Flux RSS

Maou-sama no Machizukuri! ~Saikyou no Danjon wa Kindai Toshi~

Traduit par la team : Novel de Glace
<> A- A A+

 

Meilleur constraste
Laisser appuyer le bouton gauche de la souris une seconde et relacher pour créer un marque-page à l'endroit que vous souhaitez.

Tome 5 Chapitre 94 – La signification de la naissance d'un Seigneur-Démon


Afin d’aider March, j’étais venu dans le donjon du Seigneur-Démon Dragon, Astaroth. Là, je lui avais demandé sa coopération, mais sans surprise, il avait refusé.

« Je m’attendais à ce que vous n’ayez pas l’intention d’aider Marchosias-sama pour le moment. » (Procell)

Étant un Seigneur-Démon de haut rang, il devait être au courant de la situation de March.

« Hmm, alors, pourquoi es-tu venu ici ? » (Astaroth)

« Pour vous persuader de l’aider. » (Procell)

L’expression de son visage devint sévère.

« Donc, penses-tu pouvoir me convaincre ? C’est une grosse déclaration, mais très bien, j’aimerais te voir essayer. » (Astaroth)

Sa voix était joyeuse, mais ses yeux ne l’étaient pas.

Même si ma déclaration était considérée comme de l’arrogance, il n’y avait rien à faire. Après tout, un jeune Seigneur-Démon venait de dire qu’il allait faire changer d’avis un vieux Seigneur-Démon.

« D’abord, pourquoi ne voulez-vous pas aider Marchosias-sama ? Vous êtes amis, n’est-ce pas ? Je vous ai même vu parler tous les deux amicalement pendant le Rassemblement. » (Procell)

Je ne les avais vus que peu de temps ensemble, mais même ainsi, cela me suffisait pour ressentir la confiance et la proximité entre eux. Donc selon moi, il devait vouloir l’aider.

« Effectivement, nous sommes de proches amis et le somme depuis longtemps. Elle est quelqu’un que je considère comme important. Cependant, un Seigneur-Démon n’agit pas sur la base seule de ses émotions. Combien de personne penses-tu comptes sur moi ? J’ai des milliers de démons et plusieurs alliés Seigneur-Démon à m’occuper. La meilleure question est, pourquoi vas-tu l’aider ? Tu vas jusqu’à mettre tes démons en danger, et tu n’as aucun moyen d’en tirer quoi que ce soit. » (Astaroth)

Ce qu’il venait de dire était vrai.

Je m’inquiétais de mettre en danger mes démons et Avalon. Après quelques débats internes, j’avais décidé de l’aider.

Et pour répondre à sa question :

« Je dois beaucoup à Marchosias-sama. Ma conscience ne me permettra pas de la laisser mourir avant d’avoir pu lui rembourser cette dette. De plus, quel genre de Seigneur-Démon serais-je si je choisissais d’abandonner mes émotions ? Je l’aime et je ne peux me résoudre à me pardonner si notre dernière discussion reste sur un désaccord. » (Procell)

« Es-tu résolu pour tout ce qui t’arrivera après ça ? » (Astaroth)

« Oui, j’ai décidé de cela seul et je ferai de mon mieux. » (Procell)

Astaroth plissa les yeux puis, au bout d’un moment, parla doucement.

« Marchosias a de la chance d’avoir un si bon enfant. Cependant, ce sont tes raisons de l’aider. J’ai peur que celles-ci ne puissent m’être appliquées. » (Astaroth)

« Oui. Je comprends que ce ne sont que mes raisons. C’est pourquoi je suis prêt à vous donner une compensation pour votre aide. J’espère que votre jugement en tant qu’adulte va vous permettre de voir où vous y gagnerez. » (Procell)

Stolas qui était à côté de moi était à bout de souffle un moment, puis me regarda avec une expression de solitude sur le visage.

« Alors, tu veux aller aussi loin ? Que comptes-tu m’offrir ? » (Astaroth)

« Ma médaille… mais comme il y a la possibilité que je puisse l’utiliser dans la guerre à venir, il faudra attendre le mois prochain. » (Procell)

« Qu’est-ce qui te fait penser que je puisse agir pour une médaille ? » (Astaroth)

« Si un démon de votre rang regarde mes deux démons présents, je suis sûr qu’il pourra comprendre la valeur de ma médaille. » (Procell)

Astaroth était l’un des Seigneurs-Démons les plus puissants et donc, il était assez fort pour voir les informations de Kuina et Wight. Certes, il savait que les deux étaient des démons de Rang S et à partir de là, il devait aussi avoir conclu que ma médaille Création valait la peine d’être prise en considération.

À l’origine, avoir un démon de Rang S signifiait que vous en aviez reçu un, ou d’avoir reçu la capacité d’en faire un du Créateur. Il n’y avait aucun Seigneur-Démon pouvant créer des démons de Rang S par le passé.

En vérité, je n’avais pleinement réalisé la valeur de ma médaille qu’au cours de ma négociation avec le Seigneur-Démon du Temps.

« Hmm. C’est intéressant, mais j’ai peur que ce ne soit pas suffisant. Je voudrais ajouter une autre condition. » (Astaroth)

Astaroth a dit cela en regardant Stolas et moi.

« Seigneur-Démon de la Création, Procell. Après que j’aurais atteint la fin de ma vie, j’aimerais que tu protèges ma fille, Stolas. Jure-le-moi maintenant et je te prêterai mon pouvoir juste pour cette fois. » (Astaroth)

J’avais regardé Stolas, avais vu son expression désorientée et avais pris ma décision.

« Ce sera fait. Je le jure maintenant, je protégerais Stolas après votre fin. » (Procell)

Il m’avait regardé et avait fait un sourire satisfait.

« Astaroth-sama, vous ne pouvez pas juste décider de tout par vous-même. » (Stolas)

Stolas, paniquée, avait ainsi protesté. En réponse, Astaroth lui avait dit.

« Stolas, écoute-moi. Un Seigneur-Démon ne peut se battre, encore moins gagner, seul. Rappelle-toi cela. Et, aussi inflexible que tu l’es, tu ne pourrais compter sur personne d’autre que celui t’ayant déjà vaincu. C’est la dernière chose que je puisse faire pour toi. Alors, déteste-moi si tu le veux, mais s’il te plaît, accepte cette proposition. » (Astaroth)

« C’est tellement injuste. » (Stolas)

« Oui, mais c’est la dernière requête égoïste d’un vieil homme. Alors, s’il te plaît, accorde-la-lui. Si cet homme est prêt à aller aussi loin pour Marchosias, alors je peux me reposer et te confier à lui. Maintenant, Procell, je vais coopérer pour sauver Marchosias, mais je ne me battrai pas avec toi. Il y a un seul Seigneur-Démon à qui je peux penser qui pourrait manipuler la faction de Marchosias contre elle et j’ai l’intention de me débarrasser de lui. Cela remplira l’aide que j’ai promise. » (Astaroth)

« Cela suffit. Merci beaucoup. » (Procell)

Je m’étais incliné et l’avais remercié.

Ce qu’il avait dit était probablement la meilleure façon d’aborder les choses. Si oui, alors je devrais juste faire les choses que je dois faire.

« J’aimerais aussi te remercier. Nous, les trois plus puissants Seigneurs-Démons, avons échangé un accord de non-ingérence entre nous et l’avons fait au nom du Créateur. Et pour cette raison, je ne pouvais pas me déplacer pour aider Marchosias. Grâce à notre accord, je peux enfin agir. » (Astaroth)

Il avait dit cela en souriant.

J’avais été soulagé d’entendre qu’il voulait vraiment aider March, mais qu’il était juste incapable de le faire. Alors que j’avais ce sentiment de soulagement en moi, quelque chose que je voulais demander me revint à l’esprit.

« Mais pourquoi celui derrière tout cela a-t-il choisi d’attaquer Marchosias-sama maintenant ? Si on la laisse tranquille, elle serait de toute façon partie dans six mois. » (Procell)

Cela était toujours dans mon esprit. Selon moi, cela n’avait pas de sens de se mettre en danger quand il n’était pas nécessaire de s’y mettre.

« C’est vraiment simple. Il s’agit de la fierté en tant que Seigneur-Démon. À moins que cette personne réussisse à la vaincre de son vivant, personne ne la reconnaîtra comme l’un des plus forts. C’est une position qui doit être prise par la force, on ne l’a pas par défaut. De plus, la médaille Bête est une bonne médaille simple d’utilisation. Essayer de briser son cristal maintenant tant qu’elle est en vie est plus simple pour obtenir sa médaille qu’une fois qu’elle sera décédée puisque tous les Seigneurs-Démons vont se battre pour elle. » (Astaroth)

Cela m’avait surpris au début qu’ils aillent aussi loin pour une telle raison, mais ensuite, j’avais réalisé que pour un Seigneur-Démon qui avait déjà tout obtenu, satisfaire leur fierté était une raison suffisante.

« Je vous remercie. Il ne me reste plus beaucoup de temps, alors excusez-moi, je vais partir. » (Procell)

« Je commencerai mon attaque dans trois jours. Et toi ? As-tu l’intention de bouger à ce moment-là aussi ? » (Astaroth)

« Oui. » (Procell)

Il pensait également que trois jours étaient la limite de temps pour sauver March.

« Avant que tu partes, veux-tu écouter les divagations d’un vieil homme ? T’es-tu déjà demandé pourquoi le Créateur se réfère à nous, les Seigneurs-Démons, comme les Enfants de la Planète ? Ou pourquoi notre bien-être et notre survie sont-ils liés aux humains, ou plutôt, pourquoi avons-nous besoin d’eux ? Y as-tu déjà réfléchi ? » (Astaroth)

« … Oui, je me le suis déjà demandé, que sont réellement les Seigneurs-Démons. » (Procell)

« Ta réponse sera probablement la bonne. Garde à l’esprit cependant que tout le monde ne sera pas d’accord. Maintenant, une fois encore, déchaînez-vous avec le pouvoir du plus puissant Seigneur-Démon. Cela fait un moment depuis mon dernier combat ! Fuhaha ! Mon sang bouillonne !! » (Astaroth)

Astaroth riait de manière assez folle ne correspondant pas à son apparence de vieil homme.

Quoi qu’il en soit, nous avions terminé notre conversation.

Il fallait ensuite persuader le Seigneur-Démon du Temps.

Ma médaille Création n’était peut-être plus aussi lucrative pour lui, mais ce n’était pas une source d’inquiétude, car j’avais déjà prévu les moyens pour le convaincre.

***
<>
Traduit par la team : Novel de Glace