Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 2 Chapitre 48 – Règle irrégulière


Le Seigneur-Démon de l’[Acier] discutait avec moi de son alliance avec les deux autres Seigneurs-Démons.

Une de ses offres impliquait qu’il devienne mon allié afin de vaincre les deux autres.

J’avais évidemment refusé cette offre. Zagan tremblait tout en se tenant debout. Il ne ressemblait plus à son image d’aristocrate appréciant calmement son café.

« Êtes-vous un imbécile !? N’avez-vous pas compris tout ce que je viens de dire ? Il s’agit là de la meilleure option pour vous ! » (Zagan)

« Ce n’est certainement pas une mauvaise affaire. » (Procell)

Si je coopérais pleinement avec lui et faisais ce dont nous avions discuté, la victoire était presque certaine.

Dans tous les cas, il serait bien plus facile que de se battre face aux trois en même temps.

« Alors, pourquoi ?! » (Zagan)

Il était étrange qu’il ait même dû demander cela, mais encore une fois, il était étrange pour lui de penser que je refuserais un tel accord.

« C’est simple. Comment puis-je faire confiance et coopérer avec quelqu’un qui annonce qu’il compte trahir ses propres alliés ? Comment puis-je croire que vous ne me poignarderez pas dans le dos comme vous l’avez fait avec eux ? Non, à ce stade, vous le ferez sans aucun doute. Il y a même une chance pour que cela fasse partie d’un plan pour me piéger. » (Procell)

« Comment puis-je être capable de cela ? » (Zagan)

« Ce n’est pas inconcevable. Après tout, vous le faites déjà. » (Procell)

Son attitude calme et confiante sur le fait que je suivrais ses plans avait disparu.

Son plan donnait certainement plus de chances de succès, mais je n’étais pas si crédule au point de croire quelqu’un qui trahirait facilement ses alliés. Et d’ailleurs, ce n’était pas ma seule raison de refuser.

« Une autre chose, n’est-il pas plus profitable de combattre trois Seigneurs-Démons à la fois ? » (Procell)

« De quoi est-ce que vous parlez ? » (Zagan)

« Je veux dire qu’en faisant cela, n’ai-je pas la chance de gagner vos trois médailles ? Oh, alors comment puis-je laisser passer cette chance ? » (Procell)

Je lui expliquai intentionnellement cela avec un large sourire, comme pour suggérer qu’il était la proie, qu’il était naturel pour moi de le chasser.

Il tremblait, c’était clairement visible. Je supposais donc qu’il avait peur de la notion de trois contre un.

« Une telle arrogance, Seigneur-Démon de la [Création], Procell. Vous allez regretter cette décision. » (Zagan)

« Est-ce que je le regrette maintenant ? Je pense que je le regretterais davantage si je vous faisais confiance afin de me protéger. » (Procell)

Il trembla une fois de plus, puis leva la main droite et prononça les mots suivants à voix haute :

« Venez ! Ronove ! Morax ! » (Zagan)

Quand il déclara cela, un cercle de transfert apparu sur le sol. Ce cercle de transfert devait être caché avec une sorte particulière de Puissance Magique.

Et ce qui était alors apparu hors du cercle était deux Seigneurs-Démons.

Ronove était une grenouille bipède. Il était un homme extrêmement peu attrayant qui faisait presque deux mètres de haut et avait comme de l’huile sur tout le corps.

Morax aurait pu passer pour un humain au plus fort de sa vie, sauf qu’il avait l’air diabolique, avec ses cornes démoniaques et ses ailes.

Les deux avaient l’air prêts et même excités d’annoncer leur déclaration de [Guerre] contre moi. Il semblerait que ce que Zagan avait dit au sujet de leur apparition après avoir refusé d’abandonner était vrai.

Zagan était sur le point de parler, mais j’avais décidé de lui couper la parole et d’entamer moi-même les choses.

« Pour votre information, le Seigneur-Démon de l’[Acier] Zagan vient justement d’essayer de vous vendre tous les deux afin de devenir mon allié. Il a de lui-même proposé de s’allier afin de vous battre. Il m’a dit qu’il serait plus simple pour moi de vaincre deux petits ennemis que vous trois réuni. Sans oublier qu’il va certainement vous éliminer pour valider son quota de [Guerre] si vous restez allié avec lui. » (Procell)

Après que j’ai déclaré cela, les deux me regardèrent puis leurs regards se tournèrent vers Zagan.

Une grande alliance s’écroulerait-elle si facilement ?

Mais alors, Zagan fit claquer sa langue avant de parler.

« Ne vous laissez pas tromper ! C’est un tour qu’il fait afin de semer la discorde ! Je ne dirai jamais de telles choses ! Si nous ne pouvons pas nous faire confiance, alors notre alliance n’aurait aucun sens et il obtiendrait ce qu’il veut. » (Zagan)

Zagan avait crié cela aux deux autres, mais ils n’en étaient que plus confus. Je m’attendais à ce qu’il dise quelque chose comme ça, mais mon but était de planter la graine du doute en eux, donc ce n’était pas si grave qu’ils ne me croient pas. Au moment où j’en aurais le plus besoin, je devrais aller frapper leur alliance qui était déjà fragilisée.

« M,-mais c-c’est — » (Ronove)

« Qu’est-ce que tu murmures, Ronove ? Vous agissez comme un simple d’esprit. Mais encore une fois, vous ne pouvez ne rien faire sans moi, ou alors le pouvez-vous ? Alors, restez avec moi et écoutez-moi. » (Zagan)

« Hii! D’accord, j’ai compris. » (Ronove)

L’homme grenouille bipède se mit en boule comme s’il se cachait.

Évidemment, il s’agissait bien là de l’écart de puissance entre les deux.

« Toi aussi, Morax, ne sois pas trompé par de telles astuces. Nous sommes alliés ! » (Zagan)

« … Je suppose que tu as raison. Oui, je suis sûr que c’est comme tu le dis, Zagan. » (Morax)

Hum, ce Seigneur-Démon à l’air diabolique est en fait timide.

Zagan était une petite frappe, mais il était étrangement astucieux. Et il choisissait des Seigneurs-Démons facilement manipulables en tant qu’allié.

« Ronove, Morax, rapidement ! Nous devons lui déclarer la [Guerre]. » (Zagan)

Zagan poussa l’idée de force, ce qui fit qu’ils furent incapables de reculer. Ce n’était pas un mauvais mouvement de sa part.

« Moi, Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan, défis le Seigneur-Démon de la [Création], Procell lors d’une [Guerre] ! » (Zagan)

« M-moi, Seigneur-Démon de la [Viscosité], Ronove, défis le Seigneur-Démon de la [Création], Procell lors d’une [Guerre] ! » (Ronove)

« Moi, Seigneur-Démon du [Mal], Morax, défis le Seigneur-Démon de la [Création], Procell lors d’une [Guerre]. Oui. » (Morax)

Zagan avait commencé et les déclarations de guerre avaient suivi les unes après les autres.

Juste après cela, j’avais entendu un son dans mon esprit. Ce son était la voix du Créateur. C’était étrange, mais cela me donnait le sentiment qu’il manquait quelques choses.

<< Je reconnais les déclarations de [Guerre]. J’approuve la [Guerre] de l’[Acier], la [Viscosité], et le [Mal] contre la [Création]. La [Guerre] commencera dans quatre jours après la demande d’[Acier]. Ce délai de grâce est donné pour que chacun de vous puisse se préparer. Une heure avant le début de la [Guerre], tous les donjons des participants seront connectés.>>

C’est donc ce qui se passe lors d’une déclaration de [Guerre], pensais-je.

Selon les règles, une guerre pourrait commencer 48 heures après la déclaration des Seigneurs-Démons.

Je ressentais toujours la connexion avec le Créateur et je pensais qu’il était temps de demander une chose.

« Qu’elles sont les conditions de victoires pour un trois contre un ? Je comprends que je perds si je meurs ou que mon cristal est brisé, mais devrais casser tous leurs cristaux afin de gagner ? » (Procell)

Je voulais m’en assurer.

Si je pouvais gagner en brisant un seul cristal, ce serait beaucoup plus simple.

Mais alors, j’avais entendu le rire du Créateur dans ma tête. Ceci n’était pas bon.

<< les conditions de victoire pour l’équipe de l’[Acier], la [Viscosité], et le [Mal] seront : tuer [Création], briser son cristal ou le forcer à se rendre. Les conditions de victoires de [Création] seront : tuer tous les ennemis, casser tous leurs cristaux, ou de les faire se rendre. De plus, un délai de 24 heures sera mis en place. Si, à la fin de ce délai, la guerre est encore en cours, l’équipe avec le plus grand nombre de cristaux gagne.>>

Attendez une minute ai-je bien entendu ?

« Une limite de temps ? Et le gagnant sera l’équipe avec la plupart des cristaux ? C’est la première fois que j’entends parler de cette règle. » (Procell)

<< C’est parce que c’est la première fois — pour les nouveaux Seigneurs-Démons — d’avoir une [Guerre] avec de nombreux participants. Vous voyez, ces nombreux donjons ne peuvent pas être liés ensemble pendant une longue période de temps. C’est malheureux, mais cela m’a obligé à imposer ce délai. Avec cela, la conversation est terminée. Je vous prie de faire de votre mieux.>>

C’était une conclusion inévitable. Pourtant ce n’était pas ce que je prévoyais.

Je devais venir avec une contre-mesure, mais plus important que ça, je devais recueillir des informations.

Je vis que la présence du Créateur s’effaçait et je tentais ainsi de lui poser une autre question.

« J’aimerais poser une autre question. Lorsque vous nous avez ordonné de participer à une [Guerre] dans un délai d’un an, le but était-il de nous faire rentrer en [Guerre] ou de briser le cristal d’un nouveau Seigneur-Démon ? » (Procell)

« C’est le second cas. Vous pouvez briser les cristaux mêmes sans être impliqué dans une [Guerre]. » (Créateur)

Ces mots étaient les derniers que le Créateur avait dit avant que je ne puisse plus ressentir sa présence dans mon esprit.

J’avais confirmé ce que je voulais confirmer. Cette information pouvait sans doute servir d’arme.

Néanmoins, cette règle était presque de trop.

« Fuhahaha, je n’aurais jamais imaginé qu’il y aurait ce genre de piège pour toi Seigneur-Démon de la [Création]. » (Zagan)

Le Seigneur-Démon de l’[Acier] me regardait et riait de moi.

C’était naturel qu’il le fasse, étant donné que cette règle était un énorme inconvénient pour moi.

Le fait qu’il y ait un délai de 24 heures et le fait qu’après ces 24 heures le côté ayant le plus de cristaux gagne signifiaient que même si leur équipe se concentrait sur la défense et ne m’attaquait pas pendant les 24 heures, alors ils pourraient gagner.

Ils avaient trois cristaux pour commencer, même si je pouvais en briser un, ils gagneraient encore.

Défendre un donjon était plus simple que d’attaquer. Et j’étais en sous-nombre, alors la meilleure chose à faire était de les attirer dans mon donjon où j’aurais préparé un champ de bataille avantageant mes démons, mais en raison du délai, cette méthode était aussi vouée à l’échec.

Je devais donc prendre le risque d’attaquer au moins deux donjons.

Cependant, si je devais mobiliser suffisamment de troupes pour deux conquêtes de donjons, je n’aurais pas assez de troupes pour me défendre et je serai attaqué par le troisième Seigneur-Démon en un clin d’œil.

« Eh bien, assurez-vous de faire de votre mieux. En vous repentant pour votre arrogance. » (Zagan)

Les trois Seigneurs-Démons avaient activé leurs cercles de transferts et avaient disparu.

Kuina qui était à côté de moi serrait ma main.

« Père, cette règle est assez horrible. » (Kuina)

« N’est-ce pas ? En effet, c’est inattendu. » (Procell)

En l’espace de 24 heures, je devais non seulement supporter les attaques des trois Seigneurs-Démons, mais aussi battre au moins deux d’entre eux en détruisant leurs cristaux se trouvant dans la partie la plus profonde de leurs donjons.

Alors que je réfléchissais à mes circonstances, Kuina me regardait. Elle remplaça alors l’inquiétude de son visage par un sourire forcé, mais motivant, un effort peut-être pour m’encourager.

« Ne t’inquiète pas, nous allons dans tous les cas gagner. Nous allons protéger le Père et Avalon ! » (Kuina)

Des mots aussi encourageants étaient prononcés par Kuina. J’étais content et donc, je caressai sa tête.

Ses cheveux et ses oreilles de renards étaient doux au toucher.

« Alors, je vais compter sur toi, Kuina. Aussi il semble que tu aies une idée erronée. Je n’ai pas la moindre intention de perdre. C’est juste qu’avec cette règle, il faudra se battre un peu plus fort que prévu. » (Procell)

« Wôw, Père, c’est incroyable ! » (Kuina)

Je m’attendais à une victoire totale, mais maintenant, nous devons prendre quelques risques afin de gagner.

Mais encore une fois, cela pourrait être une bonne occasion pour mes démons de faire l’expérience de choses difficiles. Il était préférable de se sentir tendu de temps en temps.

Maintenant, il est temps de modifier un peu mes projets, alors je pense à une nouvelle stratégie.

*

Après être retourné au donjon, je commençai à sérieusement préparer la [Guerre].

La population de la ville augmentait les DP que je gagnais, et maintenant j’avais environ chaque jour 1000 DP.

Nous avions pu confier la plupart des emplois aux humains. Notre propre charge de travail s’était allégée et nous pouvions donc aller chasser dans la [Caverne Cramoisie]. Nous pourrions ainsi gagner 1000 DP supplémentaires de cette façon.

Grâce à cela, j’avais actuellement 21’500 DP.

Avec cela, je devrai pouvoir faire presque tout ce que je souhaitais faire et le premier sur la liste était…

« Je dois faire la troisième salle du donjon souterrain. » (Procell)

Le premier étage de mon donjon était pour la ville et tout ce qui pourrait l’aider, alors qu’en dessous du sol se trouvait mon donjon dédié à la protection du cristal.

La première salle du donjon proprement dit était la même salle que celle que j’avais utilisée lors de ma bataille contre Stolas avec les golems armés de mitrailleuses lourdes.

La seconde salle était la zone cimetière qui abritait l’armée des morts-vivants. Il s’agissait d’un labyrinthe cauchemardesque qui était jumelé avec d’innombrables pièges, mais aussi bombardé par l’unité aérienne menée par Gryphon.

Et puis, il y avait la troisième salle qui serait notre dernière ligne de défense.

Avec ces règles à l’esprit, je devais mobiliser Kuina, Rorono et l’Elfe Antique pour les forces d’attaques afin que notre équipe puisse gagner.

Et cela ne laissait plus que les unités restantes pour la défense. Pour réussir la défense, je commençais dès maintenant la troisième salle. Je devais emprunter l’aide de Rorono et l’Elfe Antique pour les détails de la salle.

Et puis, j’avais réfléchi à l’assurance sur laquelle je pouvais compter quand les choses seraient au bord du gouffre.

Mes ennemis étaient sous une fausse supposition, car il y avait une échappatoire qui permettait à un Seigneur-Démon d’avoir des forces de combats en plus des siennes.

Pour arriver à cette échappatoire, il fallait considérer ces trois points :

  1. Si la règle indiquait qu’au début d’une guerre, toute créature à l’intérieur du donjon, à l’exception du Seigneur-Démon et de ses démons serait transférée à un autre endroit. Elle pouvait aussi signifier que seuls les Seigneurs-Démons et ses démons restaient dans le donjon tout au début de la guerre.
  2. Dès que la guerre commence, il est autorisé de blesser l’autre Seigneur-Démon. Il n’était inscrit nulle part que cela n’impliquait que ceux faisant partie de la guerre.
  3. Même si ce n’était pas lors d’une [Guerre], si l’on brisait un cristal, l’exigence d’aller à la guerre au cours de l’année courante serait validé.

Compte tenu de ces trois points, je pensais que le Créateur avait intentionnellement laissé cette échappatoire. Si oui, je pouvais immédiatement en faire usage.

Nous pourrions gagner par nous-mêmes, mais il valait mieux être préparés.

À cause de ces camarades, je ne pouvais pas accepter cela, car pour l’amour de ma ville et de mes démons, je n’avais pas ce luxe.

« S’ils ont fait leur propre alliance, alors pourquoi pensent-ils que je ne ferais pas la même chose ? » (Procell)

Ainsi, j’avais écrit une lettre à une certaine amie.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace