Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 71 – Héros


Après ça, nous avions quitté la place de la loterie, et étions retournés à ma propriété sur le côté de mon manoir. Là, Nana entraînait les 200 esclaves-soldats.

Suivant les ordres de Nana, elles effectuaient des mouvements en coordination. Comparé à avant, cela semblait vraiment décent.

En voyant ça, je m’étais dit que je pourrais probablement les emmener sur les champs de bataille dans un proche avenir.

Eh bien, je ne suis pas venu pour cette raison aujourd’hui, pensai-je.

« Nana ! » dis-je.

« Monseigneur est venu jusqu’ici me voir. Que se passe-t-il ? » demanda Nana.

« Je veux tester quelque chose, viens avec moi, » dis-je.

« À vos ordres, » Nana répondit immédiatement.

En ordonnant aux soldats esclaves de prendre une pause ici, elle avait dégainé son épée longue et m’avait fait face.

J’aime cette partie de Nana.

La partie qui faisait que j’avais seulement dit « je veux tester quelque chose », mais elle avait tout de suite su qu’il s’agissait du fait de se battre contre moi.

J’avais dégainé Éléanore. Hikari était également à ma taille, mais pour tester, je devrais d’abord le faire avec Éléanore.

J’avais alors activé ma capacité d’attaque supplémentaire à 100 % que j’avais acquis en allant jouer à la loterie.

Selon l’explication du membre du personnel, ce n’était pas une arme ou un équipement, mais de quelque chose qui était utilisable sur les humains.

« Allons-y ! » dis-je.

« D’accord, » répondit Nana.

J’avais frappé avec Éléanore d’en haut et j’étais entré en collision avec l’épée longue de Nana.

Les bruits des collisions firent écho, et les étincelles volèrent.

Tout en se protégeant avec son épée, Nana avait pris un peu de recul.

Elle avait bloqué l’attaque, et jusqu’à maintenant, c’était pareil à nos précédents combats.

L’étrange changement s’était produit juste après ça.

… Kiiin !

Un son d’épée semblable à mon attaque d’avant put être entendu une fois de plus.

Mais ce qui suivit fut un son complètement différent de quand son épée longue était entrée en collision avec Éléanore.

Za ! Za ! Za !

Est-ce qu’elle s’est détendue après avoir bloqué l’attaque, pensai-je. Nana avait fait trois pas en arrière après avoir subi l’impact.

Je pouvais voir la surprise présente sur son visage.

« Monseigneur, qu’est-ce que c’était maintenant !? » demanda Nana.

« C’est la chose que je voulais tester. Faisons-le plusieurs fois, » déclarai-je.

« D’accord, » répondit Nana alors que son visage indiquait qu’elle était devenue plus sérieuse.

Elle avait été surprise un instant, et la compréhension était également venue en un instant.

Et, son positionnement s’était également fait en un instant.

J’avais continuellement attaqué, et Nana avait en permanence bloqué mes attaques. Elle avait compris qu’il y avait une attaque supplémentaire après chaque attaque, et avait donc ajusté sa manière de se défendre en prenant ça en compte.

J’attaquais et Nana bloquait.

J’avais à peu près compris les effets de l’attaque additionnelle 100 %. Environ une seconde après avoir attaqué, une attaque complètement identique apparaîtrait.

Si c’était une frappe de type tranchant, alors une attaque qui avait la même force apparaissait à l’endroit où la première frappe avait été effectuée.

« La suivante sera Hikari. Bloque-la, » déclarai-je.

« D’accord, » répondit Nana.

Après avoir échangé avec Éléanore, j’avais attaqué cette fois-ci en utilisant Hikari. C’était pareil avec Hikari. Comme je l’avais pensé, l’attaque supplémentaire apparaissait après une seconde de délais.

J’avais ensuite rengainé Hikari.

« Maintenant, avec de la magie, allons-y ! » dis-je.

« D’accord, » répondit Nana.

J’avais utilisé la magie du feu que j’avais acquise après avoir touché par ce sort dans mon combat contre Almosso, et ainsi, une boule de feu s’était envolée vers Nana. Nana frappa avec son épée longue et trancha la boule de feu.

La boule de feu entaillée s’ouvrit totalement. Une seconde après ça, la même boule de flammes apparut, mais elle était également ouverte.

J’avais baissé la main et j’avais arrêté mon essai. « Bon, c’est assez ainsi. »

« Compris, » répondit Nana.

« J’ai à peu près compris le fonctionnement. Merci, Nana. Si je ne t’avais pas à mes côtés, je n’aurais pas pu aussi bien le tester, » déclarai-je.

« Je suis reconnaissante pour vos paroles, » déclara Nana.

« Désolé de t’avoir dérangé. Tu peux maintenant continuer la formation, » déclarai-je.

« À vos ordres, » répondit Nana.

Après avoir renvoyé Nana à sa tâche alors qu’elle avait légèrement baissé la tête, je quittai les lieux.

Je m’étais mis à réfléchir tout en marchant. Attaque additionnelle 100 %. Au début, quand j’ai vu son nom, je pensais que je pouvais simplement doubler ma force, mais après l’avoir utilisé, j’avais pu voir que ses effets étaient supérieurs à ce à quoi je m’attendais.

Des attaques physiques totalement identiques apparaissaient après une seconde, alors en l’utilisant avec certaines tactiques appropriées, ma force était plus que doublé.

C’était simple. Alors que les attaques supplémentaires apparaissaient, cela signifiait aussi que je pouvais reprendre mon souffle tout en attaquant continuellement mon adversaire.

La puissance de feu était peut-être doublée, mais les choses que je pouvais faire augmentaient. C’était donc ainsi.

« ... des attaques supplémentaires sont apparues ? » murmurai-je.

Je m’étais arrêté net, car à cet instant, une pensée avait surgi dans ma tête.

« Est-ce que “ça”...... peut aussi être doublé ? » murmurai-je.

☆☆☆

À l’intérieur de ma chambre à coucher, Mélissa gémissait alors qu’elle était sous mon corps.

Tout en attaquant Mélissa qui était nue, j’avais constamment demandé. « Comment est-ce que ça va, Mélissa ? Comment ça se passe ? »

« Je-je ne sais pas, je-je ne sais pas, c’est bizarre, » balbutia-t-elle en gémissant.

« Est-ce bizarre ? » demandai-je.

« C’est bizarre, je ne sais pas, mais c’est étrangeeee, » mi-frénétique, Mélissa déclara que c’était « bizarre ».

Je pouvais sentir des « vibrations » qui parcouraient son corps alors j’étais en elle.

C’était identique à quand j’avais frappé à l’aide de mon épée.

Il y avait également une « Attaque supplémentaire, 100 % » reproduisant les mouvements de mes hanches.

Les doubles impacts attaquèrent Mélissa, la rendant « bizarre », « je ne sais pas ». Une réponse claire n’était pas revenue, mais j’avais parfaitement compris le fonctionnement en l’expérimentant directement.

☆☆☆

Après deux heures, Mélissa était trempée et épuisée.

Couchée sur le lit, elle était totalement épuisée.

Cette fois-ci, cela avait seulement pris deux heures pour en arriver là.

Mélissa avait le surnom de la Sainte Immortelle, une femme dont l’endurance et la récupération étaient ridiculement élevés en comparaison des autres.

Pour le dire simplement, elle ne pouvait par mourir.

La dernière fois, quand j’avais finalement réussi à totalement l’épuisée, cela m’avait pris 24 heures. Et cette fois, il ne m’avait fallu que deux heures.

C’était probablement un type d’utilisation qui n’était pas prévu dans le manuel, mais... bon, l’Attaque additionnelle, 100 % étaient vraiment effrayante.

Je me demande s’il y a aussi d’autres utilisations possibles pour cette capacité, pensai-je. Je devrais organiser mes idées et les essayer une par une.

Pendant que je pensais à ça, Mélissa colla son corps contre le mien. Elle était épuisée et ne pouvait presque pas bouger, mais elle rampa sur le lit et tira sur mon corps pour pouvoir ainsi être contre moi.

La chaleur émanant de son corps me faisait du bien.

« Kakeru…, » murmura-t-elle.

« Oui. Est-ce que ton corps va bien ? » demandai-je.

« Je vais bientôt récupérer, alors attend un peu pour la suite, » déclara Mélissa.

Il n’y avait aucune force dans ses paroles, elle savait même que ses paroles étaient un peu vulgaires.

Malgré tout, Mélissa disait ça avec défi. On dirait qu’elle essayait vraiment de s’en remettre rapidement afin de me tenir pleinement compagnie.

« Toi, tu es vraiment trop mignonne, » dis-je.

« Q-Qu’est-ce que tu me dis si soudainement !? » s’exclama Mélissa. Mélissa rougissait de plus en plus après avoir entendu ça. Je pensais qu’elle devenait de plus en plus mignonne au fil des jours.

« Mais tu n’as pas besoin de te forcer. Tu n’as pas besoin d’en faire autant, » dis-je.

« Mais…, » répondit Mélissa.

« C’est très bien ainsi. Mais si tu veux vraiment en faire plus, je le ferais, » dis-je.

J’avais alors ouvert mon entrepôt dans une dimension différente, puis j’avais sorti une boule magique blanche et je l’avais utilisée sur Mélissa.

Il s’agissait d’un prix récupérable dans la loterie, un objet magique qui permettait une récupération complète et instantanée.

La boule magique avait brillé avant de fondre, enveloppant le corps de Mélissa d’une vive lumière.

« Quoi !? Mon corps… ma fatigue a disparu en un instant !? » s’écria Mélissa. Elle avait été très surprise, et en même temps, la force était revenue dans sa voix. La boule magique avait complètement restauré son endurance.

« La raison pour laquelle je n’ai pas fait plus, c’était à cause de la fatigue, » déclara Mélissa.

« Je vois... alors, allons-y, » dis-je.

Mélissa se colla encore plus contre moi, mais cette fois, elle m’avait dit en chuchotant. « Hmm~, Kakeru, c’est toujours la nuit, n’est-ce pas ? »

« Oui, c’est bien la nuit, » répondis-je.

« Le jour ne s’est pas encore totalement écoulé, et c’est encore la nuit, non ? » murmura-t-elle.

« Haha, » j’avais commencé à rire après m’être souvenu de ce qui s’est passé avant ça.

Il avait fallu la totalité de la journée la dernière fois (24 heures).

« Normalement, c’est encore la nuit, » déclarai-je.

« Fufufu, » pour une raison inconnue, Mélissa avait alors commencé à rire tout en étant joyeuse.

Elle avait repositionné son corps tout nu pour être collée face à moi, et m’avait caressé les joues avec bonheur.

« Qu’est-il arrivé ? » demandai-je.

« Je suis heureuse ! » répondit Mélissa.

« Je le sais, mais pourquoi ? » demandai-je.

« Tu sais, je viens de me rendre compte qu’avant ça, quand je me suis unie avec toi jusqu’à être épuisée, n’est-ce pas la même chose qui se déroule avec les couples normaux ? » demanda Mélissa.

« Eh bien, oui, à peu près, » dis-je.

« Je suis heureuse de ça, » répondit Mélissa. « Moi, quand je suis avec toi, je peux devenir une fille normale. Je pense que c’est bien d’être une fille normale. »

« Est-ce donc pour ça que tu es heureuse ? » demandai-je.

« Oui, » répondit-elle.

Je ne comprends pas vraiment la raison, pensais-je, mais Mélissa semblait heureuse, alors peu importe.

« Ha ! » Mélissa s’exclama, et elle faisait un visage complexe.

« Qu’est-il arrivé !? » demandai-je.

« Je cherche maintenant un mot pour te décrire, » répondit-elle.

« Un mot pour me décrire ? » demandai-je.

« Oui, » répondit Mélissa. « Invaincu sur les champs de bataille, pouvant résoudre divers énormes incidents, possède d’innombrables femmes. Il y a un mot qui décrit ce genre d’homme, mais je ne peux pas le trouver, c’est comme s’il était sur le bout de la langue. »

« Ahh, il y a des moments comme ça, avec des mots qui sont coincés dans la gorge, » dis-je.

Mélissa se mit à réfléchir tout en grognant et en inclinant la tête.

Après un moment, elle trouva sa réponse et elle me fit alors un visage amplié d’un large sourire. « C’est le mot Héros ! »

Un Héros.

La Sainte Immortelle que les gens admiraient avait dit que j’étais un Héros.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace