Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 73 – Quelqu'un qui dépasse le Rang-A


Le Matin,

Io se leva de son lit avant de lentement se préparer. Elle mit ses vêtements, puis elle plaça son chapeau de sorcière et prit son sceptre magique.

Son apparence quand elle était déshabillée était magnifique, mais habillée, c’était aussi au même niveau.

Alors que je la regardais, je remarquai qu’elle se préparait à sortir. « Sors-tu ? »

« Oui, j’ai une quête que j’ai prise dans la guilde et je dois la finir aujourd’hui, alors je sors pour ça, » répondit Io.

« La guilde, hehe. En y pensant, tu vas assez souvent là-bas, » dis-je.

« Oui, » répondit Io.

« …, » je m’étais alors mis à réfléchir.

Io sortait pour aller réaliser une quête de la guilde. J’étais curieux à ce propos.

« Bon, je viens avec toi, » déclarai-je.

« Vraiment ? » s’exclama Io. Ses yeux s’étaient illuminés après avoir entendu ça.

☆☆☆

« Bon matin ! Ane-san ! »

« Onee-sama, s’il te plaît, prend soin de nous, d’accord ? »

Quand nous étions arrivés devant la guilde, deux filles avaient couru vers Io.

La fille qui ressemblait à une épéiste avec queue de cheval et dont l’armure exposait une grande partie de sa peau avait appelé Io « Ane-san », et la fille qui semblait à une douce prêtresse et qui portait la robe de clerc de l’Église de Solon l’avait appelée « Onee-sama ».

... Ane-san et Onee-sama ?? pensai-je.

« Bon matin ! Faisons de notre mieux pour aujourd’hui aussi, » déclara Io.

« D’accord. Si Ane-san est avec nous, nous sommes invincibles ! » déclara la guerrière.

« Surpassons le groupe d’Alexis aujourd’hui aussi, » déclara la prêtresse.

« Julia, je dis toujours ça, mais tu ne devrais pas dire quelque chose comme ça, » réprimanda Io. « Alexis est l’un des vétérans les plus expérimentés dans la guilde que vous connaissez. »

« Oui…, » la fille habillée en prêtresse... Julia semblait découragée.

« Mais, Ane-san, le rang de la guilde n’est que de A donc tu leur es égale. Mais en regardant les réussites, je pense que tu as dépassé le groupe d’Alexis il y a longtemps, » déclara la guerrière.

« Mais même ainsi, Agnès. Un vétéran est un vétéran, vous devez les respecter, » déclara Io.

Et, l’épéiste s’appelle Agnès, hehe, pensai-je.

« Vous deux, avez-vous compris ? » demanda Io d’un air sévère.

« Oui…, » répondit Agnès.

« J’ai compris, Onee-sama, » répondit Julia.

Les deux filles qui venaient d’être grondées par Io n’étaient pas découragées. À la place, elles étaient en train de regarder Io avec une expression comme si elles étaient ensorcelées par elle.

« Comme je l’avais pensé, Onee-sama est si cool ! » s’exclama Julia.

« Eh bien ouais. C’est après toute notre Ane-san ! » s’exclama Agnès.

Elle semblait même être adorée avec des raisons qui ne pouvaient pas être comprises.

Je pouvais clairement dire qu’en ce moment, je me posais beaucoup de questions.

« Oh, vous deux, je vais faire les présentations, d’accord ? » déclara Io. « Voici Kakeru qui va venir avec nous aujourd’hui. »

Io m’avait regardé, puis elle m’avait présenté aux deux filles.

En un instant, les deux filles avaient fait un visage renfrogné.

Wôw~, c’est bien trop flagrant, pensai-je.

Elles avaient toutes deux fait une grimace du genre « D’où vient ce type ? »

C’était intéressant de voir ça.

« Je m’appelle Kakeru Yuuki, ravi de vous rencontrer, » dis-je.

« … »

« … »

Les deux me regardaient, mais elles n’avaient nullement répondu à mon salut.

« Agnes? Julia ? » demanda Io.

« Je ne sais pas d’où tu viens, mais…, » commença Julia.

« Je te tuerai si tu ralentis Ane-san…, » compléta Agnès.

« Ahh, j’ai compris. Je ne serai pas un fardeau, » dis-je.

Et après ça, nous étions tous les quatre partis.

Io était furtivement venue à mes côtés, et avait dit avec une petite voix. « Je suis désolée, Kakeru. Elles ont toutes deux fait une chose très impolie. »

« Non, ça ne me dérange pas. Mais je vois que tu es devenue une rang A, hehe, » dis-je.

« Oui… j’ai réussi à le faire, » répondit Io.

« Est-ce que le rang A est le plus haut rang ? » demandai-je.

Je m’étais souvenu de la conversation qu’elles avaient eue plus tôt. De la façon dont Agnès et Julia en avaient parlé, cela semblait être le cas.

« Oui, c’est le plus haut rang, » répondit Io.

« Je vois. C’est donc fantastique, » dis-je.

« Non, ce n’est rien, » répondit Io.

« Tu as fait de ton mieux, hein. Comme attendu de ma femme, » répondis-je.

« … Tout à fait ! » Après l’avoir félicitée, Io était devenue très heureuse.

Après cela, elle avait été appelée par Agnès et Julia et elle s’était dirigée vers elles.

Je m’étais mis alors à réfléchir en suivant le dos des trois filles.

Je me demandais si à la place de me battre à leur côté, je ne préférais pas plutôt regarder et voir d’abord comment elles agissaient.

☆☆☆

Le groupe comprenant Io, Agnès et Julia étaient un groupe plutôt équilibré.

{Cette fille appelée Agnès, elle est une bonne épéiste, Hmm. Elle n’est pas normale pour être capable de manier cette grosse épée avec ce corps mince.}

« Tout à fait, » répondis-je.

{D’autre part, Julia observe comment la bataille progresse d’une manière admirable. L’utilisation de sa magie de récupération et de sa magie de soutien est parfaite quant au moment où les activer.}

« Ahh. Et surtout, c’est Io avec sa magie de foudre. Sa puissance et le nombre de fois où elle peut lancer ses sorts ont beaucoup augmenté par rapport à quand elle venait de me rencontrer, » continuai-je.

{C’est vrai. Avec cela, c’est une bonne chose qu’elle soit maintenant de rang A.}

« Physique, Magie, Soins. Leur groupe est équilibré à un haut niveau, » dis-je.

{Elles sont à cent pour cent parfaites en tant qu’aventurières.}

Pendant que les trois se battaient, je les évalue avec Éléanore tout en restant en arrière.

Tout en me croisant les bras, j’avais suivi les trois filles.

La quête de la guilde était la soumission d’un grand nombre de monstres.

Il s’agissait d’une quête pour « nettoyer » l’endroit où apparaissent régulièrement des monstres de haut niveau.

Conformément à leur apparence, les monstres qui étaient plusieurs fois plus forts que les vaches des montagnes avaient été vaincus par les trois filles comme s’ils étaient de minables créatures.

Ils avaient beaucoup de façons de les vaincre, mais le modèle le plus fréquent était Agnès qui bloquait les monstres, Io qui attaquait avec de la magie, et Julia qui incantait sa magie de récupération.

Cela se produisait environ dans cinquante pour cent des cas... cela montrait combien les deux filles avaient confiance quant aux capacités d’Io.

Elles battaient les monstres puis cherchaient leur prochaine cible.

Agnès et Julia se chuchotaient sans laisser Io être au courant de la teneur de leur conversation.

« Julia, qui diable est cet homme ? » demanda Agnès.

« C’est vrai. Il fait juste un visage béat et nous suit, il ne se bat même pas avec nous, » répondit Julia.

« Il a l’air d’un épéiste, mais il se balade avec la réplique de l’Épée Démoniaque, n’est-ce pas » demanda Agnès.

« Penser que quelqu’un se baladerait avec quelque chose comme ça, comme s’il en était fier, je me demande pourquoi Onee-sama prendrait un homme comme ça avec nous, » déclara Julia.

Les deux avaient l’intention de murmurer, mais je pouvais parfaitement les entendre.

Les oreilles amplifiées de 777 fois étaient après tout une bonne chose.

Io qui était près de moi ne pouvait pas les entendre, mais je pouvais entendre tout depuis là où j’étais.

« Tu es une réplique qu’elles disent, » murmurai-je.

{J’y suis déjà habitué.} Éléanore avait grogné dans ma tête.

Nous avions encore progressé et j’avais ressenti un air intimidant qui ne pouvait être comparé à ce que j’avais subit jusqu’à maintenant.

Une tête de chèvre, le corps d’un humain, des ailes noires et une énorme faux.

Sa taille n’était pas différente de celle d’un humain. Mais le monstre avait rempli l’air d’une aura intimidant et sa présence emplissait les lieux.

« C’est parti ! Julia, je compte sur toi ! » s’écria Io.

« D’accord Onee-sama, tant qu’on y est, » répondit Julia.

Julia avait alors lancé sa magie de soutien, et Agnès avait attaqué le monstre à tête de chèvre.

Le monstre avait bloqué l’attaque avec sa faux.

*Boom !*

Ça ne ressemblait pas à du métal qui se frappait, mais une explosion. Une onde de choc avait également été créée à ce moment-là. Mes vêtements avaient bougé en raison de la rafale.

{Elle est compétente.}

« Ahh »

{Papa, n’as-tu pas besoin d’aller aider grande sœur Io ?} Hikari qui était silencieuse jusqu’à maintenant m’avait demandé ça.

« Laisse-moi y réfléchir, » dis-je.

Je m’étais approché de Io qui avait commencé à se préparer à jeter ses sorts, et avait demandé avec une petite voix. « Il n’y a pas de problème, Io. Devrais-je te prêter la magie de foudre ? »

Io m’avait regardé et avait fait une expression profondément émue.

Mais, cela avait disparu après un moment, et elle avait secoué la tête.

« Non, Kakeru, regarde-moi tout simplement, » puis elle avait regardé devant elle. « Regarde-moi maintenant ! »

« Faisons ainsi, » dis-je.

J’avais un peu reculé. J’étais retourné là où j’étais avant.

Io avait commencé à incanter sa magie.

Son pouvoirs magiques avait augmenté, ses vêtements avaient brillé de la lumière issue du pouvoir magique.

Et en même temps, Agnès et Julia bloquèrent le monstre à tête de chèvre en se tenant à l’avant-garde.

Contrairement à ce qu’elles faisaient jusqu’à maintenant, elles avaient du mal à le faire. Elles avaient subi des blessures, mais même ainsi, les deux filles étaient encore debout, arrêtant désespérément le monstre pour préparer le terrain pour Io.

Elles m’avaient même fait penser que je pourrais venir les aider.

« Agnès, Julia ! » déclara Io.

« Oui ! »

« Compris ! »

Après avoir été appelées par Io, les deux filles avaient reculé.

Elles avaient pris le maximum de distance qu’elles pouvaient le faire.

À l’instant suivant, la foudre était tombée du ciel.

Elle était tombée, encore et encore.

Un, deux, trois... quatre, cinq, six.

Cela continuait ainsi un moment. La foudre avait attaqué avec rage le monstre à tête de chèvre.

La magie de foudre s’était déchaînée à la chaîne. Et à mi-chemin, je ne pouvais même plus compter le nombre d’éclairs qui étaient apparus.

{Cinquante-six, cinquante-sept, cinquante-huit...} À ma place, Hikari comptait toujours.

Et.

{Cent !}

Avec ça, c’était fini.

C’était exactement une centaine. Cent éclairs étaient tombés du ciel, et tous avaient frappé le monstre à tête de chèvre.

Le monstre semblait brûlé et noir. Il s’était effondré pour ne plus jamais bouger après ça.

« … fuu ! »

« Ane-san ! »

« Onee-sama »

Face à une Io qui était devenue léthargique et qui était presque tombée, Agnès et Julia avaient couru vers elle.

Elles l’avaient soutenue et l’avaient aidée à ne pas tomber.

« Je vous remercie toutes les deux ! » s’exclama Io.

« Ce n’est rien ! À la place de nous dire ça, n’a-t-il pas également atteint les cent éclairs aujourd’hui aussi, hein !? » demanda Agnès.

« Regarder La Centaine d’Éclairs d’Onee-sama est toujours aussi fascinant…, » déclara Julia.

« S’il vous plaît, arrêtez avec ce nom embarrassant, » demanda Io alors qu’elle regardait dans ma direction.

C’était un visage qui disait : « Comment c’était, comment j’étais ? »

Celle qu’elle m’avait montrée était les deux visages dont l’un était celui en tant qu’« Onee-sama ». L’autre visage était celui en tant que « Chiot » !

Comme elle est mignonne…, pensai-je.

« O-Onee-sama ! » Julia avait appelé Io comme si elle avait crié.

« Q-Qu’est-ce que c’est que ça ? » demanda Agnès après ça.

Vu que les deux filles étaient surprises, j’avais suivi leurs regards.

Et là, je vis qu’un monstre à tête de chèvre était là, debout.

Contrairement à avant, son visage semblait haineux, et c’était devenu une tête de chèvre très musclée.

Et.

« Pourquoi..., pourquoi y en a-t-il autant ? » demanda Julia

« Il y en a même une vingtaine... quelque chose comme ça n’est jamais arrivé, » déclara Agnès.

Les deux filles avaient été choquées de voir ça.

On dirait qu’un accident était survenu.

« Onee-sama, fuyons d’ici, » déclara Julia.

« Je serai l’arrière-garde, alors, Ane-san, dépêche-toi, » déclara Agnès.

J’avais alors dégainé Éléanore et Hikari, et j’étais allé en avant tout en libérant la sombre aura.

{Tu y vas enfin, hehe !}

{Hikari fera de son mieux. Un, deux… trois, quatre...}

Aussi bien Éléanore qu’Hikari avaient un timbre de voix qui montrait qu’elles étaient excitées.

« Q-Que comptez-vous faire ? » demanda Agnès.

« C’est parfait. Onee-sama, laissons cet homme en sacrifice et fuyons, » déclara Julia.

Quelle belle façon de le dire, hehe ? pensai-je.

« Fuir ? Mais pourquoi ? » D’un autre côté, Io était abasourdie par la proposition.

Au moment où j’avais jeté un coup d’œil vers elle, je vis que Io souriait avec un plaisir bien visible.

« Vous savez, il n’y a nul besoin de fuir, » rajouta Io.

Agnès et Julia en avaient perdu la parole.

Une confiance absolue venait de Io.

Je l’avais reçu sur mon dos et tout en étant maintenant totalement habillé de l’aura, je m’étais naturellement avancé vers mes adversaires.

« Vingt, Hmm, » dis-je.

{Tu veux qu’on s’affronte ?}

« Avec quoi ? » demandai-je.

{Si tu peux les vaincre plus vite qu’elles ou pas.}

« … J’en suis, » dis-je.

J’avais alors souri.

Je sentais les personnes qui retenaient leur souffle derrière moi, mais pour l’instant, je les avais ignorées.

Je m’étais mis en position avec Éléanore et Hikari dans mes mains, et j’avais tailladé les monstres les uns après les autres.

Vingt monstres à tête de chèvre...

Le temps qu’il me fallut pour tous les vaincre fut un peu plus court que quand Io et les filles en avaient vaincu un seul individu.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace