Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 105 – Un Seigneur-Démon parfait et un Seigneur-Démon naïf


R’lyeh combattait en solitaire au milieu du combat.

Même si elle avait épuisé son Pouvoir Magique, s’était blessé la gorge en chantant, et saignait trop au point que sa conscience disparaissait, mais elle continuait de se battre.

À ce stade, même appuyer sur sa gâchette était difficile.

Alors qu’elle était ainsi, elle se souvint de quelque chose d’il y a quelque temps. C’était si vif, comme si sa vie clignotait devant elle.

Quand ils se dirigeaient vers le donjon du Seigneur-Démon de la Bête, Procell avait dit à ces démons qu’ils devaient revenir tous vivants.

Il avait dit ça non seulement pour renforcer le moral de ses troupes, mais parce qu’il pensait vraiment que cela pourrait être fait.

R’lyeh était une nouvelle démone et n’avait donc jamais combattu auparavant contre des Seigneurs-Démons. Cependant, dans les histoires qu’elle entendait, il semblait que Procell avait pu faire des choses similaires.

Pour elle, cette attitude était bonne sauf pour un Seigneur-Démon.

Pour elle, de temps en temps devenir sans cœur et sacrifier ses subordonnés était une chose qu’un Seigneur-Démon devait savoir faire.

Sur ce point, Procell était trop naïf.

R’lyeh s’en était plainte à Wight. Un Seigneur-Démon devrait être plus pragmatique, elle lui avait dit. Au moment le plus important, il finira par exposer tous ses démons au danger pour en sauver quelques-uns.

Après s’être plainte ainsi, elle l’avait immédiatement regretté.

Après tout, Wight était l’un des plus fervents suivant Procell. De plus, il était aussi le numéro 2 d’Avalon, si un démon voulait avoir une vie confortable dans le donjon de Procell, la colère de Wight devait à tout prix être évitée.

Cependant, à sa grande surprise, après avoir entendu ses plaintes oisives, Wight ne s’était pas fâché.

« Certainement, mon Seigneur est naïf. R’lyeh, comme tu le dis, en tant que Seigneur-Démon, il n’est pas parfait ! Nos batailles auraient été plus simples s’il avait accepté de sacrifier des démons. Et c’est à cause de la naïveté de mon Seigneur que nous sommes tombés dans certaines situations difficiles. » (Wight)

« Comme attendu de toi, Wight, tu le comprends bien ! Alors, dis quelque chose au patron pour qu’il devienne un Seigneur-Démon plus approprié, d’accord ? Je ne suis qu’une nouvelle venue, alors ma position est plutôt faible, mais si c’est toi qui lui parles, je suis sûr que le patron t’écoutera. » (R’lyeh)

Face à cela, Wight avait souri.

« Non, mon Seigneur est bien comme il est. C’est parce qu’il est naïf et imparfait qu’il est au-delà de la perfection. » (Wight)

« Je ne comprends pas ce que tu veux dire. » (R’lyeh)

« Que trouves-tu de charmant dans le Seigneur-Démon parfait dont tu parles ? J’aime bien la naïveté de mon Seigneur. C’est à cause de cette naïveté que je peux le considérer comme mon maître. C’est à cause de cela que je peux aller au-delà de mes limites. » (Wight)

« C’est juste un idéalisme terne, n’est-ce pas ? » (R’lyeh)

« Est-ce que c’est ça ? À l’époque où j’étais juste un démon de rang B, j’étais capable de retenir un démon de rang supérieur, de rang A. Kuina-sama, quand elle était encore inexpérimentée, avait vaincu un dragon de vent furieux qui était au-delà de la force de Kuina. Les armes et les golems fabriqués par Rorono-sama ont atteint une telle excellence en raison de sa forte affection pour mon Seigneur. Même le premier arbre d’Aura-sama est né en raison de son affection pour mon Seigneur et les filles. » (Wight)

Ce n’était pas une excuse, c’était la vérité absolue pour Wight.

« Tu ne connais pas encore très bien mon Seigneur pour bien le comprendre. Mais nous l’aimons tous et c’est parce que nous faisons cela que nous pouvons nous dépasser. S’il était le genre de Seigneur-Démon parfait, comme tu le dis, le démon ne fera que faire ce qu’il dit, seulement quand il le dit. Cependant, c’est précisément parce que mon Seigneur est le Seigneur-Démon qui aime ses démons que nous pensons et faisons toujours, de notre propre volonté, tout ce que nous pouvons faire pour lui. » (Wight)

R’lyeh se rappela que tous les autres démons de Procell l’aimaient et qu’ils continuaient à faire des choses pour lui.

« Et ainsi, j’ai ceci à te dire. Sa naïveté pourrait ne pas le rendre parfait, mais elle nous fait faire tout ce que nous pouvons. Peu importe ce qui se passe, nous ne voudrions pas le faire changer. Il pourrait ne pas être parfait, mais pour moi, il est le meilleur Seigneur-Démon. » (Wight)

Wight avait alors affiché un visage souriant et serein.

En voyant ce sourire, R’lyeh avait pensé que c’était agréable de sourire comme ça. Son envie de vouloir ressentir la même chose que lui fit serrer un peu son cœur.

Néanmoins, R’lyeh ne comprenait pas complètement ce que Wight disait à l’époque. Ou même maintenant, d’ailleurs.

Elle se considérait comme une personne réaliste.

Cependant…

« Oui, après tout, je ne veux abandonner personne. » (R’lyeh)

Si elle utilisait ses subordonnés comme boucliers et s’échappait, elle serait la seule survivante.

Oui, je suppose que je suis aussi trop naïve.

Elle était sur le point de faire exactement ce que le naïf Procell ferait. Mais alors, pour que tous puissent survivre, ils devraient faire des choses désavantageuses, risquées, etc., ironiquement, suicidaires.

Ça me va, pensai-je, au moins je vais mourir sans regret.

Il était alors temps d’envoyer son rapport prévu.

« Patron, voici mon rapport. En ce moment, nous sommes au milieu d’un combat. Ça devient un peu trop dangereux. La moitié de mes chanteurs des profondeurs sont dans un état grave et ne peuvent plus se battre. Je les couvre pour le moment, mais les choses ne vont pas bien. Les ennemis sont plus d’une centaine. De plus, je vois qu’une vingtaine d’entre eux sont des démons de rang A. Nous allons probablement mourir. » (R’lyeh)

En réponse à son rapport, Procell lui avait dit de donner la priorité à leurs vies et de s’échapper malgré la situation désavantageuse dans laquelle ses troupes se trouvaient.

Comme je le pensais, il est naïf. Mais serait-ce vraiment mauvais si j’étais aussi naïve que lui ? Oh, c’est ce que Wight voulait dire ce jour-là.

Comme l’avait dit Wight, la naïveté de Procell lui donnait plus de forces que ce qu’un Seigneur-Démon parfait pourrait lui permettre d’avoir. Si c’était juste un Seigneur-Démon pragmatique, elle ferait comme ce qui avait été ordonné qui était, dans ce scénario, d’abandonner tout — et tout le monde — et de s’échapper.

Je ne peux faire ça. Je ne veux pas faire ça.

Pour le dire simplement, elle aussi était contente de Procell.

Elle aimait la ville qu’il avait créée. Elle aimait aussi les subordonnés qu’elle avait ainsi que tous les autres démons servant Procell.

Et pour cette raison…

« Je… Même si j’arrête d’être moi, je veux toujours protéger tout le monde. » (R’lyeh)

Elle avait décidé d’utiliser l’habileté qu’elle s’était interdit d’utiliser. L’habileté qu’elle gardait cachée malgré tous les problèmes qu’elle avait rencontrés jusqu’à présent.

Elle avait ensuite été directement touchée par une attaque magique de feu de haut rang. Elle avait été soufflée par l’attaque et pendant qu’elle tombait, elle avait commencé à se concentrer.

* Fille du sanctuaire du Dieu Maléfique : Fournis une augmentation (Grande) à la puissance et la récupération du Pouvoir Magique. Fournis également une augmentation (faible) à toutes les autres statistiques. En souhaitant pour encore plus de pouvoir, il est possible de recevoir la bénédiction du Dieu Maléfique. Lors de l’activation, toutes les statistiques sont doublées. Cependant, l’activation brouille peu à peu l’esprit de l’utilisateur, et à partir d’un certain seuil, l’utilisateur est transformé en un monstre.

Le pouvoir jaillissait en elle.

Une puissance étrangère, plus sombre que le noir, était entrée dans son âme. À l’entrée du pouvoir du dieu malveillant, elle se sentit corrompue. En échange de cela, elle sentit une force au-delà de la raison pulser dans son corps.

Le plus puissant effet que ce genre compétence puisse augmenter normalement sur un individu était d’un rang. C’était vrai même pour des compétences puissantes comme le Berserk de Wight.

Cependant, la compétence Fille du sanctuaire du Dieu Maléfique était allée jusqu’à doubler les statistiques de l’utilisateur.

Étant donné qu’elle avait un Rang S, pour que ses statistiques soient doublées, il n’y aurait probablement personne qui puisse s’opposer à elle une fois la compétence activée.

Cela étant dit, il était impossible qu’un tel pouvoir n’eût pas de prix.

Si elle utilisait continuellement cette compétence et que la pollution de son esprit atteignait un certain niveau, elle se transformerait en un démon différent. En un démon sinistre et abominable.

À ce moment-là, son soi actuel cesserait d’exister. Et cela lui avait fait peur.

Pour aggraver les choses, la pollution de son esprit ne disparaîtrait pas au fil du temps. C’était pour le restant de sa vie. Cela signifiait que plus elle utilisait la compétence, plus les chances de se perdre augmenteraient.

Néanmoins, elle avait choisi de l’utiliser à cette occasion.

Elle voulait protéger ses subordonnés et en même temps ne pas être un obstacle à tout le monde qui se battait sur le plan normal… et aussi, elle voulait devenir la force de cette personne.

Pour ces raisons, elle avait décidé de se couvrir d’impureté et de chanter.

Pour ses alliés, c’était une chanson de bénédiction.

Pour ses ennemis, c’était une chanson destructive.

Elle était alors venue près d’un subordonné qui se remettait de ses blessures.

« Donnez-moi ça. » (R’lyeh)

« Capitaine, ces blessures, cette forme… cette voix. »

« Tout va bien. Je suis toujours moi-même. » (R’lyeh)

Elle avait souri à ce subordonné et lui avait pris le fusil d’assaut qu’il ne pouvait plus porter.

Des lignes noires couraient le long de chacun des fusils d’assaut qu’il tenait dans ses mains. Ces lignes ressemblaient à des vaisseaux sanguins noirs. La puissance étrangère en elle avait traversé ces lignes et une silhouette sinistre était apparue.

Les armes, qui étaient censées être des choses inorganiques, avaient pris une forme organique disgracieuse.

Je suis sûre que Rorono va s’évanouir si elle voit les armes comme ça. Mais si ces armes ressemblent à ça, je ne veux pas savoir à quoi je ressemble pour le moment.

« Pour le moment, pendant que je suis encore moi-même, je pars. » (R’lyeh)

R’lyeh se précipita vers le centre de la formation ennemie avec une rapidité sans précédent.

Incapable de tenir le barrage de balles plus longtemps, elle avait directement foncé dans la pluie de magie.

Quelque chose de noir enveloppait tout son corps et annulait les magies lancées par les démons ennemis. Sa nouvelle défense écrasante neutralisait tout et les flèches rebondissaient sur elle.

Sa gorge, tellement abîmée qu’elle aurait pu en cracher du sang, était maintenant en bon état. Il lui semblait qu’elle pouvait maintenant interpréter les plus grandes chansons.

Pendant qu’elle avançait au centre de la formation ennemie, tous les démons ayant essayé de l’entraver avaient été emportés. Avec ses statistiques actuelles, c’était plus que possible.

Une fois en position, elle avait commencé à chanter. Dans la position dans laquelle elle était actuellement, ses chansons n’atteindraient pas ses subordonnés bien-aimés.

Tous les démons ayant entendu sa chanson, sans exception, étaient devenus fous et s’étaient déchaînés. C’était incomparable face à la chanson qu’elle avait faite auparavant.

Même les esprits de ceux ayant des résistances contre ça avaient été détruits en un instant.

Les ennemis se livrant à la musique attaquaient sans discernement juste pour la joie que cela leur apportait.

Ils n’étaient même plus des ennemis, juste des spectateurs dansant sur la chanson.

Cela dépendait du démon, mais certains ennemis s’étaient complètement perdus et transformés en un autre démon.

Voyant son destin potentiel, R’lyeh avait fait un petit sourire.

Parmi les ennemis, il y avait des démons n’ayant pas la capacité d’entendre. Et pour ces démons, l’effet des chansons était inutile.

Cependant…

« Les enfants qui ont choisi de somnoler pendant mon concert, vous pouvez mourir. » (R’lyeh)

Elle avait tiré avec les fusils transformés sur les démons ennemis.

Les fusils d’assauts, même dans des circonstances normales, avaient des balles puissantes. Mais en se transformant, son pouvoir avait atteint de nouveaux sommets.

Ce qui sortait de l’arme était une lumière noire. Les balles tirées avaient été enveloppées avec la même chose noire en provenance de la puissance étrangère.

Au moment où les balles avaient touché une cible, les démons ennemis avaient pris une forme grotesque et avaient commencé à attaquer leurs alliés.

Ses chansons et le son de ses coups de feu résonnaient de partout.

Tant et si bien que, tout comme les démons ennemis ne pouvaient qu’être appelés auditeurs quant à sa performance, le champ de bataille ne pouvait maintenant qu’être décrit que comme sa scène.

La chanteuse chantait et son public répondait avec des cris frénétiques.

Au lieu d’une marée de néon, une pluie de sang était apparue.

C’était un concert empli de folie, de destruction et de sang frais.

Au milieu du plaisir sans fin et de cette frénésie sans fin, tout le monde oubliait le cours du temps. Cependant, comme toutes choses, elle devait aussi avoir une fin.

Les chants, les cris, les bruits de coup de feu, tout avait disparu.

Et la seule à être resté debout après tout cela était R’lyeh.

La chose noire disparue de son corps, mais pas entièrement. Une marque qui se répétait plusieurs fois avait été gravée sur la partie gauche de son corps.

D’une certaine manière, elle sentait qu’une fois son corps entier recouvert par ces marques, elle disparaîtrait.

« Bon sang, je ne l’ai utilisé qu’une seule fois et c’est déjà devenu comme ça. Je doute de la prochaine utilisation, mais si ça ne le fait pas, je suis sûre que la troisième fois sera la fin. » (R’lyeh)

Dit-elle en enroulant ses bras autour de son corps.

Après avoir eu cette intuition, elle avait décidé de ne jamais utiliser à nouveau cette compétence.

Et puis, les invités étaient apparus sur la scène qui était composée d’une personne.

C’était ses subordonnés.

Ils avaient l’air inquiets, mais immédiatement soulagés de confirmer qu’elle était encore elle-même. Ils l’avaient ensuite enlacé et avaient pleuré. Ils lui avaient aussi donné des potions et lui avaient demandé de la boire tout de suite.

« Tout le monde, aviez-vous peur ? Eh bien, je suppose que vous le seriez après avoir vu cela. » (R’lyeh)

Même du point de vue d’un démon, son combat précédent était des plus extraordinaires.

De plus, il y avait la question de l’étrange marque gravée sur son corps.

En considération de ces choses, elle se préparait à la possibilité que ses subordonnés la détestent et se distancient d’elle.

« Non, nous n’avons pas peur. Après tout, c’est pour nous que vous avez risqué votre vie et combattu comme ça. Mais à la place, est-ce que cela va ? Nous sommes désolés de vous avoir fait aller si loin pour nous. Nous sommes toujours incompétents, mais nous allons vous soutenir au mieux de nos capacités. »

À cela, elle sourit du fond de son cœur.

« Merci tout le monde. À cause de vous tous, cela en valait la peine. Maintenant, juste un peu plus. Faisons de notre mieux. Après la fin de la guerre, on va faire la fête ! Nous en demanderons autant que possible au patron pour nous avoir fait risquer nos vies. » (R’lyeh)

« « OUI ! » »

Mais peu importe comment je le vois, le patron nous en demande trop. Une fois que nous reviendrons, je vais certainement demander que tout le monde puisse faire une pause… mais si le patron veut participer, je suppose que je le lui laisserai. S’il me dit qu’il doit l’écouter au prix coûtant, cela ne me dérange pas non plus de chanter mes chansons pour lui.

En pensant à cela, la chanteuse sourit et s’avança.

Maintenant, allons-y. Il y a encore du travail à faire. Il ne devrait pas se passer longtemps avant que nous ne rencontrions les démons du Seigneur-Démon de la Bête combattant dans cette dimension.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace