Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 102 – L'action ravageuse du Seigneur-Démon Dragon


~Point de vue du Seigneur-Démon Dragon~

Le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth se précipitait dans le ciel à dos de dragon.

Il avait confié à la faction la tâche d’attaquer les donjons de ceux attaquant Marchosias. Quant à Astaroth lui-même, il allait prendre soin du meneur derrière tout ça.

À la tête de la charge se trouvaient vingt dragons. Tous sauf l’un des vingt étaient des démons de rang A au niveau maximum et complètement entraîné. Un certain dragon était vêtu d’obscurité tandis qu’un autre était vêtu d’électricité. Chacun était différent, mais tous, sans exception, étaient extrêmement puissants.

La médaille Dragon était extraordinairement puissante même parmi les médailles de rang A. Les dragons qui en sont nés écrasaient tout sur leur passage. Il n’y avait pas un démon assez fou pour se battre contre Dragon.

L’endroit que visait le Seigneur-Démon Dragon était la forteresse de l’ennemi, la capitale sainte.

Il n’y avait qu’une seule personne à qui Dragon pouvait penser d’avoir mené tout cela, le Seigneur-Démon Noir.

Qui était le démon le plus puissant après les trois plus puissant actuel ? Le nom de Seigneur-Démon Noir, Balam apparaîtrait incidemment dans l’esprit de la plupart des Seigneurs-Démons.

Il était le seul Seigneur-Démon dont le titre était le nom d’une couleur. Sa compétence unique lui permettait de faire diverses choses tant qu’elles étaient associées à la couleur noire. C’était une capacité extrêmement polyvalente, mais en compensation, chacun de ses effets était extrêmement faible même si leur consommation de Puissance Magique était terriblement élevée.

Sa médaille offrait également une grande polyvalence puisqu’elle avait la capacité de changer durant la synthèse en n’importe quelle médaille aléatoire associée à Noir. C’était comme chaque fois faire un pari.

Pour attirer les humains, il avait utilisé la religion. De plus, en transformant son donjon en lieu saint pour sa religion, il était capable de rassembler efficacement les émotions des humains.

Il y avait d’autres Seigneurs-Démons qui avaient essayé de l’imiter, mais il était le seul à avoir réussi.

Contrôler les humains librement était compliqué. Et même si les autres Seigneurs-Démons pouvaient éventuellement réussir, ils allaient être écrasés par le chemin que suivait le Seigneur-Démon Noir. Il était le genre de Seigneur-Démon qui ne permettrait pas la concurrence et voulait monopoliser tout cela.

Tel était le Seigneur-Démon Balam.

*

Les forces de Dragon étaient arrivées à la capitale sainte. Dès qu’ils avaient atteint la ville, ses citoyens paniquaient pendant que les soldats et les aventuriers se préparaient à intercepter les envahisseurs.

Il n’y avait pas un seul Seigneur-Démon qui avait osé attaquer la Capital Sainte.

Après tout, pour les évêques de divers pays, le Seigneur-Démon Noir était leur dieu. Donc, attaquer cette ville revenait à déclarer la guerre à l’humanité entière.

Un Seigneur-Démon ordinaire hésiterait d’abord et abandonnerait complètement l’idée d’attaquer la Sainte Capitale. Cependant, pour le Seigneur-Démon Dragon, les sentiments dans sa poitrine n’étaient pas de l’hésitation, mais plutôt de la confiance jusqu’à l’arrogance dans ses propres capacités.

Pour lui, de simples humains, peu importe combien d’entre étaient ensemble, ne pourraient jamais menacer son donjon. Au contraire, ce serait vraiment une bonne promotion pour son donjon. Des tas d’humains viendraient dans son donjon sans avoir besoin de les attirer.

En pensant à cela, un sourire féroce flottait sur son visage vieilli. Normalement, il pourrait sembler que son visage était calme, mais en vérité, c’était un masque face à une fureur incroyable et de la cruauté. Quiconque le connaissait dirait que s’il y en avait un que l’on ne devait jamais mettre en colère, c’était bien lui.

« Maintenant, entrons dans la Capitale Sainte. » (Astaroth)

Pour les dragons qui volaient dans le ciel, des choses telles que les murs fabriqués par les humains pour entraver leurs attaquants ne servaient à rien. Mais alors, quand les dragons avaient survolé les murs, ils étaient entrés en collision avec une barrière invisible.

Cette barrière défensive n’était pas le produit des capacités d’un démon, mais le fruit des efforts désespéré des humains de la Capitale Sainte.

Les humains n’auraient pas dû pouvoir utiliser une barrière assez puissante pour gêner les élites des dragons, mais si de nombreux prêtres sacrifiaient leur vie, c’était une autre histoire.

Ils avaient sacrifié leur vie non parce qu’ils étaient menacés ou manipulés, mais uniquement à cause de leur foi en leur dieu.

Voyant les humains comme ça, le Seigneur-Démon Dragon les plaignait.

Il savait que le Seigneur-Démon Noir ne ressentait aucune compassion pour les humains. Pire, ils étaient considérés comme du bétail.

Dragon savait que tout ce qu’il pouvait faire était de les faire souffrir le moins possible.

« Déchaînez-vous, mes enfants. » (Astaroth)

À la suite de ses ordres, 19 des vingt dragons avaient activé le pouvoir Berserk et ils furent entourés d’un brouillard noir.

Berserk.

C’était la capacité diabolique que les démons créés avec la médaille Dragon pouvaient avoir. En échange de perdre leur raison et leur intelligence, ils pouvaient augmenté leurs statistiques, sauf la chance. Si un démon de Rang A pouvant évoluer était créé avec Berserk, cela permettrait au démon de se battre contre des démons de Rang S.

À l’origine cependant, à l’exception des certains démons spéciaux, cette capacité ne pouvait pas être activée et désactivée au choix ; rendant les démons difficiles à contrôler.

Cependant, 19 des 20 élites du Seigneur-Démon Dragon, la Division du Dragon Enragé, était capable de refréner Berserk, normalement ils pouvaient garder le contrôle avec Berserk pendant environ quinze minutes.

Quant à ce qui était rendu possible grâce à cela…

« César, ça va ? Cela fait longtemps que toi et moi n’avons pas vu de batailles, n’est-ce pas ? Es-tu devenu faible ? » (Astaroth)

<...>

L’empereur Dragon avait tranquillement regardé son maître.

Parmi tous les dragons, celui qui était argenté était le plus sublime, beau et puissant.

Il s’agissait du troisième démon du Pacte démoniaque de Dragon. C’était aussi son seul démon de Rang S.

À l’exception du Seigneur-Démon Création, les démons de Rang S ne pouvaient normalement pas être facilement créés. Ils étaient généralement créés à l’aide de récompenses données par le Créateur. L’empereur Dragon était un démon créé ainsi.

Il avait la capacité appelée Empereur Dragon qui lui permettait de régner sur tout démon de type Dragon.

Même un dragon qui était sous l’influence de Berserk obéirait toujours aux ordres du porteur de cette capacité. Ce n’était pas tout, les forces menées par un dragon ayant cette capacité avaient une grande augmentation de puissance.

Le dragon de la mort Siegwurm créé par Création possédait également cette compétence, mais il ne pouvait pas être comparé à ce dragon.

Après tout, la compétence empereur Dragon permettait au possesseur de cette capacité de devenir plus fort en dévorant l’âme et la puissance des autres Dragons. On ne pouvait devenir un monarque-dragon, dans le vrai sens du terme, que lorsque cette compétence sera développée.

Ce dragon, qui avait combattu d’innombrables fois, avait manifestement rempli une telle condition, et était ainsi devenu un véritable monarque-dragon.

« Inclinez-vous face à notre pouvoir. Ma Division du Dragon Enragé écrasera tout ce qui se trouvera sur notre chemin. » (Astaroth)

À l’heure actuelle, les forces d’élite du Seigneur-Démon Dragon étaient toutes équivalentes aux démons de Rang S… en fait, ils étaient même plus puissants que les démons de Rang S moyen.

Contre de telles créatures cauchemardesques, la barrière défensive construite sur le sacrifice de vies humaines avait été brisée comme du verre.

Les dragons étaient alors entrés dans la capitale sainte et s’étaient déchaînés comme ils le souhaitaient. Les humains défendant la ville avaient essayé de résister, mais tout était futile. D’innombrables flèches et sorts étaient lancés contre les dragons, mais la plupart ne touchaient pas et même ceux les touchant n’avaient aucun effet.

À l’inverse, une seule attaque d’un des dragons tuait des dizaines d’humains.

Chaque membre de la Division du Dragon Enragé était un démon cauchemardesque comme sorti d’un conte pour enfants. Chacun d’entre eux était un démon nécessitant des centaines de chevaliers et dizaines de héros pour le vaincre, et maintenant, il y avait une vingtaine de ces démons. Les humains n’avaient aucune chance de victoire.

Ainsi, les forces d’élite dirigées par l’empereur-dragon étaient arrivées à leur destination qui, à l’extérieur, semblait être une école. L’entrée de cet endroit était restreinte à quelques privilégiés afin de garder ce qu’il s’y trouvait secret. Quant à ce que c’était vraiment, c’était une installation pour créer des Héros humains artificiellement.

Devant l’entrée se trouvait un Seigneur-Démon.

Il s’agissait du Seigneur-Démon Noir, Balam.

Il était un beau jeune homme portant des vêtements aristocratiques.

Que ce soit pour garder ses apparences, il n’était accompagné que d’humains et de démons de type ange.

Les humains environnants étaient agenouillés et priant leur fondateur, sauvez-nous !

« Seigneur-Démon Dragon, Astaroth, comment osez-vous faire ce que vous voulez dans mon jardin ? Si vous faites quoi que ce soit de plus, je ne vous pardonnais pas. Je vous ferai payer. » (Balam)

« Hmm, tu ne me pardonnerais pas, hein ? Dis-moi, comment vas-tu exactement me le faire payer ? » (Astaroth)

Au moment où cette question avait été posée, les dragons avaient lancé leur attaque spéciale, un souffle.

Des souffles de tous les attributs, foudres, feux, eaux, obscurités, lumières, vents… étaient arrivés en même temps.

Les attaques de souffle, qui étaient au-delà de la compréhension humaine, étaient entrées en collision avec la barrière de démons-ange. Cette barrière cependant, s’était déchirée comme si elle était faite de papier.

Et ainsi, le bâtiment que le Seigneur-Démon Noir essayait de protéger avait alors disparu.

En raison de la puissance excessive des souffles, il ne restait plus aucune trace de l’installation.

« Maintenant, c’est parti. Que vas-tu faire ? Dis-moi, comment vas-tu me faire payer ? » (Astaroth)

Le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth éclata de rire, déformant son visage ridé.

Son côté cruel ressortait.

Les dragons derrière lui commençaient eux aussi à rire.

En réaction à cela, le visage du Seigneur-Démon Noir, Balam s’était déformé dû à la colère.

« Pour que vous, un jouet du Créateur, fassiez cela à mon rêve. Vous qui faites bêtement et sans réfléchir des choses comme si vous étiez un rouage d’une machine. » (Balam)

Ces mots étaient emplis de mépris, mais le Seigneur-Démon Dragon continuait à rire.

Après un moment, les deux Seigneurs-Démons commencèrent à se fixer du regard. Au moment où ils s’étaient regardés ainsi, les dragons avaient agi en tuant les humains et les anges.

« … Vous ne le savez vraiment rien, n’est-ce pas ? Mais nous, les Seigneurs-Démons, existons purement au bénéfice des humains, et nous sommes obligés de les renforcer. Nous sommes des êtres liés à cela. Malgré nos forces divines, nous sommes forcés de rester esclaves des humains ! » (Balam)

Ce que le Seigneur-Démon Noir, Balam venait de dire était complètement correct.

Pour qu’un Seigneur-Démon se nourrisse d’émotion humaine, ils devaient donner une forme de bénéfice à ces derniers. Même si leurs actions devaient causer du tort aux humains, cela finirait, au bout du compte, par servir d’épreuve pour renforcer leur espèce.

Comme si, les Seigneurs-Démons étaient vraiment des êtres liés au fait de rendre les humains plus puissants et leurs civilisations prospères. Ils étaient vraiment des enfants de la planète, des rouages conçus pour mener cette planète à l’étape suivante.

Même le Seigneur-Démon Noir, qui se considérait comme quelqu’un utilisant les humains à travers la religion, n’était pas exempt de cela. Mais simplement en donnant aux humains le concept de religion, il avait contribué à leur croissance.

Tant qu’un Seigneur-Démon en était un, ils étaient liés à cette règle.

« Qu’est-ce ? Je n’ai aucun intérêt pour cette règle. Mais même dans ce cas, je suis libre de choisir le chemin que je suis. » (Astaroth)

« Je ne suis pas d’accord. Je suis sûr que vous connaissez des Seigneurs-Démons ayant maltraité à mort des humains, n’est-ce pas !? Où des Seigneurs-Démons ne voulaient pas utiliser de démons afin d’attirer les humains afin de s’abstenir de se nourrir des émotions humaines qui ont fini par mourir. Où des Seigneurs-Démons qui rêvaient de coexister avec les humains, mais qui prenaient avantage de ceux-ci ? J’agis pour une grande cause : libérer les Seigneurs-Démons d’une telle règle. À cette fin, cette installation était nécessaire ! » (Balam)

Pour tous les Seigneurs-Démons, le Seigneur-Démon Noir pleurait et pensait vraiment à ces mots. Cependant, cela n’affectait pas le Seigneur-Démon Dragon et ce n’était pas à cause d’un manque de compréhension.

Le Seigneur-Démon Dragon avait aussi des questions sur la raison de leur existence. Peut-être même qu’il était celui comprenant le mieux ces raisons. Cela dit, il n’était pas du même avis que le Seigneur-Démon Noir.

« Tu dis de telles choses étranges. Tu n’aimes pas appâter les humains avec tes démons ? Alors, tu pourrais simplement faire quelque chose comme ce que Création fait. Et les Seigneurs-Démons se faisant exploiter ? Seuls les imbéciles finissent comme cela. D’ailleurs, toi et moi avons tous deux profité d’innombrables humains. Tu sais que les faibles se font dévorer, qu’ils soient humains ou démons. En premier lieu, les autres Seigneurs-Démons souhaitent-ils être libérés de cette règle ? » (Astaroth)

Même s’il avait des questions sur leur sort, le Seigneur-Démon Dragon ne trouvait pas cela si mal d’être coincé dans un tel destin. Et pour cette raison, les deux Seigneurs-Démons ne seraient jamais d’accord.

« Seigneur-Démon Dragon, Astaroth, vous qui avez toujours suivi le bon chemin ne comprendrez jamais. » (Balam)

Le Seigneur-Démon Noir renonça à essayer de convaincre le Seigneur-Démon Dragon. Pour lui, ce dernier était un vieillard pas seulement dans l’apparence, mais aussi dans ses pensées et était donc trop obstiné dans ce qu’il pensait.

La raison de la venue de Noir n’était pas pour ça, car il pensait pouvoir stopper Dragon, non, c’était pour gagner du temps. Et même s’il n’en avait toujours pas assez gagné, cela devrait suffire.

« Oui, je ne te comprends pas. Ce que je comprends bien, c’est le fait que tu as voulu commencer ce combat. Peu importe à quel point tu y crois, ce n’est pas pertinent, et tu vas devoir mourir. » (Astaroth)

Dès que Dragon eut terminé cette déclaration, ses dragons avaient de nouveau attaqué avec leur souffle.

Cependant, à ce moment, le Seigneur-Démon Noir avait disparu.

C’était un effet de sa capacité. En l’activant, il pouvait se cacher dans une autre dimension grâce aux ombres.

« Ne soyez pas trop fier de vous. Nous n’avons pas encore perdu. Nous allons tuer le Seigneur-Démon Marchosias, et vous serez le prochain. Je vous ferai payer ! » (Balam)

La compétence de Noir était polyvalente, mais peu puissante. Il était raisonnable de croire qu’il ne soit pas allé loin.

Et pourtant, le Seigneur-Démon Dragon n’avait pas donné l’ordre de le suivre.

Le suivre serait au-delà de sa tâche. Tout le reste était dans le domaine de responsabilité de Création.

Je ne voudrais pas trop le gâter, pensa Dragon en montant sur le dos d’un de ses dragons pour retourner dans son donjon.

Il pensait également à la raison pour laquelle il visait Marchosias.

Était-ce vraiment pour montrer son pouvoir en vainquant les trois plus puissants Seigneurs-Démons et ainsi inaugurer une nouvelle ère ?

Après un moment, le dragon à ses côtés lui avait dit par télépathie que le Seigneur-Démon du Temps était arrivé au donjon de Création.

En réaction, un doux sourire apparut sur le visage de Dragon.

« Hmm, alors Dan a bougé, hein ? Qu’est-ce que Création est intéressant. Avec lui au centre de tout cela, March, Dan et moi participons aussi. Cela m’a manqué. Mais encore une fois, je n’ai pas l’intention d’être un vieux qui se souvient des jours passés. Si Création vit après cela, alors je suppose que cela ne me dérange pas de le marier à Stolas. Je ferais mieux de lui préparer sa robe de mariée. » (Astaroth)

Avec cette pensée, toute trace de cruauté avait disparu de son visage. Il avait maintenant le visage d’un doux vieil homme.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace