Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 6 Chapitre 110 – Prologue : Le retour à Avalon


En raison des plans du Seigneur-Démon Noir, le donjon de March fut mis en danger. J’avais décidé d’y aller et, heureusement, j’avais pu l’aider.

Nous avions non seulement réussi à repousser les Seigneurs-Démons et les démons ayant attaqué son donjon, mais nous avions également pu prolonger la vie de March grâce à Renaissance.

Pour sa renaissance, j’avais utilisé la médaille Roi qui était une médaille spéciale donnée par le Créateur à Temps et qu’il m’avait ensuite été donné.

De plus, j’avais aussi utilisé Création. Grâce à la capacité de celle-ci de me laisser choisir le résultat souhaité, March renaquit avec ses capacités de Seigneur-Démon intact.

En raison de cela et le fait qu’elle soit devenue mon démon, son donjon et ses démons sont devenus miens.

En ce moment, elle était en train de réorganiser son donjon et sa force de combat.

Les dégâts que son donjon avait subis lors de l’attaque récente n’étaient pas insignifiants. Le plan était pour elle de prendre environ trois jours pour terminer la réorganisation de son donjon et la chaîne de commandement de sa force de combat avant de partir à Avalon.

J’étais réticent à me séparer de March, mais je ne pouvais pas être loin d’Avalon trop longtemps. Et ainsi, j’avais conduit mes démons et avais commencé notre voyage de retour.

Nous étions montés dans de gigantesques conteneurs qui devaient être transportés par les Dragons des Ténèbres. Après quelque temps, nous avions atteint la salle de type plaine de mon donjon.

Mes démons étaient alors sortis de leur conteneur, avaient regardé vers Avalon, et avaient été émerveillés.

« Nous sommes finalement de retour. » (Kuina)

« Comme le dit Kuina, Avalon est la meilleure. » (R’lyeh)

« Mhm, c’est calmant. » (Rorono)

« Nous sommes enfin de retour. Je veux tout de suite aller au verger. Je m’inquiète pour ces enfants. Je dois en prendre beaucoup soin. » (Aura)

J’étais en tête suivi par mes démons du Pacte démoniaque et chacune d’elles avait exprimé son émerveillement.

J’étais parti pour presque une journée, mais mon donjon m’avait vraiment manqué. Il semblait que mes démons ressentaient la même chose. Pour chacun d’eux, cette ville était leur maison où leur vie et leur travail se trouvaient.

« Maître, je dois réparer ces enfants qui ont travaillé dur. » (Rorono)

Rorono était excitée alors qu’elle portait un gros sac contenant les noyaux de golems.

Dans la dernière bataille, en dehors de ceux portant notre atout, la MOAB, tous les golems avaient été détruits.

C’était grâce à leurs efforts pour nous défendre qu’aucun de mes démons n’était mort.

Même si leur corps était détruit, tant que leur partie centrale, le noyau, allait bien, ils pouvaient être reconstruits.

« Rorono, je sais que c’est beaucoup de travail, mais fais de ton mieux, d’accord ? » (Procell)

« Bien sûr, ces enfants sont après tout très importants pour moi… mais il ne nous reste plus suffisamment d’orichalques. J’ai presque tout utilisé pour le premier lot de Chevaliers d’Avalon. Il faudra probablement du temps pour rassembler tout l’orichalque nécessaire pour réparer tout le monde. » (Rorono)

La quantité et la qualité de minerais qui pouvaient être obtenus d’une mine étaient proportionnelles à la force du Seigneur-Démon qui en était propriétaire. Dans mon cas, seule une petite quantité d’orichalques pouvait être extraite.

Les Chevaliers d’Avalon étaient faits en utilisant le peu d’orichalques que nous avions pu recueillir de mon donjon et de celui de March quand j’y vivais encore.

Cependant, tout ce stock était maintenant parti.

Mis à part les golems de mithril, il faudrait beaucoup de temps avant de pouvoir refaire les corps des Chevaliers d’Avalon.

Mais comme j’étais actuellement…

« Je suis devenu plus fort lors de la dernière guerre. Je pense que la quantité d’orichalques présente dans la mine a augmenté. De plus, puisque nous pouvons miner dans le donjon de March, nous avons encore plus de ressources à disposition. Alors ne fait plus cette tête, Rorono. » (Procell)

Quand Rorono m’avait entendu, son visage s’était illuminé. Elle se souciait beaucoup des golems et la possibilité de les réparer plus tôt que prévu la rendait heureuse.

Les golems y compris les Chevaliers d’Avalon, étaient une part importante de notre force de combat. Les faire réparer le plus rapidement possible était évidemment très bénéfique.

Ensuite, je voudrais récompenser tout le monde, mais tout le monde semblait fatigué.

Je pensais à cela puis m’étais tourné vers mes démons alignés.

« Mes démons bien-aimés ! Grâce à vos efforts, nous avons gagné. C’est grâce à vous tous que nous avons réussi à obtenir la victoire malgré la différence de force de combat avec nos ennemis. Le plus important est que nous ayons réussi à revenir sans aucune perte. Je suis vraiment fier de vous tous. Et, tout le monde, merci ! » (Procell)

Mes démons avaient tous applaudi.

Tous ceux étant rassemblés ici étaient les mêmes individus que quand nous étions partis. Le fait que nous n’avions perdu personne là-bas était la preuve de leur ténacité.

« Je n’ai pas l’intention d’uniquement offrir mes sentiments de gratitude, j’ai l’intention de donner à chacun de réelles récompenses. Sauf pour ceux ne pouvant laisser leur travail, personne ne travaillera aujourd’hui et demain. De plus, tout le monde recevra de l’argent en bonus. » (Procell)

Quand j’avais dit cela, les acclamations des démons avaient été encore plus fortes.

Certains démons commençaient même à faire des plans avec ceux à côté d’eux.

Mes démons étaient pour la majorité des démons humanoïdes et pouvaient donc dépenser de l’argent sans problème. En ce moment, Avalon offrait de l’alcool et des cuisines du monde entier, aussi longtemps qu’un démon eût de l’argent, il pouvait s’amuser ici.

Je voulais que mes démons se reposent, s’amusent et aient de nombreuses occasions d’élargir leurs horizons.

« Je vais également attribuer des récompenses spéciales aux deux personnes ayant le plus grandement contribué à cette guerre. R’lyeh et Rorono. R’lyeh est celle qui a risqué sa vie pour garder l’autre dimension sous contrôle, celle qui a d’abord rejoint les démons de March, et celle qui nous a offert une route vers la victoire. Tandis que Rorono est celle qui a développé et nous a permis d’avoir les Chevaliers d’Avalon et le MOAB. » (Procell)

Quand j’avais annoncé cela, mes démons ont poussé Rorono l’Ancienne Naine et R’lyeh la chanteuse de l’autre dimension jusqu’à ce qu’elles soient devant moi.

Malgré leur air un peu gêné, les deux filles avaient quand même l’air ravies et fières.

« D’abord, pour toi, R’lyeh. Je voudrais te donner un nom. En tant que l’un de mes meilleurs démons, je voudrais que tu sois plus proche de moi à partir de maintenant. » (Procell)

Au moment où R’lyeh avait entendu le mot nom, elle avait souri d’une oreille à l’autre.

Mais elle avait immédiatement essayé de le cacher et d’agir comme si ce n’était rien d’impressionnant.

« Eh-eh bien, si vous le proposez, Patron, je vais accepter. Je ne peux pas refuser de toute façon. » (R’lyeh)

Elle tourna la tête, mais je savais très bien que c’était uniquement à cause de sa timidité.

Elle pouvait sembler rebelle, mais à l’intérieur, elle était quelqu’un de diligent et pensait à ses compagnons.

Pour ces rasons-là, j’avais décidé de lui donner un nom.

« Oh, mais pardonne-moi, il va falloir attendre jusqu’au mois prochain. Je dois encore nommer Wight pour ces mérites lors de la précédente guerre. Wight, je t’ai fait attendre assez longtemps, n’est-ce pas ? Mais attends trois jours, et je te donnerai ton nom. J’espère que tu continueras à me servir comme mon bras droit. » (Procell)

Les autres approuvaient ce que je venais de dire, et aucun d’eux ne s’y était opposé.

Il est très populaire, semble-t-il.

En fait, je voulais lui donner un nom beaucoup plus tôt, mais le faire signifiait ne pas avoir accès à ma Puissance Magique pour au moins 15 jours, ce que je ne pouvais me permettre jusqu’à maintenant.

Actuellement, c’était idéal puisque trois jours plus tard, j’allais me réunir avec March et les choses pourront se calmer. À vrai dire, j’aurais voulu terminer en faisant une autre MOAB pour servir d’atout défensif en premier, mais Wight était plus importante que cela.

Et puis, une fois qu’il aura été nommé et que j’aurai récupéré mon Pouvoir Magique, j’allais nommer R’lyeh.

« Mes remerciements, mon Seigneur. Je vous dédie tout mon être. » (Wight)

Wight qui était sous la forme d’un dragonewt, avait souri, s’était inclinée puis l’avait dit.

En réponse, je lui avais fait un signe de tête.

D’accord, maintenant la suivante.

Rorono avait contribué à nos efforts maintes et maintes fois. Il ne serait pas exagéré de dire que sans elle, Avalon ne serait pas ce qu’elle était actuellement.

« Rorono. » (Procell)

« Mhm. » (Rorono)

Rorono gonfla triomphalement sa poitrine.

J’avais trouvé une telle action assez charmante.

« Rorono, je te l’ai déjà dit, tant que je peux te l’accorder, demande-moi ce que tu veux et je te le donnerai. Cependant, tu n’as rien demandé à l’époque et tu ne l’as toujours pas fait. Je ne sais pas si c’est parce que tu es timide ou juste réservée, mais si je ne te récompense pas pour tes services cette fois, ma réputation de Seigneur-Démon sera entachée. Alors, voici une proposition, fais une pause aujourd’hui et demain et ensuite, donne-moi une réponse. Si tu n’en as toujours pas une, je te ferai quelque chose qui te fera rougir. » (Procell)

« Qu-quoi ? Père que dites-vous ? » (Rorono)

Peut-être était-ce dû à sa grande surprise, mais elle m’appela Père, un terme qu’elle utilisait seulement quand elle se permettait d’agir comme une douce enfant.

« Ce ne sera pas drôle si je te dis ça, n’est-ce pas ? Si tu ne veux pas risquer cela, alors trouve une récompense par toi-même, d’accord ? » (Procell)

Le visage rouge, elle avait ouvert et fermé sa bouche à plusieurs reprises.

Pendant ce temps, les autres démons la taquinaient, la faisant rougir de plus belle.

C’était une scène agréable.

Après avoir dit tant de choses, j’étais persuadé qu’elle finirait par me demander sa récompense sans se retenir.

Je veux vraiment lui offrir ce qu’elle veut. Eh bien, maintenant que c’est réglé, il n’y a plus de raison de retenir tout le monde ici.

« Tout le monde, l’argent bonus sera distribué plus tard. Alors, avec cela dit, dispersion. Profitez de vos deux journées de repos au maximum ! » (Procell)

Mes démons avaient ensuite fait un brouhaha en discutant les uns avec les autres, faisant des plans sur ce qu’ils feraient pendant leur repos. Beaucoup d’entre eux étaient si excités qu’ils étaient immédiatement retournés vers Avalon.

Cependant, parmi les démons, une fille s’était approchée de moi et m’avait attrapé la main.

« … Je suis impatiente de ces choses plus étonnantes. » (Fel)

Il s’agissait de la fille aux cheveux argentés et aux oreilles de louves, Fel. Le Seigneur-Démon du Temps m’avait confié cette fille, mais apparemment, pendant mon utilisation de l’éveil où je n’étais pas moi-même, je lui avais promis quelque chose.

Et alors, de la sueur froide coulait dans mon dos.

« Aujourd’hui, est-ce bien, non ? Fel voudrait aller chez vous pour que vous puissiez me faire encore plus plaisir que la dernière fois. » (Fel)

« O-oui, d’accord. Prépare-toi pour ça. » (Procell)

Intimidé, j’avais accepté sans réfléchir.

« Absolument ! » (Fel)

Avec un air satisfait, elle hocha la tête puis partit.

Comment vais-je m’en sortir ? Je n’ai que jusqu’à ce soir pour trouver une solution. D’une certaine manière, je dois encore réfléchir pour cela, encore plus que pour toutes les batailles que nous avons eues jusqu’à présent.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace