Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 9 – Mage-guerrier Kakeru


J’avais décidé d’essayer diverses techniques contre la vache des montagnes.

Après l’avoir arrêté de face, je l’avais saisi par la tête et je l’avais forcé à ce coucher.

Puis en me baissant, j’essayai de la frapper avec mon coup de poing droit. Ensuite, un coup de pied proche du sol, le suivant, plus haut, et ainsi de suite. J’essayai toutes les combinaisons possibles de coups qui me semblaient utiles.

Après avoir réalisé différents enchaînements, je constatais à chaque fois que les vaches des montagnes étaient vaincues en à peine quelques secondes.

En final, après avoir testé cela sur trois différentes vaches, j’avais acquis une meilleure compréhension de ma force et de mes possibilités, mais elle était largement insuffisante, et donc mon objectif n’avait pas été accompli.

Après tout, même si je changeais un peu de technique, je comptais quand même uniquement sur la force physique pour les vaincres.

Cela donnait en final plus l’impression d’un personnage surpuissant, qui réalisait de grands et amples gestes pour gagner, mais qui ferait cela que pour épater la galerie.

Ce n’était donc pas intéressant, il fallait que je trouve mieux.

« Comme je m’y étais attendu. Peut-être que je devrais apprendre des techniques, tels que le maniement d’une épée, ou un peu d’arts martiaux. Ne devrais-je pas entrer dans un genre de dojos pour ce faire ? »

Après avoir encaissé l’argent pour la troisième vache, je me promenai maintenant sans but dans la ville, en pensant à de telles choses. Si cela continuait ainsi, je devrais simplement utilisé mes coups de poing lors de mes chasses, mais en final, toutes ces chasses se ressembleront et cela deviendrait vite lassant.

Alors que je pensais à tout cela, je vis dans les passants une personne qui éveilla mon attention. C’était une personne portant une robe, qui me fit instantanément penser à un magicien. Il tenait dans sa main un long bâton.

Et c’est alors qu’une idée traversa mon esprit. Si je faisais de la magie, cela pourrait être utile. J’avais déjà rencontré la magie, une fois dans ce monde. La fois où Almosso m’avait frappé d’un sort. La magie devrait avoir une technique à maîtriser pour pouvoir l’utiliser. Oui, je suis sûr qu’il existe une telle technique.

« Maintenant que je pense à ça. »

...... La magie, n’est-ce pas quelque chose que je pourrais utiliser ?

« … Pour finir ma conclusion, oui, il vous serait sans aucun doute possible d’apprendre à utiliser la magie. »

Telle fut la fin du discours que Samaras m’avait fait après que je lui ai demandé si je pouvais utiliser la magie. Il était devenu un visage familier au vu du nombre de fois où je lui rendais visite et donc j’étais directement allé l’interroger sur la magie comme il connaissait énormément de choses sur ce monde, qui pour moi était presque totalement inconnu.

« Vraiment ? » Demandai-je, un peu septique.

Il me répondit immédiatement. « Oui, fondamentalement, chaque être humain possède à l’intérieur de lui du pouvoir magique. Il s’agit juste de savoir si c’est dans une faible quantité ou non. Après il revient à chacun de voir si il peut ou non l’utiliser correctement. Tout est question de pratique. »

« Toutes les personnes le peuvent !? Il y a-t-il des exceptions ? » (Kakeru)

« Non, aucune. Aussi faible que le niveau soit, il est possible de l’utiliser. Les personnes sans aucun pouvoir n’existent pas. » (Samaras)

« Je vois. » (Kakeru)

« Avez-vous déjà diagnostiqué ? Ce n’est pas comme si vous pouviez l’utiliser tout de suite, mais il y a un moyen facile pour vérifier la puissance magique que vous avez en vous. » (Samaras)

« Pouvez-vous le faire ici ? » (Kakeru)

'Oui, s’il vous plaît, veuillez patienter un petit moment. » (Samaras)

Samaras se déplaça un peu plus dans le magasin. Après un laps de temps, il revint, porteur d’une boule de cristal.

Il la posa sur le comptoir avant de dire. « C’est l’outil utilisé pour cela. Ouvrez votre paume comme ça et touchez cela ― — » (Samaras)

La boule de cristal qui était transparente commença à briller en son centre, dès que Samaras la toucha.

Cela me donnait l’impression de voir la lumière dans une petite ampoule. Elle tremblait faiblement, et même quelques fois, la lumière semblait s’éteindre complètement.

« Désolé de dire cela, mais est-ce que cela… signifie que votre magie est très faible ? » (Kakeru)

Je sentis instinctivement que cela devait être un sujet sensible pour certains, et donc je le demandai ainsi.

« Oui, c’est bien le cas. Je n’ai aucun talent pour la magie. Mais ceci me suffit amplement pour pouvoir vérifier l’authenticité du symbole de la Famille Royale, donc je ne m’en formalise pas trop. » (Samaras)

« Ahhh, c’était donc ainsi!. » M’exclamai-je en repensant à la scène où le soldat avait vérifié le symbole sur l’éventail, alors que j’essayais de rentrer dans la ville.

« Dois-je seulement le toucher ? Ou il y a-t-il quelques choses d’autres à réalisé en même temps ? » (Kakeru)

« Pas du tout. Tout ce fait en touchant tout simplement. Il y a uniquement ce genre d’action à réaliser pour que cela fonctionne. » (Samaras)

« OK, essayons dans ce cas. » (Kakeru)

Je plaçai ma paume sur la boule de cristal.

Comme pour Samaras, elle se mit à briller depuis son centre. Une lumière blanche apparue, si brillante qu’il en devenait douloureux de la regarder directement. Puis l’intensité augmenta encore, et encore, comme si elle s’apprêtait à exploser, jusqu’à ce que ―― — la boule de cristal explosa en de fines particules de cristal, se répandant dans toute la pièce en une fraction de seconde.

« C-C’est…... » (Samaras)

« Hein…. Qu’est-ce que cela peut bien signifier ? » (Kakeru)

« Veuillez patienter, je reviens. » (Samaras)

Saramas revint rapidement, une fois de plus, mais il tenait une boule de cristal bien plus grande que la dernière fois.

« Ressayer encore une fois, mais avec celle-là. » (Samaras)

Était-ce une panne ou quelque chose du genre. Ou bien était-elle défectueuse ?

Tout en pensant à de telles choses, je posai ma paume sur la nouvelle boule de cristal. Elle se mit comme l’autre a brillé en son centre. Toujours la même lumière aveuglante, d’une blancheur insoutenable, mais ―― — à la différence de la fois d’avant, elle n’explosa pas. Elle se contenta de briller encore plus violemment.

« Cette intensité, et cette couleur… peuvent-elles…. » (Samaras)

« Parlez ! Qu’est-ce que cela signifie-t-il ? » (Kakeru)

« Vous possédez un monstrueux pouvoir magique. C’est ce que m’indique la boule. » Annonça Samaras, avec une voix emplie d’admiration. Avant de poursuivre. « L’évaluation très approximative de votre pouvoir m’indique que vous devez posséder au minimum une centaine de fois la quantité normale pour un homme adulte... Je ne peux vraiment pas le croire. Par tous les saints ! » (Samaras)

« Une centaine, vous dites. Hein, et bien, cela devrait être au moins ce montant. »

Mais assez étrangement, ce résultat m’avait plutôt fait déprimer.

Car quand on y réfléchit bien, j’avais acquis la capacité de 'Toutes vos aptitudes sont multipliées par 777.' Et donc si j’arrivais avec juste cent fois la magie d’une personne normale, alors cela signifiait qu’à l’origine, j’étais vraiment nul.

...… Non, après y avoir réfléchi plus soigneusement, c’était même parfaitement logique vu qui j’étais au départ. Une personne provenant du Japon comme moi, si j’avais eu assez de puissances magiques à la base pour être un magicien correct, alors là, cela aurait été étrange.

Et si on regarde cela d’un point de vue logique, si à l’origine j’avais eu une puissance égale à 0, alors même si vous le multipliez par 777, le résultat sera toujours égal à 0. Suite à tout ce cheminement de pensée, j’étais convaincu de ma logique.

Alors que je réfléchissais à cela, ne sortant de ma torpeur qu’après m’être persuadé que tout ceci était logique, Samaras, quant à lui, me regardait avec une expression étrange sur le visage.

Surprise, Respect ? Je ne savais pas trop quoi penser de son expression.

« Comme prévu de Monseigneur Yuuki. Je suis toujours impressionné à chacune de mes découvertes vous concernant. Qui aurait pu penser que vous égalez largement les plus grands mages royaux » (Samaras)

« Et donc, ai-je suffisamment de magie pour l’utiliser, n’est-ce pas ? Et maintenant, que dois-je faire pour correctement l’utiliser ? » (Kakeru)

« Il existe deux façons d’apprendre à utiliser la magie. La première consiste à trouver un maître approprié et à l’apprendre de cette personne. C’est le meilleur chemin…. » (Samaras)

« Je le pense aussi. Et l’autre est ? » (Kakeru)

« C’est une technique qui est limitée aux attaques magiques, mais la faculté de l’apprendre de cette manière dépend uniquement du talent inné de la personne. Bon, je vais vous l’expliquer en détail. Si vous encaissez une attaque magique et que vous avez le talent pour utiliser ce type de magie, alors vous apprendrez naturellement à utiliser cette magie spécifique. Cependant, cette voie est extrêmement dangereuse et peut très facilement vous coûter la vie. C’est une méthode plus utilisée sans le vouloir dans des cas extrêmes. C’est vraiment une manière malsaine d’apprendre la magie. » (Samaras)

En gros, il s’agit d’une sorte de vol de magie. Pensai-je.

Samaras fronçait les sourcils en me disant cela.

Heee, j’avais été déjà frappé par une magie par le passé, cela veut dire que…. Dans ce cas.

Je tendis la paume de ma main, tout en essayant de ressentir quelques choses au plus profond de mon être et en me disant cela à moi-même.

« Si je ne me trompe pas, voilà ce que j’ai ressenti alors qu’Almosso usait de sa magie de feu, donc ― ― » (Kakeru)

Et c’est alors qu’une boule de feu apparut au centre de ma paume.

Ohhh, chouette ! Je viens d’utiliser la magie à l’instant. J’ai donc uniquement besoin d’être affecté une seule fois par un sort pour pouvoir le réutiliser. Avec cette méthode, je pourrais facilement apprendre tout ce que je rencontre, tant que je reçois le sort sur moi. Donc je pourrais l’utiliser tôt ou tard et pour moi, c’était déjà assez intéressant. Pensai-je.

Cependant, la magie, hein —―.

Et c’est alors que je m’étais dit, que comme j’avais maîtrisé la magie de feu, je devrais apprendre ensuite la magie de froid. Ceci serait parfaitement logique.

Ceci serait même classe si je pouvais avoir la magie de feu dans ma main gauche, et la magie de glace dans ma main droite, ― ―.

« Ooh !! De la magie de froid ! Comme prévu de vous, Monseigneur Yuuki ! » (Samaras)

Samaras disait cela, mais j’étais aussi très surpris. Comment cela se fait-il que je fusse capable d’utiliser la magie de froid ???

« Maître !!!!!! » (Miyu)

Quand je fus finalement arrivé dans la cour avant de ma maison, Miyu me sauta quasiment dessus, puis m’enlaçant avec des yeux apeurés clairement visibles sur son mignon petit visage.

« Qu’est-ce qui s’est passé, Miyu ? Bonjour *MofuMofu*  ― ― » (Kakeru)

« Maître !!! Maître !!! » (Miyu)

Miu s’était accrochée à moi comme si sa vie était en jeu. Elle me semblait très désespérée, car son corps tremblait même.

« Quel est le problème ? » (Kakeru)

« I-Il est apparu ! » (Miyu)

« Qu’est-ce qui est apparu ? » (Kakeru)

« Il est apparu !!! » (Miyu)

« Comme je l’ai dit avant, de qui parles-tu ? » (Kakeru)

« Uuu ~ ~...... » (Miyu)

Enterrant son visage contre ma poitrine, elle s’accrocha encore plus à moi.

De quoi voulait-elle parler quand elle disait que c’était apparu.

Était-ce une souris ? Ou est-ce cafard ?

Comme c’est une fille, cela pourrait être les deux cas. *Pchhhh !* J’entendis alors le bruit de quelque chose qui s’ouvrait.

« Hiiiii !! » (Miyu)

Miu fut très effrayé suite à ce son. Apparemment, c’était la cause de sa terreur.

Je regardai alors la direction du son. Il me semblait provenir de l’intérieur du manoir.

Un son sourd comme provenant d’éclatement d’objet, ainsi qu’un son de grattement.

« Ahh, je viens enfin de comprendre. En y pensant sérieusement, nous nous trouvons bel et bien dans un manoir hanté, Hehe ! » (Kakeru)

« Quoiiiiiii !! Maîtreeeeeee... ...... » (Miyu)

Miyu se mit finalement à pleurer.

« Désolé, désolé, j’ai totalement oublié de te le dire. Ceci m’est totalement sorti de mon esprit ! » (Kakeru)

Mais c’était vrai, c’était donc un vrai manoir hanté. Mais parce que j’avais pu y vivre en paix, comme si c’était devenu une habitude, je l’avais donc complètement oublié.

Je savais bien que dans mon cas, il lui serait difficile de m’affecter, mais Miyu n’était pas comme ça, et donc, je devrais faire quelque chose concernant le fantôme.

En regardant dans la direction du manoir et je me suis mis à réfléchir. Eh bien, 'Que dois-je faire', pensai-je.

« Hm ? Quelque chose ne se met-il pas à brillé sans que ― ― » (Kakeru)

Avant de pouvoir finir ma phrase, un sort issu de la magie de froid sortit de dedans le manoir.

C’était comme de longs glaçons de pure glace qui étaient apparus dans les airs et volaient maintenant droit vers moi.

Je les frappais donc de mes mains pour les dévier de leur course. D’autres flèches de glace continuèrent à voler hors du manoir.

« C’est incroyable, c’est comme si c’était une forteresse ennemie... » (Kakeru)

Et d’une manière quelque peu étrange, je trouvais cela amusant et c’est ainsi que mon excitation augmenta rapidement.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace