Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 4 Chapitre 73 – L'ultime golem


Les envoyés de la ville voisine étaient venus et repartis. J’avais enduré leur visite sans aucun incident majeur. Après cela, j’avais commencé à sérieusement faire les préparations pour la guerre.

Trois jours s’étaient écoulés depuis que les envoyés étaient repartis, mais nous n’avions toujours rien entendu de leur part.

En guerre, ce qui importait le plus, c’était l’intelligence et les chiffres. Et pour ces deux-là, je m’étais engagé à les obtenir.

L’intelligence était l’analyse de la force de combat de l’adversaire et l’utilisation de celle-ci. À travers les connaissances communes que j’ai obtenues en naissant, j’avais compris que les êtres appelés héros et champions pouvaient rivaliser voir même vaincre des démons de rang A. Cependant, je ne savais pas combien de ceux-ci se trouvaient dans une ville. Dix ? Cent ? Ou peut-être mille ? Ma stratégie pourrait complètement changer en fonction de cette information.

Mon moi inexpérimenté ne pouvait le juger clairement. En raison de cela, j’avais envoyé une lettre à March, mon parent, exprimant mon désir de lui parler de ma situation. J’avais l’intention d’aller dans son donjon dès que j’aurais reçu sa réponse.

Ensuite, les chiffres.

Il était certain que mes démons étaient extrêmement forts. Cependant, ils n’étaient pas nombreux. Si l’ennemi décidait d’attaquer simultanément de toutes les directions, ils ne manqueraient pas de voir les lacunes de notre défense.

Donc, pour cette raison, je voulais augmenter notre nombre de troupes, même s’il s’agissait que d’une faible augmentation.

Notre nombre était la principale raison pour laquelle je voulais gagner du temps.

En raison de l’augmentation du nombre d’êtres humains vivant à Avalon, la fondation des maisons closes et autres installations qui intensifiaient l’afflux d’émotions, je gagnais environ 2000 DP par jour.

Cette quantité de DP me permettait presque d’acheter deux démons de rang B par jour. En ce qui concernait les types de démons de rang B que je pouvais acheter, il y avait les Renards mythologiques après avoir créé Kuina, les Naines-forgeronnes grâce à Rorono et après avoir créé Aura, les Hautes Elfes.

En outre, lorsque Wight renaquit, je pouvais acheter le Graphross, le dragon de l’obscurité.

Chacun de ces démons avait leur force et leurs mérites.

De plus, Rorono pouvait créer un golem de mithril aussi fort qu’un démon de rang B une fois par jour. Pendant ce temps, les quatre Naines Forgeronnes pouvaient chacune créer un golem d’argent ou d’or de rang C par jour.

Alors, en additionnant tout cela, je pouvais au total avoir 90 individus qui était équivalents à des démons de rang B et 120 qui était équivalent à des démons de rang C ajouté à ma force de combat. En outre, si un mois passait, j’aurais aussi une nouvelle médaille Création et pourrais créer un démon de Rang S.

Au fil du temps, les chances de victoires penchaient en ma faveur. C’est à cause de cela que j’avais enduré l’humiliation causée par ces soldats.

« Mais juste gagner du temps n’est pas suffisant. Je dois complètement gagner. » (Procell)

La plus grande inquiétude que j’avais après avoir mon cristal brisé était d’avoir notre ville — qui devait rester en surface — détruite. Même si les bâtiments et les infrastructures pouvaient être réparés, on ne pouvait pas en dire autant des humains.

Si cela se produisait, tout serait terminé. Je ne pourrais plus me nourrir d’émotions humaines et ne pourrais donc plus obtenir de DP.

Compte tenu de cela, je devais faire ce combat à l’extérieur de la ville et non à l’intérieur.

« Mais alors, ce serait un gaspillage. » (Procell)

C’était un dilemme.

Avoir les combats en dehors de la ville serait sans danger pour celle-ci, mais je n’obtiendrais aucun DP venant des émotions, même si mes démons tuaient tous les humains. Cela s’expliquait par le fait que le seul moyen d’obtenir des DP à l’extérieur de son propre donjon était en tuant un ennemi soit même ou en faisant un groupe de dix membres maximum.

Cela gaspillerait la quasi-totalité des DP. Et donc, une guerre où je ne pouvais gagner de DP était quelque chose que je voulais éviter.

D’autre part, je ne pouvais pas simplement faire changer les étages de mon donjon et de ma ville, car contrairement à une guerre contre un de mes confrères Seigneur-Démon, le temps ne s’arrêterait pas non plus. Donc je ne pouvais cacher ma ville.

Je devais penser à une autre manière de faire cela. Je me dirigeai donc vers l’atelier de Rorono.

Récemment, elle avait complètement arrêté sa production de golems de mithril. En outre, presque tous les golems qu’elle avait faits avaient disparu de la ville et étaient remplacés par des golems d’argent et d’or fabriqué par les Naines Forgeronnes.

Les golems de mithril étaient des membres extrêmement précieux pour notre force de combat, même si leur nombre avait été réduit lors de la dernière guerre.

« Je ne pense pas que cette fille soit capable de sauter ses tâches… » (Procell)

J’appréciais hautement la diligence de Rorono. Pour qu’elle ignore ses devoirs, mes ordres, elle doit avoir une raison sérieuse, pensai-je.

De plus, elle n’était pas rentrée récemment. En tant que son Père et son Seigneur-Démon, il était de mon devoir de connaître la situation.

« C’est Procell. J’arrive. » (Procell)

Je m’étais annoncé ainsi puis j’étais entré dans son atelier.

Les Naines forgeronnes étaient occupés à forger les épées pour leurs productions de masses et à réparer l’équipement des aventuriers.

À la demande de Rorono, j’avais augmenté le nombre de Naines forgeronnes de deux à quatre, mais même cela semblait ne pas suffire.

Je devrais en créer d’autres.

Elles étaient une partie essentielle de ma force de combat. Je n’avais vu aucune raison particulière à hésiter à en créer d’autre.

« Rorono est-elle ici ? » (Procell)

En réponse à ma question, une fille aux cheveux argentés et à la peau bronzée est venue répondre. C’était l’adjoint de Wight.

« Procell-sama, bienvenue et merci de venir ici. La maîtresse est à l’intérieur du laboratoire. Ah, c’est vrai. Ahm, Procell-sama, si cela ne vous dérange pas, puis-je vous demander d’apporter quelque chose à la maîtresse ? » (Naine forgeronne)

Rorono était désignée comme leur maîtresse par les Naines forgeronne, mais leur avait aussi donnée des techniques concernant leur métier.

« Du pain et une pomme ? » (Procell)

« Oui, c’est son repas. Au cours des cinq derniers jours, la maîtresse est restée enfermée dans son laboratoire. Elle n’en est pas sortie, même pour manger. Nous ne devons pas y entrer, ce qui nous inquiète encore plus. Mais si c’est Procell-sama, pense qu’elle ne se soucierait pas de recevoir son repas. Alors, Procell-sama, apportez-le-lui. » (Naine forgeronne)

J’avais souri.

Comme je le pensais, Rorono n’avait pas sauté ses devoirs. À la place, elle travaillait durement sur quelque chose. Quelque chose qu’elle n’avait toujours pas complété après s’être complètement isolée depuis cinq jours.

J’étais impatient de savoir ce que c’était.

*

Et donc, j’étais rentré dans le laboratoire qui se trouvait dans la partie interne de l’atelier.

À l’intérieur, j’avais remarqué la génératrice à essence. Rorono était occupée et utilisait six ordinateurs à la fois.

Ma Création ne pouvait que faire des choses était dans ma mémoire. En ce qui concernait les superordinateurs, je connaissais leur existence, oui, mais seulement Création n’était pas capable de les créer. Pour compenser le manque de puissance de traitement, Rorono avait commencé à utiliser plusieurs ordinateurs.

« Comme je le pensais, la théorie de base est ici. Tout ce qui reste maintenant, c’est d’en avoir deux pour correspondre. Juste un peu plus. » (Rorono)

Rorono se parlait à elle-même en agitant son doigt.

Peut-être parce qu’elle était trop concentrée, mais elle ne m’avait même pas remarqué.

Quand j’avais regardé vers son pied, il y avait un outil magique qui semblait pouvoir contenir deux orbes. Et aussi, sur le sol se trouvaient des douzaines de noyaux de golems.

« Sur les valeurs ajustées, A-17 et B-18 ont la meilleure compatibilité de longueur d’onde, mais leurs sorties ne correspondent pas. Pour la stabilité, C-34 et A-8? Non. Ils n’atteignent pas les valeurs de contrôle. » (Rorono)

Elle avait continué à déplacer en continu ses mains et ses yeux sur les différents ordinateurs. Mais elle se leva, mais elle perdit alors son équilibre. Alors, je l’avais saisi en toute hâte avant qu’elle ne tombe.

« Vas-tu bien ? » (Procell)

« P-père. » (Rorono)

C’était peut-être à cause de la surprise, mais elle m’avait appelé Père.

« J’étais inquiet pour toi, alors je suis venu ici. » (Procell)

« Mhm. Merci d’être venu ici, Maître. Je faisais juste des heures supplémentaires. » (Rorono)

Après avoir dit cela, elle sourit, se leva et prit une profonde inspiration.

« Je sais que tu es occupé avec tes recherches, mais peux-tu m’accorder un peu de temps ? » (Procell)

« Oui, bien sûr, maître, mais permettez-moi d’abord de terminer avec cette série de mesures. Parlons en attendant que le processus se termine. » (Rorono)

Elle était assez fatiguée pour perdre son équilibre et pourtant… Vraiment cette fille.

« D’accord, ça ne me dérange pas. Dis-moi juste ce que tu vas faire une fois que tu auras fini, d’accord ? » (Procell)

« Hmh. Je le ferai. » (Rorono)

Elle avait dit cela et avait ensuite placé un noyau de golems dans son appareil de mesure apparemment fabriqué qui était connecté à un PC. Sur ce PC, elle avait lancé un programme qu’elle avait créé et travaillait sur celui-ci.

Au fil du temps, je m’étais habitué à la voir utiliser parfaitement le pc.

« Terminé. Je vais tout expliquer, Maître. » (Rorono)

« Avant cela, prenons une petite pause. » (Procell)

J’avais rassemblé en tas les plans sur une table, les avais déplacé ailleurs, puis, grâce à ma Création, j’avais sorti un ensemble de biscuit au miel et au cacao.

« Mais le temps... » (Rorono)

« Tu as tellement travaillé que tu en tombes presque. Un esprit fatigué est inefficace. Alors, repose-toi. C’est un ordre. Installe-toi et profite de ta collation et d’une boisson chaude. » (Procell)

Quand elle m’avait entendu dire ça, elle avait été choquée pendant un moment, mais avait ensuite hoché la tête et avait commencé à manger.

Alors qu’elle grignotait sa nourriture, j’avais remarqué que son visage s’était légèrement relâché. C’était sa réaction lorsqu’elle mangeait quelque chose qu’elle trouvait délicieux.

Elle avait l’air si mignonne, comme un petit animal. La regarder remplissait mon cœur de joie.

« Maître, c’est difficile de manger lorsque vous me regardez comme ça. » (Rorono)

Elle protesta alors que son visage rougissait.

« Désolé, tu étais tellement mignonne. Je ferai attention de ne pas te regarder. » (Procell)

« Uuh, c’est encore plus embarrassant. » (Rorono)

Je souriais légèrement et m’abstins de la regarder trop directement.

Et ainsi, nous avions passés le temps avec tranquillité.

*

« Alors, sur quoi travaillais-tu ? » (Procell)

Un peu de temps après, elle avait fini ses biscuits et son cacao, je lui ai parlé.

« Un golem plus puissant qu’un golem de mithril. » (Rorono)

Ses mots avaient eux un profond impact sur moi. Après tout, un démon de rang A ne pouvait pas facilement être obtenu, même pour moi. Bien sûr, ma médaille Création pouvait le garantir, mais cela signifierait la consommation de cette médaille avec au moins la médaille d’un autre Seigneur-Démon.

Si nous pouvions produire régulièrement des golems aussi forts qu’un démon de rang A, être le Seigneur-Démon, le plus puissant était garanti.

« Est-ce que ce genre de chose est possible ? » (Procell)

« C’est difficile, mais possible. Mais encore une fois, seule je ne pourrais pas le faire, il faut trop de calculs pour concevoir celui-ci. Cependant, grâce aux outils que vous m’avez donnés et à cet environnement dans ce laboratoire, je peux le réaliser. » (Rorono)

Je l’avais regardé dans les yeux et avais vu sa grande fierté en sa capacité de le faire.

« Alors, comment vas-tu faire cela exactement ? » (Procell)

« Pour commencer, le noyau de golem est celui qui est chargé de convertir le mana de l’environnement en énergie qui est ensuite faite pour résonner avec un minéral. Ce processus consiste à créer un golem. La raison pour laquelle je ne pouvais faire que des golems de rang B est due au fait que les noyaux de golems ne suffisent pas. Plus grande est la Puissance Magique qu’un minéral peut contenir, plus l’énergie produite est grande. Les noyaux que je fais peuvent résonner avec les mithril ou quelque chose de moins puissant alors que les noyaux fait par les Naines forgeronnes ne peut résonner qu’avec un minéral contenant moins de Pouvoir Magique. » (Rorono)

« Alors, pourquoi ne pas simplement augmenter la sortie des noyaux des golems ? » (Procell)

« Les noyaux ne peuvent être modifiés lors de leur création et même après cela, c’est impossible. » (Rorono)

« Comment alors ? » (Procell)

« Augmenter la sortie d’énergie du noyau ne serait pas suffisant, mais nous pouvons utiliser deux noyaux. » (Rorono)

J’avais involontairement laissé échapper un rire. Quand elle l’avait dit, j’avais compris combien cette méthode était terriblement simple.

« Ça a du sens. Mais alors, cela semble être quelque chose que nous pouvons simplement mettre en œuvre. » (Procell)

« … En fait, ce n’est pas aussi simple qu’on le pense initialement. Si deux noyaux avec différentes longueurs d’onde sont mis ensemble, alors ces deux noyaux annuleront l’alimentation de l’autre au lieu de l’augmenter. Et donc, la production totale diminuera. En outre, ce processus a tendance à briser les noyaux et le minéral en morceau. » (Rorono)

« Nous ne pouvons pas faire cela. À quelle méthode as-tu pensé, alors ? » (Procell)

« Le système Contrôle Double ! » (Rorono)

Elle m’avait ainsi informé. Il y avait un certain dans ses paroles.

« J’ai vol… Hum. J’ai trouvé cette idée en regardant un animé du Maître lorsque je tuais le temps. » (Rorono)

Cela m’avait fait me rappeler de l’expérience que j’avais essayée auparavant. Ce DVD avait été une des choses intéressantes que j’avais faites en utilisant Création après que le Créateur m’ait dit que les informations de ma mémoire étaient une partie de la mémoire de la planète. Ces choses étaient grandement appréciées de Kuina et des autres.

« Le concept ici est que si deux noyaux ne peuvent résonner ensemble dans les matériaux du golem, alors il faut faire que les deux agissent comme un seul. Cette théorie fondamentale s’est révélée correcte. Si ce système est perfectionné, la production totale ne sera pas seulement la somme de la puissance des deux cœurs, mais le produit des deux. Ce système peut également être appliqué à n’importe quel métal. Donc, tout golem fait avec cela sera sûrement aussi fort qu’un démon de rang A moyen, voir plus. » (Rorono)

J’avais dégluti.

Les golems de mithril étaient assez puissants, et ceux-là le seraient encore plus, je me le demandais. Une sortie double ? Et puisque cela peut être utilisé avec de l’orichalque, le golem aurait une durabilité beaucoup plus grande, une Puissance Magique supérieure, une plus grande légèreté et bien d’autres choses.

Si une telle chose pouvait être construite en série, nous serions invincibles.

« Est-ce possible ? » (Procell)

« Je l’ai déjà dit, mais la théorie est correcte. J’ai également construit un prototype. Cependant, les noyaux ont aussi une certaine compatibilité entre eux, alors je faisais des tests de compatibilité. J’ai rassemblé tous les noyaux de golems que j’ai faits jusqu’à présent pour voir les meilleurs pairs. » (Rorono)

Cela m’a expliqué pourquoi tous les golems qu’elle avait faits avaient disparu de la ville.

« Très bien, c’est une recherche intéressante. Persévère. » (Procell)

« Mhm. Je vais absolument achever cela. Même si un seul peut être construit pour le moment, beaucoup de données seraient recueillies grâce à lui, et cela me fera faire un grand bond en avant dans mes recherches. À partir de ces études, je m’attends à pouvoir remédier à des problèmes de compatibilité entre noyaux. Une fois cela fait, et cela tant qu’il y aura de l’orichalque, je pourrais produire un golem d’orichalque à deux noyaux tous les deux jours. » (Rorono)

« C’est encourageant. En passant, j’ai entendu dire que ton atout, l’armure de combat mécanique, a des problèmes avec son alimentation, mais si tu appliques ce système sur elle, cela ne résoudrait-il pas ces problèmes ? » (Procell)

« J’ai également pensé à cela. En plus, d’utiliser les deux noyaux, j’utiliserais aussi de la fourrure de Kuina pour servir de batterie magique à très grande capacité. Les noyaux verseraient l’énergie supplémentaire dans la fourrure de Kuina, de ce fait que cela soit une bataille de courte ou longue durée, l’équipement pourra fonctionner jusqu’au bout. En outre, changer complètement les matériaux par de l’orichalque la rendra beaucoup plus légère ; » (Rorono)

Alors qu’elle parlait, sa voix devenait excitée et ses yeux brillaient.

Elle était excitée de tout son cœur. Elle semblait plutôt folle, mais, si ma fille s’amusait, je n’avais aucun problème à ce sujet.

« J’attends beaucoup de ce golem. Une fois entièrement créé, assure-toi de me le montrer, d’accord ? » (Procell)

« Le Maître sera la première à le voir, et personne d’autre. Je ne vous laisserai pas en attente, je ne le ferai absolument pas. » (Rorono)

Il y avait des soupçons d’impatience et de douleur dans sa voix.

« Pourquoi as-tu essayé de le faire en premier lieu ? Surtout, que ça semble extrêmement difficile, voire impossible. » (Procell)

Elle avait eu du mal à parler, mais après un certain temps, elle réussit à répondre.

« C’est parce que je vous ai vu vous courber devant les humains, les flatter et endurer leurs caractères déraisonnables. » (Rorono)

« Je suis désolé que tu m’aies vue ainsi. Je suis un échec en tant que Seigneur-Démon. » (Procell)

« Pas du tout ! » (Rorono)

Elle avait haussé la voix tout en se levant.

« Je sais que Père l’a fait afin de gagner du temps. Je sais aussi que vous l’avez fait pour nous et pour la ville. Il n’y a pas moyen qu’un tel père ne soit pas cool pour moi ! » (Rorono)

Ma poitrine devenait plus chaude. Pour qu’elle ait tant de sympathie pour moi.

« Et encore ! Et encore, la raison pour laquelle Père devrait sourire même après avoir été méprisé par ces déchets, la raison pour laquelle vous deviez supporter ces humiliations, la raison est que nous sommes faibles, et qu’il fallait gagner du temps. Pour vous avoir fait faire cela, je ne peux me pardonner ! » (Rorono)

De la colère et de la frustration étaient visibles dans son regard. Elle était en colère pour mon bien plus que moi-même.

« Je n’accepterai jamais une telle chose. À cette fin, nous avons besoin d’une plus grande force de combat. Une force de combat accablante que peu importe la personne, nous pourrons négocier d’un point de vue solide. Et ainsi, je construirai des golems encore plus fort. Pas seulement un unique individu, mais des dizaines, des centaines ! Je vais absolument réussir à faire cela ! » (Rorono)

Je lui étais vraiment reconnaissant du fond de mon cœur. À tel point que de simples mots ne pouvaient l’exprimer, alors je m’étais levé et l’avais enlacée.

« Tu me rends tellement heureux. Toi qui penses à mon bien au point d’en perdre le sommeil pendant de nombreux jours et avoir recherché sans relâche. » (Procell)

« Père, » (Rorono)

« Je ne vais pas te dire de ne pas trop travailler, mais rappelle-toi que si quelque chose devait t’arriver, mon cœur serait brisé. Tu es ma fille bien-aimée, Rorono. Je t’aime. » (Procell)

« Mhm. Je ne laisserai rien m’arriver en construisant le golem le plus puissant possible, Père. » (Rorono)

J’avais souri et mis fin à notre étreinte bien que Rorono soit peu disposée à le faire.

« Je vais y aller maintenant, je t’ai dérangé assez longtemps. » (Procell)

« Compris. À plus tard, Père. » (Rorono)

« Oui, à la prochaine. » (Procell)

Juste au moment où j’avais dit cela, une notification était arrivée sur l’un des PC.

« Les tests d’appariement avaient commencé après la réalisation des mesures. Je vais voir. » (Rorono)

Elle l’avait ainsi dit et avait regardé l’écran du PC.

Après un court moment, son visage s’était illuminé d’un large sourire.

« Père, j’ai trouvé les noyaux ayant les plus hautes affinités. Le golem fonctionnera sûrement avec ces noyaux. Juste un peu plus et je pourrais vous montrer des résultats dès demain ! » (Rorono)

« C’est génial. Fais de ton mieux sur les dernières étapes restantes. » (Procell)

« Oui, bien sûr… aussi, Père, si tout va bien, félicitez-moi beaucoup… et enlacez-moi comme tout à l’heure. » (Rorono)

« Cela va sans dire. » (Procell)

« Mhm ! » (Rorono)

Après cela, j’avais quitté son atelier.

Alors que la brise de la nuit m’avait frappé, j’avais réfléchi à certaines choses.

« J’ai échoué à considérer les sentiments de Rorono et des autres. » (Procell)

J’avais oublié à quel point mes actions pouvaient affecter ceux qui m’entouraient.

Je m’étais résolu à faire mieux la prochaine fois. C’était une chose que je devais faire pour devenir un bon Seigneur-Démon et un bon Père.

Si le nouveau golem de Rorono pouvait être prêt pour la prochaine guerre, nos chances de victoire seraient bien meilleures. Je me sentais coupable de l’avoir laissé trop travailler, mais je ne pouvais pas vraiment réfléchir à d’autre moyen d’augmenter notre force de combat.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace