Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 1 Chapitre 21 – Ce qui dépasse le désespoir...


« Rozelitte, rassemble-les en escouade et envoie-les les unes après les autres ! » (Stolas)

Je donnai mes instructions au démon auquel j’avais le plus confiance, Rozelitte, par télépathie.

Tout était mis en œuvre pour la conquête de ce donjon.

« Tout de suite. Mademoiselle Stolas. » (Rozelitte)

L’attaque qui avait immédiatement tué son ennemi au moment où il était entré dans le donjon était vraiment étonnante.

Mais, j’étais également certaine qu’une magie si puissante et avec une si grande portée ne pouvait pas être utilisée très souvent.

Après tout, même les compétences uniques des Seigneurs-Démons avaient des limites.

Une magie de cette ampleur ne pouvait probablement pas être utilisée en continu et devait avoir une limite d’utilisation. Sa consommation devait aussi être énorme.

En pensant de manière pessimiste, il devait pouvoir l’utiliser au maximum encore deux fois.

Si tel était le cas, mon plan était de faire rentrer mes démons les uns après les autres, et au moment où l’attaque s’arrêtera, les démons allaient pouvoir se rapprocher rapidement et tuer tous les golems.

Les seuls démons présents étaient après tout ces deux golems de mithril.

« Mademoiselle Stolas, nous sommes prêts. Nous sommes à vos ordres. » (Rozelitte)

« Rozelitte, donne-leur autant que possible des améliorations magiques défensives. Utilise sans réserve les démons ayant des capacités défensives ! Toutes les troupes, chargez ! » (Stolas)

« Certainement, mademoiselle Stolas. » (Rozelitte)

Avec ce plan, nous devrions pouvoir passer à travers ce cauchemar !

J’étais sûre de cela.

*

Vingt minutes plus tard, je rigolai de moi d’un rire sec.

En raison de mes hypothèses stupides, j’avais perdu près d’une centaine de démons importants.

Je pensais m’arrêter à mi-chemin, mais la pensée d’avoir laissé mourir mes démons en vain m’avait empêché de le faire. Bientôt, mes attaques atteindraient leurs limites. Plus il y avait de morts, et plus il était difficile de se retirer.

Il y avait bien eu un démon qui avait réussi à franchir la moitié de la salle. Pour ce faire, il avait utilisé les cadavres de ses alliés proches en tant que bouclier, mais à un moment donné, il avait marché sur quelque chose, et cela avait explosé, lui faisant perdre instantanément la vie.

Je soupçonnais le fait qu’il y ait d’autres de ces choses lorsque nous nous rapprocherions des golems.

Nous avions sacrifié 80 démons et pourtant, nous n’avions fait que la moitié du chemin.

Les deux kilomètres avec ces deux golems au bout semblaient sans fin.

« Ahahahahaha. » (Stolas)

Finalement, l’ennemi n’avait jamais arrêté ses attaques.

Non, ce n’était pas vraiment exact. Il s’est arrêté, mais quelques secondes plus tard, ceci avait recommencé.

Chaque fois qu’une étrange ceinture était attachée aux tuyaux de fer, il était alors capable d’attaquer à nouveau.

Envoyer plus de démons attaquer n’augmenterait ainsi que les pertes.

Quand j’avais calmement analysé cette attaque, je me rendis alors compte que celle-ci n’avait pas de pouvoir magique. Ce n’était pas une attaque magique. Mais alors, qu’est-ce que c’était ?

C’était déconcertant.

Mais il y avait quelque chose de remarquable après avoir vu mes démons mourir les uns après les autres.

Il s’agissait d’une attaque qui avait autant de pouvoir destructeur qu’une attaque à pleine puissance d’une personne de rang A, qui se déplaçait à la vitesse du son, et qui tirait 10 fois par seconde.

Il pouvait continuer une telle attaque pendant 10 secondes… Après quoi, il lui fallait un repos de 20 secondes, pour ensuite reprendre encore une fois l’attaque.

Faire face à cela était impossible. Les golems étaient trop loin. Toute la pièce était à leur portée. Il n’y avait rien pour se cacher ni pour utiliser en tant que couverture. Alors, que devions-nous faire ?

Non, en fait, il y avait une chose que nous pouvions faire.

Mais c’était…

Pendant que j’y réfléchissais, des voix se mirent à parler dans mon esprit.

{ Nous le ferons, Seigneur Stolas. Il n’y a aucun moyen que nous ne finissions par cela. } (Rozelitte)

{ Nous pouvons le faire. } (Démon A)

{ Nous allons leur montrer ! } (Démon B)

Il s’agissait de mes démons avec qui j’avais un [pacte démoniaque] et donc avec lesquels j’avais une profonde connexion. Mes pensées devaient avoir été entendues à cause de cette connexion.

« Arrêtez. Je pensais juste que les copies d’[Omnipotence] ne seraient pas en mesure de le faire, mais ce plan vous mettra en danger. Non, la mort ne sera pas juste une probabilité, mais une certitude. » (Stolas)

{ Nous le comprenons déjà, Seigneur Stolas. } (Démon A)

{ Mais nous devons le faire, Mademoiselle Stolas. Rozelitte, nous emprunterons votre copie. Mais votre vrai corps devrait rester derrière. Notre défense risque de s’effondrer sans vous. } (Démon B)

{ Compris. Que la fortune de guerre soit avec vous. } (Rozelitte)

Et donc, deux de mes démons du [pacte démoniaque] dans leur vrai corps quittèrent mon donjon et partirent ainsi attaquer mon adversaire.

Mes enfants savaient que leurs chances étaient très faibles, mais pour mon honneur, ils étaient prêts à contester ce donjon.

De tels enfants devaient vraiment être aimés.

Il s’agissait de la première de ces trois salles.

Mais il n’y avait pas de doute que cela devait être l’atout de cet homme.

Il devait avoir utilisé toutes ses ressources pour pouvoir faire quelque chose comme cela.

Si nous réussissons à traverser ici, la victoire sera certaine.

Alors, n’était-ce pas le moment de compter sur mes démons du [pacte démoniaque] ?

Nous allions tout risquer pour passer cette salle, puis réussir une victoire absolue !

*

Je me déplaçai pour aller rencontrer mes précieux démons avec qui j’avais un pacte.

Un Rathgrith qui était un démon de rang A, un démon de type ange… Rozelitte.

Un Pourfendeur de Vents qui était un démon de rang B de type kamaitachi… Masamune.

Un Pégase qui était un démon de rang B de type cheval volant… Phobos.

Chacun d’entre eux était puissant, fiable et gentil, ils étaient ma fierté.

En termes de performance de combat, il y avait un autre enfant qui leur était supérieur, mais en termes de capacité générale, ils étaient les meilleurs.

« Mademoiselle Stolas, tous vos démons du [pacte démoniaque] sont ici. Il n’y a que moi qui suis une copie. » (Rozelitte)

Le démon de type ange souriait légèrement.

« Nettoyons rapidement cet endroit. » (Masamune)

« Oui, comme tant de leurs forces de combat se concentrent dans cette salle, nous pourrons gagner une fois cette salle passée. » (Pégase)

Masamune déclara cela avec tant de confiance alors que Pégase était si calme.

Jusqu’à il y a quelque temps, j’envisageais même d’abandonner, mais maintenant, je me sentais plus légère.

J’étais vraiment contente de les avoir créés.

Ces enfants étaient tellement positifs. Juste comment pourrais-je me battre avec un visage sombre ?

« Mes démons du [pacte démoniaque] ! À partir de là, nous traverserons les pièges qui nous attendent : je crois que vous en êtes capable ! Je crois en vous ! » (Stolas)

« « « Oui, seigneur Stolas ! » » »

Il n’y avait aucun moyen qu’ils ne puissent pas le faire.

Et ainsi, les démons en lesquels je croyais le plus sont entrés dans le donjon.

*

La mort de nos démons jusqu’à présent n’avait pas été vaine.

Grâce à eux, nous avions pu remarquer quelques points faibles de nos ennemis.

Les attaques des golems perdaient en précision lorsqu’ils visaient vers le haut.

En d’autres mots, si nous nous approchions en étant proches du plafond tout en ayant une vitesse élevée, le danger diminuerait de manière importante.

Nous serions plus en sécurité, mais en aucun cas, complètement en sécurité.

Par conséquent, nous avions formé des lignes.

Kamaitachi et son clone d’[Omnipotence], Pégase et son clone d’[Omnipotence], et le clone de Rathgrith d’[Omnipotence] avaient formé une ligne.

Rathgrith avait augmenté les capacités globales de chacun et Kamaitachi, qui excellait dans les barrières défensives de vent, avait déployé un mur de protection. Nous devrions pouvoir endurer des attaques ennemies jusqu’à la fin du couloir.

Et après avoir traversé, toutes les défenses ennemies, Pégase le plus rapide, irait en avant.

Tel était notre plan. Mais nous ne pourrions l’essayer qu’une seule fois.

Moi, toujours dans mon corps spirituel, me raccrochai du Pégase d’origine.

Le temps du jugement approchait. Notre première et dernière mission suicide allait commencer.

*

Nous volions actuellement à grande vitesse.

Nous avions envoyé tout à l’heure des démons attaquer le donjon, agissant comme des leurres pour nous faire gagner un peu de temps.

Les démons créés par [Omnipotence] étaient presque déjà complètement détruits, alors nous avions commencé à déployer des démons qui à l’origine étaient en défense.

Quelques secondes plus tard, les démons furent transformés en viande hachée, mais nous avions progressé à peine d’un quart de la salle.

Les golems ayant fini avec les démons au sol, et donc, ils visèrent avec leur tuyau de fer vers le haut.

Au mieux de ses capacités, Kamaitachi érigea, à ce moment-là, un mur de vent.

Les projectiles de fer se rapprochèrent rapidement de nous.

Et puis, enfin, ils nous frappèrent.

Avec un seul de ces projectiles de fer, le mur de vent fut détruit.

Cependant, précisément grâce à ce mur, l’impact en fut atténué et, grâce aux améliorations de Rathgrith, il n’y eut aucune blessure mortelle.

La copie de Kamaitachi résista à deux projectiles, mais au troisième, il se transforma en particule bleue avant de disparaître.

Il restait maintenant la moitié de la distance à parcourir.

Plus nous nous rapprochions, et plus les attaques étaient précises. Le véritable Kamaitachi, plus fort que sa copie se mit à endurer, et pour le moment, il résista.

Mais, bientôt, il atteindra ses limites.

Sans personne pour maintenir un mur de protection les autres démons allaient subir des coups directs et mourront instantanément.

Maintenant, il ne restait plus qu’un tiers de la distance.

Charge !!!

J’avais enfin retrouvé de l’espoir.

Le Pégase d’[Omnipotence], en tête après la disparition de Kamaitachi, subissait soudainement une douleur inconnue.

Non ?! Était-ce du poison ?

L’air proche des golems était empli de poison. Quelle surprise !

Cependant, le Pégase né d’[Omnipotence], alors qu’il souffrait du poison, se mit à sourire, et en utilisant ce qu’il lui restait d’énergie, souffla une rafale de vent afin de disperser le poison.

Il ne restait plus que le Pégase original ainsi que Rathgrith d’[Omnipotence].

Un golem de mithril visait actuellement le Pégase. Mon expérience m’annonça que nous ne pourrions l’éviter. Pour être allé si loin…

Je perdais espoir, mais Rathgrith sourit à ce moment-là.

Elle dépassa Pégase avant de se placer devant lui. Elle ouvrit alors les bras avant de recevoir plusieurs projectiles en fer.

Des particules bleues sortaient de son corps, le signe de sa mort.

« Rozelitte ! » (Stolas)

« Je vous laisse la suite. Que la fortune de guerre soit avec vous, Seigneur Stolas. » (Rozelitte)

Elle avait décidé de son rôle dans cette bataille et au dernier moment, avait donc servi de bouclier.

Dans la crainte de disparaître à tout moment maintenant, elle poussa rapidement le dos de Pégase, et utilisa ses dernières forces pour générer une rafale de vent.

Pégase utilisa le vent pour aller plus vite. Il était maintenant au-dessus des golems de mithril.

Je regardai derrière moi, et alors, je vis Rathgrith sourire un instant avant de disparaître.

Je reteins mes larmes.

J’étais arrivée si loin grâce au sacrifice de tout le monde. Je ne perdrai pas, peu importe ce qui se passera.

Pégase ressentait la même chose et battait encore plus fortement des ailes.

Et enfin…

« Nous sommes passés ! » (Stolas)

Nous étions enfin sortis de cette chambre cauchemardesque.

Après tout cela, nous avions atteint la seconde salle. Les attaques des golems ne nous toucheront plus jamais.

« Nous l’avons fait ! Nous l’avons fait, Phobos ! » (Stolas)

Je prononçai alors le nom de Pégase et lui étreint la tête.

Pégase hennit fièrement.

Le prix que nous avions payé était élevé, mais, enfin, nous avions dépassé ce piège fétide.

Le courage de mes démons du [pacte démoniaque] avait dépassé la méchanceté de cet homme ! Mes démons étaient les meilleurs !

Maintenant en avant !

Bien que nous ayons enfin passé la partie la plus difficile, nous ne devions toujours pas baisser la garde.

Il aurait pu concentrer sa force de combat ici, mais le fait qu’il reste deux pièces me faisait penser qu’il lui restait encore des démons.

Pégase était un démon dont j’étais fière. Arriver à la dernière chambre serait probablement difficile, mais j’étais sûre que nous pouvions le faire.

Pégase et moi avions alors regardé devant.

Quels mensonges était-ce…

« … Ce… ce… cela ne peut pas être. C’est absolument scandaleux. » (Stolas)

… Uniquement du désespoir.

Il s’agissait d’une autre salle de deux kilomètres de long, un chemin tout droit.

Et au bout, il y avait un autre golem en mithril. Et encore ces tuyaux en fer de cauchemars.

C’était exactement la même salle de deux kilomètres.

Nous étions seulement arrivés ici en marchant sur les cadavres de nos compagnons.

Je pensais qu’avoir traversé la salle d’avant était une lueur d’espoir, mais en vérité, ce qui était au-delà de celle-ci n’était qu’un désespoir plus profond encore.

Les larmes coulaient sur mon visage et un rire sec sortit alors de ma gorge.

Il ne me restait plus d’alliés. Et que ce qui venait de se produire juste avant se reproduise ici aussi…

« Bordel ! À quoi a servi le sacrifice de tout le monde !? » (Stolas)

Personne n’entendit mon cri.

Le tuyau en fer installé au loin tira dans l’instant suivant et Pégase fut transformé en viande hachée.

Alors mes larmes tombaient, j’écoutais le bruit de mon cœur se brisant en mille morceaux.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace