Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 31 – La capture de la princesse Nana


Je voulais avoir une nouvelle fille dans mon harem, alors, quand je transmis mes réflexions aux filles, elles m’avaient alors répondu.

« Mais c’est une évidence. Pourquoi n’était-ce pas comme ça depuis le début ? » (Delphina)

« Je vais suivre tout ce que vous souhaitez que je fasse. » (Hélèna)

« Parce que le Maître est trop sauvage. » (Miyu)

« S’il vous plaît, laissez-moi aussi être dans votre harem… Mais… je suis déjà dans votre harem ! » (Io)

Elles avaient dit beaucoup de choses, mais pas un mot d’objection. Plutôt que de s’y opposer, elles m’avaient demandé de trouver plus de personnes pouvant faire partie du harem. Delphina avait même ajouté que cela ne me satisferait pas si le nombre de filles dans le harem n’était pas proche des 100. Et si tel est le cas, alors je devais trouver la prochaine candidate que j’avais besoin de faire entrer dans mon harem.

***

Midi – Au Dîner Glacial.

Après avoir terminé notre premier travail de chasse, j’avais apporté Io pour un repas de midi.

« Bienvenue — Monsieur Kakeru » (Fiona)

La fille du restaurant, Fiona, nous avait alors accueillis avec son visage affichant un énorme sourire.

« Cela fait bien longtemps qu’on ne s’est pas vu, Monsieur Kakeru. » (Fiona)

« Oui, je ne vous ai pas vu depuis un moment. Comment est-ce que Marie va ? Est-ce qu’elle se porte bien ? » (Kakeru)

« Oui, heureusement. Ah, vous pouvez avoir ce siège ici. » (Fiona)

Fiona me montra une place pour Io et moi dans le restaurant.

« Marie voulait venir chez vous afin de vous montrer sa gratitude, mais je me demande si ce ne serait pas un problème pour vous. » (Fiona)

« Un problème ? Pourquoi ? » (Kakeru)

Pourquoi y aurait-il des problèmes si elles voulaient venir chez moi ?

« Vraiment ? Alors, la prochaine fois, je viendrai vous rendre visite. » (Fiona)

« C’est chose sûre. » (Kakeru)

« Au fait, vous semblez avoir fait de grandes choses ses derniers jours. J’ai entendu beaucoup de rumeurs à propos de vous. » (Fiona)

« Rumeurs ? » (Kakeru)

« Oui. Comme la façon dont vous avez réussi à vaincre toute une troupe de l’armée par vous-même. Aussi le fait fait que vous avez vaincu un monstre qui était beaucoup plus grand qu’une maison avec une seule attaque et que vous avez même attaqué l’infâme Orikuto, et cela, peu importe son invulnérabilité. J’ai entendu beaucoup d’histoires exagérées sur vous. Quand j’ai entendu ces histoires, je me demandais quel genre de monstre aurait la capacité de faire ça ! — et jusqu’à quel point elles ont pus être exagération. » (Fiona)

La vérité était qu’aucune de ces rumeurs n’était exagérée vu que j’avais fait tout comme ce qu’elle avait entendu. Comme la défaite d’une troupe de 1 000 hommes, vaincre un monstre plus grand qu’une maison en une seule attaque... et il était de même vis-à-vis d’Orikuto. J’avais alors regardé Io et elle avait un peu détourné les yeux.

« Je suis désolée, il semble que mon amie vante beaucoup trop de mes accomplissements. » (Kakeru)

« Vanter, hein !? » (Fiona)

Je n’étais pas sûr de savoir combien de choses vaniteuses avaient été dites à propos de moi, mais de toute façon, cela ne me rendait pas malheureux.

« Mais... Vous pouvez vraiment tenir normalement l’Épée Maudite sans que rien ne se produise. » (Fiona)

Fiona regarda Eleanor.

Comme Marie avait été contrôlée une fois par Eleanor, Fiona ressentait encore un ressentiment très négatif concernant Eleanor.

« Je vais surveiller correctement cette épée. Il n’y aura plus de cas comme ce qui est arrivé à Marie. » (Kakeru)

« Compris. » (Fiona)

Mais il pourrait y avoir des chances que de telles choses puissent se reproduire comme ce qui était arrivé à Delphina, mais cela n’arriverait pas si je l’utilisais correctement.

(N’as-tu pas l’envie de m’utiliser comme si j’étais à ta disposition pour tout!)

J’avais entendu son objection, mais je l’ignorerai. J’avais eu après ça une petite discussion avec Fiona concernant la société puis j’avais indiqué mes choix. J’avais alors continué à discuter avec Io alors que Fiona était retournée travailler.

« Alors, les rumeurs se sont vraiment répandues. » (Kakeru)

« D’après ce que j’ai entendu, les rumeurs atteignent même le pays voisin. Le Chevalier à l’Épée Noire qui protège la princesse. Au début, je n’y avais pas fait attention. » (Io)

« Ceci doit être vis-à-vis du moment où j’ai sauvé Hélèna. » (Kakeru)

Il semblerait que les rumeurs se répandaient sans que je sache rien à ce sujet. Mais, quand j’y pensais, je ne me sentais pas mal du tout à ce propos.

« Hoo ! Avez-vous entendu ? On dirait que la subjugation de la tribu sauvage a été très agitée. » (Homme A)

« Quoi ? On dirait que tout ce que Son Altesse Royale Hélèna avait fait n’a servi à rien ! » (Homme B)

« Hm ? » Mes oreilles avaient capté une voix. En face du restaurant se trouvait un groupe de deux hommes, et ils parlaient de rumeurs qu’ils avaient entendues.

Comme le nom de Hélèna avait été mentionné, inconsciemment, j’ai capté leurs voix.

« La princesse Hélèna n’a-t-elle pas été directement sur la ligne de front ? Et après ça, ils avaient été victorieux sur-le-champ de bataille, non ? » (Homme A)

« Il s’agit là que d’une rumeur. Mais j’ai aussi entendu que la princesse de la tribu sauvage était venue personnellement en première ligne et que cela avait déclenché une augmentation importante du moral des membres de la tribu sauvage. Depuis qu’elle est apparue, ils semblent avoir connu une succession de victoires. Maintenant, elle est également surnommée la déesse de la victoire, La Sainte Haqua. » (Homme B)

« Hee, la princesse de la tribu sauvage est une fille-soldate, n’est-ce pas ? Je parie qu’elle ressemble à un gorille. » (Homme A)

« Et c’est là que tu as tort... » (Homme B)

Un homme avait souri à mesure que son ton devenait indubitablement obscène.

« Elle est d’une extrême beauté. » (Homme B)

« Mais ce n’est qu’une rumeur, n’est-ce pas ? » (Homme A)

« Non, le soldat... qui avait fui, a affirmé que la princesse de la tribu sauvage était une belle princesse. » (Homme B)

« Es-tu sérieux ? » (Homme A)

« Ceci pourrait être le cas. S’ils continuaient avec ce genre d’élan — . » (Homme B)

Comme s’ils réfléchissaient dans le cas où le royaume aurait perdu — mais avec cette sorte de conversation, j’avais cessé d’écouter leurs voix.

Cependant, il semblerait que j’avais entendu quelque chose d’intéressant.

Une belle et forte princesse.

Je dois la voir de mes propres yeux pour discerner si c’était vrai ou non.

***

La nuit, dans mon Manoir.

Après que je fus retourné au manoir, j’avais commencé à demander des informations à Hélèna, et elle m’avait répondu normalement.

« Que savez-vous à propos de Nana Kano ? » (Hélèna)

« Elle a un nom facile à prononcer. » (Kakeru)

Du moins pour un japonais tel que moi.

« En ce qui la concerne, elle me pose énormément de problèmes. » (Hélèna)

« Si je tiens compte des rumeurs que j’ai entendues, elle est assez forte et a remporté victoire après victoire, et cela à chaque bataille qu’elle a participé. » (Kakeru)

« C’est la vérité. Lors de sa première bataille, notre armée forte de 2 000 hommes a été vaincue par leur petite troupe de 30 personnes. Et les soldats qui vivent encore après cette bataille ressentent encore la peur. Honnêtement, nous n’arrivons pas à savoir ce qui s’est réellement déroulé. » (Hélèna)

« Vraiment ? » (Kakeru)

« La guerre a gagné beaucoup d’élan d’opposition et elle atteint maintenant le point où le parti d’opposition rassemble ses soldats. Et avec un plus grand nombre de soldats, ils gagnent encore plus facilement leur bataille. Pour pouvoir augmenter notre force encore plus, cette fois, nous devons envoyer les soldats de la capitale au lieu d’utiliser uniquement ceux qui sont disponibles dans la zone du conflit. » (Hélèna)

« Tout cela me semble être devenu toute une histoire. » (Kakeru)

Est-ce vraiment une question importante ?

« Qu’en est-il de la participation de la force de subjugation ? » (Kakeru)

« Est-ce que vous voulez y participer ? » (Hélèna)

« Oui. Je suis très intéressé par cette princesse. » (Kakeru)

Hélèna hocha la tête tout en disant, « Je vois. »

Comme nous avions parlé de faire augmenter le nombre de filles dans mon harem, alors elle avait rapidement deviné mon intention.

« La simple idée de vous voir participer à la subjugation elle-même est déjà une bonne chose. Vous pouvez donc agir comme l’un des soldats. Cependant, je crains que vous ne puissiez pas réussir quant à votre objectif. » (Hélèna)

« Pourquoi ? » (Kakeru)

« Il est dans la politique du pays d’exécuter publiquement ceux qui ont été capturés. Comme, il y a une chance qu’elle retourne au combat si nous les laissons vivre par simple caprice, ce n’est pas possible. Sans oublier, qu’utiliser d’autres moyens de les tuer pourrait conduire à des rumeurs qui, en soi, seraient gênantes pour plus tard. » (Hélèna)

« Ha, je comprends, je comprends. » (Kakeru)

Il y a aussi quelque chose comme ça dans ce pays.

Je suppose que c’est théoriquement pareil à l’incident d’Hideyori après la guerre à Osaka.

Certes, si cela arrivait, cela pourrait gêner le gouvernement, mais si des exécutions publiques devaient être fait... Cela générerait beaucoup plus de problèmes que tout ça.

« C’est pourquoi, vous devez la capturer par vous-même, donc il faut les attaquer en utilisant une voie différente de celle de l’armée. En d’autres termes, vous devez y aller seul et la capturer. » (Hélèna)

« Je vois... » (Kakeru)

Je regardai Hélèna et lui demandai.

« Hélèna, est-ce que cela vous convient que je fasse ça ? » (Kakeru)

Bien sûr, la question que je posais était pour la 'princesse' Hélèna.

Comme tout cela était étroitement lié à la politique du Royaume. Mais Hélèna me répondit assez facilement. « J’accepterais tout ce que vous souhaitez. »

Elle m’avait répondu normalement.

***

Euboi.

J’étais déjà venu ici avant ce jour. Mais maintenant, nous étions confrontés à la tribu sauvage. J’étais avec Delphina que j’avais amenée avec moi en utilisant la plume de téléportation.

La porte d’accès du lieu me semblait encore plus impressionnante par rapport au moment où j’étais venu ici.

« La force actuelle d’Euboi est d’environ 500 hommes, mais de l’autre côté, 3 000 hommes ont été rassemblés. J’avais déjà entendu parler du rassemblement de leurs forces, mais il semblerait qu’ils aient rassemblé bien plus de personnes que je le pensais. » (Kakeru)

« On dirait que tous les clans puissants dans les régions voisines sont allés se mettre sous leurs contrôles. À partir de maintenant, ils essayaient d’obtenir les faveurs de la princesse, et une fois que la tribu sauvage aura sa victoire contre le royaume… Ils voudront acquérir à ce moment-là un énorme avantage. » (Delphina)

« Je vois. » (Kakeru)

« C’est pourquoi leur nombre pourrait augmenter encore plus si on le laisse faire. C’est pourquoi cette fois-ci non seulement les clans puissants, mais aussi la population pourrait se joindre à eux. Car d’après les rumeurs que j’ai entendues, elle a beaucoup de charisme. » (Delphina)

« Je vois. » (Kakeru)

« Alors, comment allons-nous attaquer ? » (Delphina)

« Hmphh… » (Kakeru)

Je me mis alors à réfléchir.

Mes ennemis étaient 3 000 soldats. Il faudrait que je dépense beaucoup de mon énergie si je devais affronter chaque soldat. Les effectifs qu’il y avait avec moi n’étaient que trois des membres de mon harem, et le fantôme, Tania.

Même en combinant notre force, ce serait une bataille très serrée.

« Je pense que nous devrions le faire de manière la moins fatigante possible. Si je reste là en les regardant depuis l’un des côtés, puis que je les laisse se battre les uns contre les autres alors que nous, nous attendons simplement avant d’agir. » (Kakeru)

« Je suis d’accord avec cette idée. Mais j’ai eu d’autres informations en plus. » (Delphina)

« Informations ? » (Kakeru)

« Oui. Il semblerait que Nana Kano soit restée derrière pour cette bataille. Il existe une sorte de disputes internes parmi les plus puissants clans, alors elle est retournée afin de faire une médiation entre les parties impliquées. » (Delphina)

« Il semblerait que le destin ait décidé pour nous. » (Kakeru)

Il semblerait que nous puissions éviter de devoir passer par de grandes difficultés pour réussir.

« J’ai une autre chose à rajouter. Le nombre de soldats qui l’accompagne serait d’environ 500 hommes. De plus, je connais déjà la route qu’ils prendront pour y aller. » (Delphina)

« Il s’agit là de beaucoup d’informations utiles que vous avez. » (Kakeru)

« Après tout, l’information fait partie de la vie des marchands. » Déclara Delphina comme s’il s’agissait d’une évidence.

Je ne pouvais qu’être d’accord avec ce fait.

« Est-ce que cette information… va me coûter cher ? » (Kakeru)

« Me payer avec une promotion est correct pour moi. » (Delphina)

« Alors, cette information est vendue ! » (Kakeru)

***

Avec les informations que j’avais reçues de Delphina, j’étais allé sur la route indiquée afin de préparer mon embuscade. J’étais seul au milieu de la route, affichant une posture intimidante. Au fait, j’avais demandé aux autres de se cacher. Les faire se battre à mes cotées avec mon pouvoir qui leur aurait été prêté était correct, mais cela aurait obligé à devoir terminer le combat en moins de cinq minutes. Et la situation serait devenue très dangereuse si après ces cinq minutes il était resté beaucoup d’ennemis en vie.

C’est pourquoi j’avais abandonné cette idée.

Après avoir attendu un petit moment, je vis de loin ma cible approcher. Tout comme les informations que j’avais reçues de Delphina, il s’agissait bel et bien d’une force armée de 500 hommes.

« Qui va là ! Arrêtez — ! » (Soldat)

Je découpai en deux le soldat sans la moindre hésitation.

Ma cible était uniquement Nana Kano. Il n’était même pas nécessaire de répondre à la question d’un simple soldat. Je frappai avec Eleanor, tuant les soldats les uns après les autres. Comme il s’agissait d’une action si soudainement effectuée de mon côté, tous les soldats n’étaient pas préparés à ça.

« Ne paniquez pas, restez en formation ! Occupez-vous-en avec calme ! » (Femme)

J’entendis une voix. Il s’agissait d’une très belle voix.

Alors que je regardai dans la direction d’où provenait la voix, je vis alors entre les soldats, une belle femme protéger par une armure blanche. Elle était bel et bien une magnifique jeune femme, tout comme ce que la rumeur avait déclaré. Je fus immédiatement charmée par elle, mais j’avais aussi compris que quelque chose d’anormal se produisait.

Je suis comme sous pression — et c’est devenu encore plus pressant.

Je pensais courir en un instant jusqu’à l’endroit où Nana était, mais mes jambes refusaient de bouger.

J’avais l’impression qu’un épais mur me repoussait. Ils étaient beaucoup plus forts que l’unité de mille hommes que Syril avait contrôlés.

« Est-ce le pouvoir des ordres de la princesse ? » (Kakeru)

(Ces soldats sont simplement très bien entraînés.)

« Alors je vais devoir être sérieux à partir de maintenant. » (Kakeru)

Je fis un bond en arrière, puis me replaçai en position d’attaque, tout en tenant plus fermement Eleanor. Je tenais Eleanor horizontalement. Puis, de la lame d’Eleanor, une aura sombre fut émise.

« L’Épée Maudite. » (Soldat A)

« Est-ce l’Épée Maudite Eleanor dont parle la rumeur ? » (Soldat B)

« Le Chevalier à l’Épée Noire ! » (Soldat C)

J’avais commencé à courir alors que les soldats tremblaient de peur. Après cela, je m’étais plongé dans la foule ennemie et j’avais commencé à les couper les uns après les autres. Une fois une centaine de soldats abattus, j’arrivais enfin à l’endroit où se tenait Nana.

« Chien d’Eleanor. » (Nana)

« Bon, bien sûr que vous penserez comme ça, mais je suis venu ici afin de vous capturer. » (Kakeru)

« Comme si j’allais vous laisser faire. Je serais dans tous les cas vengée ! » Déclara-t-elle alors qu’elle me frappait avec son épée.

Il s’agissait d’une épée relativement longue, et le manche possédait quelque chose telle une queue qui se balançait dans le vent. Associés avec le style de combat de Nana, ceci donnait vraiment un effet incroyable.

« J’y vais ! » (Nana)

La pointe de la longue épée fut brandie contre moi. Je bloquai alors cette attaque à l’aide d’Eleanor, et des étincelles volaient, accompagner de sons métalliques alors que les deux lames s’affrontaient.

Elle était vraiment forte.

Selon moi, elle était l’ennemie la plus forte que j’avais rencontrée jusqu’à maintenant. Elle était puissante et belle, et pour couronner le tout, il s’agissait d’une femme avec une forte personnalité.

Je vois, elle est tout comme ce que la rumeur disait. Pensai-je.

J’échangeais des attaques avec Nana. À notre insu, les soldats qui nous entouraient étaient tous devenus des spectateurs. Et le combat était maintenant uniquement entre moi et Nana.

Tous les soldats portaient sur leurs visages du calme et de la sérénité. Pour eux, il n’y avait aucune chance que la Princesse Nana puisse perdre face à quiconque. Voilà ce que m’indiquaient leurs visages. Nous avions donc continué à échanger nos coups pendant un bon moment.

Mais de mon côté, je devais dire que je trouvais très amusant de me battre ainsi contre Nana, mais mon plan était toujours de la capturer.

« Haaaaaaaaaa!!! »

« Huuunnn!!! »

J’appliquais toutes mes forces, mais afin de ne pas blesser Nana, je devais me retenir quand aux attaques que j’effectuais. Sa longue épée fut finalement lâchée, tournoyant dans les airs avant de toucher le sol. Je plaçai ensuite Eleanor sur la gorge de Nana.

« Haaa ! Tuez-moi ! » (Nana)

« Ne vous inquiétez pas. Je ne vous tuerai pas. » (Kakeru)

Je ramassai alors l’épée de Nana avant elle. Puis je me téléportais avec Nana jusqu’à mon manoir. Nana, qui venait d’expérimenter pour la première fois l’effet d’une téléportation, en fut choquée.

Maintenant, après tout ça, je l’ai finalement capturée.

À partir de maintenant, il s’agissait désormais de la scène principale de mon plan. Mais comme cela m’avait pris un temps assez important pour la première étape, nous étions déjà bien trop tard.

Et ainsi, la suite de mon plan 'La Conquête de Nana' viendra le soir venu.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace