Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 103 – La manière de faire de la louve céleste


~Point de vue du Seigneur-Démon de la Création ~

« Tout le monde, nous allons bientôt prendre une pause. Aura et les Hautes Elfes, mettez en place une barrière. Les Renardes mythologiques, patrouillez à tour de rôle, s’il vous plaît. » (Procell)

Nous venions juste d’arriver à un endroit où il était probable que nous pourrions faire une pause alors j’avais donné les ordres nécessaires. Nous avions encore beaucoup de terrain à parcourir, il était donc préférable de prendre des pauses chaque fois que nous le pouvions.

Une demi-journée s’était écoulée depuis que nous étions entrés dans le donjon de March.

À ce moment, notre objectif étant d’aller aussi loin que possible dans le donjon.

Plus de la moitié des Chevaliers d’Avalon avaient été détruits après la Poussée explosive et le bouclier anti-magie.

Les golems de mithril avaient également subi des pertes et seulement trois d’entre eux étaient encore en vie.

Grâce aux golems agissant comme des boucliers, il n’y avait pas eu de victimes dans mes rangs. Cela dit, beaucoup avaient été blessés.

En dépit d’avoir de nombreux démons de Rang S, mes adversaires étaient cette fois des vétérans démons et les attaques de ces adversaires étaient vraiment sévères.

Ceux qui s’étaient rapidement rétablis de leurs blessures en consommant une potion étaient obligés de retourner immédiatement sur les lignes de front, tandis que ceux qui prenaient du temps à récupérer étaient obligés de battre en retraite via le transfert du démon corbeau.

« Maître, la barrière est prête ! » (Aura)

« Merci, Aura. Repose-toi maintenant. » (Procell)

Aura et les Hautes Elfes avaient fini de mettre en place une barrière autour de notre groupe. Avec cela, nous étions heureux de pouvoir nous reposer sans avoir à nous inquiéter.

Des potions pour le Pouvoir Magique et la fatigue étaient distribuées à mes démons dans l’espoir de leur permettre de retourner se battre.

J’avais ensuite fermé les yeux et avais analysé la situation actuelle.

À un certain moment, les assauts de l’ennemi avaient clairement diminué. Je pensais que c’était peut-être dû au fait que les démons de March recevaient les potions puis retournaient à l’action.

Après tout, avec les démons de March capable de se battre une fois de plus, les ennemis auraient moins de ressources pour nous intercepter.

Cependant, c’était encore trop de changements pour cette seule explication. Ma conjecture suivante était que le Seigneur-Démon Dragon avait agi bien plus vite que prévu.

Aussi…

« Il semble que le Seigneur-Démon du Temps, Dantalian ait défendu avec succès Avalon. » (Procell)

J’avais confié mon donjon à Temps.

Une demi-journée c’était déroulé et si, pour une raison quelconque, il avait rompu notre accord, Avalon aurait déjà été détruite… ainsi que mes précieux démons.

Alors que je pensais à de telles choses, le démon que le Seigneur-Démon du Temps m’avait prêté, Felsias, la Louve Céleste, Fel pour faire court, marcha lentement vers moi.

Elle était une jeune fille ressemblant exactement à Kuina à l’exception de ses oreilles et de sa queue.

« Seigneur-Démon de la Création, pourquoi avez-vous fait confiance à mon Père ? Après tout, aucun Seigneur-Démon sain d’esprit ne ferait confiance à un autre pour garder son donjon. » (Fel)

Quelle question intéressante ! Je me demande quel genre d’intention elle a en me posant cette question.

« Pourquoi lui ai-je fait confiance ? … Bien, quand je l’ai rencontré personnellement, j’ai eu le sentiment qu’il aimait vraiment March. Et à cause de cela, je ne pense pas qu’il fera quelque chose pouvant saboter mes efforts afin d’aider March. » (Procell)

« Vous êtes naïf, Seigneur-Démon de la Création. Protéger votre donjon contre les ennemis et ne rien faire de fâcheux sont deux choses différentes. N’avez-vous jamais pensé que mon Père pourrait faire quelque chose de dérangeant à votre donjon vide ? » (Fel)

Je mentirais si je disais n’y avoir jamais pensé.

Par exemple, il pourrait voler quelques pommes du premier arbre. Ou il pourrait pénétrer dans l’atelier de Rorono et ensuite voler les armes et les plans y étant stockés.

En faisant tout cela, il pourrait voler la prédominance d’Avalon sur ces produits.

Toutefois…

« Il n’est pas un Seigneur-Démon qui ferait cela. En plus, il m’a donné la preuve que je pourrai lui faire confiance et c’est une raison suffisante pour lui faire confiance. » (Procell)

« Une preuve que vous pouviez lui faire confiance ? » (Fel)

« Oui toi. Il t’a confié à moi, sa précieuse Fel. Toute personne qui vous voit saurait combien il t’aime. Donc, il n’y a aucun moyen qu’il puisse faire quoi que ce soit de dérangeant tant que tu es à mes côtés. » (Procell)

Fel était un démon créé avec les médailles Bête de March, de Temps de Dantalian et ma médaille Création.

Puisque ces trois médailles étaient de rang A, Fel était plus forte que la plupart des démons de Rang S.

Ce qu’elle voulait dire était que, pour le moment du moins, Temps et moi étions alliés travaillant pour le même objectif.

« Hmm, vous avez réalisé ce que j’étais pour mon Père. Je vous félicite pour cela. » (Fel)

Elle avait détourné la tête, mais à la mention de combien son père l’aimait, peut-être à cause du bonheur, sa queue de loup se balançait énergiquement d’avant en arrière.

C’était trop mignon.

Tellement que j’avais inconsciemment attrapé sa queue. La fourrure lisse et douce de sa queue donnait une sensation différente de la queue de Kuina.

C’est sympa.

« Higyaa. » (Fel)

Après que tout son corps — du bout de ses oreilles au bout de sa queue — ait tremblé, Fel avait sauté. Elle m’avait alors regardé avec une vigilance évidente.

« Q-que pensez-vous être en train de faire !? Vous ne pouvez pas simplement attraper la queue d’une fille sans avertissement, pervers ! Comme je le pensais, vous être un vrai Seigneur-Démon lolicon ! J’étais idiote de penser une seconde que vous étiez autre chose ! » (Fel)

Et juste après ça, elle avait disparu.

Je ne comprenais pas le rapport entre le fait de saisir sa queue et d’être un lolicon.

Est-ce juste mon imagination où mes démons me regardent froidement ?

Kuina, la Renarde Céleste, était alors apparue dans ma vue. Elle fredonnait sans s’inquiéter en mangeant une pomme. Toutes les pommes dorées avaient été transformées en potions, ce qu’elle mangeait était une simple pomme. Peut-être quelque chose à grignoter.

C’est parfait, je vais essayer.

« Kuina, viens ici un moment. » (Procell)

« Youpis~ ! J’arrive tout de suite. » (Kuina)

Kuina se précipita vers moi avec un grand sourire.

En arrivant, elle m’avait fait un grand câlin.

Quand je lui avais tapoté la tête, elle avait plissé les yeux. Comme toujours, elle était une enfant choyée.

J’avais alors saisi fermement la queue pelucheuse de Kuina.

La fourrure douce enveloppait doucement ma main et quand je l’avais serrée plus fort, j’avais senti la chair de sa queue, ce qui avait donné une agréable réaction. Ma main pouvait sentir la chaleur de sa queue.

Ahh, c’est tellement confortable. Si doux, oh si doux.

Caresser sa queue me satisfaisait.

« Kuina, est-ce que ça te dérange quand je tiens ta queue comme ça ? » (Procell)

Je lui avais demandé cela pour le confirmer.

Kuina avec un visage rouge et les yeux plissés. Elle s’était penchée vers moi. Sa respiration était rauque.

« Père, ça fait du bien. Plus ! Tenez-là plus fermement. » (Kuina)

Comme elle le demandait, j’avais resserré mon emprise sur sa queue. Il semblerait qu’elle ne puisse plus se tenir debout, alors je l’avais soutenu.

« Père, comme ça, c’est génial, la queue de Kuina, si chaud. » (Kuina)

Hum, il semble que comme je le pensais, attraper la queue elle-même ne pose pas de problème. Peut-être est-ce pour cette raison que pour les loups, attraper la queue est considéré comme un tabou ?

Au cas où, j’avais décidé de m’excuser plus tard en disant que je ne voulais pas l’offenser.

Mais soudainement, j’avais senti un regard sur moi. Je m’étais retourné pour voir que Fel se cachait en me regardant.

Son visage était rouge vif et ses yeux étaient grands ouverts. De plus, elle tenait sa propre queue entre ses jambes.

Elle bougeait ses lèvres, alors j’avais décidé d’utiliser la Magie du Vent pour entendre sa voix. J’étais devenue capable d’utiliser cette magie lorsqu’Aura était devenue l’une de mes démones du Pacte démoniaque.

« Hawawa, pour un parent et un enfant de faire des choses aussi perverses. Mais Kuina a l’air si heureuse et cela la fait se sentir vraiment bien. Je me demande si Père… Uuu, ma queue me le demande encore. » (Fel)

Oui, comme je le pensais, je vais devoir m’excuser plus tard.

J’étais vraiment un bon à rien.

Malgré tout, la queue de Fel était si agréable. Si elle le permettait, je voudrais pouvoir tenir sa queue dans ma main droite tandis que dans la gauche j’aurais celle de Kuina. J’étais sûr que ce serait génial.

*

Quelque temps plus tard, notre pause était terminée.

Mes forces s’étaient rassemblées et, après l’annulation de la barrière, nous avions bougé.

Grâce à la pause et les potions, mes démons étaient en parfait état.

Ainsi, nous avions à nouveau avancé afin de rejoindre March.

Néanmoins, nous ne pouvions nous permettre d’être négligents.

Chacun des trois Seigneurs-Démons les plus puissants pouvaient facilement m’écraser, peu importe comment je m’y prenais. Donc pour que March soit ainsi coincée — même c’était fait par plusieurs Seigneurs-Démons — la négligence serait fatale.

J’avais ensuite jeté un coup d’œil à deux golems de mithril. La chose qu’ils portaient était couverte d’un drap blanc.

Oui, nous allons l’utiliser si besoin.

En pensant à cela, je me demandais si R’lyeh et ses troupes allaient bien. Il était temps qu’elle envoie un rapport. À ce moment-là, j’avais entendu sa voix venant de la boucle d’oreille que je portais.

<Patron, voici mon rapport. En ce moment, nous sommes au milieu d’un combat. Ça devient un peu trop dangereux. La moitié de mes chanteurs des profondeurs sont dans un état grave et ne peuvent plus se battre. Je les couvre pour le moment, mais les choses ne vont pas bien. Les ennemis sont plus d’une centaine. De plus, je vois qu’une vingtaine d’entre eux sont des démons de rang A. Nous allons probablement mourir.>

En dépit de ses rires, elle avait correctement transmis le problème qu’elle rencontrait.

« Je te donne la permission de te retirer. Priorise vos vies. Nous allons juste devoir avancer ici sous l’hypothèse que les ennemis connaissaient nos actions. » (Procell)

Les démons capables de contrôler les dimensions pouvaient regarder ce monde à partir de l’autre dimension. De plus, selon les circonstances, les démons de rang supérieur pouvaient également lancer des attaques depuis cette dimension.

Le fait de n’avoir aucun contrôle sur l’autre dimension était vraiment problématique, c’est le moins que l’on puisse dire.

Cela étant dit, contrairement à mes troupes régulières, je n’avais pas d’atout pour aider R’lyeh et ses subordonnés, donc je ne pouvais les forcer inutilement à se battre.

<Comme je le pensais, vous êtes trop gentil, patron… Nous nous échapperons après avoir fait tout ce que nous pouvons. Après tout, s’échapper avec les blessés est impossible et les laisser mourir n’est pas une option. Haa, je ne suis pas friande à l’idée de me sacrifier. Vous me devrez quelque chose pour cela.>

Ça ne peut pas être, cette fille…

« Ne te force pas trop. Reviens à tout prix. » (Procell)

De toute façon, je lui ai ordonné de revenir.

<Ouais, d’accord. Si vous dites des choses comme ça, je dois au moins essayer, n’est-ce pas ? Très bien, je ferais tout ce que je peux. Je vous recontacterai dans cinq minutes pour mon rapport prévu. C’est dommage que vous ne me voyiez pas jouer.>

Et ainsi, notre communication avait été coupée.

Je m’étais mis à part prier pour elle, il n’y avait rien que nous ne puissions faire. Et ainsi, j’avais avancé et avais fait ma part.

De plus, je croyais que tant que c’était R’lyeh, elle pouvait surmonter tous les problèmes qui lui arriveraient.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace