Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 3 Chapitre 68 – Épilogue : Les meilleurs démons


Kuina et Rorono tiraient sur mes bras et m’amenaient vers l’usine à pains qui était dans la deuxième salle du donjon.

Dans cette salle, tous mes démons étaient réunis. Nous étions sur le point de célébrer notre victoire.

Une grande quantité de tables et de chaises avaient été installées là. Beaucoup de nourriture et d’alcool avaient également été préparés.

Il y avait de la vaisselle pour les démons humanoïdes, il y avait aussi de la vaisselle préparée pour les griffons, pour les hippogriffes ainsi que pour les squelettes et pour tous les démons issus de mes médailles d’imitation.

Certains des aliments avaient été créés par Rorono, l’Ancienne Naine et Aura, l’Elfe Antique, mais pour la plupart d’entre eux, avaient été achetés aux humains vivants dans la ville d’Avalon.

Le nombre d’habitants et d’aventuriers à Avalon avait augmenté, de même que le nombre de tavernes et de restaurants.

Au fur et à mesure que les humains ouvraient de nouvelles entreprises, cela augmentait la variété de choses utiles et, à leur tour, rendait ma ville plus prospère.

Soit dit en passant, la monnaie utilisée était celle créée par les Naines-forgeronnes. Elle était fabriquée à partir d’argent et d’or récupérés par les golems jour et nuit dans les mines. Lorsque l’exploitation fonctionnait, de l’or, de l’argent et du mithril permettait à Avalon d’avoir une certaine liberté économique. Comme prévu, l’argent réel était puissant, il était avantageux d’acheter tout ce qui était nécessaire dans les villes voisines. C’était extrêmement utile dans la gestion de la ville.

L’existence de la Mine était gardée secrète des habitants de la ville. L’entrée de cette salle de donjon était déguisée et était toujours protégée par les golems afin d’interdir l’entrée aux indésirables. Si jamais les humains découvraient l’existence d’une mine avec des réserves infinies de minéraux, même dans les meilleures circonstances, ce ne serait pas une chose pour laquelle on rirait.

« Ceci ne nous gênerait pas de pouvoir miner un peu d’orichalque dans un proche avenir. » (Procell)

« Je serais content que cela se produise, Maître. Cela élargirait les types d’armes que nous pourrions faire. En outre, nous n’avons qu’une petite quantité d’orichalques dans nos inventaires pour nos armes et, tôt ou tard, nous n’en aurions plus assez pour les réparations. » (Rorono)

Rorono avait répondu à mon monologue.

Notre stock d’orichalque provenait uniquement du donjon de March et nous n’en avions bientôt plus.

Les métaux pouvant être extraits d’une mine étaient proportionnels à la force du Seigneur-Démon à qui elle appartient. Même l’adamantine pouvait être obtenue dans la mine de March — le donjon de mon parent, alors que le mithril était le meilleur minerai que l’on puisse obtenir dans ma mine.

« Après un long moment, devrions-nous aller vérifier demain ? » (Procell)

« Mhm, faisons-le. C’est une question de vie ou de mort pour une forgeronne comme moi. » (Rorono)

Étant donné que j’avais mes trois démons du [Pacte démoniaque] ainsi qu’un grand nombre de niveaux que j’avais nous avions pu obtenus lors de cette guerre. Il ne serait pas surprenant que l’on soit maintenant en mesure de récupérer de l’orichalque.

Si par hasard il n’y en avait toujours pas, je pouvais demander à March de me laisser utiliser sa mine un peu plus longtemps.

Pendant que je pensais à de telles choses, j’étais allé à un autre étage avec mes trois démons du pacte démoniaque et mon bras droit, anciennement Wight devenue Siegwurm.

Tous les regards des démons étaient sur nous.

« Mes démons bien-aimés ! » (Procell)

Alors que ma résolution était fluctuante, j’avais parlé et j’avais regardé le visage de chacun de mes démons, chacun d’eux débordait de confiance.

Nous avions brisé trois cristaux lors de cette guerre et, ce faisant, j’avais obtenu les pouvoirs de Viscosité, Mal et Acier.

De plus en gagnant cette guerre, j’avais rempli mon quota de guerre et même reçu en plus une récompense du Créateur.

Ce n’était pas tout. Byakko qui était un démon de haut rang était devenu l’un de mes démons. Les autres démons qui appartenaient à Zagan étaient également sous mon commandement grâce à la capacité de Siegwurm.

Ces choses que nous avions gagnées étaient vraiment géniales, mais la plus grande de ces choses, à mon avis, était la confiance que mes démons avaient gagnée lors de celle-ci.

« Nous avons gagné. Face à une situation désavantageuse — une lutte contre trois Seigneurs-Démons à la fois. Nous avons saisi et assuré la victoire ! De plus, comme je l’avais ordonné au début de la guerre, chacun de vous est présent devant moi, vivant ! Vous avez tous compris mon rêve et l’avez fait devenir réalité. Une victoire parfaite ! » (Procell)

Mes démons applaudissaient avec force et étaient joyeux.

Ils échangeaient des regards avec les camarades proches d’eux et souriaient triomphalement.

« Cette victoire a été obtenue grâce à l’effort de chacun d’entre vous ! Sans vous, nous n’aurions pas gagné. Je vous suis tellement reconnaissant et fier de vous ! Je suis heureux que vous soyez mes subordonnés ! Maintenant, à tous ceux qui peuvent tenir un verre d’alcool prenez-en un ! » (Procell)

Sous ma demande, les démons humanoïdes s’étaient saisis de leurs verres. Ceux qui ne pouvaient pas en saisir un s’étaient approchés de seau rempli d’alcool.

« Tout le monde, levez vos verres ! … Santé ! » (Procell)

Beaucoup de voix criant 'Santé' purent être entendues, suivies des *clinks* générés par des verres.

Alors que j’avais vidé mon verre d’un seul coup, tout le monde fit de même.

« Eh bien ! À partir de ce moment, vous aurez du temps libre. Les aliments et l’alcool sont là pour vous. Profitez autant que vous le souhaitez et guérissez vos corps fatigués. Je compterai sur vous à nouveau à partir de demain. » (Procell)

Après cela, j’étais descendu du podium prévu pour ce discours.

Les démons s’étaient rassemblés autour de la nourriture et avaient commencé à discuter entre eux.

Pendant ce temps, Kuina avait attrapé mon bras droit tandis que Rorono avait attrapé le gauche. Aura nous regardait en souriant et marchait derrière nous.

Quant à Stolas, elle murmurait : il a un regard bizarre sur le visage pendant que les petites filles s’accrochaient à lui, je me demande s’il peut vraiment être un lolicon.

Après que Wight m’ait félicité, il se dirigea rapidement vers sa fiancée, Sque-san. Il semblait qu’il y ait plus d’entrain dans ses pas. Il m’avait demandé avant le début de la guerre s’il pouvait se marier avec elle à la conclusion de la guerre. C’était une bonne chose que les deux aient survécu aux combats. Je m’étais alors rappelé qu’on m’avait demandé d’officier à leur mariage.

Je dois penser à des moyens de les féliciter. Mais pour l’instant, je devrais profiter de cette fête.

*

Nous avons eu un temps splendide pour le début de la fête.

J’avais apprécié la nourriture délicieuse et l’alcool, au point où mon ventre avait beaucoup gonflé.

Par moment, des démons venaient vers moi et me félicitaient.

À proximité de moi se trouvaient mes trois filles. Stolas était avec nous jusqu’à il y a quelque temps, mais elle semblait avoir trop bu et était allée prendre l’air.

« Père, dis Aaaaah. » (Kuina)

« Maître, votre verre est vide. Permettez-moi de le remplir. » (Aura)

« Maître, je vais aller chercher plus de nourriture. » (Rorono)

Les trois filles m’avaient gracieusement accueilli. Stolas et les autres démons n’étaient pas là, alors j’avais décidé de leur donner leurs cadeaux.

« Merci, tout le monde. Ceci semble être le bon moment, il y a quelque chose que je voudrais vous donner. » (Procell)

J’ai sorti deux bagues de ma poche. Il s’agissait des bagues de platines gravées avec quelque chose qui ressemblait à une pomme, le symbole d’Avalon.

Sur l’une d’elles se trouvaient un rubis rouge et sur l’autre un saphir rouge-violet.

« Ces bagues certifient que vous êtes mes démons du pacte démoniaque. J’espère que vous les accepterez. J’ai déjà remis sa bague à Aura, mais Kuina, j’ai préparé la bague avec le rubis rouge, et Rorono celle avec le saphir violet-rouge. J’ai choisi ces gemmes en pensant qu’elles vous convenaient le mieux. » (Procell)

Je leur avais alors donné les bagues afin d’exprimer ma gratitude, ainsi qu’un moyen de voir qu’elles étaient mes démones du pacte démoniaque. J’avais déjà donné à Aura sa bague avec une gemme vert jade.

Après avoir mis les bagues sur leurs mains gauches, les filles touchaient les bagues se trouvant sur leur doigt.

« Woah, si joli. Merci, Père !! » (Kuina)

« Cela me rend très heureuse, Père. Je vais garder précieusement cette bague toute ma vie. Je ferais toujours de mon mieux pour Père. » (Rorono)

Kuina secouait joyeusement sa queue.

Pendant ce temps, Rorono ne se référait plus à moi en tant que Maître, mais comme son Père.

C’étaient leurs réactions à chaque fois qu’elles étaient heureuses.

« Vous trois, montrerez moi vos bagues. » (Procell)

« Ouais ! » (Kuina)

« Mhm » (Rorono)

« Certainement. » (Aura)

Chacune d’elles m’avait montré leur bague se trouvant sur leur main gauche.

Kuina avait un rubis rouge qui semblait brûler.

Rorono avait un saphir violet rafraîchissant, calme et tranquille.

Aura avait une gemme vert-émeraude.

Chaque bague correspondait parfaitement aux personnalités et aux charmes distincts des filles.

« Je le déclare à nouveau : Kuina, Rorono et Aura, je vous nomme démon du pacte démoniaque. Je jure de rire, pleurer avec vous, et je jure aussi que je passerai ma vie avec vous, mes filles bien-aimées. » (Procell)

En entendant mes paroles, chacune d’elles montrait une réaction mignonne différente.

Kuina, avec un visage souriant, réagissait joyeusement avec un Youpis !

Rorono fit un signe de tête.

Alors qu’Aura souriait avec une expression de contentement sur le visage.

Ensuite, les trois avaient échangé un regard et montraient une expression légèrement malicieuse… Et puis, elles m’avaient toutes sauté dessus et m’étreignaient. J’avais failli tomber et je les avais serrées dans mes bras en réponse.

« Père, je t’aime. » (Kuina)

« Mhm. Jusqu’à ce que la mort nous sépare. » (Rorono)

« Oui, je ne partirai pas même si vous me le demandiez. » (Aura)

En sentant la chaleur des filles, j’avais alors réfléchi à la joie d’avoir fait d’elle mes démones du pacte démoniaque.

Je continuerai de persévérer encore plus à partir de maintenant. Je ne laisserai personne m’enlever Avalon ou mes filles. Je protégerai mes démons. Non seulement ça. Je rendrai ma ville encore plus prospère et rendrai tout le monde heureux.

Avec cette détermination en tête, j’avais légèrement souri.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace