Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 44 – Nouvelle puissance


La société commerciale de Conanna Curtrude en arrivant dans la ville l’avait rendue encore plus animée. Et pourquoi ne serait-il pas là où une si grande quantité d’êtres humains arrivaient sans cesse dans la ville en une si courte période ? Et ceci en sachant que c’était ainsi à la suite de l’utilisation par le commerçant de ses contacts afin de promouvoir notre ville. Les aventuriers avaient également aidé avec le plaisir qu’ils avaient eu quant à la grande variété de produits amenés par la société — les produits que le magasin géré par les filles-renardes n’avait pas.

Cela dit, cela ne signifiait pas que les ventes du magasin géré par les filles-renardes avaient diminué, car nous avions toujours des pommes bénies par les pouvoirs des Elfes et les épées forgées par les Naines forgeronnes qui ne pouvaient être trouvés nulle part ailleurs.

Donc, fondamentalement, nous vendions nos produits spécialisés alors que la société Curtrude s’occupait des autres produits. Nous étions en parfaite harmonie sans interférer les uns avec les autres.

En revanche, la ville avait bénéficié de l’ouverture d’une succursale de la société commerciale en créant des emplois. Les employés permettaient d’augmenter le nombre d’habitants.

Bien que le marchand et moi-même étions parvenus à un accord selon lequel sa boutique ne vendra que des produits que notre ville ne pouvait produire. Si je voulais augmenter le nombre de choses que notre ville pourrait, vendre, comme la viande et les œufs, alors tout ce qu’il fallait faire était de les élever.

En fait, il pourrait être judicieux d’avoir d’autres produits spécialisés que les pommes et les épées, voir même créer une installation récréative comme un casino ou quelque chose comme ça.

De plus, il y avait le nombre croissant d’agriculteurs.

Dans la ville d’Eclaba, 70 % des cultures qu’ils récoltaient leur étaient prélevés en tant que taxe, mais ici, ce montant était réduit à 30 %. De plus, en plus de la promesse d’une récolte abondante, nos terres agricoles étaient bénies par les Elfes et les cultures récoltées étaient extraordinairement nutritives. Ces informations devraient attirer beaucoup d’agriculteurs.

Le minutage était parfait. Les agriculteurs venaient juste de récolter, alors, au lieu de continuer leurs récoltes dans d’autres villes, ils avaient décidé de résilier leur contrat et déménager ici.

Pour le moment, je patrouillais dans la ville avec Kuina, l’Ancienne Naine et l’Elfe Antique.

« Tout va très bien, cela en est un peu effrayant. » (Procell)

« Les humains sont incroyables. Je suis un peu surprise. » (Kuina)

En regardant la ville qui était devenue soudainement peuplée et vivante, Kuina s’était écriée ça.

« Je suis d’accord. Même si nous pouvons faire des choses incroyables, c’est quelque chose qui nous dépasse. » (Ancienne Naine)

« N’est-ce pas ? Ils sont faibles, ils doivent être ingénieux. C’est à cet égard que nous leurs sommes inférieurs. » (Elfe Antique)

Ancienne Naine et Elfe Antique exprimaient leurs accords sur la pensée de Kuina.

Les gens de la société commerciale Curtrude avaient assumé diverses tâches, de sorte que la charge de travail des filles s’était allégée. Ajoutez à cela le fait que le nombre de Nains-forgerons et de Haut Elfe avait augmenté, les filles étaient en réalités assez libres.

Comme j’avais donné aux humains l’autorité de se gouverner dans une certaine mesure, ils pouvaient rapidement établir des règles qui leur permettraient de vivre en toute tranquillité et facilité.

Ils étaient fondamentalement autonomes bien que j’avais encore le dernier mot sur les choses.

Cela dit, tout n’était pas parfait. Étant donné que les gens de la société commerciale Curtrude s’occupaient en grande partie de la direction de la ville, ils avaient également une grande partie de l’autorité.

Pourtant, j’avais toujours le dernier mot. Et probablement le plus important, nous étions les seuls à gérer la sécurité de la ville. Dans ces conditions, je doute que quelque chose d’étrange ne se produise bientôt.

« Maître, Kuina, Elfe, j’ai quelque chose que je dois vous montrer. J’ai finalement finalisé les nouvelles armes. J’ai finalement eu le temps de les développer, donc j’ai fait de mon mieux. » (Ancienne Naine)

« Woah, mon fusil à pompe est devenu encore plus fort. » (Kuina)

« Mhm. J’ai monté de niveau, alors ma magie d’enchantement s’est aussi renforcée et les choses que je pourrais faire ont augmenté. » (Ancienne Naine)

« Merci, An-chan ! » (Kuina)

Kuina avait ensuite embrassé l’Ancienne Naine. Dans la bataille contre le dragon d’émeraude il y a quelque temps, Kuina avait été forcée d’utiliser le mode automatique de son fusil à pompe et, par conséquent, il s’est brisé.

Il avait été réparé peu de temps après, mais l’Ancienne Naine avait promis à Kuina qu’elle allait améliorer l’arme et lui permettre de complètement supporter le tir automatique.

« J’ai également fini d’améliorer le fusil d’Elfe Antique. J’avais promis d’améliorer sa portée et sa puissance et j’ai fait exactement ça. » (Ancienne Naine)

« Je t’aime An-chan ! » (Kuina)

Elfe Antique était allée enlacer l’Ancienne Naine et Kuina alors qu’elles s’enlaçaient.

Kuina était submergée par l’émotion et enlaçait l’Ancienne Naine, mais Elfe Antique l’a fait simplement parce qu’elle aimait les filles mignonnes et aimait voir Kuina et l’Ancienne Naine aussi heureuse.

Oh ! Ça va, pensai-je. Trois belles filles qui s’enlacent sont vraiment très agréables à voir.

« Ugh, il fait chaud. Laissez-moi. » (Ancienne Naine)

L’Ancienne Naine parlait d’une petite voix et se sépara de Kuina et Elfe Antique.

« Ancienne Naine, désolée d’être si soudain, mais peux-tu nous montrer les nouvelles armes ? » (Procell)

« Oui, j’avais prévu de le faire dès le début. Je les avais préparés. » (Ancienne Naine)

Et ainsi, nous sommes allés à son atelier.

*

Lorsque nous étions arrivés à l’atelier, l’Ancienne Naine nous avait présenté deux boîtes.

Quand elle ouvrit la première, un fusil émettant une lueur argentée s’y trouvait.

« Tout d’abord, voici le fusil à pompe de Kuina, Le Curtana ANS-03. Il était constitué que de mithrils, il est maintenant constitué d’un alliage de trois métaux rares : du mithril, de l’orichalque et d’adamantine. Il est plus lourd, mais aussi beaucoup plus puissant. Il est plus durable et devrait pouvoir endurer le mode automatique. Mais en raison de problèmes de mécanismes internes, le déclenchement de la succession de tir rapide risque de se dégrader. Après être passé une fois en mode automatique, je te demande de ne pas le faire une seconde fois trop rapidement. » (Ancienne Naine)

« Merci, An-chan ! Je suis heureuse de pouvoir l’utiliser à nouveau. » (Kuina)

« Je l’ai enchanté avec [Explosion]. En appliquant simplement la Puissance Magique à l’arme, les balles tirées auront donc cet effet. Au moment où le tir se dispersera [Explosion] se déclenchera et permettra d’accélérer les morceaux de balles. » (Ancienne Naine)

C’est très intéressant, je pensais cela. De la sorte, la munition serait accélérée qu’après avoir été tirée, malgré l’augmentation de la puissance de feu l’arme n’aurait pas à subir le contrecoup de la puissance.

« Incroyable ! Avec ça, je serais encore plus puissante. » (Kuina)

« Mais Kuina, si tu appliques trop de Pouvoir Magique à l’arme, l’arme risque de se briser. Donc, tu dois évaluer la quantité de pouvoir à utiliser, je t’aiderai à pratiquer. » (Ancienne Naine)

« An-chan, tu es la meilleure !? » (Kuina)

Kuina a essayé d’enlacer l’Ancienne Naine une fois de plus, mais il semblerait qu’elle ait retenu la leçon et elle avait placé sa main droite sur le front de Kuina afin de l’empêcher.

Kuina secouait ses mains en signe de protestation pendant un moment, mais abandonna à la fin et se sépara, de la déception visible sur son visage.

« Il n’est pas nécessaire de m’enlacer, c’est mon travail. Maintenant, Elfe. J’ai également complété votre fusil. Voilà le Durandal ANAM-01. » (Ancienne Naine)

L’Ancienne Naine ouvrit l’autre boîte et sortit l’arme dont le but était de tirer même à travers le blindage de véhicule.

Cependant, il était différent des fusils antimatériel ordinaires qui étaient connus pour avoir de long canon, ce fusil ne possédait que la moitié de cette longueur.

« Il y a trois points principaux où ce fusil a été amélioré. Tout d’abord, il s’agit du canon qui ne fait que la moitié de la longueur, ce qui permet une meilleure manœuvrabilité et rend l’arme plus légère à cet égard, les balles tirées suivront une trajectoire moins droite et seront moins puissante. Mais c’est là que votre canon fait de vent entre en jeu. » (Ancienne Naine)

« Ça marche. Dès le départ, j’ai toujours utilisé le canon de vent, donc avoir un canon plus court n’est pas un problème. » (Elfe Antique)

C’était un exploit que seule l’Elfe Antique pouvait accomplir. Même les Hauts Elfes ne pouvaient pas faire autant puisqu’ils n’avaient pas la même maîtrise du vent.

« Je pensais ça puisque c’était Elfe Antique. Le second point d’amélioration vise à augmenter la puissance de l’arme, la durabilité tout en réduisant le mécanisme de recul. Alors, préparez-vous au recul. De plus, j’ai augmenté la puissance de l’arme en changeant les matériaux avec lesquels il était fabriqué par le même alliage que celui de l’arme de Kuina. Ses balles sont maintenant en mithril avec le double de puissance d’une balle normale. Si vous couplez tout cela avec la diminution du mécanisme du recul, il faut vous préparer à un énorme recul, encore une fois, préparez-vous à cela. » (Ancienne Naine)

Si un humain devait tirer avec un tel fusil, le fusil volerait, ou, en tentant de le retenir, il se briserait les os.

« Cela ne pose pas beaucoup de problèmes. De toute façon, j’annule le recul avec mon coussin d’air… jusqu’à présent, nous n’avons parlé que de l’arme elle-même, n’est-ce pas ? » (Elfe Antique)

« Mhm ! À propos des mécanismes de l’arme. Je l’ai enchanté avec [Rotation] et [Accélération]. En mettant une partie de votre Puissance Magique, les balles tourneront à une vitesse très élevée. Elle se déplacera dans une trajectoire plus droite et aura une meilleure capacité de pénétration. » (Ancienne Naine)

C’étaient des enchantements simples, mais géniaux. Et précisément parce qu’ils étaient simples, il était possible d’en appliquer deux.

Pour la tireuse d’élite Elfe Antique, il n’existait pas de meilleures armes. Ce n’était pas seulement parce que l’Ancienne Naine avait les compétences d’un maître forgeron, mais aussi parce qu’elle prêtait attention à ses coéquipiers qu’elle pouvait fabriquer des armes parfaitement adaptées à leur propriétaire.

Et à travers tout cela, elle n’avait jamais été vaniteuse. C’était sans doute l’une de ses meilleures qualités.

« Elfe-chan, je veux essayer le fusil tout de suite ! » (Kuina)

« Moi aussi ! Je veux savoir comment ce petit a évolué ! » (Elfe Antique)

Les deux dans leur excitation luttaient pour respirer.

« Maître, je ressens la même chose que ces deux-là. J’aimerais aller à la [Caverne Cramoisie] pour tester ces armes et faire monter le niveau de nos nouveaux compagnons. Pouvons-nous y aller ? » (Ancienne Naine)

« Pourquoi, c’est une bonne idée. Allons-y tous ensemble ? » (Procell)

« Allons-y ! » (Kuina)

« Roger, Maître. » (Ancienne Naine)

« Je suis impatiente d’y être ! » (Elfe Antique)

Et comme ça, nous avons décidé d’aller à la [Caverne Cramoisie] avec nos plus récents membres, les nouveaux nains et les Hauts Elfes.

J’avais également décidé d’autre chose. Je voulais la récompenser pour ses contributions majeures à la construction de la ville, à l’amélioration de nos forces de combat et tout le reste.

Lorsque la puissance des nouvelles armes sera utilisée lors de la prochaine chasse, je donnerai à Ancienne Naine ce qu’elle désire le plus.

« Maître, pourquoi me regardez-vous comme ça ? Quelque chose ne va pas ? » (Ancienne Naine)

« Rien… Mais maintenant que je pense à cela, il n’y a pas eu d’amélioration dans le développement de ta propre arme ? » (Procell)

« Je viens de terminer un prototype, mais je ne peux toujours pas le montrer. Une fois que je le montrerai, le Maître sera sûrement étonné. Je peux être plus faible qu’Elfe Antique et Kuina pour le moment… Mais dès que je l’aurais terminé, je serais leur égale si ce n’est plus. » (Ancienne Naine)

L’Ancienne Naine avait un sourire d’une oreille à l’autre tout en disant cela.

Son visage innocent était si mignon, j’avais alors caressé sa tête par réflexe.

*

<>
Traduit par la team : Novel de Glace