Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 57 – Seigneur-démon du [Mal], Morax


Dans sa chambre à cristal se trouvant au fond de son donjon, le Seigneur-Démon du [Mal], Morax, qui possédait une forme humanoïde, appréciait son verre de vin. Pour accompagner sa boisson, il y avait devant lui les images projetées par le cristal.

Les images montraient la première salle de son donjon plongé dans une mer de flammes.

« Hmm, alors c’est comme ça. » (Morax)

Il était conscient que le Seigneur-Démon de la [Création], Procell, était fort. Il avait agi prudemment et s’était associé avec deux autres Seigneurs-Démons pour faire la guerre contre Procell. Malgré tout cela, la force de Procell avait largement dépassé leurs attentes.

En ce moment, le donjon du Seigneur-Démon de la [Viscosité], Ronove était également envahi, les démons rassemblés dans la première salle avaient été vaincus et ils étaient sur le point d’accéder à la pièce suivante.

Il s’agissait là d’une incroyable conquête simultanée de deux donjons.

Dès maintenant, le plan de leur équipe s’était effondré. Ce plan était que lorsqu’un des donjons serait attaqué, les forces des deux autres Seigneurs-Démons devaient envahir le donjon de Procell.

« De tout ça, aucun d’entre nous n’aurait pu le prédire. Eh bien ! Peut-être que c’est comme si c’était le Seigneur-Démon du [Temps] qui était l’ennemi. » (Morax)

Morax avait dit ça en regardant les scènes obtenues à l’aide du démon qu’il avait laissé à Ronove et qui lui envoyait ce qu’il se passait sur le cristal se trouvant devant lui. Ronove et Zagan croyaient que les démons qui leur avaient prêté n’étaient qu’un moyen de communication, mais la vérité n’était pas si simple.

Ces démons ressentaient constamment ce que les trois autres ressentaient. En d’autres termes, tout ce qui se passait autour de ces démons était divulgué à Morax.

Chaque Seigneurs-Démons de l’alliance avait chacun un de ces démons et le dernier était confié à un allié vraiment fiable de Ronove. Il s’agissait de veiller à ce que toutes informations révélées dans cette guerre soient partagées avec cet allié, peu importe ce qu’il arrivait à Morax.

« La capacité de [Création] est vraiment inquiétante. » (Morax)

Le démon renard de Procell avait anéanti la force principale des démons de Ronove en un seul coup. En outre, ce démon était accompagné d’un autre démon ayant environ la même force. Peut-être même que le démon prêté à Ronove ne pourrait empêcher les démons envahisseurs d’avancer. Ronove n’était en rien coupable, l’ennemi était trop fort.

Et plus troublant encore était que le donjon de Morax était attaqué par des griffons et leurs mystérieuses armes. De puissants démons étaient une chose — pour la menace qu’ils étaient, leur nombre était limité et en vérité, Procell n’avait que trois démons réellement sans égale —, mais pour que des démons faibles et bas rangs soient amenés à avoir une telle puissance offensive, c’était un autre problème.

Compte tenu du temps, Procell pourrait gagner encore plus de DP, et c’était raisonnable de penser que les golems et les griffons qui avaient oblitéré les démons de [Vent] avaient augmenté en nombres. Sans oublier, Procell avait probablement d’autres atouts à sa disposition.

Si Procell n’était pas contrôlé, il serait sans aucun doute plus fort que les autres Seigneurs-Démons, même ceux d’autres générations. Et cela gênera probablement les ambitions de Morax pour le futur.

« Nous voulons le voir écraser, n’est-ce pas ? » (Zagan)

Inspiré de ce désir, Zagan, un imbécile qui se croyait supérieur, avait incité les autres à commencer cette guerre de trois contre un et avait employé une méthode proche de la tricherie. Si une telle méthode devait être une violation des règles à la fin de la guerre, Zagan serait considéré comme l’instigateur principal et recevrait une lourde punition, tandis que Morax ne devrait en recevoir qu’une mineure.

Morax pensait que tout irait en douceur, mais il n’avait jamais imaginé que Procell serait si puissant. Il réalisa à quel point il avait été naïf et qu’il avait encore beaucoup à apprendre.

Car dans la situation où il était maintenant, son cristal serait certainement brisé. Tant qu’il restait encore une chance, il devait réfléchir à un moyen de perdre avec un minimum de dégât.

Alors qu’il réfléchissait à cela, le démon commença à parler. Il semblait que Zagan le contactait.

« Morax, qu’est-ce que tu fais ? J’ai appris que Ronove était attaqué par Procell. J’ai déjà ordonné à mes démons de marcher sur son donjon, dépêche-toi et ordonne à tes démons de faire de même. » (Zagan)

Zagan avait un air stupide alors qu’il lui disait de faire cela. Ce gars est vraiment du type à suivre le mouvement, Morax pensait cela, eh bien, c’était parce qu’il est un idiot que j’ai pu l’inciter à participer à cette guerre, alors je suppose que tout ce que je dis n’a pas vraiment d’importance. Bien que je ne pense pas m’être trompé en jugeant de la force de l’adversaire.

« J’aimerais bien, mais ma force principale qui se trouvait dans la première salle a été anéantie. Pendant son attaque contre Ronove, sa force de combat est suffisante pour aussi m’attaquer . Procell est beaucoup trop puissant. » (Morax)

Le visage de Zagan pâlissait. Il semblait que ce choc soit de trop pour une personne comme lui. Il clignait des yeux à plusieurs reprises et transpirait probablement, mais Morax n’avait pas le luxe d’attendre que Zagan se soit remis de son choc.

« C’est au-delà de ce que nous avions prévu. Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan. Qu’elle sera notre prochaine démarche ? Allez-vous envahir le donjon de Procell seul ? » (Morax)

La réponse était venue tout de suite. Zagan ouvrit et ferma la bouche à plusieurs reprises, gémissant, puis finit par concrétiser sa phrase.

« A-aucun moyen. [Viscosité] à déclarer que sa force principale avait déjà été massacrée. Ce bâtard de Procell doit avoir laissé des troupes pour défendre et vous dites qu’il avait assez de troupes pour non seulement se défendre, mais aussi attaquer deux donjons ! » (Zagan)

« Je le crains. Peut-être qu’il a vu à travers notre stratégie et comme sorte de défense, il a parié sur l’offensive. Si c’est le cas et qu’il ait réussi à vaincre nos troupes dans la première salle alors, il aura moins d’ennemis à repousser. Vraiment, Procell-dono est une personne intrigante. Alors, quel est notre prochain mouvement ? » (Morax)

« Ce bâtard de Procell, i-il avait plus de troupes que prévus. Notre plan initial est devenu inutile. Ouais, ouais, nous allons fortifier notre défense pendant que nous changerons notre stratégie. » (Zagan)

Fortifier notre défense ? Pendant que nous changerons notre stratégie ? Qu’est-ce que ce gars a dit ?? Se demandait Morax alors qu’il le maudissait. Je savais que c’était un idiot, mais je ne pensais pas qu’il le soit à ce point !

Se concentrer sur la défense ne donnerait qu’à Procell le temps de finir de conquérir leur donjon et donc de rappeler ses troupes. Même un singe pourrait le voir, est-il plus stupide qu’un singe ?

« Hmm, je vais essayer de vous faire gagner autant de temps que possible, mais tôt ou tard Procell va percer celle-ci. [Viscosité] ne l’arrêtera pas longtemps. En nous vainquant, il pourrait rassembler ses troupes. Donc, la question est maintenant, avez-vous la confiance pour attaquer son donjon par vous-même. » (Morax)

Morax savait que cette guerre était déjà une cause perdue. C’était assez certain, mais ils ne pouvaient laisser cela se faire, car cela serait ennuyeux et ennuierait le Créateur. Et si le Créateur s’ennuyait en regardant une guerre boiteuse, les châtiments — qu’il choisirait — pour les perdants seraient encore plus lourds.

Selon son parent, la pensée du Créateur était simple : tant que c’était intéressant et divertissant, tout passe.

Avec cela en tête, ils devaient au moins donner un défi au Seigneur-Démon de la [Création], Procell. S’ils ne parvenaient pas à faire de cette guerre un bon spectacle, il ne serait pas important de savoir qui était l’instigateur principal, tout ce qui attendrait Morax serait la ruine.

« L’envahir par moi-même ? Ce-ce serait un peu compliqué. » (Zagan)

« Ohh, seulement un peu ? Vous pouvez le faire et gagner ? Comme prévu du Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan. » (Morax)

« Eh-eh bien, vous savez, après tout, ma compétence unique [Acier] est forte et est adaptée au combat. » (Zagan)

Le verre de vin que tenait Morax commença à présenter des fissures. Il semblait que très bientôt, il atteindrait les limites de sa patience.

La compétence unique [Acier] impliquait en outre la purification des métaux et la manipulation de ceux-ci. Selon la Puissance Magique utilisée, Zagan pouvait faire des métaux avec sa compétence unique. Il s’était vanté de pouvoir créer un gros morceau d’orichalque s’il utilisait tout son Pouvoir Magique. Il semblait même avoir donné des armes en orichalque à ses démons.

À quoi ça sert ? Si vous voulez de l’orichalque, vous pourriez juste acheter une mine avec des DP et en obtenir par ce biais. Sans oublier que les démons de Procell possèdent d’innombrables armes ridiculement puissantes.

« Si vous voulez mon avis, je pense que si jamais nous devions l’attaquer, ce serait maintenant. Même seul, vous devriez vous diriger vers le donjon peu protégé de Procell. » (Morax)

C’était leur seul mouvement possible, peu importe combien ils allaient attendre, ils n’auraient pas de meilleures chances que maintenant. Du moins maintenant, que les trois meilleurs démons de Procell étaient déployés à l’extérieur.

« M-mais cet enfoiré se cache probablement encore là-dedans. Nous devons d’abord enquêter sur ça et ensuite trouver un plan pour pallier à ce problème. » (Zagan)

Résistant à l’envie de lui demander combien de temps avez-vous l’intention de gaspiller, Morax avait décidé de déplacer la conversation.

« En supposant que ce soit le cas. Si vous avez peur d’aller l’envahir seul, vous devriez déployer le démon de rang A qui vous a été prêté. » (Morax)

« Mais alors, qu’est-ce qu’il va se passer s’il envahit mon donjon ? » (Zagan)

« Au moment où Procell pourra se permettre d’envahir votre donjon, nous aurions déjà perdu. En conquérant les donjons de Ronove et le mien, je suppose qu’il va fortifier sa défense et renoncer à l’attaquer, et rendre toute attaque contre lui inutile. » (Morax)

Ne comprend-il même pas cela ?

Encore une fois, Morax s’était retenu de dire ce qu’il pensait.

Patience, un peu plus de patience.

« B-bien, mais j’ai une condition. Donnez-moi le démon qui vous a été prêté. Même si c’est ce mec, il ne peut pas gagner face à mes meilleures troupes et deux démons de rang A au niveau maximum. » (Zagan)

Pfff, enfin, il a compris.

Morax aurait pu le proposer dès le début, mais en raison de la fierté beaucoup trop élevée de Zagan, il n’aurait pas accepté d’adopter une stratégie proposée par quelqu’un d’autre. Il était préférable de le laisser penser que c’était lui qui avait trouvé ce plan.

« C’est une bonne idée, oui. Je vais préparer le transfert. Je vais également vous remettre son contrôle afin qu’il ne disparaisse pas si mon cristal est brisé. » (Morax)

Chacun d’entre eux avait placé des cercles de transferts dans le donjon des autres. S’ils s’en servaient, ils pouvaient alors envoyer des démons à leurs alliés.

Cela dit, il n’y avait qu’un seul démon qui puisse utiliser [Transfert] et ce démon pouvait, au plus, transférer seulement cinq démons de tailles humaine à la fois. Ce démon ne pouvait faire que trois voyages avant d’avoir utilisé tout son Pouvoir Magique, alors ils devaient l’utiliser avec soin.

« Soyez reconnaissant, car je ferai de mon mieux pour combler vos faiblesses. Je briserai le cristal de ce bâtard et gagnerai cette guerre. Fufu, fufufu. Oui, moi seul envahirais son donjon, je vous montrerai mon courage ! » (Zagan)

« Incroyable. J’essaierai de garder ses troupes le plus longtemps possible dans mon donjon, mais j’espère que vous gagnerez rapidement. » (Morax)

Au fond, Morax se moquait de Zagan. Ce n’est pas du courage, sans avoir de puissants démons à ses côtés, il ne serait pas confiant. Vraiment, après avoir tant compté sur d’autres…

Avec cela, leurs chances de défaite avaient diminué de 100 % à 80 %. Ils étaient désespérés, oui, mais le plan auquel ils venaient de penser n’était pas si mal.

Dès que le démon de rang A fut donné à Zagan, la conversation s’était conclue. Il avait probablement pensé que rendre le démon à Zagan serait gênant, mais en raison de cela, des informations avaient été reçues par Morax.

« Maintenant, devons-nous commencer cette lutte finale ? » (Morax)

Morax avait alors sorti son grimoire de Seigneur-Démon et, en utilisant tous les points qui lui restaient, il avait augmenté le nombre d’étages de son donjon et avait acheté un labyrinthe complexe et aussi grand que possible.

Si une salle était trop large, les démons auraient du mal à intercepter les envahisseurs. En outre, une telle salle rendrait le donjon impopulaire pour les aventuriers et ce serait normalement une mauvaise décision. Ce n’était cependant pas le moment de penser à de telles choses. Si Morax pouvait gagner ne serait-ce qu’une seconde, il continuerait d’acheter, pour donner encore plus de temps à Zagan, augmentant ainsi la probabilité de conquérir le donjon de Procell.

« Que ferais une fois que Procell sera arrivé ? » (Morax)

Abandonner immédiatement lui permettrait de garder sa vie. Son cristal serait brisé, ce qui lui ferait perdre tous ces démons. Mais cette perte était tolérable, heureusement, il n’avait pas encore de démons du [Pacte démoniaque].

Un Seigneur-Démon pouvait vivre 300 ans et il ne pourrait rien faire pendant neuf mois jusqu’à obtenir un nouveau cristal si celui-ci venait à être brisé. Après cela, il allait devenir indépendant et il pourrait reconstruire son donjon.

Il considérerait cela comme un prix à payer pour qu’il apprenne et devienne plus fort. Même si cela lui prenait des décennies, il arriverait finalement à surmonter ça.

« Laissez-moi apprendre tout ce que je peux sur vous, Seigneur-Démon de la [Création], Procell. » (Morax)

Et ainsi, il avait rassemblé les informations de ces démons.

Après un certain temps, la gargouille d’orichalque prêté à [Viscosité] fut vaincue. En voyant cela [Mal] était convaincu que remettre son démon de rang A à Zagan était une bonne idée. Il était préférable de l’utiliser pour attaque que de la garder dans son donjon.

Alors qu’il regardait les scènes qui étaient à l’écran, il remarqua l’elfe blonde.

Elle était belle et attirait le regard.

L’utilisation de DP et les médailles n’étaient pas la seule méthode pour augmenter son nombre de démons. D’autres méthodes comprenant la copulation avec un démon de la même race, permettant ainsi d’avoir un enfant. Mais aussi l’utilisation des cadavres de démons pour créer des morts-vivants. Il existait aussi la division naturelle comme pour les slimes, et pour finir, bien sûr, pour certaines bêtes démoniaques et ainsi que pour un grand nombre de démons, l’utilisation de femelles d’autres races pour donner naissance à un nouveau genre de démons.

[Mal] possédait la capacité d’utiliser cette dernière méthode.

En fait, un bon nombre de ses subordonnés étaient nés d’aventurières humaines. Plus le Pouvoir Magique de la personne était élevé et plus l’individu était lié à l’attribut [Saint], et plus fort serait le démon ainsi créé.

Alors, quand il avait vu cette elfe, il ne put s’empêcher d’avaler sa salive. Cette elfe était la candidate idéale pour être la mère de ses démons. Les démons nés d’elle pourraient être extrêmement puissants. Son intuition et la sensation dans ses reins lui suffisaient pour comprendre cela.

Je veux l’essayer, j’ai tellement envie de l’essayer.

S’il les affrontait de front, il serait probablement instantanément écrasé, mais s’il pouvait les prendre par surprise, alors peut-être… Il avait encore assez de démons pour accomplir cela.

Non, attends, rassis-toi. Je ne peux risquer de provoquer le Seigneur-Démon de la [Création], Procell, ici et maintenant. Calme-toi, je dois me calmer. Je gagnerai autant de temps que possible, mais une fois qu’ils arriveront ici, je dirai que j’ai été trompé par le Seigneur-Démon de l’[Acier] et je les prierai de me pardonner et d’épargner ma vie. Procell, qui a de la douceur dans son cœur, devrait m’épargner.

Mais, mais…

« Je… je ne peux plus supporter ça. » (Morax)

En pensant à cela, aller de pair avec cet idiot m’a fait énormément stresser. Peut-être que je pourrais m’amuser, même si ce n’est qu’un petit peu.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace