Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 89 – La décision de Procell


~Point de vue de ???~

« C’est surprenant. Vraiment surprenant. » (Seigneur-Démon)

Lui, l’un des grands anciens Seigneurs-Démons avait dit cela de manière agréable après avoir entendu le rapport de son démon.

Il était le type de Seigneur-Démon qui utilisait sans vergogne les êtres humains.

En utilisant une certaine religion, il avait amassé et s’était nourri des émotions humaines.

Son donjon était le plus petit pays du monde. Il était également le temple principal de la foi de Rigdold qui était la religion la plus pratiquée au monde.

Plusieurs croyants zélés visitaient et se rassemblaient tous les jours dans son donjon croyant que c’était un lieu sacré. Les émotions de ces croyants étaient d’une haute qualité. En outre, en menant des guerres à grande échelle déguisée en guerres saintes, il pouvait rassembler encore plus d’humains.

« Pourquoi êtes-vous si heureux ? La guerre avec Création est un échec total. Le plan était d’utiliser des humains pour étouffer dans l’œuf ce problème, mais avec cette défaite, cela n’a-t-il pas seulement rendu Création plus fort ? »

Un soldat humain qui avait participé à la guerre avec le Seigneur-Démon Création avait ainsi protesté face au Seigneur-Démon qui était son maître.

« Hmm ! Je ne pense pas avoir dit quoi que ce soit au sujet d’étouffer un problème dans l’œuf. Ce que j’ai dit était de déterminer la puissance de Création. » (Seigneur-Démon)

Le Seigneur-Démon avait alors bu au verre qu’il tenait.

Ce qu’il buvait était un alcool de première classe. Puisque les offrandes lui étaient faites en tant que le Dieu de cette religion, tout ce qu’il obtenait ainsi était exclusivement de la plus haute qualité.

« Maître, à quoi pensez-vous ? »

« Je vais te répondre, mais avant ça, que dirais-tu de retirer cette peau ? N’est-ce pas gênant ? » (Seigneur-Démon)

En entendant ces mots, le soldat ouvrit la bouche. Après cela, une ombre noire était alors sortie du corps. Comme on pouvait s’y attendre d’un être ayant la forme d’une ombre noire, il n’y avait presque aucun trait distinctif.

Pendant ce temps, tout ce qu’il restait du soldat était sa peau.

Le démon était un Doppel dévoreur.

Il avait la capacité d’entrer dans les corps humains, mais également dans leurs âmes. Ces démons étaient capables de tromper les capacités de détection aussi puissantes soit-elle et cela quel que soit les démons en face d’eux.

En tant que membres vitaux de l’unité de surveillance de cet ancien Seigneur-Démon, de nombreux Doppels dévoreurs avaient participé à la guerre.

À l’origine, ils se cachaient dans Avalon, mais depuis la création de R’lyeh, un démon qui pouvait lire les émotions et qui possédait un esprit trop vif, les Doppels dévoreurs avaient eu peur de se cacher plus longtemps à Avalon et donc, ils avaient décidé de se retirer.

« Est-ce que c’est correct ainsi ? »

« Oui. Alors, pour te répondre, ce que je voulais dès le départ était de le tester. S’il était écrasé avec cette force, il ne valait pas la peine d’être tué. S’il survivait malgré tout, je voulais qu’il devienne assez fort pour se joindre à nous. Eh ainsi, je lui ai imposé les conditions nécessaires pour qu’il se réveille en tant que Seigneur-Démon. Bref, peu importe le déroulement, c’est un succès. Nous avons vu la main (son jeu) de Création, n’est-ce pas ? » (Seigneur-Démon)

Sous certaines conditions, les Seigneurs-démon pouvaient s’éveiller.

Les Seigneurs-Démons qui connaissaient ces conditions pouvaient être comptés sur les doigts d’une main. C’était un secret absolu non enseigné même à son propre enfant.

« Maître, pourquoi faire cela ? »

« C’est parce qu’il me ressemble beaucoup, non ? Il a eu l’idée de faire une ville avec son donjon. Nous avons été tous deux capables de nous éveiller sans être consumés par les ténèbres qu’elle apporte. Je ne connais pas d’autre Seigneur-Démon comme ça en dehors de nous deux. » (Seigneur-Démon)

Le Doppel dévoreur fut surpris de voir son maître rire si joyeusement. Il s’agissait d’un spectacle qu’il n’avait pas vu depuis plus de cent ans.

« Maintenant, allons-nous passer au test final afin d’évaluer non pas sa puissance, mais son rang de Seigneur-Démon ? Savoir s’il est complètement devenu froid ou non. S’il est devenu vaniteux par son nouveau pouvoir et fait quelque chose d’inconvenant, alors cela montrera que nous n’avons pas besoin de lui. » (Seigneur-Démon)

« Attendez, vous suggérez de faire cela ? »

Le Doppel dévoreur haletait.

Il anticipait et était anxieux face au comportement de son maître.

« Je me suis préparé depuis plusieurs décennies, il est maintenant temps d’agir. Presque. Comme cela m’a ennuyé que les autres me méprisent et pourtant, ils félicitaient les trois Seigneurs-Démons qui leur semblaient plus forts. Bête, Temps et Dragon. Bientôt, votre génération et les problèmes que vous avez causés vont disparaître. Je vais commencer par le plus faible d’entre vous trois. Maintenant, sera-t-il un bon Seigneur-Démon et sera-t-il capable de se défaire de son parent, ou sera-t-il un imbécile qui ne connaîtra jamais sa place et fera-t-il la guerre à un vieux Seigneur-Démon avant d’être écrasé ? Que fera-t-il ? » (Seigneur-Démon)

Derrière lui apparurent ses démons les plus puissants et les héros produits en série avec succès.

Il avait été dit que les Seigneurs-Démons au sommet étaient de Bête, Temps et Dragon, mais pour le Doppel dévoreur, il ne pouvait pas penser que son maître était loin derrière ces trois-là.

*

~Retour au point de vue de Procell~

J’avais atteint l’usine de pain se trouvant dans le sous-sol de la ville. J’y étais allé afin de rencontrer Wight au sujet de la tâche que je lui avais confiée.

Là, comme toujours, les squelettes travaillaient en continu pour faire du pain. À mesure que la population d’Avalon augmentait, leur charge de travail augmentait également.

« Oh, c’est vous, mon Seigneur. Merci de nous gratifier de votre présence. » (Wight)

Au moment où il m’avait vu, Wight s’était joyeusement précipitée dans ma direction. Quand il était arrivé proche de moi, il s’inclina gracieusement.

« Il s’agit de la tâche que je vous ai confiée. » (Procell)

« Cela concerne-t-il les cadavres des êtres humains ? » (Wight)

« Exactement cela. As-tu vérifié ceux qui peuvent faire partie de notre force de combat ? » (Procell)

Dans la guerre récente, la ville voisine avait des soldats de rang Héros qui s’étaient battus pour eux. En comparaison des démons, ils seraient des démons de rang A.

Nous avions tué ces héros et avions obtenu leurs cadavres. Après ça, j’avais ordonné à Wight de les ressusciter.

« Alors, pour vous le signaler. Parmi les cadavres des héros que nous avons récupérés, j’ai réussi à utiliser la Résurrection Améliorée sur 16 corps. En plus d’être aussi fort que des démons de rang A de puissance moyenne, ils possédaient également une abondance de capacités spéciales. Ils seront donc assez fiables. De plus, même s’ils sont d’un faible rang A, avec mon pouvoir renforçant les morts-vivants, ils seront capables d’avoir la force de démon de rang A supérieur à la moyenne. » (Wight)

« Ohh, c’est bon à entendre. » (Procell)

J’avais été ravi par le rapport de Wight.

Wight avait une capacité appelée Résurrection améliorée. Il ne pouvait être utilisé qu’une fois par cible, mais en échange de son utilisation limitée, les cibles réanimées seraient plus fortes que de leur vivant.

Les aventuriers de classe Héros ainsi renforcés qui devenait ses subordonnés étaient une grande addition à notre potentiel de guerre.

« Cependant, je suis désolé de rapporter que quatorze aventuriers de classe Héros ont été trop grandement endommagés pour être réanimés. » (Wight)

« Il n’y a pas de problème. J’ai demandé à Aura de donner la priorité à leur annihilation. » (Procell)

Peu importe combien cela avait été facile pour nous, les ennemis avaient toujours des soldats de classes Héros parmi eux. Je lui avais donc donné l’ordre de seulement tuer les ennemis jusqu’à ce que nous puissions obtenir l’avantage définitif.

« Et en ce qui concerne les cadavres des non-héros ? » (Procell)

Dans cette guerre, nous avions fait face à plus de trois mille soldats et nous avions tué la majorité de ce nombre.

Je m’attendais à ce qu’il y ait une montagne de cadavres où du moins quelques-uns qui avaient seulement subi quelques dommages légers.

« J’ai été capable d’en ressusciter que quatre puisque ma Résurrection améliorée est désormais limitée à vingt cibles par jour. Les plus faibles ont été identifiés par R’lyeh et après ça, je les ai envoyés dans un entrepôt où ils pourraient être gelés à des fins de préservation. Je m’attends à finir la tâche petit à petit en le faisant tous les jours. » (Wight)

« C’est prometteur. Parmi ces cadavres, il y a des soldats qui peuvent être transformés en démons de rang B et C. Avec toutes tes capacités de renforcement de statut, ils seront un bon coup de pouces à notre potentiel de guerre. Alors, persévère. » (Procell)

« Comme vous le souhaitez. » (Wight)

Wight l’avait dit en s’inclinant une nouvelle fois.

« Et en ce qui concerne l’autre chose que je t’avais demandée ? » (Procell)

« Je l’ai fait, mais je ne comprends pas complètement la raison. Ces personnes sont étranges. Ceux sur lesquels j’ai utilisé ma résurrection améliorée conservent leurs expériences, leurs connaissances et leurs souvenirs, mais quant à leurs émotions et leurs personnalités, leur côté sombre est principalement ce qui reste. Quoi qu’il en soit, il y aura également des traces persistantes de soi. Cependant, concernant ces héros, je ne peux penser à eux que comme étant depuis le début des ardoises blanches. » (Wight)

« Ardoises blanches ? Même si ce sont des humains qui sont élevés jusqu’à être des soldats de classe Héros ? » (Procell)

« Oui. Comme mon Seigneur l’a ordonné, j’ai essayé d’extraire des informations, mais jusqu’ici, tout ce que j’ai découvert était qu’ils ont vécu dans une pièce blanche. Et que chose qu’ils appellent “Papa” lançait régulièrement sur eux une sorte de magie inconnue. De plus, une sorte de médicament leur était donnée, et chaque fois qu’on leur donnait l’ordre, ils devaient détruire quelque chose. En dehors de cela, ils n’ont pas d’autres souvenirs, donc ce sont toutes les informations que j’ai réussi à obtenir. » (Wight)

J’avais alors relié les informations que Wight m’avait dit avec le rapport comme quoi ces héros étaient comme cultivés par le Seigneur de l’autre ville.

« Non, ça suffit. Cette seule information a déjà de la valeur. Continue l’extraction d’informations sur les autres soldats. » (Procell)

« Comme vous le souhaitez. » (Wight)

Wight fit alors un salut profond et respectueux.

Après cela, j’avais vérifié les capacités des unités mortes-vivantes de rang Héros.

Comme prévu, ils étaient superbes. Il y en avait qui possédaient des compétences d’épée au niveau maximum de maîtrise, certains étaient spécialistes de l’arc, et certain qui pouvaient utiliser toutes sortes de magie offensive et de magie de guérison.

Leur force était loin derrière celle de Kuina et des autres, mais la quantité de tactiques possible grâce à eux était vaste.

S’ils étaient utilisés avec stratégie, ils pourraient devenir la plus grande partie de ma force de combat.

*

Après avoir confirmé avec Wight le plus récent ajout à notre force de combat, j’étais retourné à la maison.

Le travail nécessaire pour l’administration de la ville était plus abondant que jamais. Et donc, j’avais décidé que j’allais engager un humain exceptionnel afin de m’aider avec ce travail. Mon souhait était que je sois bientôt libre de la plupart des tâches administratives de la ville.

Kuina et les autres étaient en attente dans leurs chambres, et c’était quelque chose d’inhabituel pour un après-midi.

Peut-être que c’était un effet de la célébration d’hier, mais la ville et la plupart de ses installations étaient dans un état de stupeur.

Pendant que je pensais cela, j’avais bu du thé noir. Mais à ce moment, j’avais senti une vague de Pouvoir Magique dans ma résidence.

Est-ce une magie de transfert ?

Il me semblait que quelqu’un utilisait le cercle de transfert dans ma maison à partir du donjon de March.

La personne qui avait utilisé le cercle s’était alors précipitée dans ma direction. Je l’avais déjà reconnu.

Son sang coulait sur le sol. Je n’avais pas vu la moindre blessure sur elle, et donc j’en avais déduit que ses blessures devaient être dans son dos.

Kuina et les autres avaient également senti la présence de son Pouvoir Magique.

« Succube, pourquoi es-tu venue ? Et surtout, pourquoi es-tu blessée ? » (Procell)

Oui, il s’agissait de la Succube qui était dans le donjon de March.

Cela avait plus de sens si le cercle de transfert qu’elle utilisait était situé dans le donjon de March. Il y avait des inconvénients à installer des cercles de transferts. L’un de ces inconvénients était que des démons autres que les miens pouvaient l’utiliser. Cependant, je n’avais pas besoin d’être sur mes gardes face aux démons de March.

Elle semblait être sur le point de tomber, alors j’étais allé à ses côtés afin de la soutenir.

« Seigneur Procell, le donjon de March est sous attaque de plusieurs Seigneurs-Démons. En plus que cela soit une attaque-surprise complète, elle est menée par de nombreux Seigneurs-Démons. Il s’agit là d’une situation vraiment désastreuse. Par ordre du Seigneur Marchosias, je suis venue dans votre donjon. » (Succube)

« Je comprends la situation. Je viens immédiatement la soutenir. Alors, sois à l’aise et repose-toi. Je ferai en sorte que tu sois soignée. » (Procell)

March était-elle dans ses derniers retranchements ? Comme je l’avais été auparavant, je n’aurais jamais pu faire quoi que ce soit, mais, dans la situation où je me trouvais actuellement, je pouvais lui apporter beaucoup d’aide.

« Non, ce n’est pas ça ! » (Succube)

Succube m’avait désespérément attrapé par le cou. Elle avait ensuite rapproché son visage du mien et s’était exprimée.

« Le seigneur Marchosias m’a envoyé pour vous dire de ne pas lui venir en aide, quoi qu’il arrive ! Vous êtes le Seigneur-Démon le plus talentueux qui existe et dans le futur, vous pourriez devenir le Seigneur-Démon le plus fort de tous les temps ! Mais actuellement, vous n’êtes qu’un chiot ! » (Succube)

« Je comprends cela, mais quand même, je peux être utile. » (Procell)

En entendant cela, Succube avait visiblement éclaté de colère.

« Vous ne comprenez rien ! Pensez à ce que cela signifie de venir en aide au Seigneur Marchosias ! La règle empêchant les anciens Seigneurs-Démons est basée sur la condition qu’un nouveau Seigneur-Démon n’attaque pas un ancien. Si vous l’aidez, les Seigneurs-Démons qui l’attaquent seront libres de vous écraser. Ils seront plus qu’heureux de pouvoir écraser un potentiel rival puissant. » (Succube)

Il me vint à l’esprit quelle était l’intention de March en m’envoyant Succube. Et la raison n’était pas parce qu’elle voulait mon aide.

Elle savait que si elle était attaquée et que j’apprenais son infériorité numérique, je viendrais l’aider, mais elle savait aussi que cela donnerait aux Seigneurs-Démons l’attaquant une excuse pour m’attaquer.

Et ainsi, cet avertissement m’était donné. Un avertissement au prix de l’envoi de Succube qui pourrait être utile lors des combats contre les autres Seigneurs-Démons.

Elle avait tellement fait pour m’aider moi qu’il l’avait énervé il y a quelques jours.

Je ne pouvais m’empêcher de serrer les poings.

La lumière du cercle de transfert avait ensuite disparu. Cela devait être une sorte de ruse de March afin d’empêcher ses ennemis de l’utiliser.

« Kuina, Rorono, Aura, je suis un imbécile. Un Seigneur-Démon stupide. Et je suis sur le point de faire quelque chose d’extraordinairement stupide. S’il vous plaît, pardonnez-moi. Je n’écouterai pas vos opinions. J’ai déjà pris ma décision : je vais aller aider March. » (Procell)

Je l’avais déclaré avec force.

C’était ma décision en tant que Seigneur-Démon.

« Youpis~ ! C’est notre Père ! » (Kuina)

« Mhm, Seigneur-Démon la Bête Marchosias est la mère du Maître. Nous ne pouvons la laisser mourir. » (Rorono)

« Vous autres, les anciens Seigneurs-Démons, nous pouvons les battre. » (Aura)

Comme attendu de mes démons du Pacte démoniaque. Tellement rassurant.

« Attendez, avez-vous l’intention de piétiner les vœux du Seigneur Marchosias ! » (Succube)

« Aucun enfant ne sait combien ses parents s’occupent de lui, c’est ce qu’ils disent. J’ai déjà quitté le nid, je suis libre de faire ce que je veux. De plus… » (Procell)

J’avais cherché afin de trouver la meilleure aide possible que je puisse lui apporter. Je savais déjà qu’en y allant seul, je ne pourrai pas beaucoup l’aider. Je savais que je devais parler à nos connaissances mutuelles.

Mon premier mouvement fut de demander à Stolas d’organiser une réunion avec le Seigneur-Démon Dragon qui était un ami proche de March. J’étais assez certain de sa coopération.

Après ça, il me fallait avoir une audience avec le Seigneur-Démon du Temps. Il était amoureux de March, j’étais sûr qu’il aiderait également.

« Succube, si je la laissais se battre seule, nous pourrions être séparés par la mort et je ne veux pas risque ça. Et même si nous nous séparons pour toujours, je souhaite la voir dans ses derniers instants. » (Procell)

Il était temps d’agir afin d’aider March. J’étais sûr que cet événement ne visait pas que March. Il devait y avoir une sorte de piège, j’en étais sûr et certain.

Même si, pour mon bien, j’avais décidé d’agir avec fierté. Mais peu importe le piège, nous y ferons face avec notre force.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace