Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 56 – L'arme des démons


En partant un peu après le groupe de Kuina, nous nous étions dirigés vers le donjon de type Tour.

Je dirigeais le second groupe composé de l’Elfe Antique, des Renardes mythologiques et des Naines-forgeronnes qui étaient toutes des démons de rang B. J’avais aussi certains démons du corps de bombardement des Griffons afin d’accomplir une tâche spéciale, et quelques démons que j’avais créés en utilisant différentes médailles d’imitation — leur mouvement était lent, mais puissant — que j’avais mis dans mon [Stockage].

Outre les griffons, tous étaient équipés d’armes à feu, ce qui leur permettait de tirer à tout moment.

Il y avait un bon nombre de munitions prêtes à l’emploi sur le dos du Gryphon alors que moi-même, je pourrais en créer d’autres si nécessaire. Donc, en ce qui concernait les balles, il n’y avait rien à craindre. Le groupe pourrait tirer autant qu’il le souhaitait.

Il ne nous avait pas fallu longtemps avant d’avoir traversé l’espace blanc et nous étions dès lors entrés dans le donjon.

L’intérieur était un vaste espace ouvert en pierre où de nombreux types de démons et de bêtes démoniaques étaient rassemblés. Après nous avoir remarqués, ils furent très surpris.

À en juger par leurs apparences, il semblait que ma supposition soit exacte et qu’il s’agissait bien du donjon du [Mal]. Mais Même si je m’étais trompé, nous serions simplement tombés sur [Acier] plus tôt que prévu.

« GYUAAAAAA! » (Démon A du [Mal])

« BYAAAAAAA ! » (Démon B du [Mal])

Les démons et les bêtes démoniaques nous rugirent dessus, simultanément.

Le [Mal] devait avoir quelque chose à l’esprit pour déployer autant de démons dans un espace ouvert. Peut-être, au lieu de diminuer notre nombre avec des pièges ou de paralyser nos progrès avec un labyrinthe, il avait l’intention de nous écraser complètement en ayant le plus grand nombre de combattants ici.

Cependant, à quel point cette technique était-elle efficace ? C’était vraiment le meilleur moment pour essayer quelque chose que je voulais vraiment essayer.

De plus, en me basant sur le fait qu’il avait rassemblé de nombreux démons ici, j’avais maintenant une idée approximative de la stratégie de leur alliance.

Je levai la main droite pour signaler le début de l’attaque. Les renardes mythologiques et les Naines-forgeronnes avaient jeté quelque chose qui ressemblait à un ananas de métal. En vérité, on l’appelait souvent ananas. Mais le nom officiel était une grenade à main.

Bien sûr, ces grenades n’étaient pas ordinaires. Elles étaient plus grandes que des grenades normales et contenaient de la poudre de mithril.

Celles qui l’avaient jeté, les Renardes mythologiques et les Naines-forgeronnes étaient des démons de rang B et ainsi, leur Puissance Magique avait rendu la grenade d’autant plus destructrice.

En dépit de l’accent mis sur les dégâts, la rendant ainsi plus lourde, celles qui les jetaient avec force étaient des Renardes mythologiques et des Naines-forgeronnes, et donc, les grenades, une fois lancées, volaient comme une flèche sur plus de 300 mètres.

Les ennemis à moins de dix mètres du centre de l’explosion furent repoussés.

Après qu’elles eurent jeté leurs grenades, elles avaient récupéré leurs fusils d’assauts MK-417 et avaient commencé un tir de suppression. Leurs fusils tiraient des balles légèrement plus grandes que du 7,62 mm ce qui augmentait la puissance de feu de l’arme.

Les démons de [Mal] qui aurait dû gagner simplement avec le nombre furent tués par des coups de feu continus. Ils se trouvaient à environ 500 mètres, une distance que [Mal] devait pensée comme étant une distance que ses démons pourraient facilement traverser. Cela dit, leur nombre était encore bien trop élevé. Peu à peu, ils se précipitaient vers nous.

« Elfe Antique, peux-tu prendre le contrôle du ciel ? » (Procell)

« Oui, cela ne me prendra pas longtemps face à ce groupe. » (Elfe Antique)

Les démons qui se déplaçaient au sol étaient surveillés par les Renardes mythologiques et les Naines-forgeronnes, tandis que ceux qui volaient étaient abattus par l’Elfe Antique, les uns après les autres.

Son arme principale était un fusil antimatériel. C’était un fusil qui, même normalement, pouvait tirer sur des véhicules blindés. Mais cela dit, celui-là avait été modifié par des moyens techniques et magiques au maximum des capacités de Rorono afin que l’arme ait des capacités encore plus élevées au point d’en être ridicule.

Et donc, avec cette arme ridiculement puissante, Elfe Antique tirait avec précision sur les ennemis à plusieurs centaines de mètres de distance.

Ceci lui était possible en raison de sa compétence [Tireur de balles magiques] qui donnait un bonus de puissance de feu et de la précision à celles-ci.

C’était aussi en raison de ses beaux yeux vert jade. La [Clairvoyance] qui lui donnait une très bonne vision et lui permettait de voir au loin. Sa [Vision du futur] qui lui permettait de voir le monde quelques secondes à l’avance, et sa [Vision de l’esprit] qui permettait de voir les esprits et le flux de Pouvoir Magique. Tous ces éléments étaient inclus dans une seule capacité — au point de devenir une triche — les [Yeux de Jade].

En outre, grâce à son contrôle total du vent, elles n’avaient — du moment du tir à l’impact — ralentis ou étaient affaibli.

Chaque fois qu’elle tirait une balle, un démon se faisait toucher. Il n’était pas seulement percé, le démon éclatait même en raison de la puissance de la balle.

Il se pouvait qu’il restât quelques imperfections par rapport à l’arme originale. Néanmoins, nous espérions que cela nous aiderait dans nos recherches.

« Maître, j’aurai le contrôle du ciel assez rapidement. Vous pouvez donc les envoyer à tout moment. » (Elfe Antique)

« Je vois. Ensuite, je suppose que la vedette est sur le point d’entrer en scène, pour ainsi dire. » (Procell)

Ensuite, je fis craquer mes doigts, et ainsi, chaque membre du corps de bombardement aérien commença à battre des ailes avant de se diriger vers le ciel.

Jusqu’à ce maintenant, tous les autres combattants, même l’Elfe Antique n’était qu’un acte d’ouverture et était ce qui précédait l’événement principal.

Ainsi, l’escouade de griffon avait volé jusqu’au plafond de la pièce. Un à un, ils avaient laissé tomber une sorte de bouteille métallique au sol.

Puisque l’Elfe Antique avait exterminé chaque démon volant dans le ciel, il n’y avait personne qui puisse empêcher l’action du groupe du Griffon.

Après avoir largué les cylindres, les démons du groupe du Griffon étaient revenus comme je l’avais ordonné. Les cylindres, d’autre part, en frappant le sol, explosèrent. Ceci ne s’arrêtait pas là. Les flammes rageuses s’étaient répandues dans une vaste zone et elles continuaient à se répandre. Elle se répandait, encore et encore.

« Maître, c’est quoi ? Ce n’est pas une flamme ordinaire, n’est-ce pas ? Elles sont sinistres. » (Elfe Antique)

L’Elfe Antique, qui pouvait contrôler la nature, exprima la peur qu’elle ressentait.

« Oui, ce n’est pas une flamme ordinaire. Il s’agit là de la science… non, plutôt, ce sont des flammes démoniaques. » (Procell)

Il était ironique de les appeler ainsi en considérant que les démons étaient brûlés par celle-ci.

L’un des démons qui avaient été pris dans l’explosion et qui avait survécu essayait d’éteindre les flammes sur son corps en se roulant par terre. Malgré ses efforts, les flammes ne s’étaient pas éteintes. Il avait crié jusqu’à son dernier souffle. Néanmoins, les flammes continuaient à brûler.

À un autre endroit, un démon avait été englouti par les flammes au point de devenir fou. Dans son désespoir, il avait coupé la tête d’un autre démon, causant la création d’une fontaine de sang. Même après cela, les flammes continuaient de brûler.

Comme je l’avais dit à l’Elfe Antique, ce n’était pas une flamme ordinaire. Les bombes provoquant ces flammes étaient appelées napalm. Au cours de la journée, les squelettes avaient travaillé à faire de délicieux pains, mais la nuit, ils avaient construit avec diligence ces bombes.

« Ces flammes, dès qu’elles commencent, continueront à brûler à moins d’avoir épuisé tout l’oxygène dans l’environnement ou si un mélange spécial était utilisé sur elles. » (Procell)

Une bombe au napalm était un dispositif incendiaire composé d’une combinaison d’épaississants et d’une sorte de carburant. Le napalm allait continuer à se propager et à brûler à des températures extrêmes, aux environs de 1300 ° Celsius.

Sa pire caractéristique était, comme mentionner précédemment, la capacité de brûler comme s’il allait brûler pour toujours. Dès que l’on était pris par ces flammes, elles continueraient de brûler jusqu’à la mort et même après.

« C’est horrible, n’est-ce pas ? Aucune attaque ou aucun type de magie n’ont ce genre d’effet. » (Elfe Antique)

« Oui, c’est plus efficace que je ne m’attendais. C’était une bonne chose que nous ayons eu la chance de l’essayer. » (Procell)

C’était génial d’avoir pensé aux bombes au napalm et de les faire, mais je ne pensais pas que j’aurais la chance d’expérimenter leur efficacité. Pour avoir réellement cette chance, cette guerre était vraiment une grande aubaine.

Contre les démons et même les humains, les bombes ordinaires ne suffisaient pas. Leur corps était étrangement résistant au point qu’une bombe ne suffirait pas à les tuer. Ceci ne pouvait pas être le cas face aux effets du napalm. Ils continueraient à brûler même après leur mort. Quelle que soit leur force, ils brûleraient.

« Oh, je me souviens maintenant, ces bombes étaient construites dans le souterrain du donjon. » (Elfe Antique)

« Oui. Nous avons fait beaucoup de préparation au cas où les humains choisiraient d’être notre ennemi. S’ils l’osaient bien sûr. Nous pourrions raser une ville entière. » (Procell)

À l’origine, j’avais décidé de créer ces bombes au napalm pour le cas où les humains lanceraient un assaut contre Avalon.

J’avais l’intention d’avoir des négociations pacifiques avec eux, mais au cas où il n’était pas enclin à ça, après avoir montré notre puissance en incinérant leurs armées, j’avais l’intention d’utiliser ces bombes comme moyen de dissuasion en menaçant de les lancer sur une de leurs villes.

Les bombes au napalm étaient destinées à être l’arme des démons à cause des effets trop inhumains. Il avait même été interdit dans certaines guerres. Cependant, pour compenser ce qu’il me manquait, c’était ce dont j’avais besoin.

« … Si possible, je préférerais ne pas l’utiliser. » (Elfe Antique)

« Oui, je pense aussi. Quoi qu’il en soit, ne devrions-nous pas y aller ? Si nous volons, le feu de nous n’affectera pas. » (Procell)

Malgré le fait d’avoir brûlé et tué chaque démon se trouvant ici, les flammes continuaient à brûler.

« Que diriez-vous de ces flammes ? Comment vont-elles disparaître ? » (Elfe Antique)

« Si nous les laissons ainsi, je pense qu’elles continueront à brûler jusqu’à avoir consommé tout l’oxygène se trouvant ici. Mais, là encore, les donjons sont des choses mystérieuses. Il pourrait ignorer les lois de la nature et fournir les choses nécessaires à la vie, comme l’oxygène, alors peut-être que le feu arrêtera de brûler lorsqu’il n’y aura plus rien à brûler. Quoi qu’il en soit, cette flamme servira de bouclier afin de bloquer nos ennemis, donc il est préférable de le laisser ainsi. C’est ce que je pense. » (Procell)

L’Elfe Antique maintenant l’air sain autour de notre groupe, donc notre groupe pouvait se déplacer en toute sécurité, mais dans le cas où cette chose est utilisée dans un espace fermé, ceci entraînerait un empoisonnement au monoxyde de carbone, pour ceux n’ayant pas été brûlés. Par conséquent, c’était la raison pour laquelle j’avais ordonné à l’escouade des griffons de revenir après avoir largué les bombes.

D’autre part, cet espace plein de poison invisible était le moyen idéal afin de bloquer nos ennemis.

En pensant à ça, j’étais monté sur le dos du Gryphon alors que les Renardes mythologiques et les Naines-forgeronnes chevauchaient des hippogriffes. Et ainsi, nous avions traversé en toute sécurité cette mer de flammes.

Nous devons faire de notre mieux afin de ne pas perdre Kuina et les autres, je pensais ça en traversant la première salle du donjon.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace