Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 104 – La bataille de R'lyeh


~Point de vue de R’lyeh~

Dans l’autre dimension, un combat acharné se déroulait également.

« Tch, le Patron nous fait travailler trop dur. Tout le monde, à tour de rôle rechargez. Faites attention de ne pas tomber à court de munition. Si notre barrage lâche… nous mourrons. » (R’lyeh)

« « Oui, capitaine » »

En changeant le chargeur de son fusil d’assaut, R’lyeh avait confirmée le statut de ses subordonnés.

Elle pouvait dire que certains étaient fatigués, mais pouvaient encore se battre.

Y compris les nouveaux arrivants qui avaient été achetés avec un niveau fixe avant le début de la guerre, il y avait un total de 30 Chanteurs des profondeurs sous son commandement et pas un seul n’était mort pour le moment.

Cependant, leur stock de potions et de balles s’épuisait et c’était une préoccupation légitime.

Juste en regardant en face d’elle, elle pouvait dire qu’il y avait une centaine de démons ici. Puisque c’était les forces combinées de six Seigneurs-Démons, la variété était élevée. Il y en avait beaucoup de type poisson, lézard et ainsi de suite.

« Bordel, il y en a de toutes les sortes. » (R’lyeh)

Elle se plaignait d’une voix tellement basse que ses subordonnés ne pouvaient l’entendre.

Les ennemis devant elle comptaient plus d’une centaine de membres, et cela augmentait encore.

L’autre dimension était comme le cosmos obscur et était donc complètement ouverte et dépourvue d’endroit où se cacher ou se couvrir.

Pour quelqu’un utilisant une armée à feu, c’était une situation très avantageuse.

Et ainsi, R’lyeh et ses subordonnés empêchaient les ennemis de s’approcher grâce à un barrage de balles. Elle savait cependant qu’une fois que les ennemis seraient plus proches, leur défaite était presque certaine.

Leur arme de choix était l’ANAR-04 Laevatein. Il s’agissait d’un fusil de la série AN conçu par Rorono l’Ancienne Naine.

Les autres armes de la série AN étaient de hautes gammes et faîte sur mesure pour des démons comme Kuina et Aura. Inversement, elles étaient aussi des armes inutilisables pour n’importe qui, sauf les personnes pour qui elles étaient prévues.

En revanche, l’ANAR-04 était conçu en pensant à la polyvalence.

Comme il était destiné à la production de masse, au lieu d’orichalque, elle était fabriquée à base de mithril. Elle avait uniquement deux enchantements, à savoir Accélération et Rotation.

Puisque l’Accélération s’activait une fois que la balle avait quitté le canon, elle améliorait la puissance de l’arme sans augmenter le recul de l’arme. L’enchantement Rotation permettait à la balle de suivre une trajectoire plus stable et droite, résultant d’un tir plus précis.

De plus, un noyau de golem était installé pour agir comme source d’énergie de l’arme sans utiliser sa propre Puissance Magique.

L’ANAR-04 était un chef d’œuvre qui présentait des résultats satisfaisants, peu importe l’utilisateur.

R’lyeh croyait sans doute que c’était le meilleur de la série AN. Si on le lui demandait, elle dirait même que le Curtana de Kuina et le Durandal d’Aura étaient disqualifiées comme arme et n’étaient que des jouets.

En fait grâce à ces armes, ses subordonnés, les Chanteurs des profondeurs de rang B était capable de combattre les forces ennemies, et même les démons de rang A.

« Bordel, si tu as le temps de faire ces golems et d’autres choses, pourquoi ne peux-tu pas en faire plus ? » (R’lyeh)

Malheureusement, il n’y avait pas assez d’ANAR-04.

Après que la phase de conception soit terminée, elle avait été configurée pour être produite en série. En même temps, le développement des Chevaliers d’Avalon avait également continué.

À cause de ça, seulement 15 Laevatein avaient été produites. Même si toutes ces armes avaient été données au corps de renseignement de R’lyeh, ce n’était pas encore suffisant pour tout le monde.

Tout d’abord, la raison pour laquelle ils avaient pu obtenir toutes ces armes était parce que contrairement aux troupes normales ayant Kuina, Rorono, Aura, Wight, Fel ainsi que les nombreux Chevaliers d’Avalon, le corps de renseignement n’avait pas de force de combat conséquente de haut rang en dehors de R’lyeh.

Il était donc naturel que leur arme de choix leur soit donnée.

Les démons pouvant contrôler les dimensions avaient tendance à avoir de faibles capacités de combat. Même si cela était vrai pour R’lyeh et ses subordonnés, ceci était aussi valable pour les ennemis.

« D’accord, la prochaine médaille Création du Patron doit servir pour créer un démon pouvant venir dans l’autre dimension. Faire ça seule est trop dur. » (R’lyeh)

Même en se plaignant, elle faisait son travail et s’occupait de ses subordonnés.

R’lyeh était un démon extrêmement capable. Néanmoins, il y avait une limite au nombre de choses qu’un seul individu puisse faire.

Trois de ses subordonnés avaient ensuite été touchés par de la magie. Ils n’étaient pas morts, mais avaient été suffisamment blessés pour perdre leur capacité à manier leurs armes. Ils avaient ensuite reçu l’ordre de se replier et de boire des potions.

Jusque là, il s’agissait d’une bataille à sens unique où le corps de renseignement surpassait leur ennemi avec leurs fusils. Cependant, les ennemis avaient durci leurs défenses et avancé assez pour que leur magie puisse atteindre R’lyeh et ses subordonnés.

En raison des blessés, le barrage s’était affaibli. Ils avaient commencé à reculer tout en maintenant le barrage, mais l’avance de l’ennemi était plus rapide que leur retraite. De plus en plus, les attaques ennemies se rapprochaient.

C’est mauvais.

R’lyeh s’était dit cela intérieurement.

Ils avaient rencontré beaucoup de difficultés, mais chaque fois, ils avaient été capables de faire quelque chose et de survivre. Cette fois cependant, les choses semblaient trop sombres.

De plus, quand elle regardait attentivement, elle pouvait dire qu’il y avait de plus en plus de démons de rang A chez les ennemis. Selon son enquête, il y avait environ 20 démons de rang A.

Même si R’lyeh était une démone de Rang S, il n’y avait rien qu’elle puisse faire face à tant de démons.

Et puis, un autre de ses subordonnés avait été blessé.

Devrais-je m’échapper ? C’est une bataille perdue.

Comme ils étaient, ils ne pourraient pas gagner.

Et si c’était le cas, au lieu d’y rester et de se battre, elle pensait qu’il était préférable d’utiliser ses subordonnés comme boucliers et de s’échapper.

Si les ennemis venaient à prendre le contrôle complet de l’autre dimension, les troupes normales de Procell seraient exposées aux attaques sans pouvoir se défendre et il y aurait des fuites d’informations.

Perdre R’lyeh, un démon de Rang S, devait être, à son avis, le pire résultat possible de ce combat pour Procell et devait donc être évité à tout prix.

Les Chanteurs des Profondeurs pourraient à nouveau être acheté avec des DP et les armes pourraient être recréé, mais pas elle.

« Mais ça n’a pas de sens, alors je vais continuer de me battre ! » (R’lyeh)

Elle avait serré les dents et avait continué de tirer pour compenser les subordonnés blessés.

Alors qu’elle tirait avec son fusil, elle chantait. Les ennemis étaient suffisamment proches pour utiliser leur magie, mais à l’inverse, ils étaient aussi assez proches pour que R’lyeh puisse utiliser ses chants.

Les chants de la chanteuse de l’autre monde étaient des chansons affectant le cœur.

Les démons ennemis étaient devenus fous et avaient commencé à se déchaîner, incapable de distinguer alliés d’ennemis.

En raison de ce chaos, la ligne de front ennemie avait été repoussée. Cependant, cela avait coûté très cher.

R’lyeh avait reçu de nombreuses attaques magiques et était blessée de partout.

Malgré son état, elle avait néanmoins continué de tirer avec son arme afin que ses subordonnés puissent avoir le temps de récupérer.

Son chant avait blessé sa gorge, rendant le chant encore plus douloureux.

Bon sang, ça ne me ressemble pas du tout. Ouais, bon sang, c’est à cause de ce que j’ai entendu de la part de Wight.

Tout en endurant la douleur de chanter et en appuyant sur la gâchette de son fusil, elle se souvint de quelque chose qu’elle avait entendu il y a quelque temps.

Elle avait une fois demandé à Wight de faire quelque chose au sujet de la douceur et de la naïveté du Seigneur-Démon de la Création, Procell. Quand elle avait entendu sa réponse, elle avait alors compris pour la première fois le Seigneur-Démon de la Création, Procell.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace