Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 93 – Seigneur-Démon Dragon, Astaroth


Grâce au démon de Stolas qui nous avait transféré, nous étions facilement arrivés dans le donjon du Seigneur-Démon Dragon.

Le cercle de transfert auquel nous étions arrivés ne se trouvait pas dans le donjon de Dragon, mais dans un temple de pierre en ruine, un peu à l’écart du donjon lui-même.

« Stolas, tu n’as pas de cercle de transfert directement dans son donjon. » (Procell)

« N’est-ce pas la pratique courante ? Si, par exemple, un ennemi accède à un cercle de transfert qui mène directement à son donjon, cela le mettra en danger mortel, n’est-ce pas ? Donc, si je dois installer un cercle de transfert dans son donjon, cela devra être dans une pièce cachée bien gardée. » (Stolas)

Quand elle m’avait dit ça comme ça, j’étais d’accord. Après tout, peu importe, qui installait le cercle de transfert, tout démon pouvant utiliser le transfert pouvait l’utiliser.

Mais là encore, ce n’était pas un tel danger pour moi puisque mes cercles de transfert étaient situés dans la partie ville de mon donjon qui était visible et accessible à partir du monde réel. Cependant, je devais éviter les risques autant que possible.

Cela pourrait devenir un peu gênant, mais j’avais décidé qu’il était préférable de déplacer les cercles de transferts quelque part en dehors des murs d’Avalon.

« Comme je le pensais, les démons pouvant utiliser le transfert sont vraiment utiles, n’est-ce pas ? Quelles médailles as-tu combinées pour en créer un ? » (Procell)

Alors que nous nous dirigions vers le donjon du Seigneur-Démon Dragon, je lui avais posé la question qui me trottait dans la tête.

« Est-ce que tu t’attends à ce que je te dise cela gratuitement ? » (Stolas)

« En échange de cette information et de l’imitation de la médaille que tu as utilisée, je te fournirai deux médailles d’imitations de ton choix ? Les médailles que je peux faire sont Flamme, Eau, Terre, Personne, Planète, Son, Alchimie et Héros, es-tu intéressée ? » (Procell)

Je n’avais pas mentionné, Bête, Vent et Dragon qu’elle avait déjà, elle pouvait déjà dépenser des DP pour faire une imitation.

« C’est une offre charmante, mais malheureusement, la médaille d’origine que j’ai utilisée pour créer un démon avec Transfert était une médaille de rang B que j’ai obtenu en échangeant ma médaille Vent. Faire une médaille d’imitation fera chuter son rang à C. Les chances de faire un démon avec transfert sont basses. » (Stolas)

« C’est vraiment dommage. » (Procell)

Même combinée avec une médaille de rang A, une médaille d’imitation pourrait rarement produire un démon de rang B puisque la plupart de temps, le résultat serait un démon de rang C.

D’autre part, le transfert était une capacité si élevée que pour pouvoir l’utiliser, le démon devait au moins être de rang B.

Probablement, le plus gros problème était que même si j’utilisais ma médaille Création pour garantir que le démon ait la capacité de Transfert, le maximum resterait un démon de rang A.

Ceci, pour moi, était une terrible perte, quand j’utilisais ma médaille Création, je voulais que le démon soit de Rang S.

« Alors, Procell ? Si le marché tient toujours, ça ne me dérange pas de le faire. » (Stolas)

« Oui, c’est toujours bon pour moi. Quelles médailles veux-tu ? » (Procell)

Quand je lui avais dit ça, elle avait l’air légèrement inquiète.

J’avais accepté le marché parce qu’une idée m’était venue. Plutôt que d’utiliser la médaille d’imitation que j’allais recevoir, je ferais que Création se transforme en cette médaille. De cette façon, je pourrais obtenir un démon de Rang S.

Donner deux médailles d’imitations pour cette information n’était en aucun cas une perte pour moi.

« D’accord. Je vais prendre Planète et Son. Elles semblent avoir une bonne affinité avec mon Vent. » (Stolas)

« Très bien. Je vais les faire tout de suite. Grimoire. » (Procell)

J’avais sorti mon grimoire, avais payé les DP nécessaires, j’avais produit deux médailles d’imitation, et les avais ensuite remis à Stolas.

« Merci. Quand à ma part de l’affaire, voilà, prends ça. » (Stolas)

C’était à son tour cette fois d’acheter une médaille d’imitation et de me la remettre.

« Donc, c’est la médaille que tu as utilisée lors de la Création de ce démon, hein ? » (Procell)

{Médaille Phase : Rang B. Donne la possibilité au démon de contrôler l’espace. Accorde de petits bonus à la Puissance Magique et à l’agilité.}

Celle que j’avais reçue était une médaille Phase.

Son rang et ses bonus étaient bas, mais j’étais très reconnaissant pour la capacité à contrôler l’espace.

La seule médaille d’origine que j’avais en main était Temps. La période avant d’avoir une autre Médaille Création était bientôt finie.

Un démon qui commandait à la fois le temps et l’espace semblait être terriblement puissant, mais il était très risqué de ne pas avoir de médaille d’origine sous la main. C’était particulièrement vrai à ce moment-là puisque si j’utilisais mes médailles d’origines, il n’y aurait pas assez de temps pour faire monter le niveau du démon et un démon de bas niveau ne serait pas un grand ajout à ma force de combat, même pour un démon de Rang S.

En attendant, il valait mieux attendre et observer. Il me fallait être toujours préparé et avoir des médailles d’origines pour une utilisation efficace de Renaissance dans l’éventualité où Kuina ou l’une de mes filles étaient en danger de mort.

« Merci, Procell. Même si ce ne sont que des médailles d’imitation, je suis très reconnaissante d’être en mesure d’obtenir de telles médailles rares. » (Stolas)

« Je devrais être celui qui dit cela. Cette médaille Phase est juste le genre de médaille que je voulais. » (Procell)

C’était une affaire très fructueuse pour nous deux. Si possible, j’aimerais continuer à avoir une relation favorable avec Stolas.

« Stolas, as-tu déjà effectué ton quota de guerre ? » (Procell)

« Non, pas encore, mais je ferai ma première guerre dans un mois. En fait, j’ai déjà reçu la déclaration de guerre pour cela. » (Stolas)

« Eh bien, je suis sûr que tu n’auras aucun problème à gagner. » (Procell)

Je ne pouvais pas l’imaginer perdre face à un autre Seigneur-Démon de notre génération à part moi.

« Je vais certainement gagner. Je ne peux pas tomber derrière toi, après tout. Je vais aussi briser un cristal et être capable de faire une autre médaille d’origine… c’est une honte cependant, comme nous brisons les cristaux, nous n’avons pas plus d’options pour la médaille à faire chaque mois. Ne serait-il pas préférable que cela nous permette de créer plusieurs médailles chaque mois ? » (Procell)

« Oui, c’est sûr. » (Procell)

J’avais souri ironiquement à sa petite plainte. Après tout, je pensais la même chose.

Si chaque cristal brisé augmentait non seulement la variété de médailles que nous pouvions faire, mais aussi le nombre total de médailles que nous pouvions créer par mois, je pourrais avoir quatre médailles d’origine par mois. Et si c’était le cas, je n’aurais pas à m’inquiéter autant de mon manque de médailles d’origines.

« Aussi, je suis désolée de demander, mais quand serai-je indemnisé pour la dernière fois ? » (Stolas)

Pendant un moment, j’étais à court de mots.

Je venais, juste de me rappeler que je ne l’avais toujours pas compensée correctement pour m’avoir aidé pendant ma guerre avec les trois Seigneurs-Démons. En échange de son aide, je lui avais promis deux choses.

La première était que si jamais elle était en difficulté, je viendrais aussi l’aider. La seconde était que je l’accueillerais dans ma ville et que je la divertirais du mieux possible.

À vrai dire, j’avais d’autres formes de compensation en tête, mais c’était ce qu’elle demandait.

« Après avoir aidé March, je t’enverrai un message. Je pourrai me répéter, mais ma ville est vraiment merveilleuse. Je suis sûr que tu apprécieras. » (Procell)

« Alors, je suis impatiente d’y être. Pour cette raison, tu dois sauver March tout de suite ! » (Stolas)

Avait dit Stolas en serrant le poing.

Elle et March ne s’étaient rencontrées qu’une fois, mais il semblerait qu’elle respectait beaucoup March.

Peut-être que cela a quelque chose à voir avec les deux étant des femmes Seigneur-Démon.

Après ça, nous nous sommes rapidement dirigés vers le donjon du Seigneur-Démon Dragon.

*

Le donjon du Seigneur-Démon Dragon était un gigantesque et rustique château en ruines.

Il était en ruine et pourtant, il effrayait toujours ceux qui le voyaient.

Avant même d’entrer, l’atmosphère lourde persistante à l’extérieur ferait savoir que tout ce qui était dans le château était puissant.

Plusieurs aventuriers allaient et venaient. Ce qui était étonnant, c’est que chacun de ces aventuriers était de haut niveau. À la vue des nombreuses personnes fortes provenant du monde entier, j’étais convaincu que ce donjon se vendait vraiment comme un donjon de haute difficulté. Il priorisait la qualité sur la quantité.

Quoi qu’il en soit, nous étions entrés dans le donjon, avions marché un peu plus loin, puis avions trouvés une salle cachée. Il y avait là un démon féminin qui ressemblait beaucoup au démon de Stolas qui avait utilisé le transfert.

Comme je l’avais deviné, le démon féminin transporta Stolas et moi. Pas directement à la salle d’Astaroth, bien sûr, mais à la zone des invités.

Il semblait que nous n’allions pas être appelés avant que leurs préparatifs ne soient en ordre. En attendant, j’avais sorti Wight de mon Stockage.

« Mon Seigneur, est-ce mon tour bientôt ? » (Wight)

« Oui. Nous sommes sur le point de rencontrer le chef des dragons alors allons-y avec prudence. » (Procell)

« Moi qui ai un corps de dragon, je me sens un peu nerveux de rencontrer celui se tenant au sommet des dragons. » (Wight)

Malgré cela, il semblait impatient de rencontrer Astaroth.

« Père, il y a beaucoup de démons puissants ici. Cet endroit est dangereux. » (Kuina)

Kuina qui était silencieuse depuis un certain temps m’avait prévenu. La fourrure sur sa queue était dressée, me disant qu’elle était sur ces gardes.

En vérité, je ressentais la même chose.

Il y avait un certain nombre de personnes ayant un fort Pouvoir Magique dans les environs.

Merde. Je m’attendais à ce que ce soit comme ça, mais à ce rythme, même si nous essayons d’échapper grâce au Berserk de Wight, et à la transformation de Kuina et mes autres atouts, ça sera compliqué. Je dois être prudent lors des négociations à venir.

Pendant que je pensais à cela, le démon nous ayant amenés ici était revenu.

« Seigneur-Démon de la Création, Procell-sama, Seigneur-Démon du Vent, Stolas-sama, mon Seigneur est maintenant prêt à vous recevoir. S’il vous plaît, suivez-moi par ici. »

Nous l’avions suivi et elle nous avait amenés dans la pièce suivante.

Maintenant, je me demande comme le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth va réagir.

*

La pièce dans laquelle nous étions entrés était un désert infiniment vaste. Quelque part dans le sol morne se trouvait un trône et assit sur celui-ci se trouvait le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth.

Son apparence était celle d’un homme d’âge moyen avec les ailes et la queue d’un dragon.

Et autour de lui se trouvaient quatre gigantesques dragons agenouillés.

Quand je m’étais assez approché, la majesté autour de lui s’était étendue et m’avait atteint.

« Bienvenue, Seigneur-Démon de la Création, Procell. J’ai l’intention d’avoir une conversation tranquille avec toi. » (Astaroth)

Il sourit légèrement et me parla ainsi.

« Je devais être le seul à le dire. C’est un honneur d’avoir pu vous rencontrer. Je vous suis profondément reconnaissant d’avoir pris le temps de rencontrer une personne inexpérimentée comme moi. » (Procell)

Presque inconsciemment, j’étais tombé à genoux et je m’étais incliné. Mes instincts me criaient ce que je devais faire.

« Sois à l’aise. Tu n’es ni mon enfant ni mon subordonné. Nous sommes égaux ici. » (Astaroth)

Ses mots contenaient le contraire de la gentillesse.

On m’avait dit qu’on ne me donnerait aucune once de clémence pour mes erreurs, et que jamais je ne serais autorisé à agir comme un enfant juste parce que j’étais jeune.

Être confronté à ces faits, je me sentais tendu et excité.

« Avant d’aborder le sujet principal, je voudrais vous exprimer ma gratitude. Grâce à la médaille Dragon que j’ai eue, j’ai été capable de créer un démon merveilleux. » (Procell)

Après mes mots, Wight s’était élégamment inclinée.

« Oh, un démon avec une telle puissance. Les démons créés ne sont généralement pas aussi forts. Cela m’a surpris. Pour retourner la faveur, je vais te montrer un démon donc je suis vraiment fier. » (Astaroth)

Il avait ensuite soulevé un sceptre avec des joyaux qui était posé sur son trône. Ce faisant, une ombre gigantesque descendit du ciel sombre.

C’était un dragon ailé brun-rouge qui mesurait vingt mètres de long. Les quatre dragons qui entouraient Astaroth étaient des démons terriblement puissants, mais ils pâlissaient par rapport à celui venant d’arriver.

« Celui-ci est mon atout. Il s’appelle César. Quant à sa race, ça restera un secret pour le moment. » (Astaroth)

Selon son niveau, un démon pourrait voir certaines informations sur un démon.

Si même moi, qui à ce moment-là avais un pouvoir considérable, ne pouvais voir le nom de la race de ce démon, alors c’était un démon ayant une puissance hors norme.

Wight pendant ce temps, avait les yeux grands ouverts et tremblait.

Il avait obtenu, lors du combat contre les humains, une compétence appelée Empereur Dragon qui lui donnait le droit de régner sur la race des dragons. Donc pour lui de ressentir de la peur…

« Je vois, il a Empereur Dragon lui aussi ? Et un rang supérieur, il semblerait. » (Wight)

« Kah, kah, kah. Splendide. Je ne m’attendais pas à ce que tu le voies au premier coup d’œil. César est ma carte maîtresse, la pierre angulaire de ma plus puissante unité. Tant que j’ai César, mon unité de dragon est sans égal. » (Astaroth)

J’avais pensé à la signification de ses mots.

Quel type d’utilisation peut avoir de l’Empereur-Dragon ?

La réponse était venue à moi immédiatement.

Je vois, cela va en effet les rendre incomparables. Imbattable est un euphémisme.

L’avoir de mon côté était maintenant encore plus encourageant.

« Cela signifie donc qu’il peut tirer le plein potentiel de la médaille Dragon, n’est-ce pas ? » (Procell)

« Correct. Tu es vraiment intelligent, assez pour que je puisse te considérer comme un possible subordonné. » (Astaroth)

Lui et moi avions ensuite ri ensemble.

Avec cela, l’acte d’ouverture était terminé et il était temps de passer au sujet principal.

Juste quand je pensais cela, Astaroth s’éclaircit la gorge et fit face à Stolas.

Le regard qu’il lui donna était différent de celui qu’il avait en me regardant.

« Bienvenue à toi aussi, Stolas. As-tu perdu du poids ? Tu peux revenir ici de temps en temps, tu sais ? Es-tu victime d’intimidation par quelqu’un ? Tu peux me parler de n’importe quoi, d’accord ? Tu n’as pas à te retenir. » (Astaroth)

La voix qu’il utilisait était pleine d’inquiétudes.

Beaucoup de choses étaient soudainement hors de propos. D’un Seigneur-Démon puissant et majestueux, il était soudainement devenu un grand-père saluant sa petite-fille en visite.

« Je vais bien. Je ferai ça. Mais aujourd’hui, écoutons l’histoire de Procell. » (Stolas)

« Hmm, d’accord, d’accord. Maintenant, Seigneur-Démon de la Création, Procell, discutons de la raison de ta présence ici. » (Astaroth)

D’un grand-père adorable, il était redevenu le Seigneur-Démon majestueux et puissant. Même si ce changement était trop rapide, j’étais perplexe, et la tension d’origine était en quelque sorte revenue.

« Oui. À l’heure actuelle, mon parent, Marchosias-sama, qui est une de vos amies, est attaquée par plusieurs Seigneurs-Démons. Je suis venu ici aujourd’hui pour vous demander de vous joindre à moi pour l’aider. » (Procell)

L’amener à nous aider était la raison de ma venue ici. Et après avoir vu César qui avait la compétence Empereur Dragon, je voulais encore plus son aide.

« À propos de cela, je connais déjà les circonstances dans lesquels se trouve Marchosias avant même que tu ne viennes. J’espère que tu ne pensais pas que je n’en saurais rien. » (Astaroth)

« Non, bien sûr, je m’attendais à ce que vous le sachiez déjà. » (Procell)

Les Seigneurs-Démons de première classe possédaient tous leur propre réseau d’information. C’était plutôt bizarre de ne pas connaître un grand incident comme celui-ci.

« Hmm, alors, ma réponse devrait être évidente, je n’ai aucune intention d’aider Marchosias. Seigneur-Démon de la Création, Procell, venir ici était une perte de temps. » (Astaroth)

Bien sûr, je m’y attendais déjà, mais mon but en venant ici n’était pas de confirmer s’il allait aider ou non. C’était pour le persuader de m’aider.

J’étais bien conscient qu’un faux pas et je pourrai l’enrager et pourtant, changer le point de vue d’un des plus puissants Seigneurs-Démons devait encore être fait, indépendamment de la difficulté, afin de sauver March.

Maintenant, que les négociations commencent. J’ai déjà pensé à mes arguments de négociations. Il ne reste plus qu’à agir avec courage.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace