Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 4 Chapitre 81 – Le dernier des quatre grands éléments


« Le dernier avertissement, hein ? » (Procell)

Pendant que je prenais mon petit-déjeuner, je lisais la lettre envoyée tôt ce matin par le seigneur de la ville voisine. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire ironiquement en voyant son contenu.

« Père, qu’est-ce qui ne va pas ? » (Kuina)

Kuina la renarde céleste avait incliné sa tête en me posant cette question. Il y avait de la mayonnaise au coin de sa bouche et elle était si mignonne.

Aura avait pris goût à la mayonnaise maison. J’en avais préparé à l’époque afin de tuer le temps et c’était devenu quelque chose d’impossible à ne pas avoir à table.

Je ne savais même pas pourquoi j’avais fait de la mayonnaise, mais j’avais l’impression que le monde lui-même m’obligeait à le faire.

« Avant ça, Kuina, tu as de la mayonnaise au coin de la bouche. » (Procell)

« Père, essuie-la. » (Kuina)

Elle se leva alors délibérément et se dirigea vers moi tout en secouant gaiement sa queue.

Même si ç’aurait été plus rapide si elle l’avait fait elle-même, pensai-je en souriant un peu.

« Voilà. » (Procell)

« Merci, Père. » (Kuina)

Après avoir essuyé la mayonnaise avec ma main et je l’avais léchée et Kuina avait souri en voyant ça.

« Hmm. » (Rorono)

En entendant ça, j’avais tourné mon regard vers l’avant, j’avais aperçu Rorono. J’avais immédiatement remarqué l’épaisse trace de mayonnaise se trouvant sur sa bouche et son regard fixé sur moi.

Ouais, je sais ce qu’elle prépare, pensai-je.

À vrai dire, l’enfant la plus gâtée n’était pas Kuina, mais Rorono.

Ajoutez à cela qu’elle était trop timide pour le dire et c’était juste trop mignon.

Néanmoins, je devrais le faire, pensai-je, alors que j’avais décidé d’essuyer la mayonnaise. Mais avant que je puisse le faire…

« Rorono-chan, ce sont de mauvaises manières. » (Aura)

Aura, la blonde et élégante elfe avait étreint Rorono par-derrière et avait ensuite essuyé la mayonnaise avec un morceau de tissu.

À la suite de ça, Rorono avait fait un visage compliqué. Quand j’avais regardé l’expression du visage d’Aura, j’étais sûr que c’était ce qu’elle souhaitait faire. Elle faisait parfois ce genre de choses espiègles pour profiter des différentes expressions de Rorono.

« Rorono, il en reste encore. » (Procell)

« Mhm, merci, Maître. » (Rorono)

J’avais essuyé la mayonnaise qu’Aura avait laissée là. Je croyais qu’elle faisait exprès pour voir à la fois les visages déçus et ravis de Rorono et ainsi avoir deux fois plus de plaisir.

Quant à Rorono, ses joues rougirent légèrement alors qu’elle faisait un petit signe satisfait de tête.

Avec cette atmosphère insouciante, nous avons continué notre petit-déjeuner. Les Seigneurs-Démons et les démons n’avaient besoin que du mana dans l’air et des émotions humaines pour vivre. Nous ne mangions de la nourriture que pour le confort.

D’une certaine manière, ne pas être troublé par les provisions était un avantage.

« Revenons à notre sujet précédent. Si vous vous souvenez bien, il y a quelque temps auparavant, des soldats sont venus à Avalon. Selon la lettre, pour s’assurer que nous nous soumettions rapidement, leur chef envoie un autre groupe de soldats. Si nous donnons l’impression de vouloir encore gagner du temps, ces soldats utiliseront la force. » (Procell)

Le pain d’aujourd’hui était délicieux et le fromage dessus l’était tout autant. De plus, les morceaux de tomates qui, jusqu’à tout récemment, ne pouvait pas être obtenu frais ici à Avalon se mélangeaient très bien avec le fromage.

Après l’introduction du transport aérien, de meilleurs produits et de bons marchés commençaient à apparaître.

Avant cela, nous étions déjà populaires auprès des aventuriers, mais maintenant, même des non-aventuriers avaient commencé à affluer dans notre ville pour acheter et consommer des biens rares à bas prix.

Comme le nombre de personnes augmentait, le nombre de DP augmentait lui aussi. Et comme la qualité de vie augmentait, la qualité des émotions augmentait.

Moi, en tant que Seigneur-Démon qui se nourrissait d’émotion humaine me sentait plein d’énergie.

« Est-ce que ces humains veulent défier Père et mourir ? Ou plutôt être tué par Kuina ? » (Kuina)

« Ils seront bientôt à court de patience. Un peu plus et nous pourrons leur faire comprendre leur place. » (Rorono)

« Maintenant, Kuina-chan, Rorono-chan, la négligence est le plus grand des ennemis. Leur folie a permis de mettre en place diverses choses et certaines personnes essaieront de nous faire descendre si nous ne faisons pas attention. » (Aura)

Aura réprimanda Kuina et Rorono.

J’avais un peu souri alors que je voyais ça. Comme toujours, mes démons considéraient les humains comme des êtres inférieurs, allant même jusqu’à se moquer d’eux. Bien qu’étant donné qu’elles étaient des démons avec une force écrasante de Rang S, cela ne pouvait ne pas aider, pensai-je.

En réalité, Avalon était souvent visitée par de nombreux aventuriers de première classe qui étaient à peine aussi puissants qu’un démon de rang B. donc, nous avions une idée de la puissance que les humains pouvaient être. Et si nous parlions de ces trois filles, il ne leur faudrait même pas trois secondes pour en tuer un.

Compte tenu de ce fait, leur point de vue était compréhensible.

« C’est comme Aura a dit. Oui, les humains sont vraiment faibles, mais ils sont nombreux et ont divers outils à leurs dispositions. Et en plus, ils ont la sagesse. Ce qui compense leur manque de puissance. En outre, ils ont aussi des héros qui semblent être hors normes. Alors, ne baissez pas votre garde, d’accord ? » (Procell)

Même s’ils étaient appelés des héros, ils étaient en moyenne aussi puissante qu’un démon de Rang-A. Et pourtant, il ne serait pas si étrange qu’il y en ait plusieurs qui soient beaucoup plus fort qu’un démon de Rang-A, donc nous ne pouvions baisser notre garde.

« Entendu ! » (Kuina)

« Si vous le dites. » (Rorono)

Les deux filles avaient dit ça en hochant la tête.

« En outre, alors que les humains sont stupides et faibles, ils ne sont pas des déchets. Ce délicieux formage, ces tomates, l’alcool, les chansons, les danses, les histoires, toutes ces choses sont développés par l’humanité. Des choses que nous, les Seigneurs-Démons et les démons, n’avons même pas l’idée de faire. Pensez aux humains comme des créations douces qui nous divertissent. Avalon n’est pas juste une ferme où nous pouvons récolter des émotions humaines, c’est une ville où en échange de leur donnée du travail, la sécurité et de la tranquillité d’esprit, ils nous fournissent avec de la culture et du divertissement. Dans un sens, ils nous sont égaux. Donc, il ne faut pas trop les regarder de haut, compris ? » (Procell)

Kuina et Rorono avaient baissé les yeux sur le petit-déjeuner se trouvant devant elles et hochèrent la tête. J’étais heureux de leur faire réaliser que bien que les humains soient faibles, ils étaient également utiles.

« Maître, qu’envisagez-vous de faire à propos de cette lettre de la ville voisine ? » (Aura)

« Bien sûr, Aura, je vais refuser leur demande. Bien que je veuille quand même encore négocier avec eux une dernière fois pour leur proposer mes conditions. Néanmoins, cela finira probablement par une guerre. » (Procell)

« Père, Kuina fera de son mieux ! » (Kuina)

« Pour le crime d’avoir humilié le Maître, je les ferais payer de leur vie. » (Rorono)

Quand les soldats étaient venus auparavant, j’avais moi-même agi afin de gagner du temps. Je dirais que cela en avait valu la peine, puisque ma force de combat avait augmenté depuis cet instant.

Les Dragons des Ténèbres avaient suffisamment augmenté leur compétence pour obtenir l’approbation de Wight. Il y avait aussi un grand nombre de bombes au napalm créé à partir des matériaux produits par ma capacité Création, et…

« Comment avance le développement des Chevaliers d’Avalon ? » demandai-je.

« Il m’est toujours impossible d’utiliser n’importe quel noyau pour faire la paire, mais les restrictions sont moins sévères. De tous les cœurs de golems créent jusqu’à maintenant, douze paires ont été compatibles. Alors, actuellement, il y a seize Chevaliers d’Avalon fonctionnels. J’estime que dans le futur, sept Chevaliers d’Avalon pourront être produits chaque mois. »

Oui, le dernier succès sera la production en masse.

Ma première estimation de produire quinze Chevaliers d’Avalon en un mois s’était avéré impossible, néanmoins, avoir sept unités de rang A par mois est phénoménal.

Pour les autres Seigneurs-Démons, un démon de rang A peut même être vu comme un atout. Après tout, les chances d’obtenir un démon de rang A avec deux médailles de rang A étaient inférieures à 70 %. En outre, le nombre de Seigneur-Démon ayant une médaille de rang A était d’environ 10 %. Cela signifiait que l’utilisation de deux médailles de rang A en synthèse et donc potentiellement d’avoir un démon de rang A était rare. Et la plupart des Seigneurs-Démons devraient attendre deux mois pour essayer d’en avoir un.

Même les anciens Seigneurs-Démons ne pouvaient présenter une centaine de démons de rang A dans toute sa durée de vie.

Et puis, il y avait moi qui avais réussi à en créer sept en un mois. On pouvait clairement voir cela comme une sorte de tricherie.

« Rorono, merci pour tes efforts, je peux maintenant être ferme dans les négociations. Tu as vraiment travaillé dur, je t’en remercie. » (Procell)

« Mhm. C’est parce que j’ai promis de faire de mon mieux. Le Maître n’aura plus jamais à abaisser à nouveau la tête devant un être humain. Je veux absolument confirmer cela avec cette promesse. » (Rorono)

Les Chevaliers d’Avalon allaient être notre force principale dans la lutte à venir et avec seize exemplaires de prêt, cela devrait être plus que suffisant.

J’avais ensuite fermement enlacé Rorono. Quant à elle, elle avait souri triomphalement et m’avait également enlacé.

« Uuuu, Rorono-chan est tellement sournoise. Kuina est jalouse, mais Rorono-chan a fait quelque chose d’étonnant, donc je ne peux pas vraiment me plaindre. » (Kuina)

« Maintenant, Kuina-chan, faisons ce que nous pouvons faire, si c’est quelque chose de génial, Maître nous louera sûrement. » (Aura)

« Je sais. Mon quelque chose de génial est en préparation. Père sera sûrement heureux quand il la verra. » (Kuina)

Kuina avait dit cela comme si elle manigançait quelque chose. J’avais eu un mauvais pressentiment, mais elle ne ferait pas quelque chose qui me placerait dans une situation délicate alors j’avais décidé de la laisser faire.

Après quelques instants, j’avais arrêté d’enlacer Rorono. Elle m’avait regardé comme si elle hésitait à le faire aussi, mais en fin de compte, elle se sépara aussi de moi.

« Maître, pour l’instant, je vais faire une pause dans la recherche sur la production de masse. Poursuivre pourrait permettre d’obtenir des résultats permettant d’améliorer la synchronisation des noyaux, mais il faudra beaucoup de temps. Donc, au lieu de faire ça, il est plus intéressant de se concentrer sur le développement de nos armes, mais aussi les équipements optionnels des Chevaliers d’Avalon. » (Rorono)

Ce qu’elle disait était logique. C’était un peu comme il était plus simple d’augmenter ses résultats de 50 à 80, et qu’il était plus difficile de monter ces mêmes résultats de 80 à 100.

Il était préférable de choisir le projet qui apporterait de plus gros résultats rapidement pour autant d’efforts.

« D’accord, je te laisse faire cela, Rorono. J’attends beaucoup de ton travail. Il jouera un rôle important dans mes plans. Et aussi, pour cette raison et tes réussites, tu seras récompensé. Demande-moi ce que tu désires, et si je peux te l’accorder, je le ferais. » (Procell)

« N’importe quoi, Père ? » (Rorono)

Je ne savais pas si c’était parce qu’elle était excitée, mais elle s’était référée à moi en tant que Père.

« Oui ! N’importe quoi. » (Procell)

« N’importe quoi... » (Rorono)

Elle se mit à rougir. Je m’attendais presque à voir de la fumée provenant de son visage.

À quoi peut-elle être en train de penser ?

« Tu n’es pas obligée de le dire maintenant. » (Procell)

« Mhm, je vais y réfléchir. » (Rorono)

Elle hocha la tête à plusieurs reprises puis se rassit afin de boire du thé. À ce moment, Aura a répliqué.

« Rorono-chan, c’est ta chance ! Bonne chance, voici un petit quelque chose de ma part. » (Aura)

Aura avait remis, pour une raison inconnue, à Rorono une bouteille contenant un liquide rose très visqueux. Quand Rorono l’avait vu, même ses oreilles étaient devenues rouge vif.

« Je n’en ai pas besoin ! » (Rorono)

Elle avait dit cela avant de rendre le flacon à Aura. Quand Aura avait vu ça, elle avait eu l’air déçue, je lui avais chuchoté.

« Aura ! Qu’est-ce qu’il y a dedans ? » (Procell)

« Un aphrodisiaque. » (Aura)

Sans aucune hésitation, elle avait répondu ça. Réponse à laquelle j’en avais perdu mes mots.

« … Comment as-tu pu finir avec une telle chose ? » (Procell)

« Je l’ai eu comme butin de guerre lors de la bataille contre le Seigneur-Démon du Mal. Je l’ai analysé, et j’ai commencé à le produire à partir de matériaux comme des herbes, des champignons afin de le produire en masse. Il est vendu à Avalon et est même très populaire. » (Aura)

« Non, ce que je me demande, c’est pourquoi tu as quelque chose comme ça ? Pourquoi quel usage ? » (Procell)

« Pour avoir de l’argent de poche et pour aider les filles en manque de courage ! En vérité, la Naine pour... mgmmgm. » (Aura)

À mi-discours, Rorono l’avait interrompue en couvrant la bouche d’Aura.

« Ne parle pas de cela. » (Rorono)

Rorono avait fait cesser Aura, mais je savais déjà de quoi elle parlait.

Donc, la Naine-forgeronne avait utilisé cela avec Wight.

Qu’il soit efficace sur lui était incroyable vu qu’il aurait dû être immunisé face aux poisons. Mais là encore, peut-être que ce mélange n’était pas considéré comme du poison, mais plutôt un médicament. Dans le cas contraire, si c’était vu comme un poison, son corps l’aurait purgé.

Donc, si cela avait fonctionné même sur lui, il devrait fonctionner sur presque tous les démons et bien entendu, sur les Seigneurs-Démons. C’était une chose effrayante.

« Eh bien ! Quoi qu’il en soit, il ne causera aucune dépendance. Si une telle chose se produit ici à Avalon, je vais te punir Aura. » (Procell)

« J’ai déjà pris les précautions nécessaires, alors soyez rassuré ! Les produits vendus sont extrêmement dilués et il serait peu probable de provoquer une dépendance. » (Aura)

« D’accord. Mais Aura, Rorono est encore une enfant, elle n’est pas encore prête pour de telles choses. » (Procell)

Aura avait baissé la tête et avait présenté ses excuses tandis que Rorono faisait un visage compliqué.

« Pour le moment, donne-moi quelques flacons de non dilués. Ils pourraient être utiles dans la lutte à venir. » (Procell)

« Je le ferai ! Une dose non diluée suffirait presque pour rendre un humain incapable de faire quoi que ce soit. » (Aura)

« Oui, c’est ce que je veux. » (Procell)

J’avais obtenu une arme ayant une forme imprévue. Une utilisation pour celle-ci pourrait se présenter.

« Maintenant, nous allons parler de quelque chose qui se passera après le petit-déjeuner. J’obtiendrai une nouvelle médaille Création, et avec cela, j’ai l’intention de faire un nouveau démon. Si vous êtes intéressé, vous pouvez venir. » (Procell)

« Youpis ! Une nouvelle petite sœur ! » (Kuina)

« Hum ! Je vais être comme une grande sœur pour ce démon. » (Rorono)

« Je serai heureuse de regarder. J’ai été la plus jeune tout ce temps donc je voudrais faire l’expérience d’être plus âgée. » (Aura)

Même si je savais que c’était un peu futile, j’avais quand même décidé de protester un peu.

« Nous ne savons pas encore avec certitude que ce sera une fille. Ce sera peut-être un homme, qui sait. » (Procell)

Face à cela, les filles échangèrent un regard puis se blottirent. Au bout d’un moment, Kuina, leur représentante, avait pris la parole.

« Ça n’arrivera pas ! Le démon fait avec la médaille Création de Père sera assurément une mignonne petite file ! » (Kuina)

« Ce n’est pas vrai. Qu’en est-il de quand j’ai utilisé la Renaissance sur Wight et l’ai transformé en dragon ?! C’est un homme, n’est-ce pas ? » (Procell)

Après cela, alors que je me sentais un peu découragé, nous avions fini le petit-déjeuner et ensuite nous nous étions furtivement dirigés vers la zone minière.

*

Dans la zone minière, comme toujours, les golems étaient occupés à récupérer les minerais.

Grâce à l’augmentation du nombre de nains créant un golem par jour, le nombre de golems avait considérablement augmenté. Contrairement à Rorono, elles ne pouvaient créer que des golems de rang C ce qui était plus que suffisant pour cette tâche.

« Maintenant, tout le monde, laissez-moi vous expliquer quel nouveau démon je vais créer. » (Procell)

Les filles me regardaient avec des yeux pleins d’espoir.

« Grâce à tout le monde, le potentiel de guerre a beaucoup augmenté. Cependant, Avalon manque toujours de démons-espions et de démons pour le contre-espionnage. En d’autres termes, nous sommes faibles dans ce domaine. Et donc, je vais faire des démons qui vont remédier à cela. » (Procell)

Je savais qu’après avoir fait un démon de collecte de renseignement de Rang S, j’aurais la possibilité d’acheter des démons de deux rangs inférieurs, donc de Rang-B. Donc, pour pouvoir les acheter au plus vite, je n’avais pas utilisé de DP depuis la création des Dragons des Ténèbres.

« Kuina n’est pas bonne dans ce domaine. » (Kuina)

« Je pourrai sentir la présence d’un ennemi, et ce qu’ils disent, mais c’est tout » (Aura)

Kuina et Aura qui étaient toutes deux très douées pour la recherche d’ennemis étaient d’accord avec ce que j’avais dit.

Après tout, le mieux qu’elles peuvent faire était d’être prête en cas d’attaque-surprise.

« Le démon pouvant collecter des informations doit être intelligent et capable de comprendre la parole. Donc, pour cela, je vais utiliser la même médaille que pour vous toutes, la médaille Humain. La deuxième sera Eau. L’eau est quelque chose qui peut être trouvé à peu près partout. Ce que je veux, c’est un démon capable de se cacher dans l’eau et dans une autre dimension. » (Procell)

J’avais demandé des détails à Kohaku par rapport aux démons ayant des capacités de manipulation de dimensions. Dans son histoire, il semblait y avoir une restriction pour ces démons afin d’entrer dans une autre dimension. La restriction était que seulement certaines choses pourraient être utilisées et ces choses doivent être liées à des concepts venant d’un autre monde.

Par exemple, l’un des démons du Pacte démoniaque de March utilise les ombres et ne peut entrer dans l’autre dimension qu’en traversant une ombre.

Quant à moi, je voulais faire en sorte que le nouveau démon utilise l’eau étant donné que c’était une idée populaire que ce qui se trouvait au-delà de la surface de l’eau était un tout autre monde.

En plus, il était grandement utile que le nouveau démon puisse ouvrir une entrée vers une autre dimension à n’importe quel moment, et depuis n’importe où.

De plus, il semblerait que l’autre monde que ces démons traversent soit un seul et unique monde. En démon étant entré dans une ombre et un démon étant entré dans l’eau se trouverait dans la même dimension. Ainsi, le moyen le plus rapide d’arrêter un démon manipulant les dimensions serait de le poursuivre et de le défier dans cette dimension.

Pour toutes ces raisons, je pensais que faire que mon nouveau démon — et de ses subordonnés de rang B que j’allais immédiatement acheter — ait un avantage, même faible, soit une bonne chose. Je crois que l’eau, l’un des quatre grands éléments, soit vraiment un choix optimal.

« Alors, Humain et Eau. Après cela, j’ajouterai ma médaille Création. Celui que j’allais choisir serait… le Son. Les chansons sont le symbole du mystique. De plus, avec elle, il pourra transmettre les informations recueillies. » (Procell)

Si le démon devait changer de dimension, l’Eau ne suffirait pas.

Étonnamment, les médailles Son et Eau avaient une bonne compatibilité. Après tout, pour transmettre le son, il fallait passer par un milieu comme l’air ou l’eau et j’avais décidé que l’eau serait ce milieu.

Avec le contrôle du son et de l’eau, même si l’émetteur et le récepteur étaient séparés, tant qu’il y avait de l’eau entre les deux, l’information serait recueillie et transmise. Mon plan était de créer un réseau d’informations composé des nouveaux démons que j’étais sur le point de créer. Avec ce démon de Rang S pour diriger ceux de rang B, ils seraient envoyés partout afin de recueillir des informations reçues à Avalon de manière fiable.

« Maintenant, commençons. [Libération]. » (Procell)

En prononçant ces mots, j’avais ressenti une sensation de chaleur dans ma paume. À l’instant suivant, ma médaille Création était apparue. J’avais ensuite sorti la médaille Eau.

Et ensuite…

« [Grimoire]. » (Procell)

J’avais invoqué mon livre de Seigneur-Démon et avais acheté une médaille d’imitation de l’Humain.

Après cela, les trois médailles étaient dans mes mains.

« [Synthèse]. » (Procell)

Des particules de lumière s’écoulèrent alors vigoureusement de ma main.

J’avais alors choisi de changer Création en Son. La lumière devint plus intense et prit bientôt la forme du démon.

À l’origine, tout était aléatoire à partir de ce moment. Cependant, grâce à ma médaille Création, je pouvais choisir ce que je voulais parmi la myriade de possibilités.

Les possibilités pour le nouveau démon allaient et venaient.

Après un moment, j’avais tendu la main et avais saisi la possibilité que je voulais.

« Maintenant, viens, mon nouveau démon. » (Procell)

La tempête de lumière avait cessé et le nouveau démon était apparu.

Il s’agissait d’un démon à l’apparence humaine. C’était une belle fille qui avait un charme de garçon. Selon mes calculs, elle était un peu plus grande que Kuina.

Elle avait les cheveux jusqu’aux épaules de la couleur de la mer. La même couleur était également dans son regard. Ses oreilles étaient légèrement pointues. Une robe bleu clair couvrait tout son corps.

Le nom de ce démon était…

« Je suis une Diva R’lyeh [i], chanteuse des mers profondes et fille du sanctuaire du Dieu Maléfique. » (Diva R’lyeh)

Une voix si claire et envoûtante. Juste sa voix suffisait à m’enivrer.

« Heureux de te rencontrer. Je suis ton créateur. Je suis le Seigneur-Démon de la Création, Procell. » (Procell)

« Alors, vous êtes mon patron, hein. Ravie de vous rencontrer. » (Diva R’lyeh)

Elle sourit et tendit doucement sa main.

Je lui avais alors serré la main, et avais également souri.

Notes
  • i R’lyeh fait référence à une ville de « L’appelle de Chtulhu »
***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace