Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 51 – Les pensées de chacun concernant la guerre


La zone suivante où je devais aller était le cimetière.

Là, Wight était occupée à finaliser le déploiement des troupes défensives.

À côté de lui se trouvaient les Naines-forgeronnes et les Hautes Elfes qui restaient pour aider à la défense.

Il était en train de discuter avec les Naines-forgeronnes quand j’étais arrivé. Les Naines-forgeronnes étaient celles qui contrôlaient les Golems et, en tant que tels, être au même niveau de compréhension était important.

Après qu’il m’ait remarqué, il acheva sa conversation avec les Naines-forgeronnes et courut vers moi.

« Mon Seigneur, que c’est gentil de venir vers nous. » (Wight)

« Vos préparatifs sont-ils en ordres ? » (Procell)

« Oui, mon Seigneur. Dans tous les cas, nous serons en mesure d’appliquer la stratégie que vous avez créée. » (Wight)

« C’est une bonne nouvelle… Wight, je suis désolé de te demander d’accomplir ce rôle déraisonnable. » (Procell)

Pour cette guerre, celui ayant la plus grande responsabilité était lui : supporter les féroces assauts des trois Seigneurs-Démons. Nous avions mis en place des astuces et des pièges pour contrer notre sous-nombre, mais ceux-ci exigeaient de la maîtrise et des nerfs d’acier pour pouvoir les mettre en œuvre.

« Mon Seigneur, je suis content que vous m’ayez confié cette importante tâche. Je ne suis pas aussi fort que Mademoiselle Kuina et les autres et pourtant vous avez reconnu ma prouesse intellectuelle. Je suis vraiment plus chanceux que je ne devrais l’être. » (Wight)

Comme d’habitude, Wight avait déclaré des choses agréables.

« Ah, j’ai un si bon subordonné. C’est ce que je pense à chaque fois que je te vois. » (Procell)

« C’est moi qui devrais vous dire quelques choses du genre, mon seigneur. Je suis fier de vous servir. » (Wight)

Après qu’il ait répondu, je remarquai qu’il hésitait sur quelque chose, comme s’il ne pouvait pas dire ce qu’il souhaitait vraiment dire.

« Si tu veux dire quelque chose, dis-le librement. » (Procell)

« … Puis-je faire une demande éhontée ? » (Wight)

« Vas-y. » (Procell)

« Si nous traversons cette épreuve, je voudrais vous demander une récompense. » (Wight)

C’était inhabituel pour lui de dire par lui-même quelque chose comme ça. Il me plaisait de savoir qu’il avait un tel côté.

« Qu’est-ce que tu voudrais ? En concordance avec ton travail impeccablement accompli, je t’accorderai ton souhait tant qu’il m’est possible de le faire. » (Procell)

« Une fois la guerre terminée, je voudrais me marier avec Mademoiselle Sque et j’aimerais que vous officiiez lors de ce mariage. Mon Seigneur, il n’y a personne d’autre que je voudrais afin de s’occuper de mon mariage. » (Wight)

Pendant un moment, je perdis mes mots. J’étais trop surpris. Un mariage entre deux démons morts-vivants m’étonnait entre toutes choses.

Me faisant dire cela, je trouvais que c’était fantastique. Il n’y avait aucune raison de refuser sa demande.

« D’accord, c’est une promesse. Donc tu ne peux absolument pas mourir, tu m’entends ? » (Procell)

« Oui, comme mon Seigneur l’ordonne. » (Wight)

Après avoir vérifié et donné les instructions à certains membres des troupes défensives, je m’étais de nouveau transféré à un autre endroit.

*

« Ah, Père. Le premier groupe a fini ses préparatifs. » (Kuina)

« Maître, la maintenance des armes pour le premier et le second groupe est complète. Nous sommes prêts à partir à tout moment. » (Rorono)

Ma prochaine destination fut l’entrée du donjon.

Ici, les troupes pour conquérir le donjon — y compris Kuina et Rorono — avaient été rassemblées ici.

Chaque démon était correctement équipé et motivé.

« Kuina, je compte sur toi pour diriger le premier groupe. » (Procell)

« Oui, laisse-moi faire ! » (Kuina)

Le premier groupe était composé de Kuina et Rorono en tant que chef, les deux Hautes Elfes et les 12 démons mobiles du corps mixte.

Avec des démons de haut rang comme Kuina et Rorono, ce peloton était un peloton d’élite, mais ceci était aussi dû aux deux Hautes Elfes — qui allaient fournir une excellente reconnaissance ainsi que de bonnes mesures antiaériennes — afin que le groupe puisse se battre sans aucune retenue.

Ce groupe serait dirigé par Kuina. Elle pourrait apparaître comme une enfant, mais en vérité, elle possédait un des esprits les plus prompts et était la plus rapide de mes démons tout en ayant une sensibilité exceptionnelle pour percevoir le danger.

Elle pourrait ne pas être apte à diriger toute notre force de combat en raison de son manque de perspective à grande échelle, mais en tant que commandant d’un détachement envoyé dans une mission comme celle-ci, il n’y avait pas mieux.

« D’accord, maintenant, second groupe, suivez-moi. » (Procell)

J’étais le seul à diriger le second groupe.

À la tête de ce groupe se trouvait l’Elfe Antique de rang S. pouvant réalisé des tirs de haute précision et ainsi causer de gros dégâts alors qu’elle volait à une vitesse élevée. Il n’y avait aucun individu qui puisse faire ça. Personne à l’exception de Kuina, n’était aussi forte que l’Elfe Antique. Ses capacités à anéantir les ennemis étaient encore inférieures à celle de Kuina. Et elle était plus fragile que Kuina.

De plus, dans un endroit où le plafond était bas, sa mobilité était considérablement entravée.

Pour couvrir ses faiblesses, il y avait les deux Renardes mythologiques mobiles et destructrices et une Naine-forgeronne en tant que soutien.

En outre, pour assurer la destruction de l’ennemi, nous allions également emmener la moitié du corps de bombardement aérien du Gryphon ainsi que six puissants démons de rang B et C, lents, mais puissants, qui venaient du corps mixte.

En termes de nombre, ce groupe peut sembler inférieur au premier groupe, mais en termes de pouvoir de combat global, les deux étaient à peu près égaux.

« Oui, nous suivrons le Maître n’importe où, même au bout du monde ! » Avait dit l’Elfe Antique en souriant.

J’avais décidé que si elle montrait ses pouvoirs dans cette guerre, je la nommerais.

Ce faisant, j’aurais ainsi mes trois démons du [pacte démoniaque] et j’étais excité à cette perspective.

« D’accord, parlons une dernière fois de la stratégie. » (Procell)

Il restait cinq minutes avant le début du combat. J’avais décidé qu’il était préférable pour nous de revérifier notre stratégie juste pour être sûr.

« Kuina, tu prendras le premier groupe et attaqueras la grotte de calcaire. Ce donjon appartient probablement au Seigneur-Démon de la [Viscosité]. Entrez là-bas et cause autant de problèmes que possible. » (Procell)

« Oui, nous allons les écraser. En attirant autant l’attention que possible, nous allons rendre la tâche de Wight plus simple. Père, je vais te montrer ce dont un renard céleste est capable. » (Kuina)

Il semblerait que mon intention ait été bien comprise.

Plus ils pouvaient acculer le Seigneur-Démon ennemi et le faire se concentrer sur la défense, moins son offensive sera grande. Le nombre d’ennemis auxquels Kuina et son groupe feraient face augmenterait de la sorte, mais avec leur vitesse, ils pourraient en vaincre la plupart, ce qui diminuerait le nombre de combats.

« L’Elfe Antique, dès que la guerre commencera, nous nous dirigerons vers le donjon de type tour en toute hâte. Je crois qu’elle appartient au Seigneur-Démon du [Mal], mais même si je me trompe, ça ne changera pas grand-chose. Les Naines-forgeronnes, vous deux, vous serez sur le dos du Gryphon. » (Procell)

L’Elfe Antique hocha la tête et les Naines-forgeronnes indiquèrent qu’elles étaient prêtes.

Avec cette méthode, la lenteur des Naines-forgeronnes ne serait plus un problème.

« Maintenant, tout le monde, allons à la [Guerre] ! » (Procell)

Juste au moment où j’annonçais ça, une voix retentit dans ma tête.

<>

Et donc, nous étions sortis de notre donjon.

Pour ne pas perdre, nous devions conquérir deux donjons pendant que Wight défendrait le nôtre. C’était une course contre la montre.

***

***Du point de vue du Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan***

« Merde, cet enfoiré ! Comment ose-t-il me regarder de haut. » (Zagan)

Le Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan s’était retiré dans sa propre salle de cristal et avait crié cette phrase.

Crier ne suffisait pas à calmer sa colère, il s’était alors mis à casser les murs.

Il pensait que la [Création] allait s’allier à lui à cause de peur, mais l’ennemi était calme et l’avait même provoqué.

Et à cause de ces faits, il était enragé.

« Merde, merde, merde, il fait face à trois Seigneurs-Démons et pourtant il agit comme s’il avait l’avantage, pourquoi ? Pourquoi ce mec rit-il de moi ? Est-ce parce que je ne peux faire que des médailles de rang B ? » (Zagan)

C’était devenu un sujet douloureux pour Zagan. Sa haute fierté ne pouvait pardonner le fait qu’il soit inférieur dès sa naissance.

Dès le moment où son parent lui avait dit qu’il serait capable d’obtenir un exemplaire de la médaille originale du Seigneur-Démon dont il brisait le cristal, cette pensée avait toujours été présente. Donc, quand il avait proposé l’alliance avec la Seigneur-Démon du [Vent], Stolas, ce n’était pas seulement pour gagner un allié puissant, mais aussi d’avoir une chance de la tromper et de lui arracher une médaille [Vent].

Mais hélas, Stolas avait refusé son offre. Dans son esprit, ce n’était pas parce qu’elle avait senti ses mauvaises intentions, mais parce qu’elle était amoureuse de Procell.

Mais voir son charme naturel se faire dépasser par celui de Procell blessait une fois de plus sa fierté.

« Se laisser aller juste parce que l’on possède une bonne médaille et cela par pure chance, alors que moi, je dois compter sur mon ingéniosité, mon dur labeur et mes relations pour en avoir. Je ferais que ce bâtard chanceux réalise ce qu’est la véritable force. Avec ma stratégie impeccable, ce bâtard sera instantanément écrasé. » (Zagan)

Avec des yeux comme embués, il regardait le démon debout à côté du cristal.

Il s’agissait d’un démon prêté par le Seigneur-Démon du [Mal].

Sa forme était celle de la fusion entre une chèvre et un humain. Il était capable de communiquer par télépathie avec ses trois jumeaux, peu importe la distance entre eux.

En utilisant ces démons, il pouvait parler avec les Seigneurs-Démons se trouvant de son côté.

« Fufufu, lancez les attaques et nous en finirons rapidement. » (Zagan)

Leur stratégie était extrêmement simple.

D’abord, ils avaient rassemblé plus de la moitié de leurs troupes dans la première salle de chacun de leur donjon. Procell perdrait s’il n’attaquait pas en étant ainsi forcé de diviser ses forces entre l’attaque et la défense.

Et les troupes qu’il enverrait dans leur donjon seraient de qualité moindre, pensait Zagan. Si oui, ces démons seraient écrasés par la force de combat posé dans leur première salle. En même temps que cette attaque, les deux qui ne se feraient pas attaquer joindraient leur force afin d’attaquer Procell.

Ils ne craignaient pas pour ses défenses, même si elles avaient été capables d’anéantir les démons de Stolas. Les golems et les armes mystérieuses étaient la seule menace qu’il possédait, mais il avait trouvé un moyen de contrer ça. Et cette contre-mesure était la résistance extrêmement élevée des démons du [pacte démoniaque] de [Viscosité]. Eux et les démons utilisés par le [Mal].

« Il y a aussi notre atout. » (Zagan)

En plus de ceux mentionnés ci-dessus, il y avait une méthode qui semblait presque être une tricherie. Dans la salle finale de chacun de leur donjon se trouvaient des démons de rang A qui avaient atteint leur niveau maximum. Ces démons avaient été donnés par leur parent qui considérait que Procell était dangereux.

Un parent n’était seulement autorisé à donner à son jeune Seigneur-Démon trois médailles d’origines et quelques DP, mais rien d’autre. Cependant, cette restriction s’appliquait uniquement à un parent et à son enfant, ce qui signifiait que le parent d’[Acier] donnant un démon puissant à [Mal] était autorisé. Et ainsi, le parent de [Viscosité] avait également donné un démon puissant à [Acier] alors que le parent de [Mal] en avait donné un à [Viscosité].

Bien sûr, ces démons devaient être rendus à la fin de la guerre, mais c’était quand même rassurant. Même si les démons de Procell arrivaient dans la partie inférieure de leurs donjons, ils n’avaient aucune chance de gagner face à un démon de rang A ayant atteint son niveau le plus élevé. Ces démons prêtés protégeraient le cristal contre n’importe quel envahisseur.

« Procell, avant la guerre, tu n’as été qu’un imbécile d’avoir ainsi dansé à mon discours. Maintenant que je pense à ça, je suis vraiment désolé pour toi, fuhahaha ! Je me demande ce que je ferai après avoir cassé ton cristal. Dois-je te faire mendier ta vie pour te tuer peu de temps après ? Non, j’ai mieux. Que dirais-tu qu’avant que je brise ton cristal que je te dise de transférer tes démons à moi et ainsi de me les donner ? Je vais te dire quelque chose, ils ne disparaîtraient pas si je les contrôle. En sachant combien tu es bête, tu vas probablement être heureux de me les remettre, n’est-ce pas ? Hmm, tes démons sont très gentils, et je suis sûr que juste après que j’ai le contrôle sur eux, je vais te montrer comment je les apprécie beaucoup ? Fuhahaha. » (Zagan)

Le Seigneur-Démon de l’[Acier] rigolait. La [Guerre] allait bientôt, mais il ne pouvait s’empêcher de réfléchir à quel visage ferait cet horrible Seigneur-Démon de la [Création], Procell lors de sa défaite.

Le temps s’était rapidement écoulé alors qu’il était perdu dans ses pensées, puis la [Guerre] commença.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace