu vos billets de loterie. Alors vous pouvez y jouer 11 fois. » (employée)

« Laisse-moi faire. » (Eleanor)

« C’est chose sûre. » (Kakeru)

Eleanor descendit de mon épaule. Tout comme avant, j’avais mis mes deux mains sous ses bras et l’avais levé comme une enfant, puis j’avais aligné sa hauteur pour qu’elle accède facilement au levier de la machine de loterie.

« Trois, deux, un. » (Eleanor)

*garagaragaragaragara*

« Aah ! Toi... encore une fois ??? » (Kakeru)

« Ahahahahaha. » (Eleanor)

Eleanor tira sur le levier de la machine de loterie une seule fois alors qu’elle faisait une série de grands rires.

Les boules vinrent les unes après les autres. En un clin d’œil, mes onze chances furent utilisées. Mes 1 500 venaient d’être utilisés comme ça. Le temps pris pour tous mes tirages n’atteignit même pas les dix secondes. Je me demandais si c’était ce qu’on appelle jouer en se précipitant.

« OK. Vous avez gagner dix prix de consolation, et…. Félicitations, vous avez gagné le troisième prix. » (employée)

« Je l’ai fait ! » (Eleanor)

« Ce prix surpasse les dix autres prix de consolation. » (employée)

***

Je pris avec moi Io pour aller jusqu’à la Montagne de l’Orikudite.

« Bonjour, allons-nous récolter du minerai d’Orikudite ? » (Io)

« Ce serait notre deuxième but, mais aujourd’hui, j’ai aussi une expérience que j’aimerais faire. » (Kakeru)

« Une expérience ? » (Io)

« Si Orikuto vient, j’ai besoin que vous le bloquiez à vous toute seule. » (Kakeru)

« Haa. » (Io)

« Alors, utilisez votre sort d’éclair dès que possible ! » (Kakeru)

« Mais avec ma Puissance Magique... » (Io)

« Oh ! Ça m’a semblé assez rapide. » (Kakeru)

« Eh… eh !!! » Io fut surprise par ma demande.

« Ka, Monsieur Kakeru. » (Io)

« Quoi qu’il en soit, faites-le, si c’est vous, je sais que c’est possible de le faire. » (Kakeru)

J’avais sorti le prix de consolation de la loterie et je l’avais utilisé. J’avais choisi Io en tant que la cible et je lui avais prêté ma capacité augmentée en magie d’éclair.

[Prêt de la capacité augmentée en magie de foudre à Io Akosu, le temps restant est de 4 minutes 59 secondes]

Une voix qui était différente d’Eleanor put être entendue dans ma tête. Io avait utilisé sa magie de foudre et avait frappé directement Orikuto.

« Encore une fois, aussi vite que vous le pouvez. » (Kakeru)

« Atten… d’accord. » Après que je lui ai dit ça, Io relança immédiatement un nouveau sort d’éclair sans même un délai d’attente. « Mais… que se passe-t-il… ? »

« À l’instant, je vous ai prêté temporairement ma Puissance Magique. » (Kakeru)

« Vous m’avez prêté votre… ? Hein, heeeeeeee. Est-ce possible de faire ça ? » (Io)

« Oui, je le peux. Est-ce quelque chose que vous n’aviez jamais entendu jusqu’à maintenant ? » (Kakeru)

« Ce n’est pas exactement le cas, mais… J’ai entendu un cas une fois, mais il s’agissait d’une technique perdue et interdite depuis qui permettait de transférer sa Puissance Magique en échange d’une vie, mais le faire temporairement est... » (Io)

« Je vois. Mais là, bloquez Orikuto dès qu’il commence à bouger. » (Kakeru)

« Héé… ! Fantastique… Je peux lancer des sorts à la chaîne avec ma magie d’éclair. » (Io)

« Faites quand même attention, car votre Puissance Magique est un peu inférieure à la mienne. » (Kakeru)

(C’est à cause de l’amplification. La personne originelle devrait avoir beaucoup plus que ça.)

« Je vois. » (Kakeru)

Si je devais lui prêter ma magie d’éclair, alors la force de sa magie serait la même que la mienne. Cependant, ce que je lui prêtais en ce moment était le pouvoir d’amplifier la magie, donc il y avait des chances que sa frappe de magie d’éclair soit beaucoup plus forte que la mienne.

En le prenant à l’envers, il n’y avait pas de sens à lui accorder n’importe quel pouvoir. Parce que si l’original était à 0, alors 0 fois 777 donnerait toujours un résultat de 0.

De plus, il y a quelque chose qui avait surgi dans mon esprit,

C’était Eleanor.

Dans ce monde, il n’y avait même pas une personne qui puisse résister à la possession d’Eleanor. En d’autres termes, dans ce monde, la quantité de personnes qui avait une quelconque résistance à Eleanor était de 0. Je vais l’essayer un jour... mais pour l’instant, je vais mettre cette pensée de côté.

Après cela, Tania fut convoquée.

Je sortis alors une autre boule de consolation.

[Prêt de la capacité augmentée en magie de glace à Tania Chi Chiakisu, le temps restant est de 4 minutes 59 secondes]

« Tania, essayez de lancer une flèche de glace sur Orikuto. » (Kakeru)

« D’accord ! » (Tania)

Tania fit exactement ce que je lui avais dit. Tania lança une flèche de glace sur Orikuto en un instant, et ainsi Orikuto fut également arrêté de la même manière.

Mais, j’étais excité. Io et Tania. Une magicienne et une femme de ménage.

Les deux avaient l’apparence de belle dame. Mais elles étaient aussi des femmes de mon harem à qui pour le moment, j’avais confié mon pouvoir afin de lutter contre Orikuto.

Ceci sonnait tellement bien.

Une semaine... j’avais besoin de récupérer le maximum de tickets que je pourrais au cours de cette durée.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace