Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 65 – Dragon noir de la mort


« [Renaissance]. »

Toujours en tenant Wight dans mes bras, j’avais alors utilisé le pouvoir que le Créateur m’avait donné. Ce pouvoir étant la renaissance.

Il s’agissait de la récompense que j’avais reçue après mon combat contre Stolas.

Ses effets me permettaient de sauver un démon en le transformant en médaille et de l’utiliser à nouveau dans une synthèse.

Ce faisant, l’âme du démon resterait dans la médaille ainsi créée. Cela signifiait qu’il était possible de faire monter de rang, Wight. Dans son cas, il était un démon de rang B avec un niveau fixe donc il devrait renaître au niveau 56.

Kuina, Rorono et Aura n’avaient toujours pas atteint ce niveau, mais dans un sens, j’avais eu à l’époque de la chance d’avoir créé Wight avec un niveau fixe.

En même temps que je prononçais les mots de pouvoirs, Wight qui était au bord de la mort s’était transformée en particules de lumières qui s’étaient rassemblées dans la paume de ma main. Ces particules étaient chaudes, presque comme si elles pouvaient brûler ma main. Mais dans ces particules de lumières, je pouvais sentir la présence de Wight.

Finalement, les particules avaient fini de se rassembler en une médaille dorée.

Cette médaille était celle de [la Mort].

Lorsque l’on transformait un démon en médaille à l’aide de [Renaissance], la médaille créée n’était pas nécessairement l’une des médailles utilisées pour créer ce démon. Dans le cas de Wight, il avait été créé en utilisant les médailles [Mort] et [Humain], mais ce qui était apparu après la renaissance était [La Mort].

C’était une médaille unique représentant le démon lui-même.

Et ainsi, j’avais saisi cette médaille. De là, j’avais ressenti de fortes émotions et une force, comme si s’agissait de Wight lui-même.

« Wight, je vais t’accorder un nouveau corps, je vais t’accorder ton souhait. » (Procell)

Il souhaitait un corps puissant, mais pas uniquement pour lui, mais aussi pour moi et mes subordonnées. Conformément à son désir, j’avais sorti la médaille [Dragon]. De toutes les médailles que j’avais, c’était la meilleure pour créer un démon avec un corps puissant.

Après ça, j’avais ajouté une autre médaille : [Création].

Puisque Wight avait exprimé son désir égoïste de devenir mon démon dans le vrai sens du terme, j’utiliserai ma propre médaille dans cette synthèse.

Donc, dans ma main se trouvait les médailles [Dragon], [Création] et [La Mort]. Avec ces trois rassemblés là, elles avaient commencé à chauffer.

Maintenant, commençons.

« [Synthèse]. » (Procell)

La lumière qui brillait dans ma main s’était renforcée.

Ce qui flottait dans mon esprit était les innombrables possibilités.

J’avais choisi l’option de créer un démon pouvant monter de niveau. Même si j’avais choisi cette option, en raison des effets de la renaissance, au lieu de commencer au niveau 1, le niveau initial de Wight serait de 56.

Ensuite, la médaille [Dragon] avait une capacité spéciale appelée [Berserk]. Cette capacité volait la raison du démon et son intelligence en échange d’une énorme puissance comparable à celui d’un démon d’un rang supérieur.

Si j’ajoutais Berserk à un démon de rang S, je pourrais créer un démon invincible.

Cependant, j’avais choisi de ne pas le faire. J’aimais la personnalité de Wight et je ne voulais pas la lui enlever.

Et ainsi, l’option Berserk avait disparu.

Juste quand j’y pensais, j’avais entendu quelque chose très clairement, c’était la voix de Wight.

La lumière provenant de la médaille [La Mort] devenait de plus en plus éblouissante. La médaille avait ensuite attiré la médaille [Dragon] vers elle. Ensuite, l’option Berserk qui venait de disparaître refit surface.

Quant à la médaille [Création], elle avait commencé à se transformer. Parmi les innombrables possibilités, l’une d’elles était devenue plus présente. L’image qui flottait dans mon esprit était celle d’un dragon noir gardant le pouvoir sous contrôle grâce à sa volonté et sa bravoure.

« Wight, veux-tu cela ? » (Procell)

Cela ressemblait bien à une telle chose.

Ma médaille création s’était alors transformé en [Héros].

Un Héros.

Un être qui avait la capacité de tuer les Seigneurs-Démons.

Un être qui avait de profondes valeurs en lui ainsi que la force.

Un champion avec une excellente sagesse et des compétences martiales supérieures.

Ainsi, les médailles Dragon, La Mort et Héros s’étaient combinées pour former un nouveau démon.

Il existait un concept de compatibilité entre les médailles. Les médailles Héros et La Mort, sans surprise avaient la pire compatibilité. Les médailles Héros et Dragon n’en avaient non plus pas une très bonne. Dans presque tous les sens, leurs pouvoirs se contredisaient, ce qui rendait difficile la création de puissants démons.

Cependant, il y avait une possibilité vraiment miraculeusement pour que ces trois puissances travaillent en une parfaite harmonie. Cette possibilité existait une fois toutes les 1 000, non 10 000… cette chance n’existait qu’une fois toutes les 100 000 000 synthèses.

Avec le pouvoir de ma médaille Création, je pouvais simplement choisir la possibilité que je souhaitais obtenir à partir d’innombrables possibilités.

J’avais trouvé cette possibilité et Wight l’avait souligné.

Son contour vague était devenu plus clair, mais alors, une brume sombre et sinueuse s’était enveloppée autour pour mélanger le pouvoir de Berserk à ce qui était déjà présent. Des motifs noirs apparurent sur le corps entier du démon puis disparurent à nouveau.

Au moment suivant, le démon lui-même apparut devant nous.

Il se tenait sur deux jambes et avait des ailes dans le dos. Il avait aussi des crocs et des griffes ainsi qu’une silhouette massive.

Les pupilles de ses yeux étaient d’un rouge sombre et sinistre.

Ce démon transcendait même le rang S, il s’agissait du démon ultime.

Le nom qui me venait à l’esprit était…

« Le dragon noir Siegwurm. » (Procell)

C’était le mal personnifié. C’était le dragon de la calamité qui gardait les portes d’Hadès qui régnait sur les morts et les vivants.

J’avais alors regardé les yeux de Wight et espérait qu’il puisse contenir la puissance de Berserk.

En retour, Siegwurm me regarda et rugit. J’avais alors senti une peur qui faisait comme si cela gelait mon âme.

Ses yeux dépourvus d’émotions et d’intelligence me regardaient, apparemment fixer sur le fait d’éliminer l’ennemi en face de lui. Il avait levé sa main au-dessus.

Je n’avais pas fermé les yeux ni même essayé de me défendre. La raison était que…

« Je crois en toi, Wight. » (Procell)

Je refusais de croire que la conscience de Wight fut submergée par Berserk.

Lorsque la main de Siegwurm était sur le point de me frapper, elle s’arrêta.

De la raison et de la chaleur étaient revenues dans son regard et il parla.

« Pardonnez-moi, mon Seigneur. J’étais à moitié endormi et j’ai été négligent. » (Wight)

Dans un ton semblant innocent, Siegwurm… non, Wight l’avait déclaré.

« Alors, tu es complètement réveillé maintenant ? » (Procell)

« Oui, mon Seigneur. Avoir de la chair et du sang est plutôt sympa, n’est-ce pas ? Le vent est agréable, les senteurs fraîches, et les différentes teintes de l’environnement. » (Wight)

Il avait dit cela en souriant.

Et puis, sa forme était passée d’un dragon gigantesque à celle d’un gentleman, d’âge moyen, aux cheveux blancs. Peu importe ce qu’on disait, il n’avait toujours pas l’air humain à cause de ses cornes et de queue de dragon.

Il portait un uniforme de majordome noir.

Cette apparence convenait tellement à Wight que j’en avais presque ri.

« Es-tu sous cette forme au lieu de ta forme originale parce que tu as réprimé le Berserk ? » (Procell)

« Pas tout à fait. Il semble que Berserk ait un mode actif et inactif. Plus je libère le pouvoir de Berserk, plus je me rapprocherais de ma forme de dragon. Quand je me battrai sérieusement, il vaudrait mieux qu’il n’y ait pas d’alliés proches, car je ne pourrais peut-être pas me contrôler. En outre, si j’utilise le mode Berserk trop longtemps, je ne pourrais pas redevenir normal. Je suppose que je pourrais me battre à pleine puissance qu’environ 3 minutes. » (Wight)

Comme prévu, nous ne pouvions pas avoir que les points positifs à cette augmentation de sa puissance de combat.

Cependant, il était rassurant de savoir que Wight pouvait utiliser un pouvoir qui dépassait même le rang S.

En premier lieu, Wight avait la puissance d’un rang S, même dans sa forme de dragonewt, alors les situations où Berserk devenaient nécessaire, ne seraient probablement pas très nombreuses.

« Alors tu te transformes en un dragon en devenant fou ? » (Procell)

Après avoir entendu l’explication de Wight, cela m’avait fait me rappeler de la légende d’un héros. Dans cette légende, il avait vaincu un dragon et, en se baignant sur le sang du dragon, le héros lui-même était devenu un dragon.

Le dragon noir de la mort — ce que Wight était devenue en renaissant — étant probablement un démon semblable à celui de la légende.

« Voici un ordre, Wight. Tu dois vaincre de tes propres mains le démon qui t’a vaincu. Ce sera mon dernier ordre pour cette guerre. Maintenant, fais ton devoir ! » (Procell)

« Certainement, mon Seigneur. Permettez-moi de vous montrer cette nouvelle puissance. » (Wight)

*

J’avais regardé dans la direction d’Aura.

La lutte progressait avec elle qui dominait. Dépassant la vitesse de son ennemi, elle ne s’inquiétait pas de la capacité à lire l’esprit de son ennemi. Ce n’était pas seulement dû à sa vitesse, elle avait déployé une barrière de vent qui lui permettait de percevoir les mouvements de son ennemi. En outre, elle avait également accéléré ses mouvements, lui permettant d’agir avant que Byakko ne puisse ne serait-ce que faire le moindre mouvement.

Cependant, après avoir perdu son arme principale, ses capacités offensives étaient amenuisées et elle n’était pas capable de lui porter un coup décisif.

À ce moment, Wight était apparue.

« Mademoiselle l’Elfe Antique, laissez-le-moi. J’ai un ordre de mon Seigneur de maintenant m’occuper de lui. » (Procell)

En voyant que Wight était devenue un dragonewt, l’Elfe Antique fut étonnée puis elle avait souri.

« Monsieur Wight, tu es devenu très cool. Bien, il y a ce sentiment mystérieux et inconfortable, n’est-ce pas ? Eh bien, si cela te convient. OK alors, je vais te laisser le reste. Tu es désormais l’acteur principal du spectacle. Je suppose que cela fait de moi l’acte d’ouverture, n’est-ce pas ? » (Aura)

« Vous avez mes remerciements, Mademoiselle l’Elfe Antique. » (Wight)

« Ne t’inquiète pas à ce sujet. Et aussi, appelle-moi maintenant Aura, car tel est le nom que le Maître m’a donné. » (Aura)

« Certainement. Mademoiselle Aura. » (Wight)

En disant ces mots, Aura était revenue vers moi.

Et ainsi, nous deux, nous regardions la bataille entre Byakko et Wight.

À ce moment, de nouvelles actrices entrèrent en scène.

« Père, nous sommes de retour ! » (Kuina)

« Kuina, attends-moi. Ce bagage est lourd et je ne peux te rattraper. » (Rorono)

Il s’agissait de Kuina et Rorono. Les deux étaient revenus après avoir brisé le cristal de [Viscosité].

« Kuina, Rorono, qu’est-ce que c’est ? » (Procell)

« Ahm, bien, alors que nous étions sur le chemin du retour, nous les avons rencontrés, alors nous avons vaincu tous ses partisans et avons couru ici. Nous ne savions pas s’il fallait les tuer ou non, mais il semblerait qu’il y ait un démon étonnant, alors nous pensions qu’il valait mieux le laisser en vie pour devenir un otage approprié. » (Kuina)

Kuina avait gonflé sa poitrine en disant cela.

À cela, Rorono la regarda puis parla.

« Du début de la bataille jusqu’à sa fin, Kuina dormait. » (Rorono)

« Ah ! Rorono-chan, ne parle pas de ça ! » (Kuina)

L’un des bagages dans le dos de Rorono était le Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan. Pour l’empêcher d’utiliser de la magie, il y avait du tissu dans sa bouche. Et pour l’empêcher de s’échapper, tout son corps était attaché.

Je ne pouvais m’empêcher d’avoir de la pitié pour lui d’avoir été vaincu. Je ne pouvais pas le blâmer, il n’y avait aucun moyen d’être en sécurité fasse à ces deux-là.

« Il semble que vous ayez brisé le cristal dans son donjon. Bon travail et merci pour le cadeau. Vous avez bien fait. » (Procell)

Quand j’avais caressé leurs têtes, Kuina avait joyeusement balancé sa queue de renarde alors que Rorono ferma un peu ses yeux.

Et après ça, mes trois démons du [Pacte démoniaque] et moi avions tourné nos regards vers le combat de Wight.

Wight et Byakko s’affrontaient. Ils échangeaient des mots par moment et à d’autres moments s’affrontaient.

Au cours du combat, une brume noire avait enveloppé Wight, il semblait que le mode Berserk soit activé.

De sa forme de majordome, il s’était transformé en un dragon noir gigantesque avec des yeux rouges foncés.

Il s’était ensuite dirigé vers le ciel et avait rugi. Ce faisant, de nombreux morts-vivants étaient apparus depuis dessous le sol. À en juger par leurs apparences, ils semblaient avoir été renforcés.

Byakko pour se mettre hors de portée des morts-vivants, était monté haut dans le ciel et avait ensuite utilisé ses crocs sur Wight. Cependant, au lieu de percer les écailles de Wight, ses crocs qui étaient endommagés s’étaient brisés. Les crocs qui étaient alors tombés sur le sol étaient devenus noirs avant de pourrir.

Wight, qui était le dragon noir de la mort vêtu de miasmes, lui arrachait la vie lorsqu’il le touchait.

« GAAAAaaaA!! » (Wight)

Wight visait Byakko qui était devenu sans défense une fois dans les airs. Il balança son bras et l’envoya voler vers le sol. À l’impact, le sol s’était mis à trembler et un cratère alors apparut. Le sol avait alors commencé à pourrir, les arbres environnants pourrissaient rapidement.

Au centre de ce cratère se trouvait Byakko, qui respirait à peine. En plus de ses blessures antérieures, tous ses os semblaient cassés, ce qui le rendait incapable de bouger.

À ce moment, Wight avait fait un rugissement de victoire. Il avait alors quitté sa forme de Berserk. La brume noire avait disparu et il était ainsi revenu à sa forme de dragonewt.

Une telle puissance.

« Mon Seigneur, j’ai maintenant accompli toutes les tâches que vous m’aviez confiées. » (Wight)

Il avait dit cela tout en venant vers moi pour ensuite faire une élégante révérence.

Pour que le populaire et ingénieux Wight ait gagné en utilisant sa force lors d’un combat, il était vraiment très fiable.

Il semblerait qu’il n’ait pas perdu sa capacité à commander les morts-vivants comme d’habitude dans sa forme de dragonewt et il en était de même en plein combat quand il était sous sa forme de dragon.

« Merci pour ton dur labeur, Wight. » (Procell)

Wight sourit à ma réponse. J’étais heureux de pouvoir plus ou moins savoir ce qu’il ressentait.

« Non, c’est entièrement grâce au nouveau pouvoir que vous m’avez donné, mon Seigneur… C’est un peu difficile pour moi de demander, mais en plus de ma demande que j’avais faite dès le début, celle que vous soyez celui qui officie à mon mariage, puis-je demander autre chose ? » (Wight)

« Cela dépend de ce que tu demandes. » (Procell)

« Voulez-vous envisager de prendre à votre service un nouveau démon ? Le démon en question est Byakko. Je vais gérer les négociations afin de faire cela. » (Wight)

Il semblerait que Wight respectait son formidable ennemi et l’avait jugé capable. En outre, il m’avait demandé si j’étais prêt à faire de ce démon l’un des miens.

En tout cas, je te laisse t’en charger. Cette façon de faire ne pouvait appartenir à aucun autre démon que Wight.

« D’accord, fais ce que tu dois. De plus, tu peux utiliser la vie d’[Acier] en tant qu’argument lors de ses négociations. » (Procell)

« Merci, mon Seigneur. Je suis heureux que les négociations soient ainsi simplifiées. » (Wight)

Tout en le disant, Wight s’était dirigée vers Byakko incapable de bouger et avait commencé à parler pendant un moment avec lui.

Byakko hocha la tête avec satisfaction.

Peut-être était-ce parce qu’ils s’étaient battus avec tout ce qu’ils avaient qu’ils pouvaient aussi bien communiquer l’un avec l’autre.

En tout cas, Rorono avait laissé Zagan qu’elle portait devant Wight.

Quand Wight avait appliqué de la Puissance Magique dans sa main, elle seule s’était transformée en dragon — une patte de dragon avec une griffe pour être précis.

Ensuite, il avait enlevé le tissu de la bouche de Zagan pour que celui-ci puisse parler.

« Seigneur-Démon de l’[Acier], allez-vous transférer le contrôle de Byakko à mon Seigneur ? Monsieur Kohaku lui-même y a consenti. » (Wight)

Pour que le droit de contrôle d’un démon soit transféré, il devait y avoir le consentement du Seigneur-Démon qui possédait ce démon. Sans l’accord de Zagan, rien ne pourrait être fait.

« Qu-qui ferait une telle chose ? » (Zagan)

« C’est malheureux. Alors, commençons les négociations. » (Wight)

Avec ses griffes, Wight avait tranché le bras droit de Zagan.

Zagan, à moitié fou, essayait d’empêcher son sang de couler alors que son bras volait dans les airs.

Cependant, il fut interrompu lorsque Wight l’attrapa par la nuque. Après l’avoir fait, Wight le regarda droit dans les yeux avant de le menacer.

« Après ça, ce sera le tour de votre bras gauche. Si vous transférez immédiatement son contrôle, j’épargnerai au moins votre vie. Alors qu’en est-il ? » (Wight)

En tout état de cause, Byakko devait disparaître en même temps que le cristal de Zagan et Wight trouvait que c’était regrettable. Cependant, en transférant le contrôle à un autre Seigneur-Démon — moi en l’occurrence — Byakko restera vivant, peu importe ce qui arriverait au cristal.

C’était peut-être parce que Wight était épuisée, mais la négociation s’avérait difficile.

« Qui diable écouterait un démon comme toi ? » (Zagan)

« Hmm. Allons-y dans ce cas avec votre bras gauche. » (Wight)

Et alors, Zagan commença à utiliser un langage insultant.

« GYAAAA! Toi enfoiré, enfoiré, enfoiré ! » (Zagan)

« Je suis peut-être allé un peu loin, à ce rythme vous risquez de mourir. Permettez-moi de vous administrer un traitement. » (Wight)

Avec ce qui semblait être l’application d’une magie curative, Wight régénéra le bras droit de Zagan. Cependant, il était différent de son ancien bras, il était grotesque.

Et en ce qui concernait Zagan, il en fut encore plus terrifié que lorsqu’il avait perdu son bras.

« Vous comprenez ? Vous êtes en train de vous transformer en mort-vivant. À moins que vous ne décidiez rapidement, le processus atteindra finalement votre cerveau. Lorsque cela se produira, vous ne serez qu’une bête sans esprit uniquement attiré par le sang et la chair. » (Wight)

Après avoir entendu cela, les yeux et le nez de Zagan avaient commencé à couler à cause de la peur.

« Arrêtes ça, arrêtes-ça, ce bras, ce n’est pas le mien, j’abandonne, j’abandonne, alors arrêtes cela. » (Zagan)

« Certainement. Alors, commencez le transfert du contrôle à mon Seigneur. » (Wight)

Zagan avait finalement abandonné.

Lorsque Wight l’avait laissé tomber sur le sol, son bras mort-vivant avait disparu. La plaie s’était refermée, et donc il était peu probable qu’il meurt dû à la perte de sang.

Wight l’avait ensuite poussé sur le dos jusqu’à ce qu’il arrive jusqu’à moi.

« Moi, Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan, transfère le contrôle de Byakko au Seigneur-Démon de la [Création], Procell. » (Zagan)

Avec ces mots, le transfert avait ainsi débuté. Tout ce qui restait à faire pour conclure le transfert était que j’accepte ce transfert.

« Moi, Seigneur-Démon de la [Création], Procell, accepte l’offre du Seigneur-Démon de l’[Acier], Zagan. » (Procell)

Ainsi Byakko devint l’un de mes démons.

« C’est assez. J-j’abandonne. » (Zagan)

De cette manière, Zagan, très pâle, se rendit.

À ce moment, son cristal était alors apparu devant moi et je l’avais tout simplement brisé.

{Enfant de la planète, cela marque la fin de cette guerre. Le Seigneur de la [Création] est sorti triomphant face aux seigneurs de l’[Acier], de la [Viscosité] et du [Mal]. Cette guerre était en effet magnifique. Cela fait longtemps qu’une guerre ne m’avait pas autant amusé. Je vais préparer un prix spécial pour la victoire de [Création]. De plus, j’ai constaté de nombreuses lacunes dans les règles, et donc, je les réviserais bientôt. Je transmettrais plus tard à tous les Seigneurs-Démons les changements.}

Il avait déclaré qu’il y avait des lacunes dans les règles, mais il avait probablement trouvé la guerre plus intéressante de cette façon et, par conséquent, les avait délibérément négligées.

De par le fait que j’avais déjà tout analysé, j’avais pu facilement comprendre le cheminement des pensées irresponsable du Créateur.

Quoi qu’il en soit, la guerre avait pris fin avec notre victoire écrasante.

Mes trois démons du [Pacte démoniaque] s’étreignaient. Alors que Wight souriait avec satisfaction.

À notre retour en ville, j’avais l’intention de donner à tous mes démons une récompense. J’avais également prévu de donner à Wight un nom.

Décidant cela, j’avais patiemment attendu d’être transféré.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace