Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 29 – Harem hors pair


J’avais appris d’Hélèna qu’il existait un groupe de bandits qui s’appelaient les 'Loups Affamés d’Agito', et qu’ils étaient près de la ville de Reis.

« Est-ce bien leur planque ? » Demandai-je.

Observant depuis l’extérieur de la forêt, je vis qu’il y avait de la fumée provenant de l’intérieur de la forêt. Pour l’instant, au moins, j’avais pu confirmer que c’était bien l’endroit où ils vivaient. Derrière moi, il y avait trois femmes.

Hélèna, Tania et Io.

Hélèna, qui avait une apparence proche de celle d’un ninja me répondit. « Je crains que ce soit bien le cas. Il y a un rapport comme quoi des personnes qui vivaient dans le coin ont disparu après s’être approchées de cette forêt. »

Je lui répondis. « Je vois. Et quelle est la taille estimée de leur groupe ? »

Elle me répondit. « D’après ce dont j’ai été informé, ils sont plus de deux cents bandits. Mais je ne pense pas que cela soit un problème si c’est vous qui vous en chargez. Cependant, vous devrez faire attention, car le chef des bandits a toujours utilisé des méthodes extrêmement rusées pour venir à bout de ses adversaires. »

« Vraiment ? » Répondis-je.

« Heu… Allons-nous neutraliser maintenant la troupe de bandits ? » Demanda Tania, la femme de ménage fantôme semi-translucide qui flottait en ce moment dans l’air.

« Hmm ! » Dis-je, pensif.

« Ceci, allons-nous aussi le faire ? » Demanda Tania.

« Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de le faire. Après tout, leur nombre n’est que d’environ 200, alors Monsieur Kakeru pourra en finir avec eux en un clin d’œil. » Déclara Io, la magicienne.

Certes, si je devais sauter en plein milieu de cette bataille, elle finirait ainsi.

J’avais avec moi Eleanor et ma plume de téléportation. La troupe de bandits possédait seulement 200 membres, alors je pourrais les gérer par moi-même.

Je pouvais, mais...

« Pour aujourd’hui, j’ai l’intention de ne pas lever la main. J’aimerais que ce soit vous trois qui le fassiez. » Dis-je.

« N-Nous trois… l-le faire ? » Balbutia Hélèna.

« Ahh, ne me dis pas que... » Déclara Tania.

« Monsieur Kakeru, allez-vous nous prêter votre pouvoir ? » Me demanda Io.

Io et Tania avaient déjà expérimenté ma nouvelle capacité et elles savaient déjà ce que cela pouvait faire. Quant à Hélèna qui ne l’avait jamais expérimentée, elle affichait un regard de confusion à ce dont elles parlaient.

« Que voulez-vous dire par là ? » Demanda Hélèna.

« Y a-t-il quelque chose que vous êtes capable de faire, Hélèna ? En termes de capacité de combat. » (Kakeru)

« Comme à chaque fois, afin d’avoir un niveau minimum d’autoprotection, je l’ai emmené avec moi. » (Hélèna)

Hélèna sortit un petit poignard alors qu’elle répondit ça. Il s’agissait d’une dague qui semblait dangereuse comme les yakuza utilisaient habituellement. Mais quand il était tenu par Hélèna, il ressemblait plus à un objet décoratif avec même une certaine valeur artistique. Elle dégaina le poignard et prit à l’envers son manche.

« Pouvez-vous vous battre avec ça ? » (Kakeru)

« Non, il est là pour me permettre de me suicider si j’avais la possibilité de le faire. Parce que de nombreux problèmes pourraient surgir si j’étais laissé en vie dans la main de l’ennemi, car ils profiteraient afin de m’utiliser contre la famille royale de mon pays. » (Helena)

Je vois. Je peux comprendre son histoire, mais....

« À partir de maintenant, le suicide est interdit. » Dis-je.

Hélèna semblait un peu surprise, mais elle hocha la tête silencieusement avant de répondre. « Si c’est vous, Kakeru, qui me le dit alors... »

« Hum. Eh bien, allons-y et faisons un test. » Dis-je en réfléchissant. Le problème était, quel type de pouvoir dois-je lui prêter ?

Ceci constituera également un grand test.

[Prêt de la capacité augmentée en combat Art de la Dague à Hélèna Mercury, le temps restant est de 29 secondes]

Oh, on dirait que c’est possible.

« Hélèna, venez et essayez de m’attaquer. » (Kakeru)

« Compris. » (Helena)

Sans hésitation, Hélèna tint le poignard à l’envers puis s’avança afin de m’attaquer.

« Hein !? » (Helena)

Hélèna fut surprise, car ce fut une attaque très rapide qui fut effectuée. Je parai son attaque en douceur en utilisant Eleanor.

« Votre mouvement est devenu plus agile par rapport à avant. » Dis-je.

« Hein !… Hein !? » une si rare expression de perplexité put être observée sur le visage de Hélèna.

Hélèna avait toujours été calme. Elle qui avait toujours suivi tout ce que j’avais dit avec calme, était décontenancée.

De pouvoir être capable de voir ce genre d’expression sur le visage d’Hélèna, c’était aussi une sorte de loterie à temps limité pour moi. Encore une fois, j’avais appelé Tania et Io, et leur avait expliqué mon plan. « Je vous prêterai une partie de ma force. »

« La force de Monsieur Kakeru, j’ai compris. » (Hélèna)

Hélèna sembla comprendre rapidement. Mais, si elle le comprenait trop vite, ceci serait ennuyeux.

« Eh bien ! Aujourd’hui, je veux le mettre à l’épreuve. Je veux voir à quelle distance vous, mesdames, pouvez être de moi alors que mon pouvoir marche toujours. C’est ce que je veux faire aujourd’hui. » Expliquai-je.

« Compris. » Répondit Hélèna.

Sa réponse rapide était venue sans hésitation, comme toujours.

« Alors, nous allons commencer maintenant. » Je lui fournissais donc mes pouvoirs.

[Prêt de la capacité augmentée en combat Art de la Dague à Hélèna Mercury, le temps restant est de 4 minutes 59 secondes]

[Prêt de la capacité augmentée en Magie de Glace à Tania Chichiakisu, le temps restant est de 4 minutes 59 secondes]

[Prêt de la capacité augmentée en Magie d’Éclair à Io Akosu, le temps restant est de 4 minutes 59 secondes]

J’avais utilisé le type 'jusqu’à épuisement' pour les trois. Nous étions déjà entrés dans la forêt, et nous nous dirigions vers la fumée qui sortait de la forêt.

Peu après la silhouette d’un homme apparut. Peu importe comment on le regardait, il ressemblait à un bandit.

« Qui es-tu, bâtard ? » (Bandit)

« ... » Hélèna s’était alors propulsée en avant. Son mouvement n’était pas très différent d’une fille normale, et elle ne semblait pas être si rapide.

« Une embuscade ennemie ? Ne jouez pas avec nous. » C’est pourquoi le bandit prit le temps de proférer des malédictions.

Après avoir fini de maudire, il dégaina l’épée se trouvant à sa taille puis l’utilisa pour frapper Hélèna.

Mais une contre-attaque vint. Le poignard de Hélèna le perfora en un éclair.

« Hoo !! » (Tania)

« Princesse, c’était génial ! » (Io)

Tania et Io étaient là, admiratives. Hélèna n’avait jamais eu de changement dans son expression, même pas un peu. « C’est qui m’a été donné. C’est après tout votre force que j’ai empruntée. »

« Oui ! C’est vrai ! » (Io)

« Oui ! » (Tania)

Comme d’habitude, les trois semblaient me faire beaucoup d’éloges.

Les trois s’avancèrent vers l’ennemi.

Les ennemis avaient continué à apparaître les uns après les autres, certains avaient même commencé à crier avec des regards indécents sur leurs visages, probablement parce que leurs ennemis étaient de si belles femmes.

Hélèna frappa avec son poignard, tandis que Tania et Io utilisaient la magie dans laquelle elles étaient fortes.

En un clin d’œil, il ne resta plus que les cris d’agonie des bandits.

Les trois jeunes filles avaient réussi à vaincre tous les bandits qui sortaient, l’un après l’autre.

Le pouvoir absolu de la multiplication par 777 des capacités.

Si je devais dire quelque chose vis-à-vis de ce qui se passait maintenant, alors ces trois filles possédaient les talents les plus exaltés au monde dans leurs propres arts.

Le talent numéro un en Art de la Dague, le talent numéro un en Magie de Glace, le talent numéro un en Magie d’Éclair.

Je ne sais pas quelle puissance elles avaient à l’origine, mais elle serait probablement à un niveau normal sans l’augmentation de leur puissance par 777.

Je ne pouvais pas en dire plus pour Tania et Io, car elles avaient seulement besoin de lancer la magie dans laquelle elles étaient fortes, mais je pouvais dire beaucoup de choses concernant l’Art d’Hélèna.

« Kyaa!!! » Hélèna tomba alors qu’elle marcha sur un caillou.

Profitant de l’occasion qui lui fut donnée, un bandit allait couper en deux Hélèna qui était tombée à plat ventre sur le sol.

Face à de tels mouvements lents, il était facile pour Hélèna de faire une attaque éclair comme un coup fouet, car la puissance de l’art de la Dague d’Hélèna était indiscutablement forte.

Cela, les filles l’avaient déjà bien compris.

« Princesse, il vaudrait mieux que vous ne bougiez pas beaucoup et que vous attendiez plutôt qu’ils viennent vous attaquer. » (Io)

« Je ferai ce que vous dites. » (Hélèna)

Les bandits furent vaincus les uns après les autres.

Vous pourriez dire que le test démontrait un bien meilleur résultat que ce que j’avais prévu. Et, il y avait en plus une 'récolte' que je pouvais obtenir grâce à ce test. Alors que les filles battaient les bandits, on pouvoir voir dans de rares cas des billets de loterie qui apparaissaient sur le sol.

Cela signifie-t-il que — c’était la pensée que j’avais eue à ce moment-là. Je n’étais pas tout à fait sûr si c’était parce qu’elles étaient dans un même groupe que moi ou si c’était parce qu’elles avaient vaincu les bandits avec le pouvoir que je leur avais prêté.

Quoi qu’il en soit, le résultat étant concluant, et je fus très satisfait de ça.

(Vous ne les aiderez pas ?) Demanda Eleanor.

« Regarder le combat fait par des filles me rend heureux, et plus encore comme elles se battent avec le pouvoir que je leur ai prêté. » (Kakeru)

(J’imagine que c’est la même sensation qu’avec mon armée des morts-vivants.)

« Heuu... pour dire que je ressemble à toi, c’est... Eh bien, je suppose que tu peux quand même le dire ainsi. » (Kakeru)

J’étais là à les observer comme si c’était un spectacle alors que j’avais une discussion avec Eleanor.

En moins de 5 minutes, les filles avaient réussi à subjuguer la totalité des bandits. Si je devais dire quelle avait été la situation la plus grave qu’elles avaient eue au cours de cette bataille, alors cela serait le moment où Hélèna avait trébuché sur un caillou. Car il n’y avait rien eu d’autre à part ça et elle n’y avait même pas une égratignure sur leur corps.

Mais encore une fois, comme Hélèna était la seule qui avait bougé, sa respiration était devenue difficile. Si seulement je pouvais lui prêter mon endurance et ma résistance à la fatigue, alors cela aurait été génial. Bon, il n’y a pas de problème, et le résultat du test était extrêmement satisfaisant. Comme je l’avais pensé, je devais jouer davantage à la loterie. Je devais rassembler encore plus de billets pour ce tirage spécial.

Les trois revinrent dans ma direction tout en bavardant, alors que je pensais de mon côté à quel genre de mots de louange je devrais leur faire.

Tout à coup, un homme sauta sur elles depuis l’un des côtés. L’homme était alors apparu derrière Hélèna et avait bloqué son bras qui tenait le poignard vers l’arrière.

« Ne bougez pas. N’êtes-vous pas inquiétée ce que je ferais à cette fille si vous le faites ? » (Badnit)

« Princesse !!! » (Io)

L’homme utilisa Hélèna en tant que bouclier.

Comme l’homme était étroitement collé à Hélèna, Tania ni Io ne pouvait pas effectuer d’Attaque Magique contre cet homme. Et avec le bras de Hélèna tenant le poignard ainsi bloqué, il était impossible pour Hélèna de rivaliser contre l’homme au niveau de la force physique.

« Princesse ? Toi... Je ne sais pas quelle princesse tu es, mais si vous vous souciez de sa vie, il vaut mieux ne pas faire quelque chose de stupide parce que je suis le type d’homme qui fera ce qu’il doit faire ! » (Bandit)

L’homme tenait le cou de Hélèna à l’aide d’une griffe de combat. Il essayait de nous montrer qu’il pouvait tuer Hélèna à tout moment s’il le voulait.

« … » (Kakeru)

Je dédaignai silencieusement Eleanor.

« Toi, bâtard, ne vois-tu pas... » (Bandit)

En un clin d’œil, je me retrouvais derrière le dernier bandit, et pour m’assurer qu’il ne blesse pas Hélèna, même un petit peu, je lui coupai les deux mains avec Eleanor.

« Hein !? » (Bandit)

Les deux mains de l’homme dansèrent dans le ciel. L’homme ne semblait pas capable de comprendre ce qui venait de se produire. Mais il n’était pas nécessaire pour lui de comprendre.

J’avais alors tiré Hélèna vers moi alors que la tête de l’homme se sépara de son corps. Cet homme était le dernier. Avec ça, la bande de bandits fut complètement subjuguée.

« Je suis désolé de vous avoir mise en danger. » (Kakeru)

Hélèna était complètement calme.

« Sachant que vous étiez là, je savais que tout irait bien. » (Helena)

« Vraiment ? » (Kakeru)

Elle était la même Hélèna, toujours calme.

Avec cela, nous avions complètement oblitéré le groupe de bandits.

À la suite de cet événement, Delphina qui avait entendu l’histoire avait dit.

« Maissss, j’ai quelques talents avec mon fouet. » Delphina me faisant une demande pour l’emmener avec moi la prochaine fois.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace