Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 6 Chapitre 124 – Le combat de Stolas


***Point de vue de Stolas***

C’était arrivé de manière imprévue. Pour que l’ennemi ait pu préparer autant de démons de Rang A, c’était inimaginable.

Si c’était juste les dix démons de départ, le dragon d’émeraude et un support approprié auraient suffi. Cependant, avant que cela n’arrive, quelque chose d’encore plus inattendu s’était produit : 10 autres démons de Rang A étaient apparus. Les combattre ici allait juste inutilement augmenter les pertes du côté de Stolas.

Et ainsi, de toutes leurs forces, les démons de Stolas attiraient l’ennemi dans un terrain leur étant avantageux.

« Tout est de ma faute. » (Stolas)

« Non, ça ne l’est pas. Il était impossible de prédire qu’ils auraient autant de force de combat. » (Rozelitte)

Rozelitte était en train de consoler Stolas. Cependant, Stolas énumérait toujours ses fautes.

« Peut-être qu’il était impossible de savoir qu’il y aurait autant de renforts, mais ma réponse lente après leur arrivée est inexcusable. » (Stolas)

« Tu n’aurais rien pu faire à ce sujet. » (Rozelitte)

Au moment où Stolas pensait que la victoire serait sienne, elle avait baissé sa garde. Cela avait ensuite retardé ses décisions.

« Mais il y avait quelque chose que j’aurais pu faire à ce sujet. Et maintenant, à cause de mon jugement sur la situation, le dragon d’émeraude a subi une blessure mortelle. Après avoir tant fait. » (Stolas)

En toute hâte, Stolas mit le dragon d’émeraude dans son Stockage pour l’empêcher de mourir.

Cependant, le Stockage ne guérirait pas un démon placé dedans, cela figeait juste son état. En d’autres termes une fois qu’elle le ressortirait, il mourrait rapidement.

« Procell doit avoir des potions incroyables avec lui. Quel que soit son prix, je suis prête à payer. » (Stolas)

Tant que cet enfant ne mourait pas, Stolas était prête à se séparer de ce qu’il fallait.

À cette fin, elle devait d’abord faire quelque chose à propos de sa situation actuelle.

« Rozelitte. » (Stolas)

« Oui, Stolas-sama ! » (Rozelitte)

Après avoir répondu, le corps de Rozelitte avait brillé.

Elle activait sa capacité permettant de renforcer toute l’armée de Stolas.

C’était fait de manière pour augmenter le barrage de magie de ses poursuivants. Aussi incroyable que sa capacité soit, son pouvoir magique et sa condition étaient affaiblis. Ça allait être un long combat et conserver autant de force de Rozelitte était vital. Pour cette raison, il était préférable de l’activer pendant un court moment, juste avant la libération d’une grosse attaque — dans ce cas, le barrage de sorts.

Cela dit, ce barrage ne suffisait pas pour vaincre des démons de Rang A. Mais encore une fois, c’était assez puissant pour les retarder.

« Phobos, il semble que nous devons protéger la retraite des autres. »

« Bien sûr, moi, Phobos, je ne suis pas un démon de votre Pacte démoniaque pour rien. » (Phobos)

Phobos était un Pégase, un démon de rang B. à partir de ce moment, il volait en tête de la troupe alors qu’il traversait le ciel. Créant un sillage pour ceux derrière lui, leur permettant de voler plus facilement avec moins de résistance de l’air. Grâce à cela, leur équipe pouvait avancer assez rapidement.

Combinant leur vitesse, les pièges du donjon et les contre-attaques qu’ils faisaient à chaque point vital, ils avaient pu se retirer avec le minimum de dégâts subit. Un exploit magnifique considérant que fuir face à un groupe de Rang A était un risque énorme.

« Tout le monde, tenez un peu plus longtemps. » (Stolas)

Cependant, ils n’étaient pas simplement en train de battre en retraite, ils attiraient aussi les ennemis dans un terrain où ils pouvaient gagner.

Après un moment, ils avaient finalement atteint leur destination, la seconde salle des donjons du deuxième étage. C’était une pièce de type ravin, avec un ciel bleu sans fin et des chemins à pied très étroits.

Après avoir traversé le ravin — les démons non volants montaient sur les démons volants —, les démons de Stolas se dirigeaient vers une zone dégagée. Après s’être éloignés de leurs poursuivants, les démons se retournèrent afin de faire face à leurs ennemis.

C’était là qu’ils allaient se battre.

Juste à ce moment-là, un vent qui n’était pas ordinaire enveloppait le corps de Stolas. Réalisant qu’il y avait une intention dans le vent, elle décida de le déchiffrer.

Ce faisant, Stolas se mit à sourire.

« Je vois, Procell est inquiet. Mais même si l’ennemi a un complice et faisait quelque chose de maléfique, je serai toujours la meilleure. Je vais lui montrer que j’ai aussi grandi. » (Stolas)

Dans le message envoyé par la subordonnée de Procell, cela avait dit à Stolas qu’il était prêt à donner un coup de main. Le fait qu’il était inquiet pour elle la rendait heureuse, mais en même temps, cela la faisait se sentir seule. Elle aurait aimé qu’il croie plus en elle. Après tout, elle était sa rivale et non pas une demoiselle en détresse dont le seul but était d’être protégée.

Décidant de s’en sortir, elle en vint à la conclusion que s’il ne croyait pas en sa force, elle devait juste se battre jusqu’à ce qu’il le croie.

« Ils n’hésitent en aucun cas, même ici. » (Stolas)

Même avec les difficultés du terrain, les démons de Rang A chargeaient sans montrer un seul signe de lâcheté.

« Comme attendu. » (Stolas)

Bien que les démons qui pouvaient voler soient rares, les rangs ennemis en avaient quelques-uns en tête. Trois de ces démons étaient de Rang A : un paon aux ailes gigantesques des 7 couleurs de l’arc-en-ciel, un démon à quatre ailes, et un démon mite répandant du poison de ses écailles.

Ils étaient audacieux, mais aussi trop imprudents. Ils avaient chargé contre tous les démons de types vent assemblés dans cet endroit.

À leur approche, une tornade déchaînée s’était formée.

Aussi fort que les démons de Rang A soient, contre une telle tornade créée par plusieurs des démons de Stolas, ils étaient sans défense. Ils étaient tellement ballottés à en perdre leur sens de l’orientation, ne sachant même pas dans quelle direction était le nord. Et puis, l’un après l’autre, ils avaient été embrochés par une lance.

« Garuda, habile comme toujours. » (Stolas)

« Mes plus sincères remerciements. » (Garuda)

Presque avant que Stolas ne le sache, un démon-oiseau était là à ses côtés. Il avait des plumes et des ailes si rouges qu’elles ressemblaient à un feu.

C’était un démon de Rang A né de la combinaison des médailles Bête et Vent. Tout en ayant de fortes capacités de vol, il avait aussi assez de connaissance et d’intelligence pour être surnommé le sage du ciel et si cela ne suffisait pas, il avait aussi des capacités en arts martiaux et pouvait contrôler le feu.

Il tenait une lance lui permettant d’embrocher les ennemis imprudents.

Il l’avait fait en lisant et en chevauchant le vent et la tornade plutôt que de s’y opposer. Il avait également utilisé la magie et des explosions pour s’aider. Avec tout cela, même si les ennemis étaient des démons de Rang A, tant qu’ils étaient dans la tornade, il était impossible d’esquiver ou de se défendre contre les attaques de lance.

Les démons volants en tête n’étaient cependant pas les seuls à être assiégés. Un par un, les démons traversant désespérément le ravin disparaissaient soudainement et réapparaissaient 2000 mètres plus haut dans le ciel. Peu importe où ils étaient auparavant, ils tombaient dans le fond du ravin.

En tant que tels, les rangs ennemis avaient été jetés dans le chaos. Ils ne savaient même pas comment ils étaient attaqués.

Celui faisant cela était un démon de Stolas. Tout en réfractant la lumière et utilisant le vent pour se cacher, il attendait les démons ennemis qui s’approchaient. Il attraperait alors un démon ennemi par la cheville, puis utiliserait le transfert pour les emporter.

Lorsqu’un emplacement, que ce soit la destination ou le point d’origine, se trouvait à l’extérieur du donjon, le Transfert ne pouvait faire la liaison qu’entre deux cercles de transferts. Cependant, lorsque le point d’origine et de destination était dedans, de telles limitations n’existaient pas. Si c’était utilisé pour déplacer un ennemi loin dans le ciel, cela pourrait devenir une attaque très meurtrière.

« Tu n’as pas à répondre, mais bon travail, Windy. » (Stolas)

Comme Garuda, Windy était un démon de Rang A. Il possédait la compétence ultime pour des démons du vent : loi du vent. De plus, il avait aussi le transfert. Bien que ses statistiques globales soient plutôt faibles, il avait une magie élevée ainsi que d’excellentes compétences et sorts. Selon la façon dont ceux-ci étaient employés, Windy pourrait faire un travail fantastique.

« Regarde, Procell, j’ai aussi grandi. » (Stolas)

Après avoir perdu dans une guerre contre Procell, Stolas s’était efforcée de devenir encore plus forte.

Sa capacité à prendre des décisions sereines sur la situation — comment et quand utiliser ses démons et ses pièges — était une preuve évidente de sa croissance.

De plus, sa force de combat avait également considérablement augmenté. Elle avait gagné pas mal de démon de rang C et B. quant aux rangs A, elle en a obtenu trois nouveaux. En d’autres termes, à part Windy et Garuda, il y avait un autre démon de Rang A qu’elle n’avait pas révélé lors de cette guerre.

Pour qu’elle puisse utiliser ce démon — comme certains pièges — dans les situations les plus appropriées, elle avait décidé de ne pas les utiliser pour le moment.

Elle croyait qu’avec l’avantage de terrain et le bon déploiement de ses démons, son camp pourrait l’emporter contre 20 démons de Rang A.

Soudainement, les attaques et les mouvements ennemis avaient cessé.

À l’instant suivant, un claquement put être entendu.

« Gahahaha. Splendide, splendide. Tu as bien fait. Bien que tu aies fait tout ça pour rien. »

Un homme faisait alors son chemin à travers un groupe de démon.

Il était grand et portait une armure et une épée pendait dans son dos. Il avait aussi des cornes de vache.

« Seigneur-Démon de la Lame, comme tu as confiance en toi pour te montrer si nonchalamment. » (Stolas)

« Pourquoi ne serais-je pas confiant ? Après tout... j’ai tout ça ! » (Lame)

Quand il claqua des doigts, plus d’une centaine de démons apparurent derrière lui. Pour aggraver les choses, la plupart se trouvaient être des démons de rang B qui étaient considérés comme des élites par les Seigneurs-Démons.

Même si l’on pouvait créer des démons de Rang A, le plus fort que l’on puisse acheter avec des DP était des démons de rang C de la lignée de ce démon. En d’autres termes, à l’exception de quelques-uns pouvant avoir des démons de Rang S, les démons de rang B ne pouvaient être créés qu’à partir de médailles. Et maintenant, il y avait plus d’une centaine de ces démons rares et puissants.

C’était un spectacle improbable.

Stolas, malgré ses jambes flageolantes, avait souri avec suffisance afin de bluffer ;

« Est-ce amusant de se débarrasser de ses parents et d’agir ensuite ? » (Stolas)

« Hein ? De quoi parles-tu ? C’est mon propre pouvoir ! J’ai écrasé le Seigneur-Démon Oni dans une guerre et ai pris ses démons, médailles — tu sais quoi —, je lui ai tout pris. C’était tout un spectacle, je te dis. Ce type voulait que ses démons ne disparaissent pas, alors avant que je ne détruise son cristal, je lui ai fait transférer le contrôle de ses démons vers moi. Et, il me les a donnés volontiers ! » (Lame)

Stolas avait finalement commencé à réaliser ce qui s’était passé.

Une pensée concernait la manière particulière dont son ennemi avait pu obtenir un tel potentiel de guerre.

Un ancien Seigneur-Démon encourrait des pénalités pour avoir donné un démon à un jeune Seigneur-Démon. Cependant, il y avait une échappatoire surprenante à cela. Si un nouveau démon faisait la guerre à un ancien et qu’un autre vieux Seigneur-Démon aidait, tous les démons que le nouveau Seigneur-Démon gagnait ne poseraient pas de pénalité pour l’ancien Seigneur-Démon.

Stolas avait eu une autre pensée et c’était que Lame était stupide d’exposer l’étendue de son pouvoir.

« Je vois. Mais ne pense pas que les chiffres seuls puissent t’assurer la victoire. » (Stolas)

« Je suppose... mais encore une fois, j’ai le dessus non seulement sur la quantité, mais aussi sur la qualité. Tu comprends maintenant ? Tu ne peux pas gagner. Maintenant, Stolas devient ma femme. Si tu le fais, je ne te tuerai pas. » (Lame)

Certain de sa victoire, le Seigneur-Démon de la Lame avait parlé avec ferveur.

« Et tes mignons démons, préfères-tu qu’ils disparaissent avec ton cristal ? Ton choix me paraît clair. Rejoins-moi, le Seigneur-Démon le plus puissant, et vis une vie paisible. » (Lame)

Le Seigneur-Démon de la Lame avait dit cela en regardant Stolas comme s’il la déshabillait.

Dans une guerre entre nouveaux Seigneurs-Démons, sa proposition était charmante. Une fois le cristal brisé, leur donjon et les démons sous leur contrôle disparaîtraient également. Mais si le contrôle sur le démon était transféré avant, les démons seraient en sécurité.

Même s’ils recevaient un remplacement pour leurs cristaux brisés après que notre première année de vie soit passée — quand ils ne seraient plus considérés comme jeune Seigneur-Démon — les démons perdus ne reviendraient jamais. Si l’on pouvait éviter cette douleur, cela faciliterait le lancement des nouveaux.

Stolas, sans une once d’hésitation, regarda son adversaire droit dans les yeux.

« Je refuse. Mon cœur appartient déjà à quelqu’un d’autre. En premier lieu, il n’y a aucune chance que je perde contre quelqu’un utilisant un pouvoir emprunté. » (Stolas)

Stolas avait dit cela puis elle avait un sourire moqueur.

En réponse, le sang du Seigneur-Démon de la Lame s’était mis à bouillir de rage.

« Va te faire foutre ! Je vais anéantir tous tes démons, aligner leurs têtes coupées devant toi, et te les faire regarder en te violant ! » (Lame)

Après avoir crié cela, il avait ordonné à ses démons de reprendre l’attaque.

Voyant sa réaction, le coin des lèvres de Stolas s’était levé.

« Si je ne fais rien, nous sommes foutus. » (Stolas)

Son camp avait fait de son mieux, mais malgré l’avantage du terrain, la meilleure utilisation des capacités de ses démons, l’utilisation de stratégies et tous leurs efforts, il y avait trop de différence dans le potentiel de guerre.

Ses démons tombaient les uns après les autres ;

Et puis, les démons ennemis qui traversaient le chemin étroit atteignirent finalement l’espace dégagé où Stolas se tenait. À leur arrivée, ils firent un rugissement sanglant contre elle.

 

☆☆☆

 

***Point de vue de ??***

J’étais violent et hors de contrôle.

Chaque fois que j’étais convoqué, j’avais cette envie de tout détruire tout sur quoi je posais mes yeux. Cette envie, cette brume noire dans ma tête me forçaient à penser à la destruction.

Même mes alliés pensaient à moi comme irréfléchis et aveuglés par la rage.

Et ils avaient raison. C’était ce que j’étais.

Cependant, il y avait des fois où ça me faisait mal d’être vue comme un être incapable de pensée et dépourvu de cœur. Je voulais leur dire que je possédais ces choses.

Seule cette fille me parlait. Elle disait que j’étais un important démon et souriait. Apparemment, j’étais le tout premier démon qu’elle avait créé en utilisant la médaille de son bien-aimé père.

Elle voulait vraiment me donner un nom, mais avait décidé d’attendre jusqu’à ce qu’elle devienne assez puissante pour pouvoir me contrôler. Elle me l’avait promis en s’excusant.

Même si je savais qu’elle était une alliée, chaque fois qu’elle s’approchait, je me déchaînais sans pouvoir me retenir. Pourtant plutôt que de m’enfermer, elle m’avait offert ma propre salle. Elle m’avait parlé plusieurs fois. Je n’étais pas capable de le montrer, mais j’étais profondément reconnaissant.

C’était frustrant. Je voulais l’enlacer, lui parler, mais mon corps ne bougeait pas selon ma volonté.

Tout ce que je pouvais faire était de me déchaîner. Cependant, ce faisant, je lui apportais du bonheur. En retour, cela me rendait heureux.

Me déchaîner était tout ce que je pouvais faire et pourtant j’échouai même à cela. J’étais grièvement blessé, mais la douleur d’avoir échoué à mon unique travail me troublait davantage.

En restant où j’étais, ses sentiments me parvenaient. Elle pleurait pour ses démons mourants. Quelqu’un l’avait fait pleurer. Impardonnable. Je dois me battre.

{Laissez-moi sortir. Je peux encore me battre.}

Je savais que mes pensées ne l’atteindraient pas, mais j’avais quand même essayé. Je le devais.

À la fin, moi, dont le cœur et le corps n’étaient pas unis alors je ne pouvais rien faire.

« Tu as un bon cœur. Tes sentiments rivalisent avec ceux de mon Seigneur. Permettez-moi de me mêler de cela. »

Une voix m’avait atteint. C’était une puissante voix. Une voix inconnue.

Et puis, j’avais réalisé qu’elle appartenait à un Empereur Dragon. L’un dont la voix était plus forte que la brume entourant ma tête. Quand j’avais entendu la voix, quelque chose de chaud avait coulé dans mon corps et l’avait rendu plus léger. Peut-être que mon corps allait enfin m’écouter.

Qui que vous soyez, merci. Je peux maintenant battre mes ailes comme mon cœur le veut.

« Jeune dragon, que veux-tu devenir ? Que désires-tu ? »

Je veux la protéger, la seule personne au monde ayant été gentille avec moi.

« Je vois, tu veux devenir un chevalier qui protège sa maîtresse. N’oublie jamais tes sentiments. Si tes sentiments sont assez forts, tu deviendras sûrement son chevalier. Maintenant, vole, Chevalier ! Vol ! »

Je ne savais pas ce que le mot chevalier signifiait, mais je pensais que ça avait une bonne sonorité.

Après ces mots, je n’avais plus entendu la voix de l’Empereur-Dragon.

J’avais besoin de sortir de là. Heureusement, je savais comment le faire. Pour la première fois, mon corps m’écoutait alors je commençais à voler.

Ne pleurez plus, je serais là pour vous aider.

J’avais fait ce que je pouvais pour la rejoindre et être à ses côtés.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace