Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 6 Chapitre 126 – Le chevalier du vent descend en piqué


Par sa volonté seule, le dragon d’émeraude était sorti du Stockage de Stolas.

À l’origine, une telle chose était impossible.

Cependant, le Stockage donné par le Créateur aux Seigneurs-Démons ne pouvait que bloquer des démons de Rang S de puissance moyenne au mieux. Considérant que le dragon d’émeraude était un démon de Rang A supérieur, que le pouvoir de Berserk améliorait ses capacités, d’un rang, et en tenant compte du coup de pouce du Dragon-Empereur, sa puissance avait momentanément dépassé le Rang S moyen.

{Je vais vous protéger.}

En fin de compte, les émotions fortes du dragon d’émeraude avaient pu rendre l’impossible possible.

 

☆☆☆

 

Au moment où le dragon d’émeraude était sorti du stockage de Stolas, la brute essayait de poser la main sur elle.

Même si la brute était un démon de Rang A avec une excellente défense, pour le dragon qui avait Berserk et le soutien de Dragon-Empereur, écraser un tel ennemi était facile.

Après cela, il avait déclenché une attaque du souffle de vent.

Cette attaque était aussi puissante, voire plus puissante que la tornade ayant besoin de plusieurs démons du Vent pour être créée. Et ce n’était pas que du vent, c’était un tourbillon de lames de vent. Tout ennemi assez malchanceux pour être pris dans l’attaque deviendrait de la viande hachée.

« Pourquoi es-tu sorti avec ton corps en cet état ? Tu risques de mourir. » (Stolas)

Les larmes aux yeux, Stolas avait regardé le dragon qui la regardait.

Elle avait vu que pour la première fois, ses yeux étaient remplis de douceur plutôt que de rage.

Elle avait alors hoqueté parce qu’il n’y avait pas que de la douceur, il y avait aussi de l’affection et une forte détermination.

Le dragon d’émeraude s’était alors mis devant Stolas et avait rugi.

Comme le dragon était situé dans un passage étroit, le seul chemin pour atteindre Stolas était de passer par lui. Son rugissement était à la fois une menace pour ses ennemis et un message pour pousser Stolas à fuir.

« As-tu l’intention de mourir ici ? » (Stolas)

{Partez, je vais les combattre.}

Le dragon d’émeraude n’avait pas répondu à sa question. Car comment pourrait-il avouer qu’elle avait parfaitement raison ?

Bien que son esprit soit maintenant libéré des effets du pouvoir de Berserk et bien qu’il avait le pouvoir supplémentaire apporté par le Dragon-Empereur, le fait qu’il avait atteint ses limites restait présent.

Son corps était blessé et son pouvoir magique était presque épuisé. Tout ce qui restait était son corps robuste, mais qui était gravement blessé.

Il savait dès le début qu’il ne serait pas capable de vaincre tous les ennemis, mais pour sauver Stolas, il avait l’intention d’en tuer autant que possible. S’il pouvait la sauver en agissant comme un bouclier, la mort était une bonne fin pour lui.

Les démons ennemis, ayant été emportés et ayant échappé à la mort, étaient revenus. Cette fois-ci, ils étaient plus prudents envers le dragon qu’avant. En raison de cette méfiance, les ennemis maintenaient leur distance avant de déclencher leurs attaques vers le dragon.

Épées, lance, du feu, de l’eau, de la terre et tout ce qui pouvait attaquer à distance se déversaient vers le dragon d’émeraude.

Ayant un pouvoir magique insuffisant pour un autre souffle, le dragon avait décidé d’utiliser son pouvoir magique restant pour endurcir son corps.

Son but était de tenir jusqu’à ce que Stolas ait pu s’enfuir.

Et ainsi, face à de telles attaques, ses écailles avaient été éclatées et sa chair percée. Pourtant, malgré tout ça, il ne poussa pas un cri parce qu’il ne voulait pas du tout inquiéter Stolas.

{Pourquoi ne partez-vous pas ? Laissez-moi vous protéger.}

Le dragon d’émeraude envoya ses pensées pour supplier Stolas de fuir. Cependant, plutôt que de s’échapper, Stolas s’était approchée et avait touché le dos du dragon avec sa petite main froide et tremblante.

« Tu as été le premier démon que j’ai créé avec la médaille de mon Père. M’échapper en te sacrifiant est quelque chose que je ne peux pas faire. Il y a longtemps, j’ai décidé de te nommer. Donc, si tu veux être courageux ici… J’ai décidé d’aussi l’être. » (Stolas)

Avec le nombre d’attaques qu’il avait reçu, il ne tiendrait pas plus d’une minute.

« Réponds-moi, veux-tu renaître ? Renaître et me protéger ? » (Stolas)

Stolas avait prononcé ces mots avec résolution, elle n’était pas disposée à perdre le dragon d’émeraude.

Sans y réfléchir deux fois, le dragon avait répondu.

{Oui, je veux renaître et restez avec vous.}

Le dragon d’émeraude avait toujours voulu renaître en quelqu’un pouvant voler comme il le souhaitait, quelqu’un pouvant rester aux côtés de Stolas, quelqu’un pouvant la protéger.

« Merci… Phobos, Masamune ! Gagnez-nous 30 secondes. C’est un ordre. » (Stolas)

Stolas avait crié cela.

« D’accord. » (Phobos)

« On vous fera gagner non pas 30 secondes, mais 60 secondes. » (Masamune)

Ses deux démons du Pacte démoniaque avaient ainsi répondu ;

Après ça…

« Renaissance. » (Stolas)

Stolas avait fermé les yeux et avait utilisé les mots de pouvoirs.

La Renaissance était une capacité accordée par le Créateur plusieurs mois plus tôt, lors du rassemblement. Contrairement à Procell qui en avait reçu deux, elle n’en avait reçu qu’une.

Quant à ce qu’elle permettait, avec ce pouvoir le possesseur pouvait transformer un démon en une médaille pour ensuite l’utiliser pour une Synthèse.

En acceptant ce pouvoir, le corps du dragon d’émeraude s’était décomposé en particule de lumière qui s’était rassemblée dans la main de Stolas. Une fois que toutes les particules s’étaient rassemblées, une médaille de Rang A appeler dragon d’émeraude était apparue dans sa main ;

Puisque le dragon d’émeraude avait disparu, les démons ennemis étaient capables d’attaquer Stolas.

Cependant, avant qu’ils ne puissent l’atteindre, Masamune et Phobos étaient apparus, le premier chevauchant le second. Phobos avait ramassé Stolas avec sa bouche puis avait bondi, évitant de justesse les attaques.

Pendant ce temps, Masamune avait aidé Stolas à se mettre sur le dos de Phobos.

« Phobos, ils nous suivent. » (Masamune)

« Compris. Alors, donne-moi un coup de main. » (Phobos)

Pendant que Phobos produisait un passage d’air devant eux, Masamune produisait du vent dans son dos pour l’aider à accélérer.

Grâce à cette technique des deux démons, ils voyageaient à un rythme extraordinaire leur permettant d’échapper aux attaques magiques les ciblant.

Cependant, le paysage devenait déformé. C’était probablement dû aux démons pouvant poser des pièges.

En réaction, Phobos avait fait un virage à 90 °.

Les pégases étaient des démons pouvant non seulement utiliser leur vitesse, mais aussi leur agilité comme arme. Pour eux, un virage à 90 ° était faisable, voire facile.

« Après tout ce saccage que le dragon a fait, nous ne méritons pas d’être des démons du pacte démoniaque si nous n’arrivons même pas à gagner 30 secondes. » (Masamune)

« Je t’ai entendu. Faisons de notre mieux, mon frère. » (Phobos)

Phobos et Masamune continuaient à éviter les innombrables attaques leur arrivant dessus. Alors que Phobos utilisait pleinement sa mobilité, Masamune accélérait ou ralentissait en utilisant le vent et détournait les attaques que Phobos ne pouvait éviter.

Ils étaient des démons de rang B avec des niveaux statiques.

Pour des démons de pacte démoniaque de Seigneurs-Démons comme Stolas, ils étaient relativement faibles. Même sans qu’on leur dise, ils en étaient parfaitement et douloureusement conscients.

Cependant, plutôt que de se vautrer sur un tel fait, les deux démons avaient décidé de faire tout ce qu’ils pouvaient. Ils avaient constamment cherché une force ne pouvant être mesurée par le nombre. Ils avaient alors raffiné leurs forces individuelles et avaient découvert des façons de travailler en coordination l’un avec l’autre.

Peut-être que même un démon de Rang A ne serait pas capable d’éviter une telle série d’attaques, mais les deux démons, avec leur faible puissance, leur bas niveau, et sans capacité puissante, avaient pu éviter tout cela. Une telle chose était le fruit de leur sueur et de leur sang.

En tant que telle, Stolas savait qu’elle ne pouvait pas perdre le précieux temps que ces deux-là lui offraient.

Dans sa main se trouvaient trois médailles.

La première était Dragon d’émeraude. Ensuite, une médaille Vent. Et la dernière était celle de son rival, la médaille Création.

Elle avait ensuite fermé la main en saisissant les trois médailles.

« Procell, laisse-moi voir le monde que tu peux voir. S’il te plaît, guide-nous… Synthèse. » (Stolas)

De la lumière s’était échappée de sa main.

C’était une synthèse au-delà des synthèses classiques et cette intense lumière le prouvait.

Ainsi, d’innombrables possibilités étaient apparues et disparurent dans l’esprit de Stolas.

Sa conscience avait ensuite été guidée dans un monde spirituel.

Là, elle avait rencontré un dragon vert jade.

« Toutes ces choses sont tes futurs possibles. C’est tellement étonnant. Il y en a vraiment beaucoup. » (Stolas)

{Nos futurs possibles.}

Le dragon avait présenté sa patte et, en réponse, Stolas l’avait saisi. Main dans la main, les deux avaient regardé les possibilités se trouvant devant eux.

« J’ai toujours voulu pouvoir te parler comme ça, tu sais. Malgré nos circonstances actuelles, je suis heureuse que nous ayons ce moment. » (Stolas)

{Moi aussi. J’ai toujours voulu vous dire que je vous aime. J’ai toujours voulu que vous sachiez que je me battrais à vos côtés.}

Le dragon avait une apparence effrayante, mais il parlait avec une toute petite voix.

« Parler avec cette voix, de cette manière, c’est trop mignon. Bref, Dragon d’émeraude, qu’est-ce que tu voudrais devenir ? » (Stolas)

Quand le dragon avait entendu cette question, ses yeux se mirent à briller.

{En plus de pouvoir d’agir comme je le souhaite, c’est mon rêve de continuer à vous protéger. Quand le Dragon-Empereur a entendu parler de mon rêve, il m’a appelé un chevalier. Alors, Stolas-sama, j’aimerais devenir un chevalier vous protégeant.} (Dragon d’émeraude)

En entendant cela, Stolas avait souri.

Après avoir exprimé son souhait, une possibilité s’était mise à briller devant eux.

Stolas et le Dragon d’émeraude, se tenant toujours la main, avaient tendu leur main vers cette possibilité. En réaction, la possibilité était devenue plus brillante jusqu’à ce que la conscience de Stolas revienne à la réalité.

« Bien, c’est notre réponse. » (Stolas)

La médaille Création dans sa main s’était donc transformée en… Médaille du Chevalier.

La lumière s’échappant de sa main était devenue encore plus forte. En ouvrant la main, les médailles s’étaient transformées en particules de couleur dorée avec une teinte de vert qui s’étaient ensuite condensées.

La forme qu’il prenait était celle d’un dragon occidental gigantesque avec des écailles vertes de jade, un peu comme celle du dragon d’émeraude. Cependant, il y avait beaucoup de différences. La première étant les motifs dorés apparus un peu partout sur son corps. Ses griffes étaient beaucoup plus grosses. Sur sa tête se trouvait une corne qui ressemblait à celle d’une licorne. De plus, ses yeux avaient une teinte plus vive de vert jade, indiquant la possession des Yeux de Jade.

Ainsi, le dragon d’émeraude était né à nouveau.

Même s’il avait encore la capacité de Berserk, il gardait la folie à distance grâce à sa loyauté envers Stolas.

Il était un Chevalier-dragon du vent connu sous le nom de…

« Le Chevalier-Dragon des tempêtes, Bahamut. » (Stolas)

Stolas avait parlé à voix haute en disant le nom de la race de son démon.

Pendant ce temps, heureux de sa nouvelle apparence et ayant vu sa force régénérée, il pouvait protéger Stolas, Bahamut rugit donc de tout son cœur.

Aussi bon que ça soit, les ennemis attaquaient toujours.

À ce moment, Bahamut nouvellement né suivait Phobos. Alors que les attaques continuaient à arriver, le dragon avait décidé de créer une tempête, se plaçant lui-même ainsi que Phobos au centre de celle-ci. Malgré la tempête qui repoussait les attaques, elle continuait à augmenter à chaque instant.

Ce n’était pas non plus une simple tornade. C’était un orage à part entière.

Tout ce qui s’approchait été repoussé ou frappé par la foudre produite.

« Peux-tu m’entendre ? » (Stolas)

{Je le peux. Je suis votre chevalier et cela signifie que peu importe où vous serez, je vous entendrai toujours.}

« Bien. Alors, je vais te donner ton premier ordre en tant que Bahamut. Tout ennemi que tu peux voir, détruis-les. Je me demande cependant, peux-tu le faire ? » (Stolas)

{Facilement.}

Les forces ennemis en ce moment étaient en ce moment composé de plus de 10 démons de Rang A et de plus de 100 démons de rang B et C. Peut importe qui dirait ça, les autres se moqueraient automatiquement de lui.

Cependant, Bahamut en serait certainement capable.

Tout d’abord, il était un démon de Rang S élevé et créé avec trois médailles de Rang A.

De plus, en raison de la nature de la renaissance, son niveau élevé de dragon d’émeraude de Rang A statique avait été reporté à sa nouvelle forme qui pouvait monter de niveau.

Et puis, bien sûr, il y avait ses compétences. Il avait le Berserk qui augmentait ses statistiques d’un rang. Il avait également une compétence appelée chevalerie qui augmentait encore ses statistiques, tout en lui permettant de garder sa santé mentale, aussi longtemps qu’il était proche de Stolas, celle qu’il avait juré de protéger.

« Procell, j’ai une requête. » (Stolas)

Stolas avait inséré son intention de son message dans le vent l’entourant. Ce vent spécial avait été créé par Aura et faisait une boucle entre elle et Procell.

En vérité, en chemin, Stolas avait pensé plusieurs fois à demander de l’aide à Procell, mais ne l’avait pas fait, pensant qu’elle ne pouvait pas abandonner quand ses démons ne l’avaient pas fait.

« Je suis sur le point de perdre connaissance maintenant. Je te laisse le reste de ma guerre » (Stolas)

Les mots sortis de sa bouche étaient une acceptation calme.

Elle avait déjà informé ses démons — grâce à la télépathie de Rozelitte — qu’elle allait perdre connaissance et qu’ils devaient désormais écouter les ordres de Procell.

Après avoir reçu le message de Stolas, Procell y répondit.

{Es-tu sûre de vouloir me laisser finir ? Alors que tu es sur le point de faire tourner le sens de la guerre ?} (Procell)

En entendant cela, Stolas avait un peu ri.

Il devenait évident pour Stolas que Procell était au courant des mesures qu’elle avait prises pour obtenir la victoire.

La première consistait à préparer un groupe excellent dans l’espionnage attaquant le donjon ennemi. Le but de ce groupe était d’éviter autant que possible le combat et de briser le cristal du Seigneur-Démon de la Lame. Cela avait peu de chance de réussir, mais c’était un risque à prendre.

Quant à l’autre mesure, au moment où le Seigneur-Démon de la Lame était apparu, Stolas avait fait revenir le reste des copies dans son donjon et avait frappé les ennemis à l’arrière. Avec la force de l’ennemi étant réduite, l’attaque en tenaille empêcherait le Seigneur-Démon de la Lame de fuir.

Après tout, vaincre le Seigneur-Démon de la Lame était équivalent à gagner la Guerre.

Il était vrai qu’il avait placé des cercles de transferts de secours, mais les éclaireurs de Stolas les avaient déjà effacés.

« Je dois faire quelque chose de plus important que de gagner : remplir une promesse. Pour cette raison, je ne serais plus capable de me battre. Je sais que je te demande beaucoup, mais je te rembourserais même si ça me coûte ma vie. » (Stolas)

Afin de garder une vieille promesse, Stolas avait décidé de mettre de côté sa fierté et s’appuyer sur l’aide de Procell.

« Bahamut, je t’ai fait une promesse, n’est-ce pas ? Un jour, une fois que je serai devenue une Seigneur-Démon assez puissante pour te contrôler, je te donnerai un nom. J’ai déjà un nom pour toi, alors voilà. » (Stolas)

Stolas avait entendu parler de Procell à propos de ce qui lui était arrivé une fois qu’il avait nommé Duke. Elle savait à quel point il se sentait faible après l’avoir nommé et avait craint de complètement perdre son pouvoir magique.

Stolas pensant que Procell était bien plus fort qu’elle et aussi que Bahamut était aussi fort que Duke, si elle devait le nommer maintenant, elle pourrait finir avec un sort pire que la mort.

De plus, elle était au milieu d’une guerre en ce moment. Le bon sens serait que donner un nom à ce moment serait idiot, c’était le moins que l’on puisse dire.

Cependant, Stolas préférait perdre la guerre et sa vie plutôt que de rompre sa promesse avec Bahamut.

De plus, elle avait quelqu’un à qui elle pouvait laisser le reste.

Et donc, sans hésitation dans son esprit, elle avait dit cela :

« Chevalier-Dragon de la tempête, Bahamut, ton nom sera désormais Enlil. Continue à me protéger, mon chevalier. » (Stolas)

Au moment où elle prononça son nom, elle avait senti que ses pouvoirs de Seigneur-Démon et son pouvoir magique l’avaient quitté. Comme si cela ne suffisait pas, elle pouvait aussi sentir sa vie elle-même qui la quittait.

C’était une douleur inconcevable.

Et pourtant, au milieu de ça, elle avait souri en voyant Enlil.

« Procell, je te laisse le reste. » (Stolas)

Après avoir dit ça, elle avait commencé à perdre conscience et était tombée du dos de Phobos. Phobos se hâta de la ramasser, mais s’arrêta à mi-chemin après avoir vu qu’il n’y avait pas de raison de s’inquiéter. La raison pour laquelle il pensait cela était parce qu’un homme et une elfe de haut rang étaient soudainement apparus.

Après s’être révélé aux yeux de tous, l’homme avait prudemment attrapé Stolas.

« Tu as bien fait, Stolas. Nous allons gérer le reste. » (Procell)

L’homme avait répondu en portant Stolas dans ses bras.

En entendant cela, Stolas avait souri. Son visage était celui d’une jeune fille amoureuse.

Affichant toujours ce sourire, Stolas avait finalement perdu conscience.

Comme en accord avec cela, Enlil avait rugi bruyamment puis il avait continué à piétiner les ennemis.

Parce que les pouvoirs et les sentiments de Stolas l’avaient atteint, au lieu de se précipiter vers elle comme il le souhaitait, il avait fait ce qu’il devait faire.

À ce moment-là, l’armée du Seigneur-Démon de la Lame avait commencé à se replier, ignorant totalement les copies presque identiques des démons de Stolas qui s’approchaient par-derrière.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace