Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 40 – Vous êtes aussi faible et vous le savez


J’avais quitté le bâtiment avec Melissa. Ses subalternes étaient en train d’être soignés. Ils ne mourraient pas à la suite de leurs blessures, mais ils ne pourraient pas bouger avant un bon moment.

Et à cause de cette situation, Melissa faisait un visage empli de trouble.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » demandai-je.

« Et bien... ce n’est rien, » répondit Mélissa.

« Est-ce un visage de quelqu’un lorsque rien n’est arrivé ? » demandai-je. « Qu’est-ce qui se passe, dites-le-moi ? »

« ... »

Le visage de Melissa n’était pas le visage « C’est difficile à dire », mais plutôt le visage de « Je suis troublée ».

En voyant son visage, je sus. En me souvenant de ce qui s’était passé jusqu’à maintenant, je savais vraiment ce que c’était.

« Vous ! Vous prévoyez toujours d’aller sauver quelqu’un, n’est-ce pas ? » lui demandai-je.

« Exacte, » elle avait alors répondu rapidement alors qu’elle avait son visage empli de soucis.

J’étais étonné.

« Combien de demandes avez-vous ? » demandai-je.

« Uhmm... » commença-t-elle.

« Vous pourriez arrêter un peu, » dis-je.

Quand Melissa commença à compter en pliant ses doigts, je l’avais immédiatement arrêtée. Elle avait tellement de choses à faire qu’elle était obligée de compter ainsi...

« ... Où est le prochain ? » demandai-je.

« Hein !? » s’exclama-t-elle.

« Où allez-vous ensuite ? » continuai-je à demander. « Vous êtes troublée parce que vos subordonnés se sont effondrés, alors je vais aller le faire avec vous. »

« Mais... de vouloir faire quelque chose comme ça... » Melissa essaya de répliquer.

« Ça suffit ! » dis-je avec fermeté.

Je l’avais donc fait me suivre de force.

*

Parce qu’il y avait une meute de loups qui sévissait dans une ville appelée Oryun, nous y étions immédiatement allés à cheval en utilisant un cheval rapide afin de l’exterminer.

Letos et Ryukai

Et à Euboi.

« Arg ! Combien y en a-t-il ? » m’écriai-je.

« Il y a encore... » commença-t-elle.

« Vous n’avez pas besoin de compter avec vos doigts, » répliquai-je.

« J’ai répondu parce que vous me l’avez demandée..., » déclara-t-elle.

Je n’avais pas vraiment demandé combien il y avait, mais c’était plutôt que j’étais tellement irrité.

En suivant Melissa afin de résoudre les problèmes ici et là, il y avait une chose que j’avais découverte.

C’était concernant ce qu’elle était vraiment, elle qui aidait tout le monde et cela gratuitement.

Après avoir résolu ce qui lui avait été demandé, presque tout cela se terminait simplement avec un « Merci. »

Eh bien ! Je savais que la plupart d’entre eux provenaient de villages pauvres et qu’il n’y avait donc pas beaucoup de récompenses à attendre, mais c’était vraiment terrible.

Et si je devais dire lequel était le plus terrible.

« Uhmm... la prochaine est... » commença-t-elle.

Après avoir résolu la demande dans Euboi, Melissa avait sorti un papier se trouvant avant ça à sa taille, et confirma le contenu qui avait été écrit dessus. C’était probablement le contenu de la requête.

Après avoir confirmé le contenu, le teint de Melissa était devenu vraiment mauvais.

Parce que j’étais avec elle, elle n’avait pas subi de blessures, mais même ainsi, je ne pouvais pas l’empêcher de se fatiguer.

La fatigue était visible sur le visage de Melissa parce que nous avions énormément voyagé ici et là afin de résoudre de difficiles problèmes.

« Vous devriez aller vous reposer, » dis-je.

« Mais, il y a encore tellement... » répondit-elle.

« AHH ! Peu importe ! » criai-je.

J’avais touché Melissa avant d’activer ma téléportation afin d’aller jusqu’à ma chambre se trouvant dans mon manoir.

« O-Où est-ce ? » demanda Melissa.

« À l’intérieur de mon manoir et plus exactement dans ma chambre à coucher, » répondis-je.

« Hein !? … » s’exclama Melissa.

Melissa regarda alternativement le lit ainsi que moi. Puis son attitude changea radicalement alors qu’elle s’imaginait des choses.

« Ce n’est pas ça du tout ! » dis-je rapidement afin de la rassurer. « Vous, vous devez simplement aller dormir ! »

« Heu !? Mais..., » répondit-elle.

« Je n’ai pas besoin de “mais”, alors ! Taisez-vous et allez immédiatement dormir ! » dis-je tout en poussant Melissa dans mon lit.

Elle avait alors essayé de se relever, mais je l’avais poussée afin qu’elle reste sur le lit. Elle essaya à nouveau de se lever, mais je la repoussai une fois de plus dans le lit.

Après avoir répété cela plusieurs fois, Melissa n’était même plus la force de se relever.

« Pour... l’amour de Dieu. Ce n’est pas... le temps... faire... ceci » dit-elle.

Tout en étant couchées sur le dessus du lit, les paupières de Melissa s’étaient progressivement fermées.

Et elle commença à s’endormir. Même si je n’avais rien fait, elle s’était immédiatement endormie après ça.

« Regardez ! Ne vous l’avais-je pas dit que vous étiez très fatiguée ? » dis-je.

J’étais étonné.

La taille de Melissa, son uniforme... ses vêtements ? J’avais tâté ses vêtements.

{Vas-tu t’en prendre à elle alors qu’elle est endormie ? Comme prévu d’un diable, hehe.}

« Ce n’est pas ça ! ... Regarde ça ! » répondis-je.

Je venais de trouver le papier que Melissa avait lu juste avant.

Le papier était rempli de demandes et était écrit avec de petites lettres.

Je l’avais placé dans ma poche et j’avais crié. « Nana ? Es-tu ici Nana ? »

Nana était immédiatement venue après que je l’ai appelée,

« Y a-t-il quelque chose dont vous avez besoin mon sei... ! Hein... » s’écria Nana.

« Je compte sur toi pour avoir l’œil sur elle. Ne la laisse pas sortir du lit quoiqu’il arrive. Et laisse-la dormir jusqu’à ce que je revienne, » dis-je.

« Compris, » répondit-elle.

J’avais laissé Nana à côté d’une Melissa endormie et j’avais quitté la pièce.

Je pensais à m’occuper de toutes les tâches dont je pourrais me charger rapidement.

*

« ... Ha... » Melissa s’était lentement réveillée.

Quant à moi, je lisais un livre à côté de la fenêtre. Je m’étais levé et j’étais allé vers elle.

« Ho, vous êtes réveillée, » dis-je.

« C’est... ah ! » S’écria Melissa.

Elle se souvint de ce qui s’était produit la dernière fois et fit très rapidement lever son corps.

Son teint était devenu bien meilleur que la dernière fois et il y avait aussi de la fermeté dans ses mouvements. Je ne l’avais pas empêchée de se lever.

« Depuis combien de temps est-ce que je dors ? » Melissa me posa cette question.

« Depuis une journée entière, » répondis-je.

« Hein !? » s’écria Melissa.

« Vous avez dormi pendant toute une journée. Vous étiez très fatiguée, » répétai-je.

« Pendant toute une journée, vous dites… ce n’est pas possible, » dit Melissa.

Le teint de Melissa avait changé, devenant de plus en plus pâle.

« Les requêtes… les personnes qui m’ont demandé de l’aide, » déclara Melissa.

« … voici, » dis-je en lui lançant le papier.

Il s’agissait du papier où les requêtes avaient été écrites dessus, et j’avais fait une croix dessus. Sur la totalité des requêtes, il y avait une croix placée dessus.

« C’est… ha ! » S’écria Melissa.

« Je les ai toutes faites, » déclarai-je simplement.

« Toutes ? » demanda Melissa, incrédule.

« J’ai été capable de m’en occuper de toutes ces tâches en moins d’une journée, » déclarai-je.

« A -Attendez une minute ! À l’intérieur de cette liste, il y avait aussi des demandes de collecte d’ingrédients pour des médicaments, » dit-elle. « Il fallait ainsi vaincre beaucoup d’Arcudo et c’était celle-là que j’avais mise en attente, car j’attendais l’arrivée d’une plus grande force armée. »

« Héhé ! Celle-là, elle a vraiment posé problème, » dis-je. « La partie qui pouvait être utilisée comme médicament était le cœur inversé qui se développait dans leur côté droit. J’ai finalement découvert ça après en avoir vaincu dix. Et comme ils sont un peu plus fort que les vaches des montagnes, c’était tout simplement gênant de s’en occuper. »

« Simplement, vous dites... ce n’est pas, quelque chose qui peut être fait seul... » déclara Melissa, ne croyant nullement ce que je lui disais.

« Je ne peux pas le croire. » Était clairement écrit sur le visage de Melissa.

Elle regardait alternativement mon visage et le papier se trouvant dans ses mains.

« Ceci devrait prendre plus d’une semaine afin de pouvoir toutes les finir. Seul... et en un seul jour ? » déclara Melissa.

Melissa marmonnait quelque chose que je pus quand même entendre. C’était à propos d’elle qui avait probablement prévu de s’en occuper sur une période de deux semaines sans prendre la moindre pause.

« Si vous ne pouvez pas me croire, alors vous devriez simplement aller voir de vos propres yeux afin de confirmer tout ce que vous voudrez, » dis-je. « Je leur ai indiqué mon nom et j’ai résolu toutes les demandes de manière appropriée afin qu’il n’y ait pas de problème. »

« Heu !? » s’exclama-t-elle.

« Oui ? » demandai-je.

« Merci beaucoup. D’avoir fait quelque chose comme ça pour moi, je ne sais pas comment vous remercier, » déclara-t-elle.

« Je n’ai pas besoin de ça, » dis-je.

« Mais quand même... merci beaucoup, » répondit-elle.

Elle se leva du lit, se tint fermement, puis inclina la tête.

*Flomp !* quelque chose venait de tombée depuis la taille de Melissa.

Ce qui flottait dans les airs était un papier qui ressemblait à celui que je lui avais montré plus tôt.

Melissa tenta désespérément de le ramasser, mais je l’avais ramassé en plein vol. Puis, avec un regard glacial, j’avais regardé Melissa.

« Vous... il y avait encore quelques demandes, » déclarai-je.

« … Tout à fait, » dit-elle.

« Avez-vous prévu de mourir ? » demandai-je.

« Hum ! Je ne vais pas mourir, alors... » commença-t-elle.

« Arg !!! » m’écriai-je.

J’étais tellement irrité, pour une raison quelconque, j’étais super irrité.

« Est-ce tout ? Ou y a-t-il quelque chose qui reste après ça ? » demanda-je.

« Hé ! » s’écria Melissa.

« Je viens de vous demander s’il y avait d’autres requêtes après celle-là, » répétai-je.

« Bon. C’est tout, » répondit-elle.

« Je m’en occupe. J’y vais et je vais aller vider cette liste, » déclarai-je.

« Mais... ces personnes m’ont demandé mon aide..., » tenta-t-elle de parler.

« Taisez-vous maintenant ! » criai-je.

J’avais posé un doigt sur le front de Melissa. Elle avait perdu son équilibre et était tombée sur ses fesses sur le sommet du lit.

« Je vais aussi me charger de tout ça, » dis-je. « Alors vous devriez simplement vous reposer un peu plus avant que je ne revienne. Ce que je veux dire, c’est que vous êtes bien plus faible que moi, alors recevez volontairement mon aide. »

Melissa avait tellement écarquillé ses yeux et m’avait fixé du regard.

Et finalement, tout en regardant vers le bas, elle fit un « oui » avec sa tête.

Je pris le papier et je quittais le manoir.

Et parce que j’étais tellement irrité, je n’avais pas remarqué qu’à ce moment-là, le visage de Melissa rougissait énormément.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace