Flux RSS

Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 4 Chapitre 92 – Les mains vers le bas


Dans l’un des coins du camp, du côté sud, il y régnait une extrême confusion.

L’un des soldats était revenu et avait fait un rapport au capitaine.

« Capitaine ! »

« Comment était-ce ? »

« Les soldats ennemis sont juste sous nos yeux ! »

« Ridicule ! Qu’est-il arrivé aux troupes de Customas devant nous ? »

« Les troupes de Customas sont presque anéanties ! L’ennemi arrive bientôt ! »

« Quels sont les ordres du quartier général ! »

« Il n’y en a pas ! Celui qui est allé demander des ordres n’est pas revenu ! »

« Ridicule... »

« Oh, qu’est-ce qu’on va faire ? »

Un autre homme avait crié au capitaine.

« Qu’est-ce qui se passe, je suis venu ici parce que vous avez dit que c’était une guerre gagnée d’avance. »

« C’est vrai, c’est vrai. Comment allez-vous nous rembourser pour cela ? »

Le rapport que le soldat avait rapporté avait accéléré la confusion.

J’avais laissé échapper un soupir qui était presque insupportable.

Voyant tout cela, j’avais approché le capitaine.

« Oh ! »

« Qu’est ce que c’est encore ! V-vous êtes... »

Le capitaine m’avait vu et avait retenu son souffle.

Il connaissait probablement mon visage.

« Nous allons contre-attaquer, suivez-moi ! »

« Mais, n-nous sommes déjà encerclés... »

Ne lui laissant pas la possibilité de finir, je tenais Éléanore et Hikari.

Je m’étais vêtu de l’aura sombre comme à mon habitude.

Depuis que j’étais capable de la contrôler, j’avais graduellement changé la forme.

À l’heure actuelle, elle devrait ressembler à une armure d’aura, ou une cape.

Les soldats m’acclamaient. Je les avais ignorés et j’avais commencé à marcher.

« Je me tiens en avant-poste, suivez-moi »

« J’ai compris. »

Le capitaine avait hoché la tête, avait organisé les soldats et m’avait suivi.

Les soldats ennemis avaient attaqué en premier.

Ce sont des gars dont le moral est très élevé, plein d’entrain.

« Allons-y ! »

{Hmm}

{Oui !}

La mère et la fille, Éléanore et Hikari avaient répondu.

Leurs lances étaient cassées, et je les avais découpées avec leur armure.

Je coupai les soldats ennemis l’un à côté de l’autre et un filet de sang giclait dans mon entourage.

« UOOOOO !!! Suivez le porteur de l’Épée Démoniaque !!!!!! »

Le moral des alliés, qui était en deuil, avait été relevé.

Les troupes qui nous avaient attaqués ne comptaient qu’environ une centaine de personnes. Et ils avaient été rapidement anéantis.

« Nous sommes sauvés, merci beaucoup ! »

Le capitaine avait ainsi parlé, mais d’après ce qu’il me semble, il avait l’air très imbu de lui-même.

« Je vais te laisser cet endroit ! »

« Et vous ? »

« Je vais à l’endroit suivant »

Sans attendre sa réponse, je m’étais téléporté vers l’ouest en utilisant la plume.

La bataille faisait rage là-bas.

Les soldats ennemis poussaient, et plus de la moitié de nos soldats avaient déjà été tués.

« UOOOOO !!! »

Un soldat ennemi tentait de me poignarder avec sa lance.

J’avais paré la lance et lui avais coupé la tête.

Et puis, les soldats environnants s’étaient rassemblés comme des fourmis.

J’avais tranché les soldats qui étaient venus jusqu’à moi.

Je les avais coupés, tranchés et découpés en deux continuellement.

« Q-Qui est ce mec ? »

« Est-il un monstre ? »

Les soldats ennemis avaient été agités.

Et là, les soldats alliés avaient attaqué.

Ils étaient repoussés, mais pendant que je m’occupais des soldats ennemis, ils se réorganisaient et repoussaient les lignes ennemies.

J’avais trouvé le capitaine qui semblait être le commandant.

« Je vais te laisser cet endroit. Je vais aller à l’endroit suivant. »

« Compris... »

Sans attendre sa réponse, cette fois, je m’étais téléporté du côté nord.

Et après cela, j’avais aussi été du côté est.

C’était partout pareil, ils étaient en lambeaux par l’attaque-surprise de la nuit.

Avec moi tuant la plupart des ennemis, le front de bataille avait été progressivement reconstruit.

Répétant tout cela, j’étais retourné au côté sud.

« Quoi ? »

J’en avais perdu mes mots.

Les gars que j’avais sauvés plus tôt étaient maintenant des prisonniers.

Entourés de soldats ennemis, ils suppliaient désespérément pour leur vie.

{Pathétique !}

« S-Sauvez moi ! »

Le capitaine m’avait vu, et avait désespérément crié.

Les soldats ennemis m’avaient trouvé. Ils s’étaient rapidement tournés vers moi.

J’avais solidifié ma prise sur les Épées Démoniaques.

{Vas-tu le faire ?}

« Ouais  ! »

J’avais traversé les soldats ennemis.

Je les leur avais laissés parce qu’ils commençaient à prendre l’avantage, mais maintenant, j’avais commencé à penser que j’aurais dû tuer tous les ennemis.

Et alors que j’étais pleinement occupé dans mon massacre.

« Tout le monde, reculez ! »

Un homme avait crié, et les soldats ennemis avaient arrêté à cause de cela.

Ils avaient pris une certaine distance et avaient commencé à s’éloigner de moi.

Et ouvrant un chemin entre ces soldats ennemis, un homme s’avança.

Un homme portait une grande épée sur son dos, il avait un air différent par rapport à ces petites frappes.

« Dis-moi ton nom. »

« Kakeru Yuuki. »

« Comme je l’avais pensé »

Il s’agissait probablement de quelqu’un qui savait pour moi.

« Le porteur de l’Épée Démoniaque... Hmm ! »

Il avait reniflé.

« Je suis Miltos. J’ai entendu dire qu’un porteur d’Épée Démoniaque était apparu dans cette guerre, alors je voulais te rencontrer. »

« Tu voulais me rencontrer ? »

« C’est vrai »

Miltos hocha la tête, sortit sa grande épée dans son dos et la tint avec ses deux mains.

L’instant suivant où il la tenait comme ça, * Kiiiin *, un son aigu retentit.

Ce n’est pas seulement moi qui l’avais entendu, les soldats environnants... allié et ennemi avaient couvert leurs oreilles.

« Je suis venu, montre moi qui est le meilleur porteur d’Épée Démoniaque »

« Tu es un porteur d’Épée Démoniaque ? »

{Hmm, Telemia, huh}

« La connais-tu ? »

J’avais demandé ça à Éléanore.

{Bien sûr !}

« Allons-y, HAAAAAA !! »

Miltos chargea et balança sa grande épée.

J’avais bloqué en utilisant Éléanore.

Un écho retentit à nouveau.

Je fronçai les sourcils. Miltos leva son équipement et continua à avancer.

« Fuhahahahaha, quoi, c’est tout ce que tu as ! »

«......»

« C’est tout ce que tu as, porteur de l’Épée Démoniaque !! »

Miltos augmentait son moral.

« Encore un gars ennuyeux »

En utilisant Éléanore, j’avais fracassé la grande épée qui avait été balancée horizontalement en deux, et j’avais coupé Miltos en utilisant Hikari.

* Zushu !! *

Miltos recula.

« Q-qu’est ce que... »

« N’est-ce pas trop fragile pour une Épée Démoniaque ? »

{C’est une Épée Démoniaque ? Ne me fais pas rire. Quelque chose comme Telemia, c’est juste assez bon pour l’appeler une Épée Magique. Ne me compare pas à quelque chose comme ça !}

« Je vois ! »

Je sentais qu’Éléanore le regardait sérieusement.

« UOOOOOO !! »

Miltos rugit.

Une aura avait commencé à s’enrouler autour de Telemia, et c’était devenu une lame.

« Il régénère. »

{C’est quelque chose comme ça.}

« Dommage, hein, porteur de l’Épée Démoniaque. C’est inutile même si vous détruisez cette Telemia !! »

« Est-ce vrai! »

« UOOOOO !!! »

Miltos avait chargé de nouveau tout en tenant Telemia.

Je bloquai à nouveau l’épée qui créait un grincement en utilisant Éléanore, et lui fis une entaille en utilisant Hikari.

« C’est inutile, même si ma Telemia se brise... »

« Si c’est le cas, je vais juste te trancher avec elle. »

J’avais déclaré cela silencieusement, et divisé en deux l’épée avec son propriétaire.

Les soldats ennemis s’étaient agités et s’étaient enfuis un par un.

« Ça devrait déjà aller avec ça. »

{Si ce n’est pas le cas, tu peux simplement revenir, n’est-ce pas ?}

« Je suppose que oui. »

J’avais hoché la tête, et m’étais téléporté.

Tout comme je l’avais fait plus tôt, j’avais été d’ouest en est, puis j’avais traversé le nord et étais revenu au sud.

Ils étaient à nouveau désavantagés ici et là, mais j’avais repris la situation quand j’étais arrivé auprès d’eux.

Éléanore s’était plainte en combattant.

{Vraiment, de penser qu’ils soient si faibles. Si tu n’étais pas là, ils seraient déjà vaincus depuis longtemps.}

« Je suppose que oui. »

{C’est si terrible que n’importe qui voudrait abandonner. Peut-être que demander de l’aide à l’ennemi et l’anéantir serait bien meilleur.}

« Oui, bien entendu. »

En fait, les paroles d’Éléanore étaient très attrayantes, j’avais commencé à vouloir les suivre.

Je les avais portés à travers tout cela, mais c’était vraiment une bataille terrible.

Finalement, les gongs avaient retenti.

Il s’agissait du signal de l’ennemi pour la retraite.

Les soldats ennemis reculaient comme les vagues.

J’avais abaissé Éléanore et Hikari.

{Papa, ne vas-tu pas les poursuivre ?}

« Ouais »

{Tu vas t’arrêter à mi-chemin, hein ? Si tu poursuis l'attaque maintenant,, ce serait du gâteau}.

« J’ai dit que je ne les poursuivrais pas, mais je n’ai pas dit que je ne les attaquerais pas. »

{Umu? Que veux-tu dire par là ?}

« Ce que je veux dire... prête les pouvoirs magiques de la foudre à Io. »

Les pouvoirs magiques de la foudre sont prêtés à Io Akos. Temps restant : 29 secondes

J’avais utilisé la capacité que j’avais obtenue à la loterie.

C’était une capacité qui me permettait de conférer mes pouvoirs à la personne que j’avais désignée.

Je l’avais utilisé pour Io qui était dans l’expectative.

C’était le signal.

Un instant plus tard, une centaine de coups de tonnerre tombèrent sur le groupe de soldats ennemis qui s’enfuyaient.

 

<>
Traduit par la team : Novel de Glace